Accueil Chronique de concert Double Nelson + Kabu Ki BuddAH + Ed Mudshi
Lundi 18 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Double Nelson + Kabu Ki BuddAH + Ed Mudshi

Double Nelson + Kabu Ki BuddAH + Ed Mudshi en concert

L'Embobineuse - Marseille 27 octobre 2010

Critique écrite le par

Super plateau ce mercredi soir à l'Embob', une fois de plus serait-on tenté de dire. La salle a définitivement prouvé le rôle incontournable qu'elle tient dans le milieu musical marseillais, avec sa programmation de qualité qui met à l'honneur les musiques underground, barrés, avant-gardiste, etc...

La soirée débute avec Ed Mudshi, duo apprécié dans ses colonnes et dont la moitié, Ben, revient d'une tournée aux US. Toujours aussi bon sur scène, je vous encourage à lire les élogieuses chroniques de concerts publiées sur le site, pas la peine que je répète la même chose, venez tester par vous-même.

Cela faisait un bon moment que je n'avais pas vu Double Nelson sur scène, malgré leurs récents passage dans le coin. Avant leur set, on a droit à un court-métrages qui se moquent de tous les clichés de la SF des 70/80's (Comsos 99 & co) et où les membres du groupes jouent les premiers rôles. Ensuite le duo attaque son set après avoir tapissé la scène de murs en alu. Le visuel souligne le côté barré de leur zique, le gars jouant torse poil, avec ses éternels favoris et son casque/micro/émetteur d'ondes télépathiques scotché sur le crâne. J'avais lu je sais plus où le terme de groove mutant pour les définir et finalement c'est une des définitions qui leur colle le mieux. En effet, s'ils s'aventurent souvent dans des territoires indus et noisy, leur musique est quand même irrésistiblement dansante. On est loin des côtés obsessionnels de ces styles. Le duo ne tient pas en place, enchaîne les titres (réglés en cela par une base rythmique sur ordi). Il commence à la batterie, peut passer à la basse, à la guitare et au "machouillement" du chant au travers de son casque. Elle débute à la basse, chante, sourit souvent (ils sont visiblement très content de jouer), tape sur des cymbales ciselées posées sur le sol. L'ambiance est primale, sexuelle, obsédante et ultra-dansante. Entre leur dégaine, le décors futuriste, on est bien dans un voyage psyché, mais où les rythmes planants sont concassés, fracassés à coup de basse tellurique. Tiens, "tellurique" c'est un terme que j'avais jamais utilisé dans une chronique je crois, cool ça (ouaip je sais que tout le monde s'en fout, mais normalement pas plus de 10 personnes auront lu cette chronique jusque là, so...). Ils vont jouer très longtemps, mais ça ne sera jamais lassant, je délaisserais seulement le premier rang pour aller recharger mon verre de punch, mais le plus souvent mon corps se dandinera sur leur rythmes obsédants.

Je suis un fan absolu de Kabu Ki BuddAH depuis ce concert de 2003 au regretté Balthazar. Ils arrivent sur scène avec leur habituel jogging bleu et jaune. On apprend rapidement que le groupe n'a pas joué ensemble depuis un bon moment et qu'ils n'ont pas de nouvel album à défendre. Il en résultera quelques couacs dans les morceaux, mais rien de catastrophique, le groupe délivrera, comme à son habitude, un set jubilatoire. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas par cœur mes chroniques du groupe (bouuuh !), un petit rappel. Ce trio à géométrie variable (basse, batterie, clavier, violoncelle, trombone et chant , si, si ils ne sont que trois !) incarne la définition même du mot délire et déjanté (ouais, ça fait deux mots..). A savoir qu'ils ne se prennent pas aux sérieux, qu'ils partent dans tous les sens, sortent sans arrêt des jeux de mollets MAIS que le résultat produit se situe entre un côté brainless jouissif ET une musique qui peut se montrer viscérale. Bref, on est pas là que pour rigoler. Les Kabu Ki sont capables de te faire éclater de rire sur un cassage de rythme bontempiesque et te prendre aux trippes dans le morceau qui suit (voir le même !) avec un passage de violoncelle viscéral. Car faudrait pas rester sur l'image de groupe rigolo que leurs costumes de scène et leur chorégraphie pourrait laisser penser. De prime abord la musique est pas facile mais une fois que t'es dedans, tu a du mal à en sortir. D'autant qu'ils t'hypnotisent en changeant sans arrêt de configuration. Et que je t'échange mon violoncelle contre la batterie, et que je passe de celle-ci au trombone voire au clavier. On aura donc droit au clavier Charly Oleg style et hurlements hardcore de Vomi Mathy (ouais, bon les titres...), hystériquement dansant et à l'envoûtante montée de violoncelle et à la voix féminine hypnotique de Sometimes . A l'obsessionnel Ham, qui, je l'apprends ce soir, est le morceau préféré de l'ingé son de l'Embob qui fait tous ses réglage dessus. On aura droits à des aboiements punk, des décharges soniques, des passages de basses plombées, des gros mots en anglais, des phrasés robotiques (comme sur le fabuleux Dead Trompet qui a lui seul conjugue un côté mélancolique, ludique et rageur), des envolées de violoncelle poignante, un trombone charnel. Tout ça dans une bonne humeur générale, le groupe n'arrêtant pas d'échanger avec la salle. Encore une fois, le groupe m'a régalé. A voir de tout urgence, en espérant une nouvelle tournée après ce retour des plus réussi.

www.myspace.com/edmushi / www.edmudshi.fr/
doublenelson.com
www.myspace.com/kabukibuddah

Double Nelson : les dernières chroniques concerts

Double Nelson + Brain Damage en concert

Double Nelson + Brain Damage par Vilay
Victoire 2 - Saint Jean De Vedas, le 06/05/2010
Le duo fou Double Nelson composé des multi-instrumentistes Gaze et Pasc alternait tour à tour derrière la batterie, le micro voix, la basse, la guitare pendant que les... La suite

Double Nelson en concert

Double Nelson par Pirlouiiiit
Café Julien - Marseille, le 09/04/2010
En ce jeudi soir après une semaine assez lourde niveau boulot je suis obligé de me faire violence pour aller voir Double Nelson au Café Julien. Bien qu'annoncé à l'Espace Julien,... La suite

Double Nelson + Strings Of Consciousness en concert

Double Nelson + Strings Of Consciousness par Pirlouiiiit
Cabaret Aleatoire - Marseille, le 04/05/2006
Ce soir (ou plutot devrais je dire cette semaine) il y a beaucoup de choses a voir / ecouter. En particulier les Tambours du Bronx au Moulin que j'avais bien envie de voir mais... La suite

Double Nelson par Pirlouiiiit
Machine a Coudre - marseille, le 05/02/2004
Comme la dernière fois c'est la Machine a Coudre qui a eu la primeur de mes visites a mon retour a Marseille ... après un sympathique repas aux Dos Hermanas me voila dans une rue Jean Roque en plein travaux puis devant la porte légendaire de la Machine a Coudre ... Machine a Coudre qui encore ce soir nous propose la fleur du rock... La suite

Ed Mudshi : les dernières chroniques concerts

Abim + Ed Mudshi + We Insist!  en concert

Abim + Ed Mudshi + We Insist! par E + E
Embobineuse, Marseille, le 19/11/2014
Arrivés à l'Embo sur le coup de 21H30, Abim a déjà attaqué son set devant un public assez nombreux pour un mercredi soir. Abim, c'est Dan Arnoux à la guitare, voix devant une... La suite

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi +  Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... en concert

Rue du Rock #1 (Festival Phocea Rocks) : Blah Blah + Mechanical Breed + Street Wanderer + Sicilian Disasters + 2014 + Memento Mori + Nitwits + Larsen Autist + Crumb + Redlight + Ed Mudshi + Partisan + Sobers + Panda Mojo + Fencies + Frozen Yellow Spot ... par pirlouiiiit
la Rue du Rock - Marseille, le 05/07/2013
De toutes les dates du festival Phocea Rocks celle ci était sans doute la plus culottée (plus que d'avoir fait passer 13 groupes locaux en un soir à l'Espace Julien) sinon en... La suite

Ed Mudshi + Ni! + Anae Mnesz en concert

Ed Mudshi + Ni! + Anae Mnesz par Mystic Punk Pinguin
La Machine à Coudre - Marseille , le 04/03/2011
Une nouvelle soirée programmée par le Bureau détonnant, la jeune asso qui en même pas un an d'existence nous a régalé de pas mal de bons concerts à tendance noise dans les salles... La suite

Ed Mudshi + Blah-Blah en concert

Ed Mudshi + Blah-Blah par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 11/12/2010
Petit tour par la Machine à Coudre entre le concert de Gaïo et de Isaya histoire d'essayer de voir enfin le nouveau projet de Hervé après plusieurs version de On Vend la Caravane... La suite

Kabu Ki BuddAH : les dernières chroniques concerts

Kabu Ki Buddah + Peuple de l'Herbe par Mystic Punk Pinguin
Moulin - Marseille, le 15/11/2005
Les Kabu Ki Buddah sont des malades. Je les ai découvert sur scène il y a deux ans au Balthazar. Depuis, l'écoute de leurs albums m'avait mis en transe et j'attendais de les revoir avec impatience. Quand en plus on sait que ces lyonnais sont sur le même label, Rock'n'roll Masturbation (putain ce nom !!) que les excelentissime Bananas at the... La suite

Maniacx + 13 en place + Assoumani + Mell + De La Colline + Les Rats sCassent + Kabu ki Buddah par Gomdma
Festival des Collines, St Julien le Montagnier, le 30/07/2004
Il est 8h du mat, à tout casser, et déjà la tente se transforme en sauna, et c'est dégoulinant que j'en sort pour accepter une bière bien fraîche des voisins qui eux ne se sont pas encore couchés. La journée sera rude... Départ d'expédition à la recherche d'un point d'eau et d'un peut d'ombre vers le lac d'Esparon, après mettre trompé de chemin,... La suite

Kabu Ki Buddah par Mystic Punk Pinguin
Le Balthazar , Marseille, le 23/10/2003
Jouissif, y a pas d'autre mot ! Un trio à géométrie variable (soit batterie/basse/violoncelle, soit batterie/basse/trombonne, soit batterie/basse/clavier) qui nous balance un set que l'on pourrait apparenté ) du ska-punk. Mais c'est un peu plus compliqué. Au chant, ce sont souvent des hurlement, des chuchottements qui font penser qu'ils sont bien... La suite

Plod+Kabu Ki Budda+NED+Doppler+Bananas at The Audience+Vomit For Breakfast par metal@concertandco
CCO, Villeurbanne, le 27/09/2001
A l'occasion de la sortie de la compilation "?", un concert marathon était organisé au CCO avec pas moins de six groupes invités. Cette soirée a été l'occasion pour moi qui était très heureux de voir que la scène métal lyonnaise est assez active et riche en groupes intéressants de faire le même constat pour ce qui est du rock. En effet, de rock... La suite

L'Embobineuse - Marseille : les dernières chroniques concerts

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein en concert

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein par Pipoulem
L'Embobineuse, le 22/02/2020
Cela faisait longtemps que je n'étais plus allé à l'Embobineuse, la release party de projet Milan et la présentation de leur Album intitulé I était une bonne occasion d'y... La suite

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite