Accueil Ahamada Smis en concert
Samedi 24 août 2019 : 11646 concerts, 25625 chroniques de concert, 5262 critiques d'album.


Entre hip-hop, jazz et musiques du monde, ce slameur marseillais d'origine comorienne, nous convie à un voyage musical dans un univers poétique inspiré du conte.

Ahamada Smis : vos chroniques d'albums
Site

Ahamada Smis : tous les concerts

Ahamada Smis : l'historique des concerts

Me.

26

Juillet

2017

Christophe Isselée en concert
Plan B : Ahmada Smis + Christophe Isselée Ahamada Smis | Christophe Isselée
Plage du Prado - Marseille (13)

Me.

16

Mars

2016

Lu.

12

Oct.

2015

Mtoulou Fait Son Safari Musical Cité de la Musique - Marseille (13)

Ve.

09

Oct.

2015

Ma.

15

Juillet

2014

Les Suds à Arles en concert
Les Suds à Arles 2014 : Magic Malik, Ahamada Sims etc Les Suds à Arles | Magic Malik | Ahamada Smis
Cour de l'Archevêché - Arles (13)

Ve.

28

Mars

2014

Je.

27

Mars

2014

Sa.

22

Mars

2014

Babel Med Music en concert
Babel Med Music : Ahamada Smis + Che sudaka + Clinton Fearon & Boogie Brown Band ... Babel Med Music | Gianmaria Testa | Chris Combette | Lo Cor de la Plana | Clinton Fearon | Ahamada Smis | Che Sudaka | Assurd | Ruben Paz | Manu Théron | Ensemble Sâbil | Gargar | Maya Kamaty | Shukta Roma Rap
Dock des Suds - Marseille (13)

Ahamada Smis : les dernières chroniques concerts 5 avis

Brutal Avengers, Morgue, Cannibal Corpse

Critique écrite le 15 juillet 2015, par jorma76

Le Moulin, Marseille 11 juillet 2015

Brutal Avengers, Morgue, Cannibal Corpse  en concert

L'Académie Française, en partenariat avec la Tendance qui Tue et le Cercle Littéraire du Moulin, vous présente ce soir les "  Petites Chroniques Estivales du Cadavre Cannibale ". La soirée lecture de poésie était ce soir animée par nos amis de Brutal Avengers, Morgue et Cannibal Corpse. Nous n'avons malheureusement pas pu assister au récital de poésie concrète et réaliste de Brutal Avengers en raison de notre application à nous détruire le foie tout en faisant vivre le petit commerce de proximité, mais les échos parvenus jusqu'à nos oreilles ont fait état d'un bruit sourd et continu peu satisfaisant. Ayant toutefois pris place dans l'enceinte littéraire, je pu assister à la déclamation "  gruiik gruiik " des Alésien de Morgue. Desservi par un son fort préjudiciable, le quartet de musique de chambre brutale grind death pu toutefois nous faire admirer le fort beau ballet de leurs doigts courant sur le manche de leurs instruments. A défaut d'ouïr leur musique, ce spectacle fut agréable. A coup sur de bon musicien, mais cette forme de poésie ne peut souffrir d'une mise en son si brouillon, au risque d'être inintelligible. Les hôtes du soir, les poètes Américains de Cannibal Corpse, spécialistes fort réputés de la mise en... Lire la suite

Musique Rebelle - Round 9 + Rocca

Critique écrite le 05 janvier 2011, par Mcyavell

Cabaret Aléatoire - Marseille 17 décembre 2010

Musique Rebelle - Round 9 + Rocca en concert

Commençons par un coup de gueule : ce rendez-vous automnal de Musique Rebelle fut pour la première fois - et espérons-le, la dernière - relégué en deuxième partie de soirée. Inviter Rocca en première partie ne fut pas très judicieux quand on connaît la richesse des sessions concoctées par Ahmad Compaoré. Elles se suffisent à elles-mêmes. De plus, cela eut un coût. Pour mémoire, les cinq heures de diversité du Round 7, c'était cadeau (seulement l'adhésion à La Boîte à Musique à acquitter) et celles du Round 8 une somme dérisoire comparée aux 16 euros de ce soir. Conséquence 1 : le premier coup de baguette d'Ahmad n'eut lieu qu'à minuit. Conséquence 2 : les afficionados de Rocca ne compensaient pas en nombre - loin de là - les Rebellomaniaques rebutés par le prix et/ou l'heure tardive. Rocca Le fait que le set de Rocca ait été de qualité ne me fera pas changer d'avis. Un rebelle lui aussi ! A l'aise dans ses baskets, accompagné de DJ Clyde aux platines et d'un congaïste, il déversa puissamment son flow revendicatif avec des "bâtards" et des "Jackie Chan" dedans. Lui aussi avait l'air déçu de l'affluence. Alors, il improvisa quelques paroles de circonstance : "en comité réduit mais prêt à faire du bruit, en comité... Lire la suite

Mouss & Hakim feat. Idir, Magy Cherfi (Zebda), Gari Greu (Oai Star) + Gaetan Roussel + Ahamada Smis + Giedre + Roda Do Samba + La Cumbia Chichara (Fiesta des Suds 2010)

Critique écrite le 18 octobre 2010, par Pirlouiiiit

Dock des Suds, Marseille 15 octobre 2010

Mouss & Hakim feat. Idir, Magy Cherfi (Zebda), Gari Greu (Oai Star) + Gaetan Roussel + Ahamada Smis + Giedre + Roda Do Samba + La Cumbia Chichara (Fiesta des Suds 2010) en concert

Après un rapide coup d'œil à la Fiesta, même si il ya quelques artistes que j'aurais bien aimé (re)voir, seule la soirée d'ouverture me donne la force d'aller en vélo jusqu'au Dock des Suds, et ce pour les même raisons que le Pinguin (cf sa chronique). Beaucoup des autres artistes programmées sont déjà passés à Marseille ou passent régulièrement (comme Arno). J'arrive un peu tard ... à une heure (20h40) où les autres années je serais probablement resté à faire la queue une bonne heure, mais pas cette fois ! J'arrive donc au pied de la scène "chapiteau" juste à temps pour le début du set de Mouss & Hakim. Heureusement que leurs invités ont été annoncés car je ne suis pas sûr que je serais venu uniquement pour eux. Si je les avais déjà vus (et adorés) dans un bar (le bar de la plaine) pour leur Origines Contrôlées, en revanche quelques temps plus tôt à l'Espace Julien, en ouverture de Amadou & Mariam je n'avais pas du tout accroché. Ce soir vu qu'il s'agissait d'un best of de leurs 20 ans de musique ce fut en effet très bon. Je vous renvoie à la chronique du Pinguin pour les détails. Pas grand-chose à dire de plus si ce n'est que les deux frères sautent toujours autant (peut être un peu moins haut que 12 ans avant, mais... Lire la suite

Ahamada Smis

Critique écrite le 07 juin 2010, par bertrand

La Meson - Marseille 3 Juin 2010

Ahamada Smis en concert

C'est dans le fief du Pôle info musique que je me dirige ce soir. Rue Consolat, la Meson, en plein cœur d'un quartier que j'ai découvert à la première édition des Portes ouvertes Consolat. Ce quartier où les habitants se côtoient, se connaissent ; où les associations et les lieux culturels foisonnent. C'est donc avec plaisir que je retourne à la Meson, salle de concert agréable, où l'on peut boire un verre, ou manger un bout pour pas cher. Et ce soir, on accueille un habitué des lieux : Ahamada Smis, qui vient de sortir son album être. Il n'y a pas foule en cette soirée de début Juin, mais pas de soucis, ça ne sera que plus intimiste... 20h40, les trois musiciens arrivent sous les applaudissements le sourire aux lèvres. Ahamada pieds nus, met tout le monde à l'aise, par un dialogue plein de sincérité et d'humour. Ca y est, on est de suite dans l'ambiance. Pierre Laurent Bertolino est à la vielle, et... Lire la suite

Ahamada Smis : les chroniques d'albums

Ahamada Smis : Etre

Chronique écrite le 18/12/2010, par Zeu Western Manooch

Ahamada Smis : Etre

La musique d'Ahamada Smis, Marseillais des Comores, Comorien de Marseille, aurait très bien pu ne jamais parvenir jusqu'à nos oreilles. 1993, après des débuts plein d'espoirs, ce rappeur raccroche le micro et repart au turbin...Menuisier en structures métalliques. Un break bénéfique si l'on en juge par le résultat obtenu. Une coupure qui lui a permis de prendre ses marques tout en relativisant l'efficacité du rap en tant qu'arme de subversion massive. Mais aussi, et surtout, de monter sa propre structure de production - Colombe Records - et de transformer l'essai aujourd'hui avec ce premier Lp au titre programmatique : Être. Ahamada Smis, ou quand la force tranquille devient un argument sûr, à la fois radical dans le propos et doux dans son interprétation, hissé vers la grande classe par un goût prononcé pour l'aventure et le voyage. Sur ce disque, Smis... Lire la suite