Accueil Chronique de concert Norah Jones + Django Django + James Blake (Festival We Love Green 2012)
Vendredi 5 juin 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Norah Jones + Django Django + James Blake (Festival We Love Green 2012)

Norah Jones + Django Django + James Blake (Festival We Love Green 2012) en concert

Parc de Bagatelle, Paris 14 septembre 2012

Critique écrite le par




En ce week-end du 14 au 16 septembre 2012, deux événements musicaux majeurs se déroulent en région parisienne... Dans la catégorie " cocos ", on a la Fête de l'Huma (26 euros le pass 3 jours) à La Courneuve avec ce qu'il reste de New Order et les horribles Shaka Ponk, devant une foule qu'on attend gigantesque. Et dans la catégorie " bobos ", on a le festival écolo We Love Green (109 euros le pass 3 jours ou 44 euros par soir), dans le très beau Parc de Bagatelle à Paris, 16ème arrondissement de Paris, à deux pas de Neuilly-sur-Seine (aka Sarkoland), avec une assistance limitée et select. La qualité d'écoute permise par ce dernier lieu très intimiste et agréable (déjà apprécié l'année dernière pour Peter Doherty, Metronomy et Of Montreal), la programmation de Norah Jones et la peur d'un raz de marée humain à La Courneuve - 100 000 personnes attendues - nous font préférer We Love Green, malgré la potentielle présence de terrifiants sosies de Jean Sarkozy.





Django Django

Après avoir pris soin d'éviter consciencieusement la prestation de Kindness, dont le show désespérant au Printemps de Bourges nous a vacciné à vie, on découvre pour la deuxième année consécutive que l'ambiance est au défilé de mode bobos, écolos et jeunes cadres sup en goguette avec enfants. C'est bon enfant, justement, mais un peu faux, démonstratif et surfait. Et puis la bière est très chère (7 euros la pinte + 1 euro de consigne, système de jetons vendus uniquement par tranches de 10 euros, ce qui pousse à la consommation). Cela dit, le cadre est divin, l'herbe est verte et grasse, les arbres sont omniprésents, les oiseaux virevoltent en liberté et la scène, comme le site d'ailleurs, sont très joliment décorés (petits tipis bars, scène transparente permettant de voir la nature)... Cerise sur le gâteau bio, le groupe Django Django donne un concert dont il a le secret : rafraîchissant, enlevé et superbement psychédélique. L'électro pop planante et groovy des Anglais à têtes de geeks fait mouche à tous les coups : les tubes (Wor, Default, Waveforms... ) s'enchainent comme à la parade. Merci messieurs !





Norah Jones

Une introduction parfaite pour le concert de Norah Jones, une artiste que l'on trouvait un peu trop lisse et consensuelle jusqu'à sa rencontre avec Danger Mouse, Danielle Daniele Luppi et Jack White sur le très marquant album Rome... Après ce disque magistral, le désir de collaborer à nouveau avec le génie Brian Burton aka Danger Mouse et une douloureuse séparation ont poussé la belle Norah à composer avec son nouvel ami l'album Little Broken Hearts, qui comporte pas mal de belles réussites dans le style pop folk soul psyché. Tout cela rend évidemment très impatient de découvrir le phénomène Norah Jones en live... Dès les premiers morceaux joués devant le conséquent public de We Love Green, on constate avec joie et émoi que la voix de Miss Jones est vraiment ultra sensuelle, voire orgasmique, et que ses musiciens sont de véritables pointures (batterie, basse, orgue, piano, guitare électrique). Le répertoire étant de qualité et arrangé à la sauce psyché pop groovy, avec deux ou trois passages un peu plus jazz, on ne peut que tomber sous le charme. Comme la majorité du public, en pâmoison totale devant la très professionnelle star américaine. Il faut dire que le show présenté est très classe, l'endroit choisi permettant en outre une qualité d'écoute et une proximité que ne peuvent offrir les Zéniths où l'artiste se produit habituellement. Même si elle est assez timide et sourit de manière un peu forcée dans sa jolie robe verte (de circonstance, vu le nom du festival !), Norah Jones est bel et bien là sur scène, à quelques mètres de nous et son aura rayonne incontestablement. La magie opère sur les spectateurs, on en a même vu quelques uns complètement extatiques...



Sur une heure quinze de show jouissif, il n'y a rien à jeter ! Même les titres très anciens comme Come Away With Me prennent de l'intensité et de l'épaisseur dans leur leur relecture 2012. Et puis il y a cette reprise bienvenue de Tom Waits, The long way home, l'interprétation du tube Black extrait du projet Rome et, surtout, les tubes récents dont l'épatant Miriam (une très troublante ballade au texte osé et à l'atmosphère proche d'Unchained Melody des Righteous Brothers) et Little Broken Hearts, le hit single remuant et langoureux par excellence... En se partageant équitablement entre son orgue, son piano et ses guitares, Norah Jones offre un set varié, passionnant et très versatile. Après avoir navigué en très, très bonne compagnie sur des flots pop, folk soul rock, blues et jazz, la soirée se termine avec une " Texas Song " d'obédience Country. Avec une voix aussi sublime, un caractère aussi bien trempé et des amis du calibre du Phil Spector des années 2000, Mr Mouse, Norah Jones peut s'attaquer à tous les styles en provoquant immanquablement des frissons dans les rangs de son public...




James Blake

On a déjà fait le plein d'émotions fortes, il se fait tard, la fraicheur du mois de septembre commence à tomber et le changement de plateau est un peu long (il n'y a qu'une seule scène... )... Du coup quand James Blake arrive sur scène, l'on se dit qu'il a intérêt à être très convaincant s'il veut que l'on reste. Las, le chanteur, songwriter et électronicien propose des chansons électro pop post dubstep (bla bla bla) ultra maniérées, très lancinantes et lardées de très énervants effets vocoder sur la voix. C'est plutôt original, assez osé (il y a même des passages a capella !), très minimaliste mais ça ne fonctionne pas sur nous, on trouve tout cela rapidement ennuyeux et assez prétentieux. On quitte donc les lieux avec plein d'étoiles et de mélodies dans la tête, grâce à Mademoiselle Norah Jones...


Liens : www.welovegreen.fr, www.facebook.com/welovegreenfestival...

We Love Green Festival : les dernières chroniques concerts

Björk et Charlotte Gainsbourg - Festival We Love Green 2018 en concert

Björk et Charlotte Gainsbourg - Festival We Love Green 2018 par Samuel C
Bois de Vincennes - Paris, le 03/06/2018
Björk est à la fois une artiste, une icône et un univers propre. Son premier album a été publié alors qu'elle avait 12 ans. Rapidement, elle deviendra l'ambassadrice de son... La suite

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012) en concert

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012) par Pierre Andrieu
Parc de Bagatelle, Paris, le 15/09/2012
Samedi 15 septembre, deuxième jour du festival We Love Green 2012 au Parc de Bagatelle dans le 16ème arrondissement de Paris, avec Micachu & The Shapes, Camille, Beirut et... La suite

Peter Doherty + Metronomy + Piers Faccini + Selah Sue + Soko (Festival We Love Green 2011) en concert

Peter Doherty + Metronomy + Piers Faccini + Selah Sue + Soko (Festival We Love Green 2011) par Pierre Andrieu
Parc de Bagatelle, Paris, le 11/09/2011
Dans la chronique sur les concerts d'Of Montreal et Connan Mockasin le 10 septembre au festival (pseudo ?) écolo We Love Green, on évoquait des problèmes d'organisation qui... La suite

Of Montreal + Connan Mockasin (Festival We Love Green 2011) en concert

Of Montreal + Connan Mockasin (Festival We Love Green 2011) par Pierre Andrieu
Parc de Bagatelle, Paris, le 10/09/2011
Première édition prometteuse pour le festival We Love Green, les 10 et 11 septembre au Parc de Bagatelle à Paris - un cadre enchanteur, du beau temps, une programmation... La suite

Django Django : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) en concert

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 17/07/2018
Retour en Suisse pour cette édition 2018 du Paléo Festival ! Encore une fois, je constate que la machine est très bien huilée et que la programmation est toujours aussi... La suite

EUROCKEENNES 2012 - JOUR 2 : The Cure, Justice, Kavinsky, Miike Snow, Django Django, Electric Guest, Sallie Ford en concert

EUROCKEENNES 2012 - JOUR 2 : The Cure, Justice, Kavinsky, Miike Snow, Django Django, Electric Guest, Sallie Ford par Fredc
Presqu'île du Malsaucy, Belfort, le 30/06/2012
SAMEDI 30 JUIN 2012 Temps : Beau et chaud en début de journée, tempête en soirée. On a vu : Justice, Electric Guest et Sallie Ford au Bar du Boulot. SALLIE FORD -... La suite

Django Django + Trailer Trash Tracys + Citizens ! + Slagsmålsklubben + Kindness + Friends (Printemps de Bourges 2012) en concert

Django Django + Trailer Trash Tracys + Citizens ! + Slagsmålsklubben + Kindness + Friends (Printemps de Bourges 2012) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 27/04/2012
Vendredi soir bouillant au Printemps de Bourges 2012, le 27 avril 2012, avec une affiche de feu au 22 d'Auron, rempli à ras bord par une foule en état d'ébullition avancé,... La suite

James Blake : les dernières chroniques concerts

Rock Werchter 2017 - Jour 2 : Radiohead - White Lies - Jaïn - Royal Blood - James Blake en concert

Rock Werchter 2017 - Jour 2 : Radiohead - White Lies - Jaïn - Royal Blood - James Blake par Cabask
Werchter, le 30/06/2017
2ème jour de festival vendredi 30 juin après une bonne nuit de sommeil. Nous faisons même un détour dans le centre de Malines pour y (très bien) manger. En arrivant, nous... La suite

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES...  en concert

Pitchfork Music Festival Paris 2014 : Mogwai, Belle and Sebastian, Jose Gonzalez, Foxygen, The Notwist, St Vincent, The War On Drugs, Ought, Son Lux, Jon Hopkins, James Blake, D.D Dumbo, Future Islands, Tobias Jesso Jr., Caribou, Jungle, CHVRCHES... par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 01/11/2014
Programmation foisonnante pour la quatrième édition du Pitchfork Music Festival les 30, 31 octobre et 1er novembre à Paris, à la Grande Halle de la Villette, avec une très... La suite

Norah Jones : les dernières chroniques concerts

Norah Jones + Nguyen Le & Ngô Hôg Quang (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Norah Jones + Nguyen Le & Ngô Hôg Quang (Festival Jazz des Cinq Continents) par Sami
Parc Longchamp, Marseille, le 24/07/2017
Semaine faste au Palais Longchamp avec dès lundi un concert complet depuis plusieurs mois déjà, Norah Jones, qui était déjà venue à deux reprises à Marseille, au Palais des... La suite

Norah Jones par JoulTS6
Le Zenith - Toulouse, le 10/06/2006
Etant un habitué de l'ambiance survolté des concerts de Rock, c'est avec une certaine appréhension que je suis allé voir le concert du phénomène Jazz du moment. Et bien non seulement les pogos ne m'ont pas manqué, mai j'ai été aussi plus qu'agréablement surpris ! La première partie était assuré par un jeune guitariste dont j'ai oublié le nom. Sa... La suite

Norah Jones par Ska-pman
Palais des congrès, Paris, le 30/05/2004
Vraiment, quand je lis le compte rendu de marjo au dôme de Marseille je me demande pourquoi il a acheté une place... Même si je l'ai vue à Paris, la tournée est la même et ils ne changent pas tout d'une date à l'autre... Les lumières intimistes, le caractère discret et humble des musiciens... Pour une fois que c'est pas des stars on leur... La suite

norah jones par marjo
le dôme marseille, le 06/05/2004
Plutôt déçue de la prestation de Norah Jones et de son groupe de jazz... La voix est certes parfaitement maitrisée, claire et limpide mais j'ai trouvé le reste bien en dessous de ce que je pouvais attendre d'eux: le décor était minable, les lumières dignes d'un concert de douchka au club mickey et des musiciens qui s'ecartent très peu du cd et... La suite

Parc de Bagatelle, Paris : les dernières chroniques concerts

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012) en concert

Klaxons + Beirut + Camille + Micachu & The Shapes (Festival We Love Green 2012) par Pierre Andrieu
Parc de Bagatelle, Paris, le 15/09/2012
Samedi 15 septembre, deuxième jour du festival We Love Green 2012 au Parc de Bagatelle dans le 16ème arrondissement de Paris, avec Micachu & The Shapes, Camille, Beirut et... La suite

Peter Doherty + Metronomy + Piers Faccini + Selah Sue + Soko (Festival We Love Green 2011) en concert

Peter Doherty + Metronomy + Piers Faccini + Selah Sue + Soko (Festival We Love Green 2011) par Pierre Andrieu
Parc de Bagatelle, Paris, le 11/09/2011
Dans la chronique sur les concerts d'Of Montreal et Connan Mockasin le 10 septembre au festival (pseudo ?) écolo We Love Green, on évoquait des problèmes d'organisation qui... La suite

Of Montreal + Connan Mockasin (Festival We Love Green 2011) en concert

Of Montreal + Connan Mockasin (Festival We Love Green 2011) par Pierre Andrieu
Parc de Bagatelle, Paris, le 10/09/2011
Première édition prometteuse pour le festival We Love Green, les 10 et 11 septembre au Parc de Bagatelle à Paris - un cadre enchanteur, du beau temps, une programmation... La suite