Accueil Chronique de concert Moriarty + Kid Francescoli
Jeudi 28 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Moriarty + Kid Francescoli

Moriarty + Kid Francescoli en concert

Espace Julien - Marseille 22 octobre 2010

Critique écrite le par

Less Is more(*)

Kid Francescoli by Pirlouiiiit 21102010

La foule des grands soirs se pressent dans l'espace Julien pour le concert de Moriarty. Il restait encore cent mètres de queue dehors quand Kid Francescoli entame la première partie que je n'ai donc pas pu voir. Il me faudra en effet près de 35 minutes pour entrer dans l'Espace Julien et encore quelques autres pour me frayer un chemin dans la salle. Juste le temps d'entendre les applaudissements pour le kid.

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

La foule se desserre pendant le rapide changement de plateau. Ce qui me permet de constater que la disposition scénique des Moriarty a été largement allégé. Plus de fauteuils, ni de paravent et encore moins de Gilbert, la tête de cerf empaillée. Un drap blanc accroché au ceintre délimite une scène plus ramassé que l'espace disponible.

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

Quand le groupe entre sur scène, les 1000 spectateurs applaudissent à tout rompre et certains se mettent tout de suite à interpeller le groupe, qui ne se fait pas prier pour répondre. On sent une forme de complicité immédiate, une relation presque familiale. Etonnant pour un groupe qui n'a finalement que 3 ans d'existence sur les scènes, mais Moriarty existe en fait depuis plus de 10 ans.

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

Le set démarre par le versant Nord de l'Everest : pas moins de neuf nouvelles chansons qui devraient donc prendre place sur le nouvel album annoncé pour début 2011. Si on retrouve le son de Moriarty, (where is the light, digne bande son d'un western, Robots et Decaf, folk encore un peu brouillon) on est surpris par quelques embardés plus rock. L'harmonica de Charles est clairement en retrait sur ces nouveaux morceaux tandis que les guitares ont pris le pouvoir.

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

La voix de Rosemary a gagné en puissance et son timbre s'est éclairci. La demoiselle a également gagné en assurance en jouant l'effeuilleuse en enlevant d'abord son blouson, puis sa robe rayée pour enfin apparaître dans ses plus beaux atours en robe décolletée d'un rouge aussi flamboyant que la Gretch qu'elle a parfois saisi.

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

Le public n'a pas l'air désarçonné par l'avalanche de nouveaux titres. Mais évidemment, quand le groupe entamera Motel, puis en formation acoustique, c'est à dire tout le monde autour d'un seul micro pour Lilly, ce sera l'explosion. Mais le groupe fera redescendre la pression sur l'autre single du premier album, Jimmy.

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

Avec patience, ils parviendront à faire presque chuchoter le public. Du coup, chacun dans la salle a pu apprécier l'osmose qui existe dans le groupe et qui est mis au service d'une seule chose : la musique. Des caractéristiques, que dis-je, des valeurs, que l'on retrouve chez Arcade Fire et qui, comme par hasard, produit la même union sacrée entre le groupe et le public.

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

Retour à l'électricité avec deux nouveaux morceaux, I will do et surtout When the Morning comes dont le final très noisy nous fait penser à... Mogwai, qui, décidemment aura influencé plus de groupes que vendu de disques !

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

Le groupe reviendra pour un rappel de 3 chansons. Une première, jouée seule à la guitare folk par Rosemary, une reprise d'un morceau "qui a au moins 400 ans". Puis, ce sera Come too soon, nouveau morceau pour finir sur Whiteman's ballad, avec, là encore, un final électrifiée qui a l'air de faire kiffer tout le monde, le groupe comme le public.

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

Durant le concert, le groupe, comme à son habitude, s'est amusé à s'échanger les instruments, donnant ainsi l'impression que la force collective était plus importante à leurs yeux que la performance individuelle. C'est cette générosité, liée à une économie de moyens, qui semble être le lien le plus puissant qui unit le groupe à son public. Un lien que le groupe n'hésite pas à entretenir en assurant la vente du merchandising à la sortie du concert, comme cela se passe souvent avec leurs cousins anglo-saxons.

Moriarty by Pirlouiiiit 22102010

(*) "Moins est plus", célèbre phrase de l'architecte allemand Ludwig Mies Van der Rohe qui préconnisait une architecture basée sur l'honnêteté des matériaux et l'intégrité structurale

tracklisting

Where is the light
Robot
Decaf
Sellars
Mah Joing
Clementine
Beasty Jane
Nobody Home
Cereal Fiuelds
Motel
Back In town
Julie Gold
Lily
Jimmy
Isabbella
I will do
When the Morning Comes

Rappel
?
Come too soon
Whiteman's ballad

Lire aussi l'interview donnée par le groupe juste avant le concert

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


et une petite de Kid Francescoli :

> Réponse le 26 octobre 2010, par Mimi

Alors j'avais très envie de voir Moriarty en concert: sa superbe voix ne m'a pas déçue, elle maitrise totalement, et son timbre est si particulier. Pour ne rien gâcher, un très bon groupe musiciens (contrebasse, batterie, guitares et autres petits instruments ). L'ambiance sur scène est au cabaret, lumières chaudes et tamisées, elle dans sa robe rouge sang. Intimiste dans la musique : pas de grosses variations par rapport à l'album, très propre et assez calme, sans doute trop pour la salle qu'est l'Espace Julien. Principal reproche: pas assez de rythme: trop de silences entre les morceaux, et pas assez de variations un peu rock sur les morceaux. Le public ne demandait qu'à bouger et pas mal de gens sont sortis pendant le concert en déplorant le côté "gentil scout" de la performance. Un...  La suite | Réagir


Kid Francescoli : les dernières chroniques concerts

Bigflo et Oli, Feu! Chatterton, Kid Francescoli, Arnaud Rebotini, Muthoni Drummer Queen, Adieu Gary Cooper, Jamel Debbouze (Paleo Festival 2018)  en concert

Bigflo et Oli, Feu! Chatterton, Kid Francescoli, Arnaud Rebotini, Muthoni Drummer Queen, Adieu Gary Cooper, Jamel Debbouze (Paleo Festival 2018) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon , le 21/07/2018
Muthoni Drummer Queen Pour ce début de week-end, je découvre Muthoni Drummer Queen, qui est originaire du Kenya et de Suisse. Là aussi, j'ai eu un coup de cœur pour ce... La suite

French 79 + Kid Francescoli en concert

French 79 + Kid Francescoli par Sami
Espace Julien, Marseille, le 22/12/2017
Alors c'est pas encore le Vélodrome de Soprano ni les deux Dome complets de Jul mais on est content de voir que l'Espace Julien affiche complet pour deux autres artistes... La suite

Festival Marsatac 2017 : Meute + Die Antwoord + Kid Francescoli + Guirri Mafia + Nova Twins + WhoMadeWho en concert

Festival Marsatac 2017 : Meute + Die Antwoord + Kid Francescoli + Guirri Mafia + Nova Twins + WhoMadeWho par Lb Photographie
Parc Chanot à Marseille, le 24/06/2017
Une 19e édition - déjà - placée sous le signe du rouge (" Ton été sera rouge " qu'ils disent sur le site) et un festival qui gagne chaque année toujours plus de notoriété, autant... La suite

Microphone Recordings Party : Husbands + Nasser + Oh! Tiger Mountain + Kid Francescoli + ... en concert

Microphone Recordings Party : Husbands + Nasser + Oh! Tiger Mountain + Kid Francescoli + ... par Phil2guy
L'Espace Julien- Marseille, le 05/12/2015
Le label phocéen Microphone Recordings investit ce soir l'Espace Julien avec des musiciens qui rencontrent en ce moment un certain succès dans le monde de l'électro rock made in... La suite

Moriarty : les dernières chroniques concerts

A Queen of Heart : Rosemary Standley & Sylvain Griotto en concert

A Queen of Heart : Rosemary Standley & Sylvain Griotto par Flag
Théâtre La Criée - Marseille, le 03/02/2014
Ne m'étant pas penché sur la programmation de La Criée à temps, la séance du 4 février du spectacle de Juliette Deschamps de The Queen Of Heart et interprété par Rosemary Standley... La suite

Moriarty - You & You en concert

Moriarty - You & You par Ysabel
Usine - Istres, le 09/12/2011
La première partie que nous propose L'Usine, pour nous mettre en appétit avant Moriarty, est juste idéale. C'est un super beau gosse avec une voix d'ange qui se casse légèrement... La suite

Festival du Bout du Monde : Bernard Lavillers & Bonga + Aloe Blacc + AfroCubism + Moriarty + 17 Hippies + I Muvrini + Muchachito Bombo Inffierno + Yael Naim & David Donatien + Systema Solar + Moussu T E Lei Jovents + Hanggai + Professor en concert

Festival du Bout du Monde : Bernard Lavillers & Bonga + Aloe Blacc + AfroCubism + Moriarty + 17 Hippies + I Muvrini + Muchachito Bombo Inffierno + Yael Naim & David Donatien + Systema Solar + Moussu T E Lei Jovents + Hanggai + Professor par Flag
Presqu'île de Crozon, le 06/08/2011
Le Festival du Bout du Monde - Jour 2 Deuxième journée de festival, avec une amplitude d'horaires plus large que la première journée. Aujourd'hui et demain, ce sera 15h00 -... La suite

Festival du Bout du Monde : Fanfare Ciocarlia + Moriarty + Staff Benda Bilili + Marcio Faraco + Gaetan Roussel + Jehro + Katzenjammer + Catherine Ringer en concert

Festival du Bout du Monde : Fanfare Ciocarlia + Moriarty + Staff Benda Bilili + Marcio Faraco + Gaetan Roussel + Jehro + Katzenjammer + Catherine Ringer par Flag
Presqu'île de Crozon, le 05/08/2011
Le Festival du Bout du Monde - Jour 1 A peine quitte-t-on la terre ferme (enfin, la terre intérieure), cap plein Ouest, longeant les méandres de l'Aulne, franchissant le superbe... La suite

Espace Julien - Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite