Accueil Chronique de concert Louis Sclavis
Samedi 12 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Louis Sclavis

Le Méjan 14 Mai 2002

Critique écrite le par

Incroyablement étonnant ou détonnant même! Ce projet musicale qui porte le nom de Napoli's Walls n'a pas grand chose à voir avec un jazz sirupeux ou un jazz rock ennuyeux. Les morceaux sont complètement déjantés sans être à aucun moment cacophoniques et ils empreintent toute l'énergie du rock et des sons électrifiés. Il faut d'ailleurs souligner la présence autour de Louis Sclavis d'un guitariste-bruiteur excellent Hasse Poulsen, de Vincent Courtois au violoncelle qui a un sens du rythme étonnant et dont le violoncelle électrifié n'a rien à envier à la guitare électrique de son voisin, et puis aussi le très très bon Médéric Collignon déja entendu avec Louis Sclavis mais dans une structure plus classique ou conventionnelle. Dans cette nouvelle formation, Médéric s'y donne a coeur joie. Pas uniquement à la trompette, mais tout plutôt en maître de l'agitation sonnore. Tout cela avec l'aide de boitiers électroniques et d'effets sonnores hallucinants, d'une boîte à rythme et de sa voix ! Ce musicien a des qualités exceptionnelles, un sens du rythme, un phrasé, une imagination et une insolence qui font plaisir à voir. Des compétences qui, au service de l'électronique, font des étincelles...
Tous ces musiciens sont regroupés autour de Louis Sclavis improvisateur, compositeur et musicien d'exception, qui pour ce projet s'est pas mal inspiré de la culture sonore italienne, celle des villes, celles du folklore italien, de son cinéma aussi. Un peu comme le ferait Pino Minafra.
Ce que j'ai entendu là n'a pas de frontières et nous bouscule sans cesse avec une énergie carrément rock. Un grand moment de plaisir, de l'humour à tout bout de champs et complètement contemporain !
Un petit chef d'oeuvre que j'aimerais voir enregistré prochainement.
Un seul mot, laissez vous tenter !

 Critique écrite le 15 mai 2002 par gilles(marseille)


Louis Sclavis : les dernières chroniques concerts

Festival 'Jazz à Porquerolles' : Romano, Texier, Sclavis + Aldo Romano, Danilo Rea, Rosario Bonaccorso + Big Butt Foundation en concert

Festival 'Jazz à Porquerolles' : Romano, Texier, Sclavis + Aldo Romano, Danilo Rea, Rosario Bonaccorso + Big Butt Foundation par Mardal
île de Porquerolles - Fort Sainte Agathe, le 10/07/2011
Il suffit de presque rien pour qu'une virée en concert, au festival de jazz de Porquerolles prenne des allures épiques. Arrivera / arrivera pas ? 150 Km en voiture, un freinage... La suite

Jazz A La Tour 1/5 : Louis Sclavis Quintet + Jean-Philippe Viret Trio + Rémi Dumoulin & Bruno Ruder Duo en concert

Jazz A La Tour 1/5 : Louis Sclavis Quintet + Jean-Philippe Viret Trio + Rémi Dumoulin & Bruno Ruder Duo par Mcyavell
Château de la Tour d'Aigues, le 11/08/2010
Ce n'est pas d'aujourd'hui que La Tour d'Aigues et son château accueillent un festival en leurs murs. La danse, le théâtre et les musiques y sont à l'honneur depuis un quart de... La suite

Jazz Sur La Ville Jour 3 : Limousine invite Louis Sclavis en concert

Jazz Sur La Ville Jour 3 : Limousine invite Louis Sclavis par Mcyavell
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 06/10/2012
Un des charmes de Jazz Sur La Ville est de pouvoir traverser Marseille après un excellent concert (le Duo At Home au Roll'Studio) pour en enchainer un autre, en l'occurrence... La suite

Charlie Jazz festival : Sergent Pépère + Quartet [Mobile] + Michel Portal & Louis Sclavis & Bruno Chevillon & Daniel Humair + La belle équipe par Fred
Domaine de Fontblanche - Vitrolles, le 05/07/2006
Sortis de l'autoroute à Vitrolles Le Griffon, nous nous retrouvons en moins de 10 minutes devant les grilles du domaine de Fontblanche, grâce à un fléchage minutieux sobrement étiqueté "Jazz" placé le long de la route. Derrière l'enceinte en veilles pierres, nous découvrons une première scène face à des tables de bar et un peu plus loin sur la... La suite