Accueil Chronique de concert Mudhoney
Samedi 27 novembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Mudhoney

Mudhoney en concert

Le Cabaret Aleatoire - Marseille 1 juin 2012

Critique écrite le par

Nostaaaaalgie ... Nooostaaaaaaaalgiiiie !!!!!!!!!!
Mudhoney à Marseille, vous y croyez, vous ?
Le Grunge, les dégaines crapouilloux, les années lycée...
On est tout d'abord étonné d'apprendre que le groupe existe encore. Mais on est ensuite encore plus étonné de constater qu'ils passent à domicile!
Première curiosité : qui se préoccupe de Mudhoney en 2012.
Au premier abord, pas grand monde. Comme en 94 serais-je tenté de rajouter par pure méchanceté gratuite. Parce que, bon, soyons honnête, même si le groupe à joui d'une certaine reconnaissance, l'a pas vraiment fait parti du fleurons du genre, en terme de qualité. C'est pas les Screaming Trees ou Alice in Chains, quoi...
La preuve, je les écoutais pas. Si c'est pas une preuve irréfutable, ça!?!
Donc bon, on est bien 120 au Cabaret Aléatoire en cette douce soirée de mai. C'est pas lourd.
Et quel est donc ce public composite ?
Des 30/40 ans venus se faire une cure de jouvence.
Des rockers plus tout jeunes et curieux.
Et des jeunes. Dingue, ça. Ben ouais, pas beaucoup mais quelques uns quand même.

Mais avant d'avoir des réponses concernant l'angoissante question qui nous empêche de dormir depuis plusieurs jours maintenant, à savoir que vaut Mudhoney sur scène aujourd'hui, faut s'encaper la première partie de la soirée: Non!.
Patronyme qui permet à notre ami Gandalf de nous faire part de son humour haut de gamme avec sa blague récurrente :
- "Tu connais la premier partie ?"
- "Non!"
- "Comment tu sais ????!!"
Que chacun juge en son âme et conscience.
Bref, je digresse un chouïa, mais vu qu'on va être que deux, voire trois avec Mystic Pinguin, à lire cette lamentable chronique, j'en profite...

Donc Non!.
Duo guitare/chant masculo-féminin, jouant sur des bandes préenregistrées un rock qui, musicalement, ne m'a pas accroché du tout du tout du tout. Le chant en français par la gente demoiselle m'a tout de même bien faire sourire avec les paroles "Je suis une fille, j'ai une chatte et un cerveau...ça vous excite quand je dis chatte, ça vous fait peur quand je dis cerveau". Ca, au moins, ça s'oublie pas de suite. Mais, ça fait un peu stéréotype tout ça quand même...Alors bon, vu que, comme la plupart des spectateurs, je suis sorti boire ma bière dehors, ben j'ai oublié le reste...

Allez zou, passons aux choses sérieuses, Mudhoney maintenant.
Dès les premières notes, il faut se rendre à l'évidence: le son est bon ! oh pas celui de Mudhoney particulièrement, soyons sérieux c'est du grunge, non celui du Cabaret!!
Ben oui, j'avais annoncé une première curiosité, et ça c'était la seconde qui me taraudait. Certes j'étais averti, mais c'est toujours un choc de le découvrir par soi même. Yeah! plus d'oreille en compote, plus de bouilli sonore, plus de concert gâché!
Hosannah!
Donc, nos amis du jour bénéficiaient d'une révolution locale avec la mise en son du Cabaret, et nous allions pouvoir apprécier leur prestation sans autre parasite que la qualité intrinsèque de leur musique. Alors déjà, levons le doute, la chanteur chante toujours aussi faux et leur son est un retour direct aux meilleurs (ou au pire, selon les affinités...) moments du mouvement. Ca, on va pas leur reprocher d'avoir changer leur style. Mais c'est très bien comme ça, car c'est bien ce qu'on est venu chercher, n'est-ce pas? Et à voir la sympathique bousculade tendance petit pogo qui s'exprima tout le long du set dans les premiers rangs, les nostalgiques comme les jeunes loups ayant découvert le mouvement par la suite en ont pris pour leurs oreilles.
Mais on peut regretter un peu le manque de jeu de scène du groupe qui ne dégage quand même pas une présence sidérante sur les planches. Alors je me suis un peu réjoui lorsque notre ami chanteur a lâché sa guitare pour s'occuper totalement de son chant et, du coup, être visuellement un peu plus actif. A mon sens, ça passait mieux, mais je sais les avis partagés.
Et musicalement, sans être totalement bouleversé, j'ai tout de même été séduit par quelques passages biens hypnotiques et hypnotisant, qui sortaient sensiblement du lot.
Bon, je serai en peine de citer les titres joués ce soir, bien que quelques uns m'étaient familier, entendus sans doute dans Boulv'Rock'n'Hard ou Docteur Heavy & Mister Hard, à l'époque où M6 servait encore vaguement à quelques chose en diffusant du Hard rock...

Globalement un concert sympathique, qui, s'il ne restera pas dans les annales aura eut le mérite de nous faire revivre le temps d'un soir et en live, le son d'une époque. On peut, à ce titre, remercier les organisateurs d'avoir pris le risque de faire exister ce moment.

Nostaaaaalgie...Nooostaaaaaaaalgiiiie!!!!!!!!!!

> Réponse le 05 juin 2012, par Mystic Punk Pinguin

Je suis globalement d'accord avec les deux chroniques postées pour Mudhoney. J'ai trouvé que ça a eut du mal à décollé, me suis ennuyé les 3/4 du concert et suis rentré dedans quand il a lâché la gratte pour s'impliquer physiquement dans le concert. Bien loin de l'intensité d'un Shellac quand même. Par contre, je voudrais réhabiliter Non!. Je suis arrivé trop tard vendredi mais je les avais déjà vu à l'Embobineuse et avait apprécié leur rock disco-punk érotico-nihiliste, très efficace sur scène.  Réagir


Mudhoney : les dernières chroniques concerts

Mudhoney + Non! en concert

Mudhoney + Non! par Gandalf
Le Cabaret Aleatoire à Marseille, le 01/06/2012
Franchement, qui peut vouloir aller à un concert de Mudhoney en 2012 ? Et déjà, qui peut être au courant que le concert a lieu ce soir tellement la promo a été inexistante ? Et... La suite

Refused + Beirut + Mudhoney + Purity Ring + Reignwolf + Unicornibot (Festival Primavera Sound 2012) en concert

Refused + Beirut + Mudhoney + Purity Ring + Reignwolf + Unicornibot (Festival Primavera Sound 2012) par dj
Barcelone, le 31/05/2012
Les Espagnols n'ont jamais su se coiffer ni s'habiller mais une chose est sûre, ils savent faire des programmations de festivals. Un des premiers et des plus illustres de... La suite

Mudhoney (Festival Villette Sonique 2012) en concert

Mudhoney (Festival Villette Sonique 2012) par Pierre Andrieu
Parc de la Villette, Paris, le 27/05/2012
Mudhoney, une légende - vivante ! - du grunge, en plein air sous le chaud soleil parisien, devant un public de fans et gratuitement en plus, grâce au festival Villette... La suite

Mudhoney + Birds of Avalon + Hank 4 par Laurent
Knitting factory - New York, le 17/10/2006
Premier des deux concerts de Mudhoney à New York Ca fait Presque 12 ans que je les ai pas vu!!!! Et c'est mon groupe préferé. Autant dire que je suis anxieux et très en avance aussi.Du coup je poirotte devant la salle au moins un quart d'heure. Je rentre. Le merch est tres rudimentaire :3 cds (les deux derniers et la compil March to fuzz) + deux... La suite

Non! : les dernières chroniques concerts

Mudhoney + Non! en concert

Mudhoney + Non! par Gandalf
Le Cabaret Aleatoire à Marseille, le 01/06/2012
Franchement, qui peut vouloir aller à un concert de Mudhoney en 2012 ? Et déjà, qui peut être au courant que le concert a lieu ce soir tellement la promo a été inexistante ? Et... La suite

Kid Congo + Non! en concert

Kid Congo + Non! par Mystic Punk Pinguin
Embobineuse - Marseille, le 04/04/2011
En route pour l'Embobineuse pour le dernier concert du Dépanneur. je parle d'un temps que les moins de 20 ans tout çaaa mais cette asso a quand même entretenu, voir allumée, la... La suite

Le Cabaret Aleatoire - Marseille : les dernières chroniques concerts

Altın Gün + Diaspora Orchestra en concert

Altın Gün + Diaspora Orchestra par odliz
Le Cabaret Aléatoire, Marseille, le 31/10/2019
Après avoir joué de la manœuvre et des amortisseurs pendant un bon quart d'heure, pour trouver ce qui servira de place de parking le temps du concert, on traverse les allées... La suite

Peter Hook & the Light en concert

Peter Hook & the Light par Prakash
Le cabaret aléatoire , Marseille, le 05/05/2019
Alors c'est toujours un peu glauque d'aller à un concert en se disant "je veux le voir avant qu'il claque". Bon j'avoue, j'avais ça dans un coin de ma tête quand je me suis bougé... La suite

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) par Philippe
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 05/05/2019
Deuxième passage à Marseille, après celui de 2014 à l'Espace Julien, de Peter Hook, le légendaire bassiste de Joy Division et de New Order. Mauvaise surprise, le concert semble... La suite

Arch Enemy + the Charm the Fury en concert

Arch Enemy + the Charm the Fury par Jgaz Photo
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 11/06/2018
Les suédois d'Arch Enemy étaient de passage à Marseille, dans le cadre de leur tournée Européenne 2018 "Will To Power Tour". Et c'est le groupe " The Charm The Fury " qui a... La suite