Accueil Chronique de concert Oai Star + Nina Hagen + Caravan Palace
Mercredi 27 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Oai Star + Nina Hagen + Caravan Palace

Oai Star +  Nina Hagen + Caravan Palace en concert

Fiesta des Suds à Marseille 17 octobre 2009

Critique écrite le par

18eme édition de cette manifestation phare de la rentrée culturelle marseillaise, et petit évènement en ce 2eme jour des festivités avec la venue de Nina Hagen. Je ne connais pas grand chose de la dame, mais c'était l'occasion voir ce qu'elle pouvait proposer visuellement et additivement sur les planches.
Avec en plus Oai Star, ze groupe de rock marseillais festif, à l'affiche, il n'y avait plus à hésiter !

Avec plein d'amis on se ramène aux Docks vers 19h30, le temps de se garer au pied du nouveau premier building de Marseille et de pêcher l'accréditation au préfabriqué des tickets.
Et puis on se renseigne sur les horaires de passage qui étaient introuvables sur le net par avance... et on se rend compte que non seulement les deux têtes d'affiche investiront les lieux bien tard, mais que surtout elles sont prévues quasiment en même temps !!! D'ailleurs tous les combos vont se chevaucher... Ridicule...
Alors on va encore me dire que je râle sur l'organisation latine parce que je suis habitué aux organisations impeccables du nord de l'Europe, mais bordel, la Fiesta c'est pas 40 groupes dans la journée ! C'est si dur de ne pas faire jouer concommitament au moins les deux groupes principaux ?! Par exemple en commençant la soirée une heure plus tôt ?

Autre point noir: les toilettes... C'est dur de prévoir quelques chiottes chimiques de plus dans l'enceinte ? Quant aux bons à acheter pour avoir accès aux boissons, voilà une très bonne idée, chose qui se fait depuis des années dans les gros fests. Mais prévoir quelques vendeurs de plus n'aurait pas été du luxe... Car on a l'impression d'attendre et de faire la queue encore et encore ce soir là... Le pire étant de poireauter jusqu'à minuit, donc presque quatre heures (!) pour voir les headliners....

Alors oui, l'organisation est largement perfectible à mon sens, comme au sens de beaucoup d'autres personnes croisées, mais bon, on est dans le sud, donc je me fais pas trop d'illusions...
Un dernier mot pour ce qui est de l'ambiance, que j'ai trouvé quasi inexistante entre les lives... Y a des années, la Fiesta c'était un peu la folie, la bonne humeur, le oai quoi ! Là j'ai l'impression que certains sont là juste pour se montrer ou parce qu'il faut y être... Ce n'est pas imputable aux organisateurs, mais je trouve que ca se "boboïse" un peu depuis quelques temps...

Heureusement, la prog est, comme chaque saison, très bonne. Sur ce point, rien à dire, y en a pour presque tous les goûts durant une grosse semaine.
Et autres points très positifs, les horaires sont respectés à la minute près, et les tarifs boissons sont très corrects.



C'est donc à 21h que débute le set de TOGUNA dans la salle des sucres. Comme ce n'est pas du tout mon style, je n'en dirai pas grand chose. Un genre de reggae un peu mollasson, mais qui a eu l'air de plaire à l'assistance.
Comme un quart d'heure plus tard à peine est prévu la prestation de FEFE, ancien du Saian Supa crew apparement, on arrive pour entendre... le dernier morceau et demi ! Ils ont joué une demi heure ! C'est quoi ce bin's ?! Dommage, ca avait l'air sympa...



Par la suite, c'est CARAVAN PALACE qui foule la scène extérieure couverte, devant la plus grosse audience de ce samedi là !
Que dire pour ce combo inclassable, qui mélange electro et musique des années folle ! Avec beaucoup d'instrumentaux cuivres-claviers_batterie qui donnaient un coté festif et remuant. Puis une fille "chantant" par onomatopées et vocaux sans paroles, fringuée à la mode années 20-30... bref un trip assez spécial et peu commun, qui enchante littéralement les gens présents.



Je pense que sur la longueur ca doit être un peu lassant, mais pas le temps de vérifier cela, car au bout d'une demi heure on retourne à l'intérieur pour voir à quoi ressemble BASTER, ayant déjà débuté son show dans une salle loin d'être comble. Comme avec Toguna, c'est pas ma came du tout, alors on rejoint les potes dans le hall pour tchatcher et s'envoyer quelques binouses.



Minuit sonne, il est temps de rejoindre le grand froid inhabituel en cette saison, pour enfin constater ce que donne l'icône Hagen sur scène. Curieusement il y a moins de monde que pour Caravan Palace... et il y en aura de moins en moins au fur et à mesure des titres !! Honnêtement j'ai rarement vu une telle hémorragie pendant un live ! Dés la deuxième chanson, beaucoup de spectateurs quittaient les lieux. Par dizaines au fil du show.
Et franchement, avec ce qui nous était proposé, je peux le comprendre ! Personnellement, je m'attendais à autre chose, de plus catchy, de moins éthéré et bizarre que ca... Je n'ai pas du tout compris où elle voulait en venir... "Atomic flash deluxe", répété à l'envie durant un morceau, de manière euh... habitée... ca restera le symbole à nos yeux et esgourdes éberlués durant ces vingt premières minutes d'une autre dimension...



Inutile de vous dire que mes amis (que j'avais convaincu de venir avec moi...) et moi même somme fissa fissa rentrer dans la salle des sucres pour assister au show intégral des Oai Star !

Je laisse donc la plume à mon ami Jorma qui était là pour Hagen, et qui s'est enfilé le show en entier, afin que vous ayez un avis de connaisseur sur la prestation de la dame. Je reprendrai mon flow pour narrer l'excellent live des marseillais !

"Pour assister au concert de Nina HAGEN en cette fraîche soirée, plusieurs pré requis étaient nécessaires :

1/ être adepte de performances en expression corporelle
2/ être alcoolisé
3/ ne pas travailler au Centre d'Etude Atomique de Cadarache
4/ avoir de l'humour, beaucoup
5/ être chrétien intégriste pratiquant (je vous laisse le choix de la mouvance : catholique, protestant, baptiste, adventiste ou méthodiste...ce que vous voulez...)
6/ ne pas être venu voir un concert de rock (bon en même temps, à la Fiesta, on vient rarement voir du Rock pur et dur, hein...)



Bon, alors, le seul moyen de profiter, à minima, de ce concert impliquait de se trouver à moins de 20 m de la scène. Seule possibilité d'apprécier le personnage qu'est Nina HAGEN et je parle pas encore de sa musique.
Holà. Doucement. On va y venir.
A moins de 20 m, donc, disais-je, pour apprécier toutes les mimiques et autres grimaces délirantes et expressives de la Miss qui valaient à coup sûr le coup d'œil et qui prennent une grande place dans son show. Malheureusement, passé cette distance fatidique des 20 m, le seul moyen de rentrer dans le concert dans le sens de s'immerger, restait encore la musique. Et là, c'était beaucoup plus compliqué. Voire quasiment impossible.



Car la petite Nina, malgré sa voix toujours impressionnante (bien que trop souvent en retrait, pas facile de sonoriser une tente), nous a proposé un concert, euh, comment dire...déroutant ?
La majorité du public, moi y compris, a sans doute pensé au fil du show, et à juste titre, avoir raté un certain nombre d'épisodes dans la carrière de Nina.
On l'avait laissé en provocatrice du Rock n'Roll. On la retrouvait ce soir, en disciple du Très Haut, dévouée corps et âme à Jésus, avec option antinucléaire, enchaînant les chansons à sa gloire. Bien sur, on aimerait être Lui pour pouvoir en profiter un peu, mais ce soir on était juste spectateur. Alors, forcément, ça frustre un peu.
Après avoir débuté le show par un petit Gospel, accompagnée de sa seule guitare, on ne senti jamais réellement le concert décoller. Parce qu'après tout, on s'en fout un peu que Nina nous fasse partager sa foi. C'est pas un problème, tant que musicalement ça dépote, c'est tout ce qu'on demande, hein ?



Mais ce soir, ça ne dépota point. On y cru par moment, sur les quelques (rares) morceaux "rock", mais le soufflet retomba bien vite. Même la reprise des Doors, Riders on the Storm, qui aurait pourtant pu être un grand moment, ne fut qu'une chanson comme une autre. Trop courte. Je suis pourtant sûr que Nina avait les moyens d'en faire ressortir toute l'ambiance feutrée et la tension qui s'y tapissent.
Et le show déroula ainsi, entre speechs antinucléaire, patchwork musical, remerciements à Jésus pour la chute du Mur de Berlin, et autres amusements visuels et sonores, transpercés de curiosités musicales telles ce Comandante Che Guevara chanté en Allemand pour atteindre son paroxysme avec une version de l'Ave Maria (de Schubert si je ne m'abuse).



Le rappel ne donna rien de bon et on se dît que, avoir attendu jusqu'à minuit dans le froid polaire pour 1h 20 d'un concert bien mou du genou, c'est tout de même un peu dommage. D'autant que l'organisation eut l'idée de génie de programmer en même temps Oaï Star...pas cool, non seulement vu le prix du billet mais également pour les spectateurs qui aurait largement eut le temps d'en faire profiter leurs oreilles. Mauvais point à la Fiesta sur ce coup là.

Conclusion de la soirée : malgré une prestation fort décevante, on a tout de même vu un sacrée personnage, à tout les sens du terme. Un personnage avec son propre univers, une voix unique, assez fascinant visuellement, auquel on accroche ou non, mais qui ne laisse pas indifférent.
Et en plus, on est dispensé d'office religieuse pour au moins un an. C'est pas beau ça...

Jorma "



De notre coté, on a passé plus d'une heure de fun et de folie avec les OAI STAR, bande de zigotos marseillais, dont le leader est issu du Massilia Sound System, est il besoin de le rappeler ? :) Bon, forcement, avec la mort de Lux B il y a plus d'un an, qui était l'autre leader de ces deux groupes, on ressent un certain vide. Surtout quand on les a déjà vu se donner la réplique sur leurs chansons pour les tournées précédentes. Mais Gari continue à bien occuper l'espace, et n'a rien perdu de son énergie ni de sa tchatche, alors notre plaisir n'en est pas altéré.



Cependant, le fait qu'il y ait deux djs maintenant, une seule gratte, pas de bassiste, ca enlève un peu la notion de vrai groupe rock. C'est moins organique, beaucoup plus électronique. Car les djs scratcheurs, même s'ils sont très bons, je trouve qu'ils prennent trop d'importance, certaines chansons étant même bien remaniées version electro-gros son à la Rammstein, carrément ! C'est pas désagréable, sauf quand ca couvre la distinction des paroles. Mais heureusement le son fut de très bonne facture, ce qui dans cette salle ferait presque figure d'exception...



Ne connaissant pas le dernier opus, j'ai découvert des compos une nouvelle fois hilarantes, tel "Cheri(e)" (va faire la vaisselle !!!), comme des titres plus rentre dedans limite Metal, avec le déjanté "Fire" ! D'ailleurs, une petite brune est venu hurlé les refrains dessus, une certaine Candice... Ne serait ce pas l'hurleuse du combo ETHS ? En tous cas ce morceau a enflammé la salle ! Comme s'il y en avait eu besoin... Car le public était déjà chaud chaud chaud, sautant, hurlant, gueulant les paroles en choeur... un vrai oai qui faisait plaisir à voir !
"Le destructeur d'horodateurs", "Mets les watts cousin", "Comme un fumigène"... Tout un panel de chansons marrantes, marseillaises, qui foutent le feu ! Joli hommage à Lux B avec "The Ballad of Lux B & Gari", avec la voix samplée du premier, repondant à Gari en live, comme à la bonne époque... Bref, et comme d'habitude, un excellent moment empli de fun, de rock et de tchatche marseillaise, qui vous met une banane pas possible en travers de la figure !



Heureusement qu'ils étaient là, pour sauver notre soirée, car la déception fut grande en ce qui concerne Nina Hagen pour ma part.
Malgré les défauts énumérés plus haut, j'ai passé une bonne soirée globale, car quand y a les potes, à boire et au moins un bon groupe de musique, on ne peut qu'apprécier la vie !



Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


et une petite de Fefe : ici
et une petite de Toguna : ici
et une petite de Baster : ici
et une petite de Caravan Palace : ici
et une petite de Oai Star :


> Réponse le 19 octobre 2009, par Simastion

Pour moi les têtes d'affiches étaient Caravane Palace et Nina Hagen, et non pas Oai Star, comme l'écrit Gandalf, qu'on peut voir tout les weekend dans la région et gratuitement (samedi 24 octobre par exemple à la Roquebrussane)... Et d'ailleurs les tetes d'affiche ont joués sur la grande scène... Caravane palace donc était le groupe pour lequel je suis venu. je suis arrivé pendant Féfé, qui a fait un bon premier concert, il a bien chauffé le public en communiquant et avec un spectacle interactif... Avec même une ptite reprise de Michael Jackson ! Après on attend Carvan palace avec impatience, en attendant on va jeter un oeil au bar, et effectivement les queues interminable pour avoir des tickets... Plus tard,ils ouvriront un deuxième stand de vente, mais moins visible ou il y...  La suite | Réagir

> Réponse le 19 octobre 2009, par Blandine

L'atypique électro swing de Caravan Palace sur scène, ça envoie ! Une grosse masse de gens était regroupée sous le chapiteau et le groupe a offert une bonne prestation, tout en énergie. Pas forcément fan de ce genre de musique, je me suis laissée porter petit à petit par le rythme, les voix et l'intensité du concert. Le contrebassiste dégage une énergie folle, le violoniste est à fond -comme la chanteuse en effet-, et les "machines" balancent des rythmiques décapantes, qui partent parfois totalement en électro (moments que j'ai particulièrement aimés) avant de revenir à un petit boeuf acoustique. Le public a vigoureusement dansé et applaudi le show. Ensuite, petit détour à l'intérieur où DJ Bobzilla mixe ; l'occasion de prendre une piqûre de rock tout à fait agréable. Une bonne troupe...  La suite | Réagir


Fiesta des Suds : les dernières chroniques concerts

Fiesta des Suds 2021 : Balthazar, Meute en concert

Fiesta des Suds 2021 : Balthazar, Meute par Sami
Esplanade J4, Marseille, le 09/10/2021
Troisième et dernier soir pour cette 30ème édition de la Fiesta des Suds, après une belle ouverture jeudi et un apparemment beau concert de Woodkid le lendemain. Ce samedi... La suite

Fiesta Des Suds 2021 : Selah Sue, Gael Faye, Hervé, Instrumentarium, Rocio Marquez en concert

Fiesta Des Suds 2021 : Selah Sue, Gael Faye, Hervé, Instrumentarium, Rocio Marquez par Sami
Esplanade J4, Marseille, le 07/10/2021
Retour à la Fiesta des Suds après une année d'absence, encore une fois au J4, comme depuis quelques éditions déjà. Jauge réduite mais quand même beaucoup de monde pour ce premier... La suite

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) en concert

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) par Sami
J4, Marseille, le 10/10/2019
C'est parti pour la 28ème édition de la Fiesta des Suds, encore une fois au J4 pour trois soirées évidemment toujours très courues. L'endroit est plus visuellement beau que les... La suite

Moussu T e lei Joventz + Girls in Hawaii (Fiesta des Suds 2018) en concert

Moussu T e lei Joventz + Girls in Hawaii (Fiesta des Suds 2018) par pirlouiiiit
J4, Marseille, le 13/10/2018
Première année depuis longtemps que la Fiesta avait lieu ailleurs qu'au Dock des Suds. Retour au J4 donc avec une édition qui renoue avec les groupes du coin et même s'il y a pas... La suite

Caravan Palace : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan  en concert

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-CLoud, le 25/08/2012
Le premier jour, c'était par ici ! Deuxième et pour nous, dernier jour de ce Rock en Seine 2012 : le dimanche n'a pas retenu notre attention au point qu'on pose une RTT pour... La suite

Paléo Festival :  : Hollie Cook + Caravan Palace + Groundation + Nadeah + Stephan Eicher + Chinese Man + Blitz The Ambassador + Sting en concert

Paléo Festival : : Hollie Cook + Caravan Palace + Groundation + Nadeah + Stephan Eicher + Chinese Man + Blitz The Ambassador + Sting par Galoubet
Nyon (Suisse), le 19/07/2012
Hollie Cook La journée sous le Chapiteau sera sous le signe du Reggae, Dub et autres consœurs musicales. Pour ouvrir la série, voici la Fille de Paul Cook (des Sex... La suite

Festival Aluna 2012 : Manu Chao, Arthur H, Hubert-Félix Thiéfaine, Lou Reed, Dionysos, Thomas Dutronc, Ayo, Shaka Ponk, The Elderberries, Izia, Caravan Palace, Julian Perretta, La Cafetera Roja, Inna Modja, Axel  en concert

Festival Aluna 2012 : Manu Chao, Arthur H, Hubert-Félix Thiéfaine, Lou Reed, Dionysos, Thomas Dutronc, Ayo, Shaka Ponk, The Elderberries, Izia, Caravan Palace, Julian Perretta, La Cafetera Roja, Inna Modja, Axel par Galoubet
Ruoms, le 22/06/2012
Festival Aluna : 22 Juin C'est la cinquième édition de ce festival qui se niche dans un grand camping ardéchois. La capacité a été portée à 20 000 festivaliers maximum par soir... La suite

Caravan Palace en concert

Caravan Palace par mamzellemoo
Espace Malraux - Six fours, le 30/03/2012
Ce soir là, direction l'Espace Malraux à six fours pour un voyage électronique dans le temps....Nous attendons la Caravane en compagnie de Gingkoa, petit groupe de chanson... La suite

Nina Hagen : les dernières chroniques concerts

Nina Hagen en concert

Nina Hagen par Ylxao
Transbordeur, Lyon, le 22/10/2011
Nina Hagen... Enfin vue en concert pour la première fois. Quelques minutes passent. Dans la fosse, les murmures s'amplifient de plus en plus jusqu'à devenir sifflements... La suite

Fiesta des suds : Féfé + Caravan Palace + Baster + Nina Hagen en concert

Fiesta des suds : Féfé + Caravan Palace + Baster + Nina Hagen par Sami
Dock des suds - Marseille, le 17/10/2009
Soirée assez décevante en ce qui me concerne. N'ayant pas trouvé sur le site de la Fiesta l'ordre de passage des groupes mais en me souvenant que les années précédentes les... La suite

Nina Hagen par janmi
Barnum des postes à Lille, le 28/05/2004
Tout simplement excellent, Nina nous prouve qu'elle a encore beaucoup de coffre, même si elle ne monte plus autant dans les aigus ! Niveau spectacle, c'est Nina tout craché, à la fois touchante, marrante et très proche du public. Excellentes reprises de jazz, du marylin, le "new york, ny" de Liza Minelli et j'en passe. Nina, vient plus souvent... La suite

Nina Hagen par Chaim
La Barthe de Neste Festival des Nosault??? (Toulouse), le 03/06/2002
Bé moi ossi! j'y étais au concert ! C'était mémorable ! J'étaisau premier rang ! Notre reine du punk berlinois nous a fait une p'tite visite et on l'a remerciée ! Ce concert fut à l'image de ce quelle est devenu... (pas plus assagie si l'on connait bien la carrière de Nina depuis ces 10 dernières années)... Et puis on change ! on évolue ! Et ce... La suite

Oaï Star : les dernières chroniques concerts

Lux Botté Show : Papet J, Moussu T e lei Joventz, Dance Hall Balèti, Gigi de Nissa, Jo Corbeau, Léo, Mauresca Fracas Dub, Mouss & Hakim, Sam Karpienia, le Son du Marché, Massilia Sound System, Oai Star, Toko Blaze, Where's Captain Kirk ? en concert

Lux Botté Show : Papet J, Moussu T e lei Joventz, Dance Hall Balèti, Gigi de Nissa, Jo Corbeau, Léo, Mauresca Fracas Dub, Mouss & Hakim, Sam Karpienia, le Son du Marché, Massilia Sound System, Oai Star, Toko Blaze, Where's Captain Kirk ? par Pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille , le 03/11/2018
Il vaut mieux que je n'attende pas trop si je veux pouvoir vous raconter sans trop d'oublis cette mémorable soirée en l'honneur de l'illustre Lux Botté. Car oui cela fait 10 ans... La suite

RIT + La Méthode + Oai Star (Tri Release Party)  en concert

RIT + La Méthode + Oai Star (Tri Release Party) par Pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 04/11/2016
Hier j'ai du faire un choix plus que cornélien ... parmi les concerts auxquels je voulais assister il y a avait en ce vendredi soir parmi la petite trentaine de concert en plus... La suite

Mouss & Hakim feat. Idir, Magy Cherfi (Zebda), Gari Greu (Oai Star) + Gaetan Roussel + Ahamada Smis + Giedre + Roda Do Samba + La Cumbia Chichara (Fiesta des Suds 2010) en concert

Mouss & Hakim feat. Idir, Magy Cherfi (Zebda), Gari Greu (Oai Star) + Gaetan Roussel + Ahamada Smis + Giedre + Roda Do Samba + La Cumbia Chichara (Fiesta des Suds 2010) par Pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 15/10/2010
Après un rapide coup d'œil à la Fiesta, même si il ya quelques artistes que j'aurais bien aimé (re)voir, seule la soirée d'ouverture me donne la force d'aller en vélo... La suite

Oaï Star + David Walters  en concert

Oaï Star + David Walters par
Espace Julien - Marseille, le 15/12/2009
Oaï Star et David Walters à l'Espace Julien, pour le compte de Virgin17 et son émission "Virgin17 part en live !", ne faisons pas la fine bouche, ça ne se refuse pas. Du tout. On... La suite

Fiesta des Suds à Marseille : les dernières chroniques concerts

Alt-J + Holy Two en concert

Alt-J + Holy Two par Sami
Dock des suds, Marseille, le 15/05/2018
Du rock au Dock des suds ? Ça se compte en années en ce qui me concerne, Rodrigo y Gabriela en 2014, hormis quelques souvenirs de festival Marsatac (un peu), fiesta des suds et... La suite

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria  en concert

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria par Lsl
Dock des suds Marseille , le 19/10/2017
La Fiesta est là depuis plus de deux décennies pour nous rappeler de continuer à aimer, rêver, danser et faire la fête ensemble et cette année tous les artistes conviés nous l'ont... La suite

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) en concert

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) par Lumak
Docks des Suds, Marseille, le 07/10/2017
J'arrive sur le dernier morceau de la franco-vénézuélienne La Chica, c'est dommage car j'avais envie de l'écouter, heureusement après quelques hésitations elle fait un rappel en... La suite

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) en concert

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) par Pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 17/03/2017
En complément de la chronique de cette deuxième soirée du Babel Med par Sami qui a déjà parlé de Rachid Taha, Dj Djel Mars Band, A Filetta, Vocal Sampling, One Foot et... La suite