Accueil Eddy de Pretto en concert
Mardi 15 janvier 2019 : 11914 concerts, 25328 chroniques de concert, 5241 critiques d'album.


Jeune artiste français évoluant entre chanson, R&B et rap, Eddy de Pretto fait un tel carton avec son premier EP intitulé Kid (publié le 6 octobre 2017) et ses concerts percutants qu'on le compare déjà au grand Stromae... Eddy de Pretto est en concert à L'Olympia de Paris les 6 et 7 novembre 2018, au Zénith de Paris le 22 mars 2019 et en tournée française partout pour présenter son premier album, Cure.

Site

Dernière news

Eddy De Pretto en tournée des Zéniths en 2019 [Le 19/08/2018] Actuellement en tournée française partout pour présenter son acclamé premier album, "Cure", Eddy De Pretto, qui avait déjà annoncé une date au Zénith de Paris le 22 mars 2019, ajoute des concerts dans des zéniths et grandes salles en 2019 (Amnéville,... La suite

Eddy de Pretto : les dernières chroniques concerts 3 avis

Eddy de Pretto + Nae

Critique écrite le 17 décembre 2018, par Fred Boyer

l'Usine - Istres 17 décembre 2018

Eddy de Pretto + Nae en concert

C'est pourtant pas compliqué, Public Enemy le disait déjà il y a 30 ans. Don't Believe The Hype. C'est devenu une sorte de credo inconscient pour moi. Un truc plus fort que moi. Dès que la critique institutionnelle se pâme à l'unisson devant une oeuvre ou un artiste, j'ai toujours un peu tendance à m'en méfier. Et là avec Eddy de Pretto, 2018 nous a proposé un cas d'école. Jeune artiste issu d'un milieu populaire. Proposant une musique mêlant influences hip-hop, musique électronique et chanson française à texte. Homosexuel, assumant son orientation dans les paroles de ses chansons, y proposant des texte parfois crus, questionnant du coup les "fameuses" questions de genre. Le jeune Eddy remplissait toutes les cases du "buzzomètre" du XXIem siècle. La suite n'a pas loupé : couverture des Inrocks, couverture de Télérama, soutien massif sur France Inter, bref : la totale. Complètement suspicieux, j'ai néanmoins jeté une oreille sur l'album "Cure" sorti en début d'année, et ce que j'y ai trouvé m'a très agréablement surpris. Sur une orchestration très moderne étaient couchés des textes bien foutus, traitant, pour certain il est vrai, des questions de genre, mais de manière naturelle, sans jamais se faire l'ambassadeur de quoi que ce soit,... Lire la suite

Eddy de Pretto, Vianney, Black rebel motorcycle club, Ibeyi, Jain, MGMT, Lysistrata, Idles, Angèle (Paleo Festival 2018)

Critique écrite le 14 septembre 2018, par Lionel Degiovanni

Paléo Festival, Nyon 18 juillet 2018

Eddy de Pretto, Vianney, Black rebel motorcycle club, Ibeyi, Jain, MGMT, Lysistrata, Idles, Angèle (Paleo Festival 2018)   en concert

Pour démarrer le deuxième jour de Paléo, je commence avec le fameux Eddy de Pretto et son fameux fête de trop et je dois avouer que là c'est la claque. Cet artiste ne se résume pas à ce titre phare. Ses autres morceaux sont aussi pleins de sens. Cet artiste dégage une sorte de spleen urbain si on peut dire. Accompagné par seulement un batteur, tout le reste sortant d'une bande son, le gars a un charisme qui rend la scène autre. Ce mec assume un rap qui flirte ouvertement avec la chanson française, son style hybride fait l'unanimité dans les deux camps. Tiraillé entre la lumière scintillante des boulevards parisiens et les paysages bétonnés de banlieue, l'artiste scande des textes sensibles, engagés et autobiographiques, dans lesquels il dénonce les injonctions à la virilité ou les abus d'une jeunesse à la dérive. Une prose ciselée qui l'érige indéniablement en poète populaire du 21e siècle. A voir sur scène !! Ensuite, retour à la chanson française plus traditionnelle : Vianney que j'ai plusieurs fois vus. A paléo, au Festival Aluna en Ardèche. Rien ne change. Le jeune est toujours tout seul sur scène avec sa guitare et rien qu'avec ça, il fait monter le public ! On peut dire qu'il s'est d'ailleurs imposé comme un... Lire la suite

Slowdive, Warmduscher, Son Lux, Concrete Knives, June Bug, Pendentif, Eddy De Pretto, Usé (Festival Minuit Avant La Nuit 2018)

Critique écrite le 12 juillet 2018, par Dissy

Parc Saint-Pierre - Amiens 23 juin 2018

Slowdive, Warmduscher, Son Lux, Concrete Knives, June Bug, Pendentif, Eddy De Pretto, Usé (Festival Minuit Avant La Nuit 2018)  en concert

Qui a dit qu'il ne faisait pas beau en Picardie ? Rebelote de soleil pour cette seconde soirée du festival Minuit Avant La Nuit qui annonce un line up encore terriblement excitant. June Bug C'est June Bug qui ouvre le bal, devant une assemblée plus nombreuse qu'hier à la même heure. Les Lillois présentent une pop électro plaisante pour se mettre tranquillement dans l'ambiance. Le groupe, composé d'un batteur et d'un guitariste, s'articule autour de la chanteuse, Sarah June, en front de scène avec tout un attirail électronique devant elle, manipulant des samples, parfois surprenants, avec conviction. Concrete Knives On rentre ensuite dans le vif du sujet avec les Caennais de Concrete Knives qui déboulent sur la grande scène avec leur trop plein d'énergie à partager. C'est avec une grande surprise, et sous les encouragements du public, que Nicolas Delahaye, aux cordes et chants, arrive en dernier, en chaise roulante poussée par un membre du staff, la jambe complètement immobilisée dans son plâtre, avec une petite mine, ouch ! Et malgré ça, comme si de rien n'était, le gaillard va tout donner, en plein trip pour nous balancer ses riffs de guitare, les mimiques de kiff sur son visage ne nous trompant pas. Quelques soucis... Lire la suite

Eddy de Pretto : Vidéo





Eddy de Pretto : écoute