Accueil Chronique de concert High Tone + Orange Blossom + Double Nelson + Sawt El Shark + Salmonella Dub (Les Sensations d'Esfacy 2002)
Mardi 18 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

High Tone + Orange Blossom + Double Nelson + Sawt El Shark + Salmonella Dub (Les Sensations d'Esfacy 2002)

2 chapiteaux à Esfacy. 19 juillet 2002

Critique écrite le par

Sous un chapiteau bien convivial, Orange Blossom déclare ouvertes Les Sensations d'Esfacy 2002, un festival à taille humaine ayant lieu en Haute Loire, à une heure de Clermont-Ferrand. Malgré l'horaire (21 heures), le groupe au complet a fait très forte impression dans sa nouvelle formation. Un véritable tourbillon dans lequel l'électronique, les percussions, le violon hystérique et les voix enregistrées et chantées en direct se percutent pour donner Orange Blossom. Tout est emporté par cet ouragan en forme de melting pot sonore ! Un peu chamboulé, on retient la voix de la nouvelle chanteuse, totalement fascinante, l'énergique violon et les percussions conduisant à la transe...

Juste après, sous le petit chapiteau, Saw El Shark apporte une touche encore un peu plus exotique avec sa musique traditionnelle acoustique en provenance de Syrie. Un joueur de luth accompagne sobrement une chanteuse : ce groupe n'a besoin d'aucun artifice pour se produire sur scène. Une découverte à revoir dans un lieu plus intime et calme...

L'électro-dub d'High Tone a encore cassé la baraque ! Sous un chapiteau archi comble, le public est parti dans un long trip grâce au groupe lyonnais. Le mélange des instruments acoustiques et de l'électronique est particulièrement propice au décollage vers les étoiles ! Certains ne sont d'ailleurs redescendus que longtemps, longtemps après ... D'autres ont suivi la musique hypnotique faite de longues montées vers un jubilaloire déluge de beats puis de redescentes sinueuses sur les chemins du dub. Comme les éclairages et les vidéos projetées sont très réussis : le public ressort légèrement groggy et en sueur du chapiteau !

Les Néo-Zélandais de Salmonella Dub ont un peu pâti du concert, énorme, d'High Tone : leur dub/reggae festif a paru bien convenu et déjà entendu après le passage des français... Malgré des efforts évidents pour faire bouger les gens et la louable intention de varier les styles, beaucoup sont restés sceptiques devant leur prestation.

Double Nelson a fini de vider le chapiteau en essayant de reproduire pendant la totalité de son show le bruit d'un avion ayant des réacteurs encrassés pendant son décollage. Arrivés sur une scène aux allures spatiales avec des parures en aluminium en fond de scène et des lumières vertes, nos deux spationautes soniques ont exploré tous les confins de l'univers du bruit avec leurs basses, leur guitare, leur batterie et leurs bandes carrèment barrées ! Le premier réflexe est de reculer devant le volume sonore et l'absence de la plus infime trace de mélodie puis on se rapproche, comme emporté par l'œil du cyclone ! La souriante bassiste produit des sons jamais entendus : il lui suffit d'effleurer son instrument pour déclencher un ouragan noisy où se mêlent le son d'une tronçonneuse regardant une perceuse décoller à bord de la fusée Ariane... Aie aie aie ! !



Le résultat évoque Suicide : une sorte de rockabilly concassé à l'aide de boucles. On pense parfois à Tom Waits ou au Jon Spencer Blues Explosion au détour d'un riff de basse, de guitare ou d'une intonation du hurleur en second. Le "chant" du guitariste/batteur/bassiste est particulièrement perturbé : ce petit agité chante à l'aide d'un micro H.F. placé sur un casque bricolé à la maison. Il ressemble donc à un spationaute russe jouant de la batterie dans la station Mir : les voisins ne risquent pas de se plaindre ! Quand il empoigne une basse ou une guitare pour supporter sa partenaire qui émet des miaulements dans le micro, une forte tension sexuelle émane de la scène... Ces deux corps chevauchant leurs instruments bougent en rythme l'un derrière l'autre, la fusion des corps et des instruments n'est pas très loin !
La musique noise rock expérimentale, les éclairages futuristes et le jeu de scène déjanté réussissent à faire entrer en ébullition le cerveau des aficionados qui se ruent devant la scène comme des zombies. Les autres partent en se bouchant les oreilles ou restent cois, comme pétrifiés par tant de bruit blanc. Le concert se finit en apothéose par un morceau où le guitariste tape frénétiquement son instrument pour faire le rythme. Puis nos deux chercheurs à l'université du bruit descendent de scène en fendant le foule : ils regagnent sans doute leur vaisseau spatial garé en double file à Esfacy, le temps d'un concert puissamment scotchant.

Double Nelson : les dernières chroniques concerts

Double Nelson + Kabu Ki BuddAH + Ed Mudshi en concert

Double Nelson + Kabu Ki BuddAH + Ed Mudshi par Mystic Punk Pinguin
L'Embobineuse - Marseille, le 27/10/2010
Super plateau ce mercredi soir à l'Embob', une fois de plus serait-on tenté de dire. La salle a définitivement prouvé le rôle incontournable qu'elle tient dans le milieu musical... La suite

Double Nelson + Brain Damage en concert

Double Nelson + Brain Damage par Vilay
Victoire 2 - Saint Jean De Vedas, le 06/05/2010
Le duo fou Double Nelson composé des multi-instrumentistes Gaze et Pasc alternait tour à tour derrière la batterie, le micro voix, la basse, la guitare pendant que les... La suite

Double Nelson en concert

Double Nelson par Pirlouiiiit
Café Julien - Marseille, le 09/04/2010
En ce jeudi soir après une semaine assez lourde niveau boulot je suis obligé de me faire violence pour aller voir Double Nelson au Café Julien. Bien qu'annoncé à l'Espace Julien,... La suite

Double Nelson + Strings Of Consciousness en concert

Double Nelson + Strings Of Consciousness par Pirlouiiiit
Cabaret Aleatoire - Marseille, le 04/05/2006
Ce soir (ou plutot devrais je dire cette semaine) il y a beaucoup de choses a voir / ecouter. En particulier les Tambours du Bronx au Moulin que j'avais bien envie de voir mais... La suite

High Tone : les dernières chroniques concerts

High Tone meets Oddateee en concert

High Tone meets Oddateee par Vilay
Metronum, Toulouse, le 04/06/2015
L'équipe du Metronum accueillait le projet High Tone meets Oddateee, jeudi 4 juin. Jerkov organisait cet événement et avait invité la compagnie de tribal fusion Trium Parcae... La suite

Ezza + Hightone feat. Oddateee + Nikoll + Suprem Clem & Cyril B + .... (Global Local #2) en concert

Ezza + Hightone feat. Oddateee + Nikoll + Suprem Clem & Cyril B + .... (Global Local #2) par pirlouiiiit
Dock des Suds - Marseille, le 25/10/2014
Deuxième édition de ce festival qui nous avait déjà ravi l'année dernière avec entre autres Balkan Beat Box et Big Butt Foundation, cette fois si l'affiche est encore plus... La suite

Brain Damage + Hightone = HighDamage en concert

Brain Damage + Hightone = HighDamage par roohakim
Cabaret aléatoire - Marseille, le 18/11/2011
Ce soir on se fait enfumé et dubbé le cerveau du côté de la belle de Mai. La soirée commence avec le(s) stéphanois de Brain Damage. A l'origine c'était un duo basse/machines,... La suite

High Damage en concert

High Damage par Vilay
Victoire 2 - Saint Jean De Vedas, le 17/10/2011
L'an dernier on avait eu le plaisir d'entendre l'énorme son de Jahcoozi lorsque l'organisation de du Telerama Dub Festival avait fait étape à Saint Jean de Vedas. Cette année,... La suite

Orange Blossom : les dernières chroniques concerts

Festival du Chant Marin : Les Marins d'Iroise, Hugues Aufray, Plazia Francia, Anna Calvi, Denez Prigent, Orange Blossom, Cape North, Kanerien Trozoul, Fanfaraï ... en concert

Festival du Chant Marin : Les Marins d'Iroise, Hugues Aufray, Plazia Francia, Anna Calvi, Denez Prigent, Orange Blossom, Cape North, Kanerien Trozoul, Fanfaraï ... par Pirlouiiiit
Port de Paimpol, le 14/08/2015
Après la petite mise en jambe de la veille aux Halles Georges Brassens de Saint Brieuc, nous voici désormais à Paimpol pour l'immanquable Festival du Chant Marin qui a lieu tous... La suite

Orange Blossom par ADrEnaLINE
Décibulles - Neuve-Eglise, le 13/07/2008
Une véritable révélation: un groupe de dingue avec des influences diverses: orientales, électroniques, classique, rock... Une mention spéciale pour JP, le violonniste qui déborde d'énergie sur scène. Un grand merci pour cette fabuleuse soirée! La suite

Orange Blossom par Laurence
La Cave à Musique, à MACON, le 05/04/2008
Passionnée de Danse Orientale, j'ai découvert les 2 magnifiques albums d'Orange Blossom grâce à mon frère, DIDJ (ancien musicien de JMPZ). Depuis, leur musique a élargi mon écoute sur les différentes Musiques du Monde et m'a donné l'envie d'exprimer ma danse autrement, comme s'il s'agissait d'une histoire théâtrale. Ainsi, il était évident pour... La suite

Orange Blossom par Violette
Lille, le 21/03/2006
Une super ambiance pour une qualité musicale exeptionnelle. De très bons artistes à récompenser en allant au concert et en achetant leurs disques. Vraiment une excellente soirée passée en leur compagnie! La suite

Salmonella Dub : les dernières chroniques concerts

Salmonella Dub par Hum !
Poste à Galène - Marseille, le 06/10/2001
De retour de l'Affranchi comme il n'était pas trop tard nous sommes allé faire un tour au Poste à Galène histoire de prendre la température de la soirée dub qui devait suivre le concert de Mars Xp (Marseille) et Salmonella Dub (Nouvelle Zélande) (date produite par le Sous Marin toujours à la recherche d'un lieu). A notre surprise les Salmonella Dub... La suite