Accueil Chronique de concert The Fleshtones + Dynamite Shakers
Lundi 29 novembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Fleshtones + Dynamite Shakers

The Fleshtones + Dynamite Shakers  en concert

Petit Bain, Paris 16 novembre 2021

Critique écrite le par

En plus de trente ans de pérégrinations dans les salles de concert, c'est étonnamment la première fois que je voyais les Fleshtones sur scène. Les Fleshtones, c'est ce groupe de rock garage historique et culte qui a fait ses début en 1976 à New York sur les scènes mythiques du CBGB et du Max's Kansas city. Et qui tourne toujours inlassablement dans les plus petits clubs du monde entier pour porter la bonne parole à un public assoiffé de riffs de guitare fiévreux et de refrains scandés dans une ambiance chaleureuse, énergisante, pleine d'effluves de houblon. En 45 ans, de carrière le combo ricain n'a jamais rencontré le succès, mais il a su se créer une réputation qui lui permet d'être chez lui dans tous les clubs rock du monde.

C'est dans l'antre de Petit Bain qu'ils allaient une fois de plus rendre visite à leurs fidèles fans parisiens, à qui, tels d'inlassables croisés, ils délivrent les commandements du rock garage presque tous les ans. C'est donc un fervent public de quadras et quinquas grisonnants, souvent affublés d'un harrington et de lunettes de vue cerclées d'une monture noire à la Elvis Costello, qui investissait la salle. Alors que les fans de la tête d'affiche du jour étaient en train s'abreuver au bar en attendant les maitres de cérémonie, comme c'est la tradition, leurs oreilles furent soudain happées par la rythmique sauvage et les riffs des Dynamite Shakers qui assuraient la première partie. Ces quatre teenagers, à peine sortis de l'adolescence, étaient en train d'envoyer du lourd avec une énergie et une rage communicative. Leur batteur, au look improbable de nerd échappé du club informatique d'un lycée des années 90, martelait ses futs comme si sa vie en dépendait en hurlant comme un possédé, et donnait ainsi une sauvagerie et une vraie envergure à ce groupe de baby rockers bien au point. Ils méritèrent amplement l'ovation chaleureuse que leur réserva le public après une clôture de set faite avec la reprise de "Too Much class class for the neighbourhood" des Dogs.



Alors que l'on venait de quitter les teenagers de Dynamite Shakers, ce sont les sexagénaires bien murs des Fleshtones qui investissaient la scène en hurlant eux aussi comme des possédés et en envoyant une grosse énergie. Le chanteur Peter Zaremba, avec sa célèbre grande mèche grise, hurle "I Am back to school" avec une envie évidente d'en découdre. Le groupe est rodé, carré même, mais le batteur, un peu "plan plan", ne tient pas la comparaison avec celui des Dynamite Shakers. Les titres se suivent et se ressemblent avec un format 100% garage. Si aucune chanson n'est mauvaise, aucune ne se démarque non plus. Dans ce set très uniforme, mais joué avec beaucoup d'envie et une générosité évidente, on reconnaitra une reprise de "Child of the moon" des Rolling Stones en hommage à Charlie Watts et des morceaux dédiés à Dominique Laboubée des Dogs et aux Ramones. Comme c'est de coutume, Zaremba fait tourner son public sur lui-même et descend chanter dans la fosse. Le guitariste et le bassiste se juchent sur des amplis et donnent de grands coups de pieds en l'air. Tout cela est très sympa et efficace mais ne nous transporte pas vers des sommets. Néanmoins, on apprécie le concert comme on peut le faire au cinéma avec un action movie retro avec Kurt Russell ou Liam Neesson. Les Fleshtones, tels une série B régressive, décomplexée et sympathique, apportent une bonne dose de plaisir et de bonne humeur sans la moindre tricherie, à un public qui ne demande que cela. Pour terminer ce concert, le groupe new yorkais accueille les Dynamite Shakers lors d'un rappel bien mérité.










The Fleshtones : les dernières chroniques concerts

The Fleshtones, Jon Spencer and the Hitmakers, Thomas Mascaro en concert

The Fleshtones, Jon Spencer and the Hitmakers, Thomas Mascaro par Fred Boyer
Ninkasi Kao - Lyon, le 07/11/2019
Double programme ce soir au Ninkasi Kao, aux abords du mythique Stade de Gerland qui a vu s'écrire certaines des plus belles pages de l'histoire du foot français (notamment une... La suite

The Fleshtones + The Norvins en concert

The Fleshtones + The Norvins par Samuel C
Petit Bain - Paris, le 30/11/2017
Dans le dictionnaire illustré "Le rock de A à Z" de Jean-Marie Leduc et Jean-Noël Ogouz paru en 1984, les Fleshtones ont droit un petit chapitre, où on peut lire notamment :... La suite

The Fleshtones / Laydown en concert

The Fleshtones / Laydown par jorma
Le Molotov, Marseille, le 07/05/2016
Une chronique des Fleshtones, c'est 2'50. Le temps de compter jusqu'à quatre. Le temps de gueuler Let's go Le temps de cracher un p'tit riff garage. Le temps de tourner sur... La suite

The A-Phones + The Fleshtones + The Bellrays en concert

The A-Phones + The Fleshtones + The Bellrays par Mystic Punk Pinguin
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 09/03/2010
Direction le Cabaret Aléatoire pour un plateau punk garage, ça tombe bien pour fêter les 37 ans du Raw Power des Stooges. Trois groupes un mardi soir, pas mal pour une ville où... La suite

Petit Bain, Paris : les dernières chroniques concerts

Colin Stetson en concert

Colin Stetson par Dj Raoult
Petit Bain, Paris, le 09/11/2021
Dans la vie il y a trois sortes de trucs. Les trucs "que je préfère faire seul" : dormir, me laver, me masturber (j'ai les mains hyper douces... jamais trouvé mieux... et j'ai... La suite

Dame Area + Nihiloxica en concert

Dame Area + Nihiloxica par DJ Raoult
Petit Bain, Paris, le 02/11/2021
Mardi 2 novembre a marqué pour moi le vrai début du retour des concerts. Bien sûr depuis l'instauration du pass, j'en ai refait du concert, j'ai re-bougé mes cheveux, re-dansé mal... La suite

Zombie Zombie  en concert

Zombie Zombie par lol
Petit Bain, Paris, le 27/02/2020
Avec bientôt 15 ans d'existence, le duo, devenu trio, Zombie Zombie est l'une des valeurs sures de l'avant-garde electro underground parisienne. Alors que leur musique et leurs... La suite

Marquis de Sade en concert

Marquis de Sade par lol
Petit Bain, Paris, le 22/02/2019
C'est la salle intimiste de Petit Bain qui accueillait ce nouveau concert parisien de Marquis de Sade, un groupe culte du rock français qui fut l'un des étendards de la scène... La suite