Accueil Blonde Redhead en concert
Samedi 25 novembre 2017 : 11349 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Entre pop rêveuse, rock bruitiste et dérapages soniques, le groupe de New York Blonde Redhead créé un passionnant univers qui se renouvèle à chaque nouvel album, tout en restant familier. Le trio mixte donne de superbes concerts. En concert en France en 2017.

Blonde Redhead : vos chroniques d'albums
Site

Blonde Redhead en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Blonde Redhead : l'historique des concerts

Ve.

14

Juillet

2017

Dour Festival en concert
Dour Festival 1 Jour : Uman - Anne-marie - Manudigital + Beenie Man - Two Door Cinema Club - Nas - Noisia 'outer Edges' ... Dour Festival | Pusha T | Superpoze | Pale Grey | Pendulum | Le Prince Harry | Crystal Castles | Trentemoller | Nas | The Moonlandingz | Twin Peaks | Alkpote | Panda dub | Mountain Bike | King Jammy | Nina Kraviz | Two Door Cinema Club | Noisia | Vibronics | The Kills | Fabrice Lig | Blonde Redhead | Her | Robbing Millions | Circa Waves
Site Festival - dour

Me.

08

Mars

2017

Blonde Redhead (Complet) Reflektor - Liege

Lu.

06

Mars

2017

Blonde Redhead (us) Botanique - Bruxelles (B)

Lu.

06

Mars

2017

Blonde Redhead Le Botanique - Bruxelles

Sa.

04

Mars

2017

Ve.

03

Mars

2017

Blonde Redhead + Guest Epicerie Moderne - Feyzin (69)

Me.

01

Mars

2017

Je.

23

Fév.

2017

Blonde Redhead Les Docks - Lausanne

Blonde Redhead : les dernières chroniques concerts 15 avis

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead

Critique écrite le 13 septembre 2011, par Fredc

Domaine National de Saint-Cloud 27 août 2011

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead en concert

JOUR 2 - SAMEDI 27 AOÛT 2011 METEO : Averses par ci, averses par là, c'était sauve-qui-peut à l'approche de chaque nuage. Assez désagréable et plus froid qu'Austra en soirée. BLONDE REDHEAD - Grande Scène - 16h55 : 5/10 On commence la journée par le post-rock noisy de Blonde Redhead, héritiers de Sonic Youth. En effet, c'est assez bruyant ("noisy"), et si c'est sans doute le genre qui veut ça, il n'en reste pas moins que ce n'est pas très enthousiasmant. Devant un public apathique, la bande envoie ses morceaux dans l'indifférence quasi-générale, seulement coupée de quelques applaudissements de politesse. On n'a pas grand-chose à quoi se raccrocher dans ce fouillis et, autant le dire carrément : on s'ennuie ferme. Next ! BB BRUNES - Scène de la Cascade - 17h35 : 5/10 Parfois, dans un festival, il y a des artistes qu'on n'a vraiment pas envie de voir... mais qu'on finit par aller voir quand-même. Après tout, ce groupe aiguise tellement les passions, entre fans déchaînés et critiques acerbes, que le mieux est encore de se faire sa propre opinion. En plus, il faut admettre que leur second album, sensiblement plus mûr que leur premier effort, peut augurer d'un set un peu moins dégoulinant qu'on pourrait le craindre. Aux premiers... Lire la suite

Arctic Monkeys + WU LYF + The Jim Jones Revue + Cage The Elephant + Blonde Redhead + Interpol +The Streets (Festival Rock en Seine 2011)

Critique écrite le 29 août 2011, par Pierre Andrieu

Domaine National de Saint-Cloud 27 août 2011

Arctic Monkeys + WU LYF + The Jim Jones Revue + Cage The Elephant + Blonde Redhead + Interpol +The Streets (Festival Rock en Seine 2011) en concert

Après avoir pris une bonne rasade de rock 'n roll avec The Kills & co la veille pour la première journée du festival Rock en Seine au Domaine de Saint-Cloud, retour sur le site samedi 26 août pour un programme alléchant de concerts se déroulant certes par un temps maussade mais avec une rafraichissante bonne ambiance dans la foule des festivaliers, très en joie... Il faut dire que l'affiche du jour est énorme et promet encore de gros coups de cœur musicaux ! Cage The Elephant Déjà vus aux Transmusicales de Rennes 2008 pour un show d'anthologie, la furie Cage The Elephant réussit à foutre le feu à l'heure du goûter la scène de la Cascade avec une poignée de titres rock grungy 'n punk 'n pop... Même en loupant le début de leur prestation (on s'en veut, ce n'est pas bien de faire ça !), la décharge d'énergie, de bruit et de puissance brute fournie directement dans la face est quasi létale.. Car Cage The Elephant est un groupe de bêtes de scène irréprochables emmené par une pile électrique de chanteur évoquant une rencontre rêvée entre Iggy Stooge, Kurt Cobain et Ian Brown des Stones Roses. Soit le point de friction idéal entre les prémisses du punk rock, le grunge et la pop anglaise. Le gars hurle à s'en faire... Lire la suite

Festival Pantiero : Suuns + Zombie Zombie + Blonde Redhead + A Place To Bury Strangers

Critique écrite le 15 août 2011, par Sami

Terasse du Palais des festivals, Cannes 11 Aout 2011

Festival Pantiero : Suuns + Zombie Zombie + Blonde Redhead + A Place To Bury Strangers en concert

Le soleil n'est pas encore couché que Suuns débutent cette soirée. Je ne connaissais de ces Canadiens que le premier morceau joué, l'impressionant "Arena" qui ne donne pas dans le rock de stade mais embrase la terrasse dès les premières secondes. Un espèce de space rock avec un clavier obsédant, un chant maladif qui rappelle Clinic et une tension qui restera palpable pendant tout le concert. On peut se demander pourquoi leur album sorti à l'automne dernier n'ait pas fait plus de vagues, et qu'ils soient programmés aussi tôt dans la soirée tant leur prestation solaire met tout le monde d'accord, des groupies hipsters aux routiers de l'indé les plus blasés. Zombie Zombie suivent et annoncent d'entrée la couleur, ce soir ils ne joueront que des reprises de John Carpenter. Vus dans de trés mauvaises conditions au printemps, c'est cette fois un plaisir d'entendre leurs relectures hypnotiques de "Halloween", "Escape from L.A." ou "Assault On Precinct 13" dans des versions approchant les 10 minutes pour certaines. Le public ne semble pas aussi receptif que l'aimerait Etienne Jaumet aux claviers dont les grimaces à chaque nouveau son lancé peuvent agacer à la longue. Toujours très... Lire la suite

Blues Explosion + Dionysos + Blonde Redhead + Girls In Hawaii + Mojave 3 (La Route du Rock 2004)

Critique écrite le 31 août 2004, par Pierre Andrieu

Fort de Saint Père 15 août 2004

Blues Explosion + Dionysos + Blonde Redhead + Girls In Hawaii + Mojave 3 (La Route du Rock 2004) en concert

La veille, on avait aperçu le très bronzé et coquet (mais beaucoup plus vieux que sur ses photos de presse) Bernard Lenoir sur la plage après Nouvelle Vague en train de féliciter Camille et Mélanie pour leur concert, nous empêchant ainsi de faire de même... En ce 15 août qui s'annonce radieux, on décide donc de passer la journée à la plage avec le secret espoir de bronzer, puis de devenir une vedette autorisée à parler avec les stars, comme notre ami Bernard. Après une journée à lézarder, Mojave 3 constitue une entrée en matière idéale pour lancer une soirée à la fois pop et rock. Très laid back, Neil Halstead et son groupe (sans Rachel Goswell, restée aux USA) délivre un set de country folk pop souvent lancinant mais toujours captivant. Comme sur ses disques solo (Sleeping on roads) et avec son groupe (Spoon and rafter) l'influence tutélaire de Neil Young se fait sentir chez Neil Halstead dans la manière de placer sa voix, comme dans les instrumentations ultra roots (country folk à souhait). Ce concert restera en mémoire comme un bon moment... Dans un style plus rock mais toujours très pop, les Belges de Girls in Hawaii ont confirmé leur statut de groupe promis à un bel avenir que vient de leur conférer leur excellent premier... Lire la suite

Blonde Redhead : les chroniques d'albums

Blonde Redhead : Penny Sparkle

Chronique écrite le 16/09/2010, par Pierre Andrieu

Blonde Redhead : Penny Sparkle

Dernière livraison du désormais plus spleenesque que sonique trio new new-yorkais Blonde Redhead, le très " pop cold wave psyché " Penny Sparkle fait partie de ces disques intimes à écouter seul chez soi, les nuits de pleine lune ou les jours de grands tourments... En se tournant clairement vers l'écriture de titres atmosphériques, lancinants, nappés de synthés rêveurs et de guitares en apesanteur, Simone Pace, Amedeo Pace et Kazu Makino ont choisi de tourner complétement (et définitivement ?) le dos à leur ancienne passion des guitares abrasives. Les fans hardcore du début vont les traiter de vendus et pleurer à chaudes larmes en hurlant de rage, les autres se laisseront charmer par ce nouvel album qui aurait pu servir de bande son inspirée d'un épisode sombre et inquiétant de la série Twin Peaks de David Lynch. On pense en effet à de nombreuses reprises au divin couple Angelo Badalamenti/Julee Cruise, pour ces synthés et cette voix féminine hyper mélancoliques.... Lire la suite

Blonde Redhead : 23

Chronique écrite le 21/03/2007, par Pierre Andrieu

Blonde Redhead : 23

Encore dix petits chefs d'oeuvre propices au décollage vers le pays de la pop stellaire pour Blonde Redhead... Dans la même veine que son précédent disque, Misery is a butterfly, le trio New Yorkais revient avec un album truffé de comptines féeriques composées de mains de maître, superbement arrangées et magnifiquement interprétées... Avec 23, Simone Pace, Amedeo Pace et Kazu Makino atteignent une sorte de plénitude artistique, qui se ressent pleinement dans la qualité générale du disque, positivement excellente... Blonde Redhead réussit à cristalliser dans son univers les influences de nombreux autres artistes, pour en faire quelque chose de personnel et intéressant. Pèle mêle, l'auditeur retrouvera des bribes - magistralement... Lire la suite

Blonde Redhead : MISERY IS A BUTTERFLY

Chronique écrite le 05/05/2004, par Pierre Andrieu

Blonde Redhead : MISERY IS A BUTTERFLY

Si Blonde Redhead semble avoir remisé la dissonance bruitiste au grenier, ses nouvelles aventures sonores - de facture pop - sont passionnantes et inventives. Amedeo Pace, Kazu Makino et Simone Pace viennent en effet de publier un disque de pop aventureuse gorgée de mélodies tordues, de chants élégiaques et d'instrumentations admirablement riches. Misery is butterfly est un...

Blonde Redhead : Vidéo

Blonde Redhead : écoute