Accueil Chronique de concert The Fall + Tristesse Contemporaine
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Fall + Tristesse Contemporaine

The Fall + Tristesse Contemporaine en concert

Bataclan, Paris 7 Mars 2012

Critique écrite le par



Et re bam, deuxième concert de The Fall en moins d'un an à Paris (après le show percutant donné à Villette Sonique en mai 2011) et deuxième magistrale baffe dans la gueule administrée par le dernier vrai punk, j'ai nommé l'atrabilaire, arrogant et jusqu'au-boutiste Mark E. Smith, bien accompagné par son gang de sauvages fans de bruit... En masochiste amoureux fou de punk rock, on était venu pour se faire violemment gifler par le son de The Fall et on a donc été servi au delà de nos espérances !



Tristesse Contemporaine

Avant le grand saut punk rock, le trio Tristesse Contemporaine offre un set impeccable et bien foutu à un relativement maigre public. Qui a eu tort d'arriver tard car les titres de ce trio (synthés New Wave, guitare à la Cure/Joy Division/psyché, chant à la Tricky/percus électroniques) fonctionnent parfaitement : ambiances troubles, atmosphères eighties, son inquiétant, voix torturée...



Un genre de post punk actuel, qu'on attend impatiemment de découvrir sur album, même si la chanteur masqué avec une tête de cheval fait un peu peur...



The Fall

Après une assez longue attente faisant suite à la prestation réussie de Tristesse Contemporaine en ouverture, le temps au public d'arriver en nombre, puis une longue bande son instrumentale pour tester un peu plus les nerfs de l'assistance, les musiciens de The Fall arrivent enfin pour dresser un mur du son punk. Et ainsi permettre à Mark E. Smith de venir se vautrer dedans avec délectation... Le temps de gueuler un "We Are The Fall !!" et hop, c'est parti pour un blitzkrieg concert d'un peu plus d'une heure. Le travail de sape commence : le gars - habillé comme un vieux rocker sur le retour - commence à hurler comme un putois dans ses micros, à faire chier ostensiblement ses musiciens et à regarder ses fans avec son regard torve et sa gueule cassée.



Comme d'habitude, il trimballe sa morgue et sa mauvaise humeur sur scène, et semble se foutre royalement des riffs de guitare noise punk, qui font penser au son gras et urgent de la guitare des Sex Pistols (normal, Mr Smith était au concert du groupe de Johnny Rotten en 1976 à Manchester, comme les futurs Joy Division, The Smiths et Buzzcocks... ), de la rythmique basse batterie, qui défonce tout, et de la choriste organiste, qui, elle, apporte un peu de finesse dans ce monde de brutes. Sauf que pendant son petit jeu de "branleur attitude", il n'oublie pas de vociférer comme s'il était en rut et très énervé, ce qui s'avère rapidement jouissif !



Le titre Strychnine nous électrocute littéralement, comme la personne située à côté de nous, prise de spasmes inquiétants. Impossible de ne pas reconnaître le légendaire journaliste Nick Kent (NME grande époque, Libération, fréquentation des Pistols, bagarre avec Sid Vicious, la CLASSE... ) et sa compagne Laurence Romance, elle aussi connue favorablement par nos services... On n'est visiblement pas le seul à prendre notre pied, et ça fait plaisir ! Puis on continue dans le rêve éveillé, avec Mark E. Smith, le cauchemar des ingés sons, qui comment à doubler le volume de la guitare l'air de rien, en tournant les boutons de l'ampli, puis poursuit en faisant de même avec la basse, avant d'essayer de casser discrètement la batterie... Avec ce traitement de choc, le son, déjà passablement rock 'n roll, devient une sorte de cataclysme punk particulièrement bandant... Et, forcément, on comprend tout à fait la jeune femme qui monte sur scène comme une furie et se jette dans la foule pour slammer - longuement ! - dans la salle...



Le temps de vociférer collectivement Reformation, de laisser le bassiste et la choriste avoir leurs minutes de gloire et de jouer le reste de la furieuse set list et The Fall a fini son "boulot". Enfin non, le groupe revient dégainer le génial et mythique Theme From Sparta FC en unique rappel ! Yeahhhhhhhhhhhh ! Ce titre est un must total grâce à un riff tétanisant, des chœurs fédérateurs, une rythmique rouleau compresseur et un chant exaspéré. Le genre de truc qui fait devenir supporter de The Fall à vie...



Photos du concert par Robert Gil. Retrouvez plus de photos sur son site www.photosconcerts.com/the-fall-paris-bataclan et www.photosconcerts.com/tristesse-contemporaine-paris-bataclan...

Liens : www.visi.com/fall, www.facebook.com/thefallmusic, www.facebook.com/tristessecontemporaine, tristessecontemporaine.com...


The Fall : les dernières chroniques concerts

The Fall (This Is Not A Love Song Festival 2014) en concert

The Fall (This Is Not A Love Song Festival 2014) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 29/05/2014
Jeudi 29 mai 2014, premier jour de la deuxième édition du This Is Not A Love Song Festival au Paloma, très fonctionnelle, très arty et très vivante nouvelle salle de musiques... La suite

The Fall + OOIOO + Cheveu + I Apologize (Festival Villette Sonique 2011) en concert

The Fall + OOIOO + Cheveu + I Apologize (Festival Villette Sonique 2011) par Pierre Andrieu
Espace Charlie Parker, Grande Halle de la Villette, Paris, le 31/05/2011
Avant dernier soir pour le très réussi festival Villette Sonique 2011, avec par ordre d'apparition à la Grande Halle de la Villette mardi 31 mai, les dispensables I... La suite

The Fall (Festival Feedback) par Bertrand Lasseguette
Parc de la Villette - Paris, le 10/07/2005
OUI, oUI, Oui, oUi, oui, ce concert s'est bel et bien déroulé. The Fall, à Paris, c'est possible, ça a eu lieu, j'étais là, Mark Edouard Smith, son leader, aussi légendaire qu'atrabilaire, était là, en chair et en bières. Pas de Joke à l'horizon. C'était de vrais instruments, de vrais amplis, branchés ! Il n'y a pas eu d'averses intempestives,... La suite

Tristesse Contemporaine : les dernières chroniques concerts

La Terre Tremble + Married Monk solo + 69 + Tristesse Contemporaine + Balthazar + Gramme + Charlie O (festival Yeah!) en concert

La Terre Tremble + Married Monk solo + 69 + Tristesse Contemporaine + Balthazar + Gramme + Charlie O (festival Yeah!) par Pirlouiiiit
Château de Lourmarin, le 07/06/2014
Lire la chronique du 1er jour par ici Après une matinée passer à petit dejeuner - trier les photos - faire du trampoline et un tour dans la piscine du camping avec les petits... La suite

La Femme + Tristesse Contemporaine en concert

La Femme + Tristesse Contemporaine par Le Marquis De Jonard
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 17/10/2013
La dernière fois que j'ai vu La Femme en concert ce fut une soirée mémorable. C'était il y a environ 2 ans pour une soirée sous chapiteau pour un after pendant la semaine du court... La suite

Pulp + Tristesse Contemporaine (Festival Les Inrocks 2012) en concert

Pulp + Tristesse Contemporaine (Festival Les Inrocks 2012) par Pierre Andrieu
L'Olympia, Paris, le 13/11/2012
PULP, THIS IS HARDCORE Concert orgasmique du groupe anglais Pulp à l'Olympia de Paris, à l'occasion de la soirée de clôture du Festival Les Inrocks 2012... 21 ans après sa... La suite

Ebony Bones + Tristesse Contemporaine en concert

Ebony Bones + Tristesse Contemporaine par sami
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 04/03/2011
Première soirée des "Break Series" qui vont voir se succèder pas mal de bons concerts rock/electro en Mars. Contrairement à ce que son nom pourrait le suggérer le trio Tristesse... La suite

Bataclan, Paris : les dernières chroniques concerts

Gossip en concert

Gossip par Samuel C
Salle Pleyel / Bataclan - Paris, le 09/07/2019
"Music for men" figure parmi les disques les plus réussis de la première décennie de ce siècle. 10 ans après sa publication, Gossip a décidé de le célébrer d'abord à Pleyel lundi 8... La suite

Courtney Barnett + Waxahatchee + Loose Tooth en concert

Courtney Barnett + Waxahatchee + Loose Tooth par Pierre Andrieu
Bataclan, Paris, le 09/06/2018
Magistral concert de Courtney Barnett au Bataclan de Paris le samedi 9 juin ! Auteure de l'assez inépuisable album "Tell Me How You Really Feel", l'ultra douée Australienne a fait... La suite

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan en concert

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan par Lebonair
Le Bataclan - Paris, le 14/06/2018
Parmi nos chouchous à Concertandco depuis quelques années, on retrouve naturellement le jeune Californien Ty Segall. Le chanteur, guitariste, batteur, multi-instrumentiste ultra... La suite

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club en concert

King Gizzard And The Lizard Wizard + Mild High Club par Lebonair
Le Bataclan - Paris , le 01/03/2018
Dans le cadre de leur tournée européenne, les ovnis australiens de King Gizzard & The Lizard Wizard passent en France pour quelques dates et notamment à Paris au Bataclan, qui... La suite