Accueil Etienne De Crécy en concert
Samedi 14 décembre 2019 : 10231 concerts, 25839 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


House décomplexée... Fer de lance de la "French Touch", de Crécy reconstruit ses morceaux à chacune de ses prestations : une techno résolument électronique, crunchy, avec des sons crades, râpeux et gorgés de distorsion. En 2014, Etienne de Crécy présente Super Discount 3 en live !

Site

Etienne De Crécy : l'historique des concerts

Ve.

06

Déc.

2019

Yuksek en concert
Etienne De Crécy, Yuksek, Boston Bun, Macadam Crocodile Yuksek | Etienne De Crécy
Cité des Sciences& Industrie - Paris (75)

Ve.

22

Nov.

2019

Etienne De Crécy Rockstore - Montpellier (34)

Sa.

16

Nov.

2019

Les Z'Eclectiques Collection d'Automne en concert
Rendez-Vous - Deluxe - Caballero & Jeanjass - La Rue Ketanou - Koba Lad - Arnaud Rebotini - Atoem - Etienne de Crécy - Malik Djoudi - La Fine Equipe - Tshegue - L'Entourloop - Sally Les Z'Eclectiques Collection d'Automne | Rendez-Vous | Caballero & Jeanjass | La Fine Equipe | Arnaud Rebotini | La Rue Kétanou | Malik Djoudi | Tshegue | L'Entourloop | Deluxe | Etienne De Crécy
Théâtre Foirail - Chemillé (49)

Je.

29

Août

2019

Festival Woodstower en concert
Festival Woodstower 2019 - Jeudi : Nekfeu, Etienne De Crécy, Rémy, Blade, Todiefor Festival Woodstower | Nekfeu | Etienne De Crécy
Parc de Miribel Jonage - Miribel (01)

Sa.

24

Août

2019

Check-In Party en concert
Check-in Party 2019 - Samedi 24 Août : The Blaze X Etienne De Crecy Space Echo Live X Oh Sees X Balthazar X Deerhunter X Flavien Berger X Altin GÜn X Jacco Gardner's Somnium X Bodega X La Colonie De Vacances X Black Midi X Crack Loud X Touts... Check-In Party | Black Midi | Touts | The Blaze | Jacco Gardner | Oh Sees | Altin Gün | Bodega | Flavien Berger | Crack Cloud | Balthazar (Belg) | Deerhunter | Etienne De Crécy
Aérodrome de Guéret/Saint Laurent - Guéret (23)

Ve.

23

Août

2019

Touquet Music Beach Festival en concert
Touquet Music Beach Festival -1j : Etienne De Crecy - Kungs Touquet Music Beach Festival | Kungs | Etienne De Crécy
Plage du Touquet - Le Touquet (62)

Ve.

02

Août

2019

Ve.

19

Juillet

2019

Festival des Vieilles Charrues en concert
Vieilles Charrues 2019 - 19 Juillet : Tears For Fears, Iggy Pop, Tchami & Malaa, Razorlight, Boulevard Des Airs, Caballero & Jeanjass, Moha La Squale, Clara Luciani, Di#se, Kompromat, Suzanne, Tshegue, Aya Nakamura, Jane Birkin, Etienne de Crécy Etc. Festival des Vieilles Charrues | Clara Luciani | Caballero & Jeanjass | Boulevard des Airs | Razorlight | Etienne De Crécy | Iggy Pop | Tshegue | Moha La Squale | Aya Nakamura | Tears for Fears | Jane Birkin | Kompromat
Site de Kerampuilh - Carhaix-Plouguer (29)

Etienne De Crécy : les dernières chroniques concerts 9 avis

Festival Woodstower 2019 : Nekfeu, Blade, Remy, Etienne de Crecy...

Critique écrite le 05 septembre 2019, par AgatheNight

Miribel 29 août 2019

Festival Woodstower 2019 : Nekfeu, Blade, Remy, Etienne de Crecy...  en concert

Depuis 21 ans, le festival Woodstower nous dévoile ses artistes les plus sensoriels. Cette année, il ouvre ses portes ce jeudi 29  août et nous plonge au coeur d'une atmosphère électrique et lumineuse. Les mains sont en l'air, les regards sont impatients, le public est venu le sourires aux lèvres pour un voyage électrique et rythmique qui durera toute la nuit. La soirée commence en pétillant avec Blade, formation de musiciens et de rappeurs, qui voyage à travers les genres old school, rap et électro. Blade mélange, Blade est intense et ça commence ! Remy, un jeune rappeur lyonnais apparaît ensuite sur scène. Repéré par Mac Tyler, il vient de sortir un premier album (c'est Remy) qui fait battre les coeurs et nous surprend avec des textes poignants. Des sentiments forts parcourent alors la scène. Le public se... Lire la suite

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance

Critique écrite le 13 septembre 2015, par Sami

Esplanade J4, Marseille 3 Septembre 2015

Festival Acontraluz : The 2 Bears, De La Soul, Etienne De Crecy, Dj Oil, Amine Edge & Dance en concert

Lancé l'an dernier à la même période le festival electro Acontraluz récidive sur la même esplanade du J4, nous rappelant au bon souvenir d'une époque où l'on ne s'y rendait pas que pour aller au Mucem. Pour cette deuxième édition, les organisateurs ont tenté le pari d'un soir supplémentaire avec deux groupes live qu'on apprécie particulièrement. Un peu casse gueule en cette semaine de rentrée, particulièrement pour les artistes locaux programmés soit trop tôt (Dj Oil & The Monkey Nuts, dont les dernières minutes groovaient bien) soit trop tard (Amine Edge & Dance, hélas ratés) mais à part ce petit bémol, cette première soirée aura été une vraie réussite. Ce qui frappe en arrivant sur le site, ce sont des moyens impressionnant pour la scène, surélevée de plusieurs mètres et équipée d'écrans géants où seront projetés moult visuels, on y reviendra, souvent à couper le souffle. On sera un peu moins enthousiastes en découvrant un carré VIP rappelant l'éphémère festival Be Fort et ces boites de nuit où l'on vient davantage pour se montrer que pour danser, mais bon rien de bien choquant non plus. Gros point positif en revanche pour l'accueil chaleureux du festival, permettant à notre chanceux photographe quelques clichés... Lire la suite

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab

Critique écrite le 30 septembre 2014, par Sami

Friche de la belle de mai, marseille 27 Septembre 2014

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab en concert

Dernière soirée à l'affluence nettement plus élevée que la veille, ça promet coté ambiance avec quelques groupes bien accueillis et beaucoup de dj's ensuite. Les premiers à se produire au Cabaret sont Monophona, un trio Luxembourgeois mené par une jeune songwriteuse aussi timide dans ses interventions que convaincante au chant, avec un timbre qui n'est pas sans rappeler Lykke Li. Elle est accompagnée d'un batteur et d'un bidouilleur de sons qui lui distillent un écrin trip hop/downtempo qui se marie bien à ses aspirations folk. Le public venu progressivement semble apprécier ce petit moment calme et sans prétention. Toujours au cabaret, Kid Francescoli joue à domicile et en trio avec un batteur et surtout la fameuse Julia qui chante sur son album plébiscité un peu partout. Un live décomplexé qui rend enfin justice à son virage electro-pop entamé depuis quelques années déjà. D'entrée le très Chromatics "Does she" happe le public venu en masse, qui dandine joyeusement que l'instrumental "Prince Vince" et fait un triomphe au plus ancien "One moment" à l'entêtant "Disco queen" et au hit viral de l'an dernier "Blow up". La soirée est idéalement lancée, on rejoint la grande scène de la Cartonnerie pour s'en prendre plein les yeux... Lire la suite

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3

Critique écrite le 25 août 2014, par Philippe

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 22 août 2014

(mon) Rock en Seine 2014, 1/2 : Cage The Elephant, Tiger Bell, Wild Beasts, Jake Bugg, Blondie, The Hives, Die Antwoord, Arctic Monkeys, Etienne de Crecy présente Super Discount 3 en concert

Huitième venue au Festival Rock en Seine sur 12 éditions... pas si mal pour un indigène d'une région lointaine ? Faut dire que pour l'amateur de musique - bien équipé contre les intempéries, ce festival reste la meilleure façon de boucler l'été, avec sa programmation jamais tellement aventureuse sur les têtes d'affiche, mais toujours très efficace. En deux ans, le site a manifestement été agrandi (pour accueillir plus de monde sans doute), au détriment de l'exposition d'affiches et du "food court" qui semblent bien esseulés, relégués à l'entrée. Météo ? Nuageuse et non menaçante. So far so good. On commence par retrouver Cage The Elephant, auteurs d'un super set déchaîné ici même il y a deux ou trois ans. Leur nouvel album nous a hélas moins marqué que le précédent, pure tuerie régressive pour ex-ado des 90's. Même si le chanteur (toujours beau gosse et ultra-affuté) se démène comme un beau diable quel que soit le rythme, et va chercher le public sur son terrain, et même si trois guitares permettent de gonfler le son, la tonalité est plutôt pop-rock aujourd'hui, disons genre Beatles sous stéroïdes. Aberdeen ou Shake me Down sont de fort belles ballades, qui n'atteignent pas la rage de leurs titres plus nirvanesques (Sell yourself,... Lire la suite

Etienne De Crécy : Vidéo