Accueil Chronique de concert Kid Congo + Non!
Jeudi 21 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Kid Congo + Non!

Kid Congo + Non! en concert

Embobineuse - Marseille 4 Avril 2011

Critique écrite le par

En route pour l'Embobineuse pour le dernier concert du Dépanneur. je parle d'un temps que les moins de 20 ans tout çaaa mais cette asso a quand même entretenu, voir allumée, la flamme rock à Marseille pendant deux décennies, programmant pas mal de très bon concert. Je leur serais éternellement reconnaissant de m'avoir fait découvrir The Ex qu'ils avaient booké au Poste à Galène et qui suite à ce concert est devenu mon groupe préféré. Ce fut pas mal de concert undreground à la Machine à Coudre, dont un Old Time Relijun d'anthologie. Ils n'ont guère arrêté jusqu'à maintenant et si l'asso se saborde, c'est sûrement sous d'autres forme. Alors, encore merci à Corine et Olivier pour tout cela, la scène n'étant rien sans ses acteurs. L'Embob' est moins rempli que lors du passage précédent du Kid, du coup dégun n'ai laissé sur le carreau. Étrange de ne pas voir des vieux de la vieille ce soir, eux qui ont côtoyé l'aventure du Dépanneur, m'enfing toutes les générations sont représentées.

En première partie, Non!, duo de Nice. Boite à rythme, chanteuse longiligne et sexy et gratteux sombre et autiste. Bien évidement on pense aux Kills. Mais hybridé avec la pop punk français des 80's, Elli & Jacno. Chant français, miaulé à forte dose érotiques, paroles situationisto-féministo-rock'n'roll, pamphlet pro sexe&drogue&rock'n'roll avec une dose de subversion. Le tout est hyper dansant avec une putain de guitare blues/rock minimaliste et acérée (le monsieur officie aussi chez les excellent Dum dum boys que l'on adore dans ces colonnes). On nous a longtemps gonflé avec le label disco-punk, qui n'avait de punk que le nom, mais là on touche le concept. On se rapproche des marseillais de Ich bin dead, mais avec une haute teneur en sensualité/sexualité ajoutée. On danse sur tout le set, avec l'agréable sensation de se trémousser sur de la bonne came.



Kid Congo a un CV qui excite tout passionné de rock : membre fondateur du Gun Club, ce représentant de l'underground new-yorkais a joué avec Nick Cave, The Cramps et bien d'autres. Et il est d'une humilité stupéfiante. Il est à son stand de merch, blague avec tout le monde, pose sur les photos, sourit. Avec sa gueule entre un Droopy hilare, un toréador et un rocker, le personnage est des plus charismatique. et sur scène, c'est encore plus intense.



Car le monsieur suinte le rock'n'roll. C'est simple, la moindre note c'est garage, poisseux, excitant et terriblement bon. La décharge sexuelle de la première partie prend le temps ici de durer, de s'immiscer. On transpire de la moiteur de leur musique à base de riffs répétitifs jusqu'à la transe, de voix réverbée envoûtante et sexuelle, et d'une rythmique tribale.



Dans cette heure et quelques de pur bonheur on aura droit à du Gun Club, du Cramps, de l'instrumental moite, des cavalcades hallucinées au mescal dont morceaux de son dernier album. Le tout joué avec une classe et une envie bien loin des vieux blasé sur scène pour payer la piscine.



Nan, le Kid, il a du signer un pacte sur un carrefour, distillant une bonne dose de swamp blues dans son rock, et se donne corps et âme à sa musique. La jubilation est contagieuse, et on prend notre pied dans le public. Et, c'est à noter, ce ne sont pas seulement les morceaux "historiques" qui suscitent l'enthousiasme, mais l'intégralité du set, preuve que le monsieur est encore bien vivant.



Au final donc, une excellente soirée, dans la lignée de l'histoire du Dépanneur. Rock'n'roll will never die disait l'autre, un concert comme nous en convainc aisément.

> Réponse le 26 avril 2011, par Pirlouiiiit

Mince je ne savais pas que c'était le dernier concert Dépanneur :-( Merci à eux en effet pour (dans le désordre) Old time Relijun, 50 Million Fingers, Monochrome, New Bomb Turks, Flying Luttenbacher, Enema, Laddio Bolocko, Dead Moon, Guitar Wolf, the Scientist, Wraygunn, Kid Congo, Movie star Junkies, ... pour ne citer que ceux que j'ai vus (liste plus complète par ici) Souhaitons en tout cas comme le dit le Pinguin que ce ne soit que pour mieux renaitre sous une autre forme (ou tout court) ...   La suite | Réagir


Kid Congo & The Pink Monkey Birds : les dernières chroniques concerts

Kid Congo & The Pink Monkey Birds, Flat Worms, Bench Press, Omni, XYZ, The Druids Of The Gué Charette, Ben Salter, Escape-Ism, Digger & The Pussycats (Binic Folks Blues Festival 2018) en concert

Kid Congo & The Pink Monkey Birds, Flat Worms, Bench Press, Omni, XYZ, The Druids Of The Gué Charette, Ben Salter, Escape-Ism, Digger & The Pussycats (Binic Folks Blues Festival 2018) par Pierre Andrieu
Sur les quais, Binic, le 29/07/2018
L'édition 2018 de l'incontournable (si l'on aime le rock, le roll et caetera) Binic Folks Blues Festival a pris fin le dimanche 29 juillet avec une dernière tournée de shows... La suite

Kid Congo and The Pink Monkey Birds en concert

Kid Congo and The Pink Monkey Birds par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 11/04/2013
Le 11 Avril 2013, les excellentissimes Kid Congo and The Pink Monkey Birds jouaient dans le club de la Coopérative de Mai, à Clermont-Ferrand... Et c'était très, très bien !... La suite

Kid Congo en concert

Kid Congo par Vilay
Secret Place - Saint Jean de Vedas, le 19/12/2009
C'est à la Secret Place que Brian Tristan aka Kid Congo avait choisi de donner le dernier concert de sa tournée française promotionnelle pour l'album Dracula Boots. C'était aussi... La suite

Kid Congo Powers and the pink monkeys birds en concert

Kid Congo Powers and the pink monkeys birds par Stéphane Sarpaux
L'Embobineuse -Marseille, le 21/04/2009
Pour faire venir une légende underground comme Kid Congo (président du fan club des Ramones, fondateur de Gun Club, guitariste, entre autres de The Cramps et de Nick Cave and the... La suite

Non! : les dernières chroniques concerts

Mudhoney en concert

Mudhoney par jorma
Le Cabaret Aleatoire - Marseille, le 01/06/2012
Nostaaaaalgie ... Nooostaaaaaaaalgiiiie !!!!!!!!!! Mudhoney à Marseille, vous y croyez, vous ? Le Grunge, les dégaines crapouilloux, les années lycée... On est tout d'abord... La suite

Mudhoney + Non! en concert

Mudhoney + Non! par Gandalf
Le Cabaret Aleatoire à Marseille, le 01/06/2012
Franchement, qui peut vouloir aller à un concert de Mudhoney en 2012 ? Et déjà, qui peut être au courant que le concert a lieu ce soir tellement la promo a été inexistante ? Et... La suite