Accueil Etienne De Crécy en concert
Mardi 21 novembre 2017 : 11494 concerts, 24722 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


House décomplexée... Fer de lance de la "French Touch", de Crécy reconstruit ses morceaux à chacune de ses prestations : une techno résolument électronique, crunchy, avec des sons crades, râpeux et gorgés de distorsion. En 2014, Etienne de Crécy présente Super Discount 3 en live !

Site

Etienne De Crécy : l'historique des concerts

Ve.

17

Nov.

2017

Møme en concert
MØme + Étienne De CrÉcy Møme | Etienne De Crécy
L'Aéronef - EuraLille (59)

Sa.

14

Oct.

2017

Ben Klock en concert
Hypnotik Festival Antigone | Ben Klock | Len Faki | Etienne De Crécy
Eurexpo - Chassieux (69)

Sa.

14

Oct.

2017

Ben Klock en concert
Hypnotik Festival Antigone | Ben Klock | Len Faki | Etienne De Crécy
Eurexpo - Chassieux (69)

Sa.

24

Juin

2017

Martin Solveig en concert
Waterpass 1 Jour - Samedi : Martin Solveig / Etienne de Crécy / Karl Soon / Cassius / Deen Burbigo / Alltta / Q8 party Martin Solveig | Cassius | Deen Burbigo | Etienne De Crécy
Lac du Bocage - Fenouillet (31)

Sa.

17

Juin

2017

Etienne De Crecy - All Night Long - Nuits Fauves - Paris 13e (75)

Sa.

10

Juin

2017

Festival Paroles et Musiques en concert
Etienne De Crecy dj Set - Jabberwocky - 1000 Chevaux -Vapeur - The Geek X VrV - The Shoes Dj Set - Alltta (20Syl et Mr. J. Meideros) Festival Paroles et Musiques | Jabberwocky | The Shoes | Etienne De Crécy
Palais des Spectacles St Etienne (42)

Ve.

05

Mai

2017

Love On The Roof X Étienne De Crécy Rooftop des Terrasses du Port - Marseille 2e (13)

Sa.

08

Avril

2017

Panoramas Festival en concert
Michael Mayer / Etienne De Crecy Dj Set / MØme / KÖlsch / Mind Against / Jacques / Motor City Drum Ensemble / Rebeka Warrior [sexy Sushi Dj Set] Panoramas Festival | Daniel Avery | Motor City Drum Ensemble | Etienne De Crécy | Møme | Salut C'est Cool | Michael Mayer
Parc Expo Langolvas - Morlaix (29)

Etienne De Crécy : les dernières chroniques concerts 8 avis

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance

Critique écrite le 13 septembre 2015, par Sami

Esplanade J4, Marseille 3 Septembre 2015

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance en concert

Lancé l'an dernier à la même période le festival electro Acontraluz récidive sur la même esplanade du J4, nous rappelant au bon souvenir d'une époque où l'on ne s'y rendait pas que pour aller au Mucem. Pour cette deuxième édition, les organisateurs ont tenté le pari d'un soir supplémentaire avec deux groupes live qu'on apprécie particulièrement. Un peu casse gueule en cette semaine de rentrée, particulièrement pour les artistes locaux programmés soit trop tôt (Dj Oil & The Monkey Nuts, dont les dernières minutes groovaient bien) soit trop tard (Amine Edge & Dance, hélas ratés) mais à part ce petit bémol, cette première soirée aura été une vraie réussite. Ce qui frappe en arrivant sur le site, ce sont des moyens impressionnant pour la scène, surélevée de plusieurs mètres et équipée d'écrans géants où seront projetés moult visuels, on y reviendra, souvent à couper le souffle. On sera un peu moins enthousiastes en découvrant un carré VIP rappelant l'éphémère festival Be Fort et ces boites de nuit où l'on vient davantage pour se montrer que pour danser, mais bon rien de bien choquant non plus. Gros point positif en revanche pour l'accueil chaleureux du festival, permettant à notre chanceux photographe quelques clichés... Lire la suite

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab

Critique écrite le 30 septembre 2014, par Sami

Friche de la belle de mai, marseille 27 Septembre 2014

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab en concert

Dernière soirée à l'affluence nettement plus élevée que la veille, ça promet coté ambiance avec quelques groupes bien accueillis et beaucoup de dj's ensuite. Les premiers à se produire au Cabaret sont Monophona, un trio Luxembourgeois mené par une jeune songwriteuse aussi timide dans ses interventions que convaincante au chant, avec un timbre qui n'est pas sans rappeler Lykke Li. Elle est accompagnée d'un batteur et d'un bidouilleur de sons qui lui distillent un écrin trip hop/downtempo qui se marie bien à ses aspirations folk. Le public venu progressivement semble apprécier ce petit moment calme et sans prétention. Toujours au cabaret, Kid Francescoli joue à domicile et en trio avec un batteur et surtout la fameuse Julia qui chante sur son album plébiscité un peu partout. Un live décomplexé qui rend enfin justice à son virage electro-pop entamé depuis quelques années déjà. D'entrée le très Chromatics "Does she" happe le public venu en masse, qui dandine joyeusement que l'instrumental "Prince Vince" et fait un triomphe au plus ancien "One moment" à l'entêtant "Disco queen" et au hit viral de l'an dernier "Blow up". La soirée est idéalement lancée, on rejoint la grande scène de la Cartonnerie pour s'en prendre plein les yeux... Lire la suite

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3

Critique écrite le 25 août 2014, par Philippe

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 22 août 2014

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les intempéries, ce festival reste la meilleure façon de boucler l'été, avec sa programmation jamais tellement aventureuse sur les têtes d'affiche, mais toujours très efficace. En deux ans, le site a manifestement été agrandi (pour accueillir plus de monde sans doute), au détriment de l'exposition d'affiches et du "food court" qui semblent bien esseulés, relégués à l'entrée. Météo ? Nuageuse et non menaçante. So far so good. On commence par retrouver Cage The Elephant, auteurs d'un super set déchaîné ici même il y a deux ou trois ans. Leur nouvel album nous a hélas moins marqué que le précédent, pure tuerie régressive pour ex-ado des 90's. Même si le chanteur (toujours beau gosse et ultra-affuté) se démène comme un beau diable quel que soit le rythme, et va chercher le public sur son terrain, et même si trois guitares permettent de gonfler le son, la tonalité est plutôt pop-rock aujourd'hui, disons genre Beatles sous stéroïdes. Aberdeen ou Shake me Down sont de fort belles ballades, qui n'atteignent pas la rage de leurs titres plus nirvanesques (Sell yourself,... Lire la suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014)

Critique écrite le 30 juillet 2014, par Benji

Malestroit 25&26 juillet 2014

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du nom. L'heure de l'apéro n'a pas sonné, mais les fans sont là pour apprécier. C'est propre et net, sympa comme quand on a les potes en face, ces rockers sont clairement plus à leur place sous leur chapiteau qu'au café du coin. Triggerfinger Place aux invités, les Belges de Triggerfinger, qui accélèrent méchamment. Trois en scène, un mafioso à la basse, un sombre séducteur à la guitare et un fou furieux à la batterie, du son qui percute, du jeu avec le public, des temps variés, un blues qui part en vrille, un solo de batterie de gros, gros malade à la langue tirée, ils livrent une musique déchaînée et s'éclatent autant que nous. Yodelice À regret, on quitte ces AC/DC classieux pour retrouver l'ambiance soft pop rock de Yodelice, qui livre un spectacle irréprochable et honnête, comme d'hab. Le monde arrive, ça monte bien. Shantel Découverte de l'orchestre de Shantel, qui nous offre un rythme nouveau, fanfare rock des Balkans, c'est lourd, c'est chargé, dynamique et le public aime, c'est sympa et très différent des groupes habituels ; 25... Lire la suite

Etienne De Crécy : Vidéo