Accueil Chronique de concert Burning Heads + Hightone (+ NRA)
Jeudi 22 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Burning Heads + Hightone (+ NRA)

Moulin - Marseille 14 novembre 2001

Critique écrite le par

Hier j'étais bien impatient de me rendre au Moulin pour voir le fameux plateau Punk Reggae composé par NRA + Burning Heads + Hightone ... seulement j'aurais du faire plus attention, car sachant que le Moulin est tenu de tout arrêter à 23h30 j'aurais du me douter que le premier groupe commencerait tôt. En effet lorsque nous sommes arrivés sur place NRA avait fini. Dommage la description de Pierre Andrieu du Massif central m'avait fait envie.

Au moment où nous arrivons nous croisons le Pinguin qui vient lui aussi d'arriver (à pied) et aux premiers sons de guitares nous entrons dans la salle. Première constatation, il y a du monde, mais sur les 6 premiers mètres quasiment personne. On comprend très vite pourquoi, une poignet de furieux court dans tous les sens en se rentrant dedans (il paraît que ça s'appelle un pogo). Je ne sais pas si c'est du à ma nature non rembourrée, mais je n'ai jamais été hyper fan de ce genre de trucs, surtout que dans le lot il y en a toujours un ou deux dont on se demande si le but n'est pas de faire mal aux autres ... surtout les petits jeunes plein de piercing qui se la jouent méchants ... bref je préfère le pogo vertical moi ... mais revenons à l'essentiel : les Burning Heads !



Depuis le temps que j'en avais entendu parlé je les imaginais plus vieux. Ils sont 4 : le chanteur torse nu tatoué, le guitariste à casquette, le bassiste assez discret et le batteur tout aussi tatoué que le chanteur.



Ils attaquent par leur face punk, ce qui donne l'occasion aux furieux de se déchaîner et de taper dans "les plus petits que soi". Ce qui donne aussi lieu à des slams assez amusants : en gros un mec qui saute et qui est rattrapé par 4 ou 5 types isolés qui le trimballent partout. Puis ils glissent progressivement vers des titres de plus en plus reggae et là je suis frappé par une ressemblance impressionnante : les Clash. C'est marrant je n'ai jamais rien lu quelqu'un faire cette comparaison (remarque je n'ai pas lu grand chose sur eux ... mais quand même), mais là la ressemblance m'a paru tellement évidente. Des titres punk sur des rythmes reggae et le contraire.



Il y a même un moment où j'ai cru qu'ils reprenaient "police and thieves" et finalement c'était un de leurs morceaux : "police in the street" ou un truc comme ça. Pas fracassant d'originalité, mais qui a prétendu que le punk était original ? En tout cas c'est super bien fait.



Quelques choeurs bien sympas aussi. Très bonne ambiance sur scène et du coup dans le public. Ils invitent les gens à monter sur scène, qui ne se font pas prier pour obtempérer : un mec monte régulièrement sur la gauche les aider pour les choeurs, quelques filles pour danser (on s'en serait passé par moments) et le final est tout simplement un gros moulon sur la scène avec un jeune du public à la guitare, le chanteur qui s'accroupit pour un "No Way" collectif avec plus d'une dizaine de personnes du public sur la scène.



Au fur à mesure du set, le public s'est rapproché, est arrivé, et à la fin la salle est bien dense.



Après un tout petit peu plus d'une heure (et un mini rappel) ils ont cédé la place à Hightone.



Les fameux Hightone que j'avais ratés plusieurs fois au Café et Espace Julien, entre-aperçus au Festival du Sous Marin au Dock et dont on ne tarissait pas d'éloge dans mon entourage. Un des représentants de cette scène electro dub devenue carrément à la mode. Décidément en ce moment ... moins d'un mois après Cosmik Connection et quelques jours à peine après Ez3kiel ...
Ils ont mis un bon moment avant d'installer tout leur matériel.



La batterie bien au centre comme d'hab', à droite un type aux machines et un rasta bassiste, à gauche un guitariste et un DJ, et derrière un grand écran rectangulaire. Il ont attaqué assez soft bien que dès le départ le batteur m'ait donné l'impression de souffrir et le rythme n'a guère changé pendant tout le concert.
Je n'ai pas pu m'empêcher tout le long de les comparer à Ez3kiel qui m'ont tellement impressionné le week end dernier. Hightone est résolument plus dub et beaucoup moins rock.



Les projections sont un peu moins léchées et assez militantes/politisées. Le côté rock m'a un peu manqué même si j'ai constamment oscillé au rythme de la musique. Là encore on a eu le droit aux 4-5 filles qui sont montées embêter le bassiste sur scène.



A 23h30 le concert à pris fin et on est rentré se coucher. C'est l'avantage des concerts qui commencent tôt (et du coup finissent tôt), quand on bosse le lendemain c'est mieux ...

Burning Heads : les dernières chroniques concerts

Burning Heads + Rebel Assholes + I.M.O.D.I.U.M + Wake The Dead en concert

Burning Heads + Rebel Assholes + I.M.O.D.I.U.M + Wake The Dead par vand
Café Julien - Marseille, le 08/04/2012
Je le dis de temps à autre, les absents ont souvent tort. Hier soir, cette remarque était à multiplier par dix. Pourtant moi-même, flingué par cette journée avec un vent de... La suite

(ma) Fête de la Musique : Burning Heads en concert

(ma) Fête de la Musique : Burning Heads par Mystic Punk Pinguin
Secret Place - Saint Jean de Vedas, le 20/06/2009
Bon, autant le dire d'entrée, je suis assez allergique à la Fête de la Musique, non pas que je suis un vieux réac d'un CIQ marseillais, mais des concerts je m'en bouffe 2 à 3 par... La suite

<i>Chavana Fest</i> : Lazybones +  The Real Mc Kenzies + First Part + Burning Heads en concert

Chavana Fest : Lazybones + The Real Mc Kenzies + First Part + Burning Heads par Mystic Punk Pinguin
Trolleybus - Marseille, le 29/01/2009
Deux jours de festival pour les activistes de Chavana, asso qui programment des concerts punk rock de qualité depuis quelques années. Deux soirs, 4 à 5 groupes par concerts, c'est... La suite

Fis(ch)er + Guerilla Poubelle + Burning Heads + Uncommonmenfrommars par Goa poubelle
Jas'Rod, Les Pennes Mirabeaux, le 01/05/2006
Une fois n'est pas coutume, je me rend seul, vers les Pennes Mirabeaux, et vers la salle Jas'Rod, pour ce soir, une soirée Punk... Un public clairsemé, assez jeune, mais pas tant que ça, avec pas mal de tête connu dans le milieux Marseillais du rock. Après une attente interminable (concert prévue a 19h30 et commencé a 21h...), c'est Fis(ch)er... La suite

High Tone : les dernières chroniques concerts

High Tone meets Oddateee en concert

High Tone meets Oddateee par Vilay
Metronum, Toulouse, le 04/06/2015
L'équipe du Metronum accueillait le projet High Tone meets Oddateee, jeudi 4 juin. Jerkov organisait cet événement et avait invité la compagnie de tribal fusion Trium Parcae... La suite

Ezza + Hightone feat. Oddateee + Nikoll + Suprem Clem & Cyril B + .... (Global Local #2) en concert

Ezza + Hightone feat. Oddateee + Nikoll + Suprem Clem & Cyril B + .... (Global Local #2) par pirlouiiiit
Dock des Suds - Marseille, le 25/10/2014
Deuxième édition de ce festival qui nous avait déjà ravi l'année dernière avec entre autres Balkan Beat Box et Big Butt Foundation, cette fois si l'affiche est encore plus... La suite

Brain Damage + Hightone = HighDamage en concert

Brain Damage + Hightone = HighDamage par roohakim
Cabaret aléatoire - Marseille, le 18/11/2011
Ce soir on se fait enfumé et dubbé le cerveau du côté de la belle de Mai. La soirée commence avec le(s) stéphanois de Brain Damage. A l'origine c'était un duo basse/machines,... La suite

High Damage en concert

High Damage par Vilay
Victoire 2 - Saint Jean De Vedas, le 17/10/2011
L'an dernier on avait eu le plaisir d'entendre l'énorme son de Jahcoozi lorsque l'organisation de du Telerama Dub Festival avait fait étape à Saint Jean de Vedas. Cette année,... La suite

NRA : les dernières chroniques concerts

NRA, Burning Heads, Hight Tone par T
le Moulin, Marseille, le 14/11/2001
Bon, suis pas un fou de punk, même mélodique... NRA a été victime d'un concert qui commence à l'heure dite (!) et du peu d'ambiance dans la salle. Burning Heads, c'était déjà nettement mieux, bien que je sois réservé sur leur tournant ska (lorsque ça tape dans le punk, autant que ça bouge...). Par contre, High Tone (groupe que... La suite

Les Tambours du Bronx + Burning Heads + NRA + High Tone par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand , le 02/11/2001
Je dois être un peu masochiste : je conchis les solos de batterie, je suis pour leur éradication définitive de la surface du globe et bing, je vais voir Les Tambours du Bronx. Autrement dit, un solo de batterie ininterrompu d'une heure trente, avec seize batteurs. NONNNNNNNNNN ! ! ! ! ! ! Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est... La suite

Moulin - Marseille : les dernières chroniques concerts

Camélia Jordana + Siem Folknomade en concert

Camélia Jordana + Siem Folknomade par Sami
Moulin, Marseille, le 09/11/2019
Les voix féminines et la Méditerranée sont à l'honneur au Moulin, qui, contrairement à ce qui était annoncé, est en configuration "petite salle" ce soir. Siêm Folknomade Pour... La suite

La Maison Tellier +  Blind Cinema en concert

La Maison Tellier + Blind Cinema par Sami
Le Moulin, Marseille, le 24/05/2019
Le Moulin a toujours été une des salles les plus ponctuelles de Marseille, beaucoup plus que les transports en commun en tout cas. Du coup comme souvent on aura juste le temps... La suite

Bukowski + Ultra Vomit en concert

Bukowski + Ultra Vomit par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 10/05/2019
Soirée (évier) metal potentiellement débile et bien régressive, avec les quasi-mascottes du Hellfest : les fameux Ultra Vomit de Nantes ! Le public devant l'entrée semble... La suite

No One Is Innocent + Tagada Jones en concert

No One Is Innocent + Tagada Jones par Aulie
Le Moulin, Marseille, le 24/11/2018
Samedi 24 novembre 2018, direction le Moulin à Marseille pour assister à une soirée 100 % rock engagé avec les groupes Tagada Jones et No One In Innocent pour leur "Bruit dans... La suite