Accueil Chronique de concert Bazbaz + Lou Marco + Gaïo + Michel Vedette + Airnadette ... (Causette Liberty Tour)
Lundi 19 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bazbaz + Lou Marco + Gaïo + Michel Vedette + Airnadette ... (Causette Liberty Tour)

Bazbaz + Lou Marco + Gaïo + Michel Vedette + Airnadette ... (Causette Liberty Tour) en concert

Espace Julien, Marseille 22 février 2014

Critique écrite le par


Comme je le disais dans la chronique du dernier concert de la veille au Lounge, ce soir j'étais bien décidé à rester chez moi... Et puis à force d'entendre des gens de mon entourage me dire qu'ils allaient à l'Espace Julien ça a éveillé ma curiosité ; du coup plutôt que d'aller au restau avant d'aller à la Machine nous avons décidé d'aller plutôt à l'Espace qu'au restau. Avant de venir je me renseigne un peu sur la soirée et tombe sur une petit vidéo bien rythmée où on voit de jolies et cools jeunes femmes danser sur de la musique à la mode... Il s'agit donc d'un plateau itinérant (et qui change un peu d'une ville à l'autre) comme peut en organiser Nova avec ses Nuits Zebrées ...


N'ayant pas réussi à choper l'ordre de passage des groupes nous venons voir sur place... Le local de l'étape s'apprête à monter sur scène du coup nous trouverons un autre moment pour aller manger un bout (ce qui est possible à l'Espace Julien, puisque comme ils n'ont pas de bocal à fumeur comme la plupart des autres salles ils laissent désormais le public rentrer et sortir - en tout cas sur les grosses soirées comme celle là). Il s'agit de Gaïo qui contrairement aux dernières fois où je l'ai vu (où il était en trio) est ce soir en solo.


Dans un Espace qui se remplit progressivement il nous fait son show. Je parle de show car seul ainsi il y a un côté performance en plus de l'aspect concert. Lorsque nous entrons dans la salle, il s'accompagne de son ukulélé. Son look ce soir haut blanc cintré, pantalon entre la constellation et les taches de peintures, rasé sur un côté semble indiquer une certain évolution (depuis la dernière fois où je l'ai vu). Après le ukulélé, la guitare électrique... Il donne l'impression de jouer au chat et à la souris avec le public. A la fois familier et taquin, modeste et un rien extravagant, en fait il me fait penser à un mélange entre Oh ! Tiger Mountain (pour le côté solo, belle voix, dépouillé) et Mika.


Il passera ensuite au clavier pour un morceau plus "techno" sinon en tout cas club, jonglera (au figuré) entre ses deux micros avant de reprendre son ukulélé. La mise en scène a pris un peu trop le pas sur les morceaux eux même et j'ai eu l'impression qu'il essayait beaucoup de choses différentes. En l'état, je crois que je préférais la formule en trio à ce stade, mais en tout cas chapeau de tenir la scène comme ça... A suivre...


Après, ne sachant pas ce qui va suivre, nous faisons un tour au Café où nous trouvons un stand avec des vieux numéros de Causette et du merchandising. Sur la scène du théâtre semble-t-il mais juste pour les deux personnes qui sont au pied de la scène... J'allais dire que l'ambiance était très "parisienne", mais c'est à peu près aussi couillon (et énervant) que d'entendre dire "provincial" ... en fait ce que je veux dire c'est que ça faisait très branché, avec plein de gens mais qui sont moins venus pour les groupes qui passent que pour le concept ou plutôt l'image de la soirée (ici le journal féminin Causette) ... Je retourne dans l'Espace pour voir ce qui s'y trame et je tombe sur Michel Vedette qui est en train de commencer son cours de danse ...


Super kitch (les images parlent d'elles même je pense). Beaucoup de gens jouent le jeu (les gens sont venus pour faire la fête) ... d'un commun accord nous en profitons pour aller manger un bout en face. A notre retour nous passons devant le stand Harley Davidson (sponsor de la soirée) et puis en entrant dans l'Espace nous tombons sur la présentatrice de la soirée qui nous présente quelques cadres de Causette (très masculins) dont le pdg qui nous dira quelques mots, avant de laisser la place à un groupe dont je n'avais pas encore entendu parlé : Lou Marco...


Guitare, claviers, batterie et au centre une chanteuse (la Lou Marco) blouson en cuir court sur haut échancré en fourrure synthétique rouge, qui lui donne visiblement chaud. Si je ne me souviens plus trop de la musique (cela fait une semaine que le concert est passé et la soirée était longue) en revanche je me souviens de son attitude sur scène : frondeuse, étrange, donnant une impression de ne pas être aussi à l'aise qu'elle voudrait le laisser paraître.


Pas mal de poses un peu longues et un moment assez curieux où elle fera une chanson avec un foulard léopard posé sur la tête. Peut-être est-ce que ça avait un sens par rapport à la chanson mais je ne l'ai pas compris. Sinon je me souviens d'une alternance entre des morceaux rentre dedans et des beaucoup plus calmes (dont une ballade en français limite chanson).


Après ce sera le tour de celui que j'avais le plus envie de voir ce soir : Bazbaz. Si j'ai deux disques de lui : Dubadelik et Sur le bout de la langue, sans oublier Insomnies du Cri de la Mouche je n'ai jamais réussi à la voir. Dès que le rideau s'est ouvert trois musiciens ont fait leur apparition : guitare, basse, batterie, laissant le clavier central vide ... premier morceau très blues rock avec l'entrée d'un Bazbaz bondissant à l'harmonica sous sous chapeau noir alors que je m'attendais plutôt à voir débarquer quelqu'un avec une coupe afro sur des rythmes plus reggae ...


Après avoir arpenter le devant de scène, malgré quelques problèmes techniques au niveau d'un des claviers, il finira par s'y installer pour le reste du concert. Musicalement irréprochables, on sent que les 4 ont quelques heures de vol de plus que les précédents, les textes des chansons s'écoutent avec plaisir ... Il semble piocher dans tous ses albums : nés pour faire l'amour (dommage j'aurais bien aimé finger in the nose), Envie de chien, Sur le bout de la langue bien sûr, pour les morceaux dont j'ai retenu les titres ...


En fait plus ça va et plus il me fait penser à un mélange de Mano Solo (le côté parisien ? ;-) avec des textes plus légers, et de Matthieu Chedid pour le côté triste / vaguement espiègle et les textes justement un peu (trop) légers (par moment) pour ma captiver pendant toute la durée du concert. Du coup je finis par m'éloigner un petit peu et je finirai pas regarder la fin du set du fond de la salle. En tout cas il a super contact avec le public, il dégage quelque chose de positif qui met en confiance et qui donne l'impression qu'on pourrait aller boire un coup à la fin du concert ...


Après avoir attendu une nouvelle fois une éternité au bar du Café Julien (une constance du lieu depuis toujours) nous sommes retournés à l'Espace pour voir au moins le début de la fameuse comédie musicale Airnadette ... enfin je dis fameuse mais je n'en avait entendu parlé que depuis la promo de cette soirée. Sur le papier et dans les premiers instants pas grand chose pour me plaire ... tenues et jeu exagérés ... ça hurle (en playback - c'est le concept "air") ... et puis petit à petit il faut bien avouer qu'ils sont bien synchros et que ce n'est pas mal fait ...


Leur spectacle est en fait truffé d'extrait musicaux qui brassent très large, mais aussi de références cinématographiques de Star Wars aux Bronzés en passant par les Tonton Flingueurs. Par certains côtés ça m'a fait un peu pensé à la Band Originale (troupe de théâtre que j'avais découvert en première partie de Gustave Parking au théâtre de Trévise il y a fort longtemps !). Chacun des acteurs en fonction de sa spécialité ou de sa carrure assure le lead selon les morceaux / scène. Le seul la dedans qui ne fait pas du play back c'est l'imprésario / manager / producteur qui drive le truc et mettra une ambiance de folie.


Comme Michel Vedette plus tôt dans la soirée avec son look volontairement ringard il va apostropher la foule et en jouer à volonté. Ainsi il fera se retourner tout le public, il le fera lever le doigt, le poussera à l'insulter ... En regardant le public lui hurler des insanités je repense à la réflexion de Bazbaz quelques dizaine de minutes plus tôt qui trouvait que le public manquait de réaction ... Même si il y aura quelques mini-longueurs malgré ma fatigue je resterai jusqu'au bout de ce spectacle délirant qui doit coûter cher en droits d'auteur (à moins que les extraits soient suffisamment courts).


Par contre après ça je serai vraiment trop fatigué pour rester plus longtemps. Je ne verrai donc même pas le début du DJ set de Lilly Wood and the Prick dont j'étais pourtant curieux (même si je n'avais pas accroché plus que ça lors du passage du groupe ici même), et je n'aurai encore moins le courage d'aller à la Machine à Coudre comme initialement prévu ...

Plus de photos par Pirlouiiiit par ici


Bonus video :


et une petite de Gaïo ici
et une petite de Lou Marco ici
et une petite de Airnadette


Airnadette : les dernières chroniques concerts

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends en concert

Rock en Seine 2012 - Jour 3 : Green Day, Foster The People, The Dandy Warhols, Passion Pit, Avant-Seine All Stars, Kimbra, Versus, Friends par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2012
DIMANCHE 26 AOÛT 2012 Temps : Beau, frais en soirée. On a vu : Elisa Jo devant The Dandy Warhols ; Jean-Paul Huchon et Julien Dray devant Green Day ; Stuck In The Sound,... La suite

Airnadette  en concert

Airnadette par Lebonair
Le Bataclan - Paris, le 31/05/2012
Je suis très heureux de retrouver ma chère bernadette, pardon, mes chers Airnadette ce soir au Bataclan. C'est qu'ils en ont gravi des marches depuis leurs débuts en 2008 au... La suite

Airnadette  en concert

Airnadette par lebonair
Le Divan du Monde, Paris , le 15/10/2011
Mardi 11 octobre 2011, direction Le Divan du Monde. Ce soir une grande première: un air-concert, et même mieux une air-comédie musiculte ! Et je dois l'avouer, même si on était... La suite

Camille Bazbaz : les dernières chroniques concerts

Winston McAnuff + Bazbaz Orchestra + Band of Gnawa + Sergent Garcia (Festival Chorus) en concert

Winston McAnuff + Bazbaz Orchestra + Band of Gnawa + Sergent Garcia (Festival Chorus) par Chandleur
Magic Mirror, La Défense, le 23/03/2011
Winston Mc Anuff accompagné de Camille Bazbaz, de son orgue vintage, double deck Korg-Rhodes, au son inimitable et de son band de furieux qui devaient être bien vénères... La suite

Bazbaz  en concert

Bazbaz par Lebonair
La Maroquinerie, Paris, le 09/04/2010
Sur le bout de la langue, un petit coeur qui tangue.......... Jeudi 8 Avril,  23 heures, Camille Bazbaz termine le 1er des deux concerts qu'il donnera à la Maroquinerie (jolie... La suite

DJ Marco + Ibrahim Maalouf + Moussu T è Lei Jovents + Camille Bazbaz en concert

DJ Marco + Ibrahim Maalouf + Moussu T è Lei Jovents + Camille Bazbaz par Audrey
Fiesta des Suds - Marseille, le 23/10/2008
Arrivée en avance pour être sûre de voir les concerts, mon premier geste a été d'aller acheter les tickets pour les boissons. Un conseil : achetez en plusieurs, ça évite de refaire... La suite

Matjé, Camille Bazbaz en concert

Matjé, Camille Bazbaz par Francisco70
Fuzz'yon La Roche sur Yon, le 04/10/2019
Au Fuzz'Yon, à la Roche sur Yon, ce vendredi 4 octobre 2019, une file d'attente débute un peu avant 20h. Les portes du Fuzz'Yon ouvrent à 20h15. Cette salle de concert yonnaise... La suite

Gaïo : les dernières chroniques concerts

Isaya + Gaïo en concert

Isaya + Gaïo par Ysabel
Le Levantin - Marseille, le 30/08/2013
Comme toujours, une surprise nous est réservée par Isaya : un lieu très original pour ce nouveau rendez-vous, puisque c'est sur un catamaran (Le Levantin), pour un... La suite

Melody Gardot + Gaïo en concert

Melody Gardot + Gaïo par Sami
Le Silo - Marseille, le 15/11/2012
Inconsolable le matin même après avoir appris l'annulation du concert très attendu (par pas assez de monde visiblement) de Mina Tindle le lendemain au Moulin, c'est sans attente... La suite

Gaïo en concert

Gaïo par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store - Marseille, le 09/03/2012
Vendredi soir il y avait une fois de plus beaucoup de possibilités ... parmi lesquels j'avais notamment noté (avec les horaires annoncés) : 19h Gaio à Lollipop - 19h So?Mash! au ... La suite

Batlik et Thomas Pitiot + Gaïo (Festival Avec Le Temps) en concert

Batlik et Thomas Pitiot + Gaïo (Festival Avec Le Temps) par Jul
Nomad Café - Marseille, le 18/03/2011
Le Nomad Café a encore une fois une jolie programmation ce soir. Gaïo puis Batlik et Thomas Pitiot pour leur nouvel album fait en duo. Gaïo était ici même en 1ère... La suite

Lou Marco : les dernières chroniques concerts

Entretien avec Lou Marco à l'occasion de son passage au festival Le Cabaret Frappé en concert

Entretien avec Lou Marco à l'occasion de son passage au festival Le Cabaret Frappé par Lily Rosana
Grenoble, le 25/07/2014
Lorsqu'on parle de Lou Marco, un terme vient spontanément à l'esprit : éclectique, à cause des mélanges fructueux de soul, d'électro, de pop et de hip hop, de rock que l'on... La suite

Espace Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite