Accueil Casey en concert
Jeudi 14 décembre 2017 : 11055 concerts, 24776 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Rap radical et intègre. Résolument hors système, révoltée, combative, jonglant avec les mots et un style virevoltant, Casey aligne les titres, libérant une logorrhée incisive comme un scalpel, salvatrice et jubilatoire. Une claque énorme sur scène !
Rappeuse radicale et intègre de la banlieue nord de Paris. Après une tournée avec le trio bruitiste Zone Libre, elle revient avec "Libérez la bête", un brulôt de rap français. Résolument hors système, révoltée, combattive, jonglant avec les mots et un style virevoltant, elle aligne les titres, libérant une logorrhée incisive comme un scalpel, salvatrice et jubilatoire. Alliant l'intelligence des textes de La Rumeur à la colère de Keny Arkana et la puissance physique d'un Joeystarr, elle délivre une musique oppressante, violente, viscérale et obsessionnelle, entre anéantissement et rage. Ses thématiques tournent autour de ses origines créoles, la vie dans la banlieue nord, le racisme ordinaire, la haine des forces de l'ordre et du système dans son ensemble, partagé entre désabusement et révolte. Etrangement, elle sait faire preuve d'un humour assez fin, que ce soit sur disque ou sur scène. Puissante et charismatique, elle captive l'attention lors de prestations scéniques à la fois physiques et intenses. Elle est une réponse claire et définitive à tous ceux qui avaient enterré le rap français.

Casey : vos chroniques d'albums
Site

Casey en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Casey : l'historique des concerts

Je.

30

Nov.

2017

Ve.

24

Nov.

2017

Casey + Kt Gorique La Gravière - Genève

Ve.

10

Nov.

2017

Je.

09

Nov.

2017

Swift Guad & Mani Deïz + Casey + 107 La Carie (dcb) Swift Guad | Casey
Eve - St Martin d'Hères (38)

Sa.

21

Oct.

2017

Casey & Billie Brelok Le Hangar - Ivry sur seine (94)

Di.

09

Juillet

2017

Montreux Jazz Festival en concert
Youssoupha & Crew Peligrosos, Casey & Kery James Montreux Jazz Festival | Casey | Kery James | Youssoupha
Montreux Jazz Lab - Montreux

Je.

04

Mai

2017

Casey + Fafapunk Brise Glace - Annecy (74)

Je.

27

Avril

2017

Casey Anomali(e)s Athanor - Albi (31)

Casey : les dernières chroniques concerts 19 avis

Martin Mey / Casey

Critique écrite le 28 avril 2013, par Ysabel

Théatre des Salins : Martigues 11 Avril 2013

Martin Mey / Casey en concert

Acte 2 de la saison, pour les Soirées Incisif du Théâtre des Salins de Martigues. On retrouve la belle salle en béton ciré Du Bout De La Nuit, avec son fond de scène en brique habillé de lettres de lumières et son ciel étoilé ... On est à la maison ! Martin Mey fait son entrée en scène. Il est seul et commence un genou à terre, pour mettre au point ses savants réglages. Puis met en place sa ligne de basse, avant d'y ajouter une voix totalement aérienne, en marquant le rythme une main sur la poitrine. Ses envolées dans les aigües sont vraiment envoutantes et l'écho qui s'y ajoute donne une sensation encore plus planante. A chaque fois, on a l'impression d'assister à la construction de son architecture musicale. Il attrape une guitare pour un son plus folk, avec une tessiture à la fois chaude dans les chœurs et plus claire dans le chant. Et tout ce minutieux montage amène peu à peu une sensation de crescendo dans l'intensité des morceaux. "Bonsoir ... Ah je vous vois, mais vous êtes un peu loin quand même !" Le public sourit, sans pour autant se rapprocher. Sauf un Thomas qui s'installe tout devant : ce sera donc un concert privé, puisqu'il reste seul dans la lumière. Martin commence une cover de Blur qui semble bien... Lire la suite

Casey + L'addition

Critique écrite le 03 janvier 2013, par Audrey H

Fuzz Yon, La Roche sur Yon 21 decembre 2012

Casey + L'addition en concert

Et ça commence, pour moi, par un retour aux sources après plus de 10 ans où je n'avais pas mis les pieds dans cette salle. Nous voilà au Fuzz'yon, en Vendée! Je redécouvre les lieux: un petite salle très agréable et puis, je suis surprise également par les tarifs très alléchants (7€ pour les adhérents et sinon 12€). Nous manquons le premier groupe: composé de Woozi, YZ, Missapha et Valkow, issu du projet warm up atelier d'écriture! S'en suit une deuxième partie L'Addition : j'ai vraiment bien accroché, je me suis laissé portée par leurs textes; ils ont déjà respecté mon impératif premier pour que j'accroche : une bonne articulation et puis on se laisse vite embarquer dans l'histoire qu'ils nous racontent. Les instrus sont sympas. L'Addition c'est la réunion de 3 rappeurs dont Asmatik et Nico le Tranchant; c'est un rap militant, pas bling bling. Ils parleront d'ailleurs de leur nostalgie du rap d'avant. Casey, personnage étonnant,... Lire la suite

Festival Solidays 2011 : Moby, Gaëtan Roussel, Aaron, Iam, Katerine, John Butler Trio, Patrice, Moriarty, Têtes Raides, Asaf Avidan & The Mojos, Aloe Blacc, Ebony Bones, Stromae, Skip The Use, Zone libre vs Casey & B.James, Madjo, Israel Vibration, Hocus Pocus, Irma, Raggasonic, Les musiciens du métro

Critique écrite le 12 juillet 2011, par Julyzz

Hippodrome de Longchamp, Paris 24/26 juin 2011

Festival Solidays 2011 : Moby, Gaëtan Roussel, Aaron, Iam, Katerine, John Butler Trio, Patrice, Moriarty, Têtes Raides, Asaf Avidan & The Mojos, Aloe Blacc, Ebony Bones, Stromae, Skip The Use, Zone libre vs Casey & B.James, Madjo, Israel Vibration, Hocus Pocus, Irma, Raggasonic, Les musiciens du métro en concert

13ème édition du Festival Solidays et je m'aperçois que nous n'avons pas fait de chronique depuis 2005 !!! Cette année encore, record de concerts, d'animations, de solidarité, de prises de parole, d'expos, d'informations. Vous vous imaginez bien que je n'ai pas pu tout faire. Tout ça était bien frustrant pour une assoiffée comme moi. 5 scènes différentes de part et d'autres de l'Hippodrome Longchamp, ça en fait des kilomètres... J'ai bien couru dans tous les sens et parcouru le site au pas de course, mais je ne pourrais vous raconter le plus souvent que les ambiances perçues. Les musiciens du métro, Je vous déteste Mon témoignage commence par Les musiciens du métro. Je n'assiste qu'au dernier titre de Je vous déteste. Pourtant je regrette mon retard et j'espère les recroiser bientôt. Ok ils ont une chanson qui s'appelle Julie alors forcément ça m'intrigue ;) . Irma Première artiste pour laquelle je viens en particulier : Irma. Toujours aussi douce, charmante, discrète et tellement groovy. Elle mérite le succès de sa Major Company. Son album entier est repris par le public qui l'acclame à chaque intermède. Et puis, contrairement à l'album, son acoustique est tellement magique et encore plus pendant les... Lire la suite

Zone Libre vs Casey & B.James + Jesus is my girlfriend

Critique écrite le 24 avril 2011, par Mystic Punk Pinguin

Passagers du Zinc - Avignon (84) 23 Avril 2011

Zone Libre vs Casey & B.James + Jesus is my girlfriend en concert

Direction Avignon pour le concert de Zone Libre vs Casey et B. James. Zarb' qu'ils ne repassent pas par Marseille, les deux concerts précédents, de même que ceux de Casey en solo, avaient plutôt bien rempli le Poste à Galène et l'Affranchi et surtout avec déclenché une putain d'ambiance. Vu l'intégrité de tous ces gens sur scène, je me dis que c'est pas une question de remplissage et de cachet, et surtout souhaite qu'ils repassent rapidement par chez nous. M'enfing, bien qu'on se soit paumé une heure à la recherche de la salle, poireauté sur le parking glauque en attendant qu'elle ouvre, y a pas à dire le lieux est des plus agréable. J'y étais déjà venu pour Nosfell, mais vu que c'était complet de chez complet, on avait pas pu trop apprécié le local. Là c'est autre chose, l'accueil est vraiment sympa, la bière pas chère, avec happy hour jusqu'à 22h, et surtout plutôt bonne. Y a une terrasse pour les fumeurs et surtout la salle est très belle, avec un très bon son. Bref grande classe. Photo : Flag' prise lors du concert au Lounge La première partie est assurée par Jesus is my girlfriend, groupe du coin, que j'avais déjà vu au Lounge (Cf. chronqiue de l'époque) et qui m'avait laissé une très bonne impression, dans la lignée rock... Lire la suite

Casey : les chroniques d'albums

Casey : Libérez La Bête

Chronique écrite le 10/05/2010, par Zeu Western Manooch

Casey : Libérez La Bête

Casey c'est la France. Et si cette affirmation - un tantinet réductrice et provocatrice quand on connait la bête dont nous cause ce disque - si cette phrase, donc, pouvait avoir sa part de vérité ? Imaginez, alors ce que serait notre bonne vieille nation...A la fois bestiale et attachante. Dangereuse et fascinante. Enragée et tellement belle. Pure folie ? Qui sait ? Des virées dans l'Angle Mort avec Zone Libre et Hamé à son engagement de toujours au sein d'Anfalsh prod., cette tribu de délinquant(e)s perfides, elle est de toutes les luttes, de tous les sauvetages d'un rap hardcore qui n'en a souvent plus que le nom. Poétesse énervée toute l'année, charmeuse de mots, rappeuse incendiaire, elle est sur tous les fronts, surfant sur le temps - plus de dix ans qu'elle roule pour le hip-hop - pour devenir aujourd'hui, elle peut toujours s'en défendre on s'en fout, un des piliers, détentrice d'une part de mémoire, voire de conscience, de l'underground d'ici. Comme une suite logique, Libérez La Bête prolonge le précédent Tragédie D'une Trajectoire, lui-même déjà un sommet fédérateur après les premiers featurings sur Première Classe et Spécial Homicide. Il n'a pourtant rien à voir avec les décharges brutales entérinées sur ces derniers... Lire la suite

Casey : Tragédie D'une Trajectoire

Chronique écrite le 03/10/2009, par Philippe

Casey : Tragédie D'une Trajectoire

Avouons humblement qu'on a découvert Casey seulement quand elle s'est mis à accompagner le saignant trio rock expérimental Zone Libre dans le passionnant album l'Angle Mort, assurément notre plus grande claque francophone de l'année. Des gens mieux informés avaient eux déjà entendu son bouleversant plaidoyer post-colonial Dans nos Histoires (pour le dire simplement, un chef d'oeuvre) et encore un peu avant, son premier album ici présent, Tragédie d'une Trajectoire... La jeune fille, douce au naturel, voire charmante quand elle sourit, a la particularité de se transformer en Golgoth au micro, où elle gesticule et vocifère comme un mec, et un méchant encore, au point parfois de semer le trouble sur son identité (en plus de remettre en question la virilité de pas mal de ses concurrents et collègues). En clair, c'est une tueuse. D'ailleurs à la voir sur cette image, couturée de partout, on se demande malgré soi : putain, mais que peut-il bien rester de l'autre, avec lequel elle s'est battu et qui a forcément perdu ? Ayant été cogné au fond du bide par trois prestations sur scène de Zone Libre (la dernière à Paris) où l'on ne voyait souvent qu'elle, il était naturel de remonter la piste. Voici donc son opus solo, méchant, triste et révolté,... Lire la suite

Galerie Photos

  • 1 - Casey - Pirlouiiiit
  • 2 - Casey - Pirlouiiiit