Accueil Chronique de concert Hanni El Khatib + Oh! Tiger Mountain (Festival Les Nuits de l'Alligator 2012)
Jeudi 19 septembre 2019 : 14491 concerts, 25680 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hanni El Khatib + Oh! Tiger Mountain (Festival Les Nuits de l'Alligator 2012)

Hanni El Khatib + Oh! Tiger Mountain (Festival Les Nuits de l'Alligator 2012) en concert

La Maroquinerie, Paris 22 février 2012

Critique écrite le par

Le moment tant attendu du festival des Nuits de l'Alligator est arrivé avec la présence ce soir de la belle gueule du rock garage, j'ai nommé Hanni El Khatib le jeune californien et en guise d'apéro l'excellent Oh! Tiger Mountain.

La nouvelle édition de ce festival itinérant dédié à la musique blues, rock, garage s'est déroulé dans plusieurs villes à travers la France entre le 8 et le 25 février 2012. Force est de constater que c'est un plein succès tant au niveau des spectateurs (6000 spectateurs sur la globalité pour l'édition 2011) qu'en terme de programmation. Pour preuve, ce soir la Maroquinerie est archi-blindée et depuis quelques temps déjà.



C'est vrai que l'affiche de ce soir est plus qu'excitante avec la nouvelle coqueluche de ces dames et des amateurs de rock blues à l'ancienne.

Avant de parler en détail du concert du soir, revenons deux minutes sur le festival qui s'est créé en 2006 à l'initiative de 4 amateurs de musique. Chaque année, ces passionnés/programmateurs chassent des artistes émergents et indépendants dans le seul but de faire connaître au grand public quelques formations passionnantes et surprenantes. Le festival sillonne donc la France depuis 2006 à la même période et le public suit les yeux fermés ou presque leur choix.

La raison est simple car ils nous dégotent chaque année quelques pépites inconnues ou si peu et sans grosses têtes d'affiches. Le festival des Nuits de l'Alligator propose avant tout des découvertes, des surprises, de l'inattendu, des coups de coeur qui auront permis d'asseoir leur belle réputation o combien méritée.



Il est 20h30, le show du tigre a commencé depuis près de 30 minutes et devant la salle, dehors, quelques blaireaux à zéro neurones essaient de vendre au marché noir quelques places mais ils sont tellement abrutis que cela ne fonctionne pas. C'est lourd de voir de plus en plus souvent ce type de mecs totalement brelots et pathétiques faire chier les gens avec des places, qui veut des places ? Qui revend des places ? histoire de se faire de la thune sur notre dos (je ne parle même pas de la revente de vrais/faux billets sur le net). Il y a quelques années, on les voyaient plutôt devant les gros concerts mais maintenant on les voit partout. Voilà, ça c'est fait... Revenons au concert.

L'accueil a été décoré pour l'occasion car n'oublions pas, La Maroquinerie est partenaire du festival et l'effet offert par cette décoration est des plus agréables et puis, j'adore le son des criquets. On entre dans la pénombre de la salle avec Lika et le tigre joue depuis un moment. On entendra seulement 4 titres du coup du père Matthieu artiste français qui chante en anglais. La salle n'est pas encore pleine à craquer, le public n'est pas encore collé/serré
et je trouve cela franchement sympathique.



Ils sont deux sur scène avec Matthieu à la guitare et au chant accompagné de Kid Francescoli, vous connaissez ? qui joue avec son pote sur une petite batterie electronique bourrée de boîtes à rythmes des années 70/80, un tom basse, un tambourin et un petit clavier, tout ça debout. Le rendu est très agréable bien aidé en cela par des compos bien écrites dans une veine folk rock indé et sa voix typé, chaude, légèrement grave et éraillée à un effet des plus savoureux.

Le tiger Matthieu dit des bêtises, fait rire le public entre les morceaux et je trouve le tout vraiment cohérent. J'aimerai bien les revoir sur scène dès que l'occasion se représentera et plus longtemps cette fois-ci. Allez découvrir le premier album de Oh! Tiger Mountain qui est sorti en octobre dernier, le fort réussi "Sings Suzie". 20 minutes de pause et à 21h20, la star de la soirée déboule sur scène avec son batteur.





La salle est archi pleine à présent et ça va pas mal pour nous, on est à 1 mètre d'Hanni El Khatib. Physiquement, il représente le cliché rock américain avec ces tatouages, sa coupe de cheveux et son sourire enjôleur. Il me fait penser physiquement à Greg Dulli ( The Afghan Whigs, Twilight Singers) mais époque années 90 quand il ressemblait encore à un beau mec et non pas à un gros parrain de la mafia sicilienne.



One, two, three, four, c'est parti pour une heure de rock'n'roll.
Les deux compères rentrent dans le lard d'entrée et pied au plancher. Ils n'ont pas de temps à perdre, nous non plus d'ailleurs.
A deux sur scène, on ne peut pas se cacher et ils sont donc sans filet. Pas de chichi, une musique sèche comme un coup de trique, Hanni joue au mauvais garçon et ça plait aux filles qui sont venues nombreuses ce soir.



Hanni n'invente rien mais la fraîcheur de son jeu et la qualité de ces morceaux séduisent totalement. L'esprit des légendaires Cramps n'est pas loin, je pense aussi aux Black Keys forcément mais Hanni El Khabib a assez de personnalité pour représenter un digne et prometteur héritier de la culture américaine.



Le show monte en température et Hanni vous regarde droit dans les yeux, boit sa bière et devient un peu plus habité au fil des minutes. A deux, ils mettent tout le monde d'accord et ça dépote grave.



Il se dégage un parfum de nostalgie d'une époque passée ce soir où les années 50/60 ont vu naitre des groupes comme The Sonics puis The Cramps un peu plus tard. Hanni prend une gorgée de scotch et parle un peu à son public et se marre.



Au bout de 50 minutes, ils nous abandonnent pour mieux revenir nous assaisonner avec deux titres, le temps de nous marquer définitivement au fer rouge. Alors même que j'ai trouvé leur prestation un poil ennuyeuse à quelques très rares moments, mais Hanni n'a qu'un album sous le bras le savoureux Will The Guns Come Out, j'ai pris beaucoup de plaisir ce soir.



Pas innovant mais essentiel aux tripes, Hanni El Khabib prouve qu'il va falloir compter sur lui à l'avenir.
à suivre...





Remerciements au Festival Les Nuits de l'Alligator
Isabelle Béranger

crédits photos : Lika Banshoya
www.lika-banshoya.com

Les Nuits de l'Alligator : les dernières chroniques concerts

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2019
Encore une belle soirée proposée par le festival itinérant Les Nuits de l'Alligator ! Et, pour une fois, les vieux rockers prétentieux (et sourds) de la butte - le centre de... La suite

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

Yak + The Schizophonics + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) par Cédric Rizzo
La Maroquinerie, Paris, le 18/02/2019
Ce soir à la Maroquinerie, la scène risque d'être un poil trop petite pour accueillir l'alléchant plateau que nous sert l'Alligator pour la première nuit de ce festival... La suite

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) en concert

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2018
Tous les ans, la programmation exigeante du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator réjouit (sans oublier de surprendre) les amateurs de folk, blues, rock and roll, voire... La suite

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017) en concert

Seratones + Fantastic Negrito (Les Nuits de l'Alligator 2017) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/02/2017
Très chaude Nuit de l'Alligator à la Coopé le samedi 18 février avec un duo de choc pour l'affiche : le bien nommé soul & blues man Fantastic Negrito suivi des furies rock and soul... La suite

Hanni El Khatib : les dernières chroniques concerts

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite

Hanni El Khatib + Wall Of Death en concert

Hanni El Khatib + Wall Of Death par Stéphane Pinguet
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 17/11/2013
Deuxième passage à la Coopérative de Mai, à Clermont-Fd, du phénomène Hanni El Khatib, venu défendre "Head In The Dirt", son deuxième opus produit par la moitié des célèbres... La suite

Wall of Death + Hanni El Khatib en concert

Wall of Death + Hanni El Khatib par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 16/11/2013
Rendez-vous quasiment inratable à l'Espace Julien : un concert de rock'n'roll, un vrai, y'en a pas si souvent dans cette salle ! Le sujet d'étude du jour est le ténébreux (et pas... La suite

La Route du Rock 2012 : The XX, The Walkmen, Mazzy Star, Hanni El Khatib, Lower Dens, Chromatics, The Soft Moon, Spiritualized, Dominique A, Alt-J, Ela Orleans, Willis Earl Beal, Stephen Malkmus & The Jicks, Colin Stetson, Mark Lanegan...  en concert

La Route du Rock 2012 : The XX, The Walkmen, Mazzy Star, Hanni El Khatib, Lower Dens, Chromatics, The Soft Moon, Spiritualized, Dominique A, Alt-J, Ela Orleans, Willis Earl Beal, Stephen Malkmus & The Jicks, Colin Stetson, Mark Lanegan... par Clement Chevrier
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 12/08/2012
Suite à une longue ascèse festivalière due à nombre de raisons croisant l'écœurement Live Nation, l'excitation des plus modestes qu'a pu susciter en moi la suprématie... La suite

Oh! Tiger Mountain : les dernières chroniques concerts

Yeah! Ghost of Christmas KinG Oh! Tiger Mountain en concert

Yeah! Ghost of Christmas KinG Oh! Tiger Mountain par Lumak
La Mesón, Marseille, le 22/04/2016
La Mesón avait donné carte blanche à toute l'équipe du festival Yeah ! dont la 4ème édition débutera le 3 juin 2016 (cf : ici). Au début, il y a très peu de monde dans la... La suite

Microphone Recordings Party : Husbands + Nasser + Oh! Tiger Mountain + Kid Francescoli + ... en concert

Microphone Recordings Party : Husbands + Nasser + Oh! Tiger Mountain + Kid Francescoli + ... par Phil2guy
L'Espace Julien- Marseille, le 05/12/2015
Le label phocéen Microphone Recordings investit ce soir l'Espace Julien avec des musiciens qui rencontrent en ce moment un certain succès dans le monde de l'électro rock made in... La suite

Oh Tiger Mountain, Nasser, Kid Francescoli, French 79, Johnny Hawaï (Microphone Recording Party) en concert

Oh Tiger Mountain, Nasser, Kid Francescoli, French 79, Johnny Hawaï (Microphone Recording Party) par Yann Usken
Espace Julien (Marseille), le 05/12/2015
Je n'ai jamais aimé la musique électronique ... Moi, j'aime le rock'n'roll crasseux, le delta blues, le garage, le folk, le punk ... La musique de l'âme, quoi ! Celle de la... La suite

Quetzal Snakes + Oh! Tiger Mountain en concert

Quetzal Snakes + Oh! Tiger Mountain par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 07/02/2015
De plus en plus de mal à tenir le rythme pour être honnête ... aussi quand j'ai vu que j'allais raté cette belle affiche au Poste à Galène, j'étais presque soulagé en pensant au... La suite

La Maroquinerie, Paris : les dernières chroniques concerts

J Mascis en concert

J Mascis par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 06/07/2019
Il a souvent été décrit comme une personne oisive voire adepte du "jemenfoutisme". Avec son air d'éternel slacker... de 55 balais, sa casquette de base-ball et son t-shirt informe,... La suite

Jon Spencer And The HITmakers en concert

Jon Spencer And The HITmakers par Samuel C
La Maroquinerie - Paris, le 17/05/2019
Retrouver Jon Spencer à la Maroquinerie, en pleine forme, cela ravive forcément des souvenirs. C'est en effet une histoire qui dure depuis près de 25 ans : sur cassette, vinyle et... La suite

Jon Spencer and the Hitmakers + The Devils en concert

Jon Spencer and the Hitmakers + The Devils par Fred Boyer
La Maroquinerie - Paris, le 17/05/2019
Chapitre 1 : "Il y a plus de rockers, faut être honnête, il reste qui ? Johnny. Billy Idol. Scorpions. Voila, il y a quatre groupes. C'est pas Calogéro, Whitney Houston, c'est... La suite

Interview de Renaud Brustlein d'H-Burns à propos de l'album Midlife (sortie le 29 mars 2019) en concert

Interview de Renaud Brustlein d'H-Burns à propos de l'album Midlife (sortie le 29 mars 2019) par Pierre Andrieu
Romans-sur-Isère, le 15/04/2019
A l'occasion de la sortie du chaudement recommandé nouvel album d'H-Burns, "Midlife" (chronique à lire ici), on a appelé sur son portable Renaud Brustlein, le songwriter,... La suite