Accueil Norah Jones en concert
Lundi 11 décembre 2017 : 10656 concerts, 24770 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Jazz blues folk servi chaud par une voix suave et des arrangements délicats. Après 36 millions d'albums vendus dans le monde, Norah Jones est revenue rsur le devant de la scène en novembre 2009 avec l'album The Fall puis au printemps 2012 avec Little broken Hearts, produit par Danger Mouse. Norah Jones est en concert en France en 2017, puis en 2018 : elle est à La Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt, le 2 avril 2018 et à Acropolis, à Nice, le 7 avril 2018 afin de présenter son album intitulé Day breaks.

Norah Jones : vos chroniques d'albums
Site

Dernière news

Norah Jones en concert à Paris et Nice [Le 08/12/2017] Toujours en tournée pour présenter son dernier album en date, Day breaks, la très douée Norah Jones annonce qu'elle sera en concert à La Seine Musicale à Boulogne Billancourt (Paris) le 2 avril 2018 et à Acropolis, à Nice, le 7 avril... Billets en vente dès... La suite

Norah Jones : tous les concerts

Norah Jones : l'historique des concerts

Ve.

28

Juillet

2017

Jazz In Marciac en concert
Norah Jones + Katia et Marielle Labèque & le trio Kalakan Jazz In Marciac | Norah Jones
Chapiteau - Marciac (32)

Je.

27

Juillet

2017

Ma.

25

Juillet

2017

Les Nuits de Fourvière en concert
Nuits De Fourvière 2017 : Norah Jones + Renaud Garcia-Fons (Complet) Les Nuits de Fourvière | Norah Jones | Renaud Garcia Fons
Théâtre Antique de Fourvière - Lyon (69)

Lu.

24

Juillet

2017

Festival Jazz des Cinq Continents en concert
Norah Jones - NguyÊn LÊ & NgÔ HÔng Quang Festival Jazz des Cinq Continents | Nguyên Lê | Norah Jones
Palais Longchamp - Marseille 1er (13)

Ma.

11

Juillet

2017

Lu.

21

Nov.

2016

Me.

16

Nov.

2016

Ma.

15

Nov.

2016

Norah Jones : les dernières chroniques concerts 7 avis

Norah Jones + Nguyen Le & Ngô Hôg Quang (Festival Jazz des Cinq Continents)

Critique écrite le 25 juillet 2017, par Sami

Parc Longchamp, Marseille 24 Juillet 2017

Norah Jones + Nguyen Le & Ngô Hôg Quang (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Semaine faste au Palais Longchamp avec dès lundi un concert complet depuis plusieurs mois déjà, Norah Jones, qui était déjà venue à deux reprises à Marseille, au Palais des Congrès, à ses débuts en 2002, puis au Dome; mais c'est la première fois dans le cadre du festival Jazz Des Cinq Continents. Public familial vu la notoriété de l'Américaine, les habitués du festival ont tout prévu, serviettes, coussins et autres casse-croûte et surtout une bonne dose de patience, car ils sont en général venus quelques heures avant le concert de la tête d'affiche. La première partie est une découverte pour la plupart des spectateurs, même si le guitariste émérite Nguyen Le enregistre des disques depuis les années 80. Il est accompagné du plus jeune Ngô Hôg Quang pour une collaboration assez dépaysante qu'on aurait pu entendre dans d'autres festivals ouverts d'esprit du style Bab El Med. Le dernier utilise pas mal d'instruments traditionnels avec du luth ou de la harpe, et chante des mélopées au ton mystique. Nguyen Le nous explique en français l'origine de ces titres, de leur origine Vietnamienne, du nouvel an comme cette ode à l'année du singe, et plus particulièrement à la reine des singes. Ngô Hôg Quang nous racontera également... Lire la suite

Norah Jones + Django Django + James Blake (Festival We Love Green 2012)

Critique écrite le 20 septembre 2012, par Pierre Andrieu

Parc de Bagatelle, Paris 14 septembre 2012

Norah Jones + Django Django + James Blake (Festival We Love Green 2012) en concert

En ce week-end du 14 au 16 septembre 2012, deux événements musicaux majeurs se déroulent en région parisienne... Dans la catégorie " cocos ", on a la Fête de l'Huma (26 euros le pass 3 jours) à La Courneuve avec ce qu'il reste de New Order et les horribles Shaka Ponk, devant une foule qu'on attend gigantesque. Et dans la catégorie " bobos ", on a le festival écolo We Love Green (109 euros le pass 3 jours ou 44 euros par soir), dans le très beau Parc de Bagatelle à Paris, 16ème arrondissement de Paris, à deux pas de Neuilly-sur-Seine (aka Sarkoland), avec une assistance limitée et select. La qualité d'écoute permise par ce dernier lieu très intimiste et agréable (déjà apprécié l'année dernière pour Peter Doherty, Metronomy et Of Montreal), la programmation de Norah Jones et la peur d'un raz de marée humain à La Courneuve - 100 000 personnes attendues - nous font préférer We Love Green, malgré la potentielle présence de terrifiants sosies de Jean Sarkozy. Django Django Après avoir pris soin d'éviter consciencieusement la prestation de Kindness, dont le show désespérant au Printemps de Bourges nous a vacciné à vie, on découvre pour la deuxième année consécutive que l'ambiance est au défilé de mode bobos, écolos et jeunes... Lire la suite

Norah Jones

Critique écrite le 11 juin 2004, par JoulTS6

Le Zenith - Toulouse 10 Juin 2004

Etant un habitué de l'ambiance survolté des concerts de Rock, c'est avec une certaine appréhension que je suis allé voir le concert du phénomène Jazz du moment. Et bien non seulement les pogos ne m'ont pas manqué, mai j'ai été aussi plus qu'agréablement surpris ! La première partie était assuré par un jeune guitariste dont j'ai oublié le nom. Sa prestation était d'assez bonne qualité, tout en finesse. Après une courte pause, Norah Jones (vraiment très mignonne) et son groupe arrivent enfin, très acclamés par un public Toulousain visiblement déjà conquis par la demoiselle.... Lire la suite

Norah Jones

Critique écrite le 23 février 2005, par Ska-pman

Palais des congrès, Paris 30 mai 2004

Vraiment, quand je lis le compte rendu de marjo au dôme de Marseille je me demande pourquoi il a acheté une place... Même si je l'ai vue à Paris, la tournée est la même et ils ne changent pas tout d'une date à l'autre... Les lumières intimistes, le caractère discret et humble des musiciens... Pour une fois que c'est pas des... Lire la suite

Norah Jones : les chroniques d'albums

Danger Mouse & Daniele Luppi : Rome

Chronique écrite le 13/05/2012, par Pierre Andrieu

Danger Mouse & Daniele Luppi : Rome

Projet pharaonique et atypique, l'album de pop 'n western spaghetti Rome est le résultat d'un patient travail de composition et d'enregistrement - 5 ans ! - mené conjointement par l'omniprésent producteur musicien américain Danger Mouse (Dark Night Of The Soul, Gnarls Barkley, Broken Bells, Black Keys, Beck, Gorillaz... ) et le compositeur arrangeur italien Daniele Luppi, qui a souvent collaboré sur les travaux de Mr Mouse... Ce vibrant hommage aux œuvres intemporelles du génial Ennio Morricone - les mêmes studios (Forum à... Rome), musiciens et choristes que les siens ont été utilisés pour les séances... -, bénéficie, en plus, des présences vocales des illustres Jack White et Norah Jones, qui apportent leurs pierres à ce très impressionnant édifice musical. Sonnant admirablement vintage et se révélant aussi planant que générateur d'images cultes (duels sanglants, scènes d'amour, ambiances tendues, visions paradisiaques... ), l'album Rome est une sorte de bande originale rêvée d'un film imaginaire de type Western, avec dans les rôles principaux, que des... Lire la suite

Norah Jones : ... Little Broken Hearts

Chronique écrite le 04/05/2012, par Philippe

Norah Jones : ... Little Broken Hearts

C'est curieux comme souvent, la toute première impression est la bonne. Autant on a su dès la dixième seconde qu'on aimerait pas le stéroïdien album de la baudruche Lana del Rey, autant on a encore plus vite compris qu'on aimerait le modeste ... Little Broken Hearts de Norah Jones autant que le très bel album solo-bricolo de Martina Topley-Bird, qui nous avait tapé dans l'oeil en 2010, et auquel celui-ci semble faire délicatement écho... D'ailleurs depuis qu'on l'a vraiment découverte, bouleversante dans le sublime My Blueberry Nights de Wong Kar-Wai, on a toujours su qu'un jour, on écouterait et on aimerait aussi la musique de Norah Jones ! Même si jusqu'à présent ses orchestrations et ses chansons de facture pop ou jazz un poil trop classiques, ne nous avaient pas tout à fait assez accroché l'oreille pour donner l'envie de les chroniquer... Ce qui n'est pas le cas ici, grâce au renfort d'une grande gigue afro, bien connue de nos services, Brian Burton a.k.a. Danger Mouse ! Dès le deuxième titre, Say Goodbye, la patte reconnaissable de la moitié de Gnarls Barkley (ou encore de Broken Bells... et d'un tas d'autres choses) se pose, avec... Lire la suite

Norah Jones : Vidéo

Norah Jones : écoute