Accueil Maxïmo Park en concert
Samedi 25 novembre 2017 : 11349 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Maxïmo Park est un groupe anglais de pop/rock, positivement survolté en concert... Nouvel album et concerts en 2012 !

Site

Maxïmo Park en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Maxïmo Park : l'historique des concerts

Sa.

23

Sept.

2017

Maxïmo Park (uk) Botanique - Bruxelles (B) (121)

Ma.

19

Sept.

2017

Di.

19

Oct.

2014

Sa.

11

Oct.

2014

Maximo Park - His Clayness Vooruit - Gand

Sa.

19

Juillet

2014

Dour Festival en concert
Dour Festival 2014 - Jour 3 : Girls In Hawaii, Sick Of It All, Mogwai, Steel Pulse, Rone, Maximo Park, Fuck Buttons, The Gaslamp Killer, Madball, Jagwar Ma, The Hives Etc Dour Festival | Mogwai | Steel Pulse | Girls In Hawaii | Madball | Sick Of It All | The Hives | Maxïmo Park | Fuck Buttons | Rone | The Gaslamp Killer | Jagwar Ma
Site Festival - Dour(B)

Lu.

24

Fév.

2014

Sa.

22

Fév.

2014

Lu.

10

Fév.

2014

Maxïmo Park : les dernières chroniques concerts 4 avis

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan

Critique écrite le 29 août 2012, par Philippe

Parc de Saint-Cloud, Saint-CLoud 25 août 2012

(mon) Rock en Seine 2012, 2/2 : Maximo Park, Caravan Palace, dEUS, Bass Drum of Death, The Bewitched Hands, Eagles of Death Metal, The Black Keys, Mark Lanegan  en concert

Le premier jour, c'était par ici ! Deuxième et pour nous, dernier jour de ce Rock en Seine 2012 : le dimanche n'a pas retenu notre attention au point qu'on pose une RTT pour lui ! Changement d'accompagnatrice également avec cette fois, la maman de mon petit bonhomme (ou encore ma concubine, comme on dit dans la paperasse de la CAF...). Heureusement, une météo magnifique épargnera cette fragile demoiselle provençale, très prompte à râler et à se dégonfler en cas de mauvais temps et autres conditions de concert difficiles. Pour citer un éminent collègue entendu plus tard ce jour-là (et voisin de chroniques) : "Faut jamais amener sa copine à un festival, elles sont tout le temps en train de geindre et de se plaindre !" Pas faux... Et encore, sa copine à lui m'a toujours paru assez robuste en conditions de live extrêmes... Bref. Bon camarades, on commence la journée en accompagnant les copains voir Maximo Park. Dans mon souvenir, une bande de gueulards pas beaux et pas mélodiques, et même pas explosifs non plus. Et en effet : un chanteur subtil comme un haut-parleur SNCF, s'égosille dans l'indifférence quasi-générale, appuyé par un groupe de baltringues dont personne ne ressort. Une musique calibrée pour les stades, mais sans la... Lire la suite

The Black Keys, Noel Gallagher, Eagles Of Death Metal, Toy, Mark Lanegan, Deus, Bass Drum Of Death, Ume, Of Monsters And Men, The Bots, Maximo Park, Granville (Festival Rock en Seine 2012)

Critique écrite le 28 août 2012, par Pierre Andrieu

Domaine National de Saint-Cloud 25 août 2012

The Black Keys, Noel Gallagher, Eagles Of Death Metal, Toy, Mark Lanegan, Deus, Bass Drum Of Death, Ume, Of Monsters And Men, The Bots, Maximo Park, Granville (Festival Rock en Seine 2012) en concert

Grâce à un enchainement ininterrompu de concerts tous plus classieux et enthousiasmants les uns que les autres, la journée du Samedi 25 août 2012 est appelée à rentrer dans les annales du festival Rock en Seine (au même titre que les jours de passage des Pixies, d'Arcade Fire, des White Stripes, de Queens Of The Stone Age, de Jesus And Mary Chain, de LCD Soundsystem, de Radiohead et de Beck... ) ! Les 110 000 festivaliers ayant arpenté trois jours durant les pelouses du Domaine National de Saint Cloud pour fêter les 10 ans du grand raout de fin d'été à Paris risquent en effet de se souvenir longtemps des prestations de The Black Keys, Mark Lanegan, Deus, Noel Gallagher, Toy, Eagles Of Death Metal, Bass Drum Of Death et consorts... Compte rendu : Ume Dès 15 heures, sur la plus petite (mais aussi la plus adaptée aux concerts " intimistes ") scène du festival (la Scène Pression Live), le trio américain Ume défonce tout en deux temps trois mouvements... Et ce en défouraillant avec une énergie juvénile un punk rock shoegaze hystérique et sauvage. Le charisme, le jeu de guitare très énervé et les cris sauvages de la chanteuse leader d'Ume sont pour beaucoup dans la puissance de feu de ce combo hyper à l'aise en live. A cause... Lire la suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 2/3 : Joeystarr, Cold War Kids, Blanche, Editors, Abd Al Malik, Maxïmo Park, Olivia Ruiz & guests, Queens of the Stone Age, The Hives, Digitalism ...

Critique écrite le 06 juillet 2007, par Philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert 30 juin 2007

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 2/3 : Joeystarr, Cold War Kids, Blanche, Editors, Abd Al Malik, Maxïmo Park, Olivia Ruiz & guests, Queens of the Stone Age, The Hives, Digitalism ... en concert

Pour le Vendredi c'est par ici ! Après une bonne nuit de sommeil et diverses activités reposantes, retour sur le site pour une journée qui s'annonce riche en cadors du rock, mais aussi en divers espoirs à confirmer. Côté ciel, on est plus près de la canicule que du déluge - Libé nous a promis un climat intermédiaire mais sait-on jamais, il est déjà arrivé ici qu'on ait plutôt les deux le même jour ! Samedi, un p'tit black en survet' tient tête à aux dieux du rock en scène On rejoint Joeystarr, déjà vu et apprécié cette année en salle, qui harangue la foule en lui rappelant opportunément l'existence d'un problème - parmi d'autres - dans ce pays désormais de droite : So so so, solidarité, avec les sans-papiers ! qu'il enchaîne avec sa chanson sur la question Hot, Hot. Puis il nous sort son magnifique et terrifiant Métèque au son un peu en surchauffe (il faut dire qu'il est aujourd'hui accompagné d'un vrai groupe batterie-basse-guitare, les Enhancer). Il met en tout cas la grosse ambiance, incomparable avec celles des peigne-culs du WTC la veille. La méchantissime Bad Boy est soutenue par une basse tellurique, et il la fait en entier cette fois-ci, tout autant que cette histoire de 9-3 qu'est d'la Bombe, bébé à base de Po po... Lire la suite

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007)

Critique écrite le 10 juillet 2007, par Pierre Andrieu

Presqu'île du Malsaucy, Belfort 30 juin 2007

Queens Of The Stone Age + The Hives + Deerhoof + Blanche + Bassekou Kouyaté + Editors + Maxïmo Park (Eurockéennes de Belfort 2007) en concert

Deuxième soirée riche en bons moments aux Eurockéennes de Belfort 2007. Avec une succession de groupes intéressants avant les têtes d'affiche classieuses et furieusement rock ‘n roll prévues en fin de soirée. Avant la pluie, qui est annoncée pour le dimanche, la journée du samedi se déroule sous un beau soleil pour une foule un peu moins nombreuse que les années précédentes, mais toujours enthousiaste, chaleureuse et prompte à faire un triomphe à un artiste qui mouille sa chemise... Blanche : Les Américains de Blanche ont par exemple l'occasion de jouer sous un "petit" chapiteau - la Loggia - qui répond au quart de tour à leur country rock authentique, épicée et marquante. Les petits protégés de Jack White avaient déjà fait très bonne impression à Rock en Seine il y a de cela trois ans avec leur morceaux inspirés, à la fois délicieusement pop et outrageusement country folk ; et bien, à Belfort, ils confirment parfaitement leur statut d'excellent groupe de scène. Le couple Dan John/Tracee Mae Mille, qui chante admirablement en duo, joue de la guitare stridente et de la basse souple est, en plus, soutenu de belle manière par un joueur de pedal steel guitar, un batteur parfait mais également par le bassiste des... Lire la suite

Maxïmo Park : Vidéo