Accueil Chronique de concert I love Techno 2013 avec Sven Vath, Laurent Garnier, The Hacker, Brodinski, Son Of Kick, Erol Alkan, Gesaffelstein, Fritz Kalkbrenner...
Lundi 29 mai 2017 : 9421 concerts, 24456 chroniques de concert, 5160 critiques d'album.

Chronique de Concert

I love Techno 2013 avec Sven Vath, Laurent Garnier, The Hacker, Brodinski, Son Of Kick, Erol Alkan, Gesaffelstein, Fritz Kalkbrenner...

I love Techno 2013 avec Sven Vath, Laurent Garnier, The Hacker, Brodinski, Son Of Kick, Erol Alkan, Gesaffelstein, Fritz Kalkbrenner...  en concert

Parc des Expos - Montpellier 14 décembre 2013

Critique écrite le 17 décembre 2013 par calie-cotto

C'est l'histoire de deux hommes, Peter Decuypere et Herman Schueremans qui décident de créer en 1995 le premier festival I Love Techno réunissant une bonne vingtaine d'artistes, débarqués des courants techno et électro, pour diffuser un son plébiscité par un public de quelques 900 personnes lors de la première édition. Parti de Belgique, le festival décolle très vite et atteint une ampleur phénoménale. Imaginez que dix ans après le lancement ce sont 35000 personnes qui débarquent alors forcément quand le festival s'exporte en France, ça attire pas mal de monde.



Les initiés sont tous là, les fêtards aussi. Lorsqu'on assiste à un festival électro on s'apprête à vivre un moment unique. Qu'il s'agisse de minimale, progressive, dubstep ou autre freestyle, on est tous là ce soir pour écouter "ceux" qui forgent le paysage des musiques actuelles. Ces créateurs à l'empreinte unique, chaque signature se fondant en label, chaque empreinte se mêlant aux autres pour créer la musique électro qui participe aujourd'hui à de nombreuses scènes et festivals et ce, partout dans le monde.



Il est toujours passionnant d'observer le parcours des artistes qui sont venus spécialement pour mixer et nous faire découvrir leur musique cette nuit-là. Évidemment sur les trois salles, je dois me décider et forcément faire des choix. J'arrive dans le hall principal qui dessert les bâtiments. Je souris en découvrant que tout est prévu : entre la boutique souvenirs et les ventes de T-Shirt, deux espaces : manucure (si, si, véridique) et coiffeur. Moi qui rêve de me faire tatouer, je me dis "et bien c'est peut être le moment", mais non. On reste dans le "sage" et en même temps c'est carrément sympa comme idée.



Et c'est parti. La salle bleue et Son of Kick avec une musique urbaine orientée dubstep et UK bass. Ah j'oublie de dire qu'il est à peine 22 heures mais que déjà l'ambiance est montée d'un cran. La salle bleue est bien remplie et il afflue pas mal de monde. On sera quand même 27000 à nous dispatcher entre les trois salles de concert et la salle du hall principal ... Cédric, passionné de musique et photographe pour le site, commence à shooter et puis on décide d'aller explorer chacun les salles et de s'imprégner de l'ambiance générale. Il attaque la verte et je file dans la rouge.



Sven Väth. La salle est comble. C'est l'un des maîtres de l'électro, on est immédiatement emportés par sa musique. La puissance et la maîtrise, l'univers bien particulier qui nous saisit d'office. Pour ceux qui ne situeraient peut-être pas ... Vous vous rappelez de "Off" (electrica salsa) des années 90 ? Et bien... C'est lui !



Je switche vers la green room pour écouter Erol Alkan. Le mix est orienté techno pure. Il puise ses racines dans la scène indie. Du coup forcément on change d'univers. On passe en mode "body acid" Bon là je vais pas rester très longtemps parce que ça déménage pas mal et je commence à fatiguer. Je viens quand même de me prendre deux heures et demi de son, il faut que je fasse une petite pause. Je grimpe les marches de l'espace VIP et accède à un bar lounge assez feutré. Code rouge, bar et serveurs au petit soin. On est loin de la folie d'en bas. N'empêche que contempler la redroom de l'espace VIP, c'est un luxe pas franchement désagréable. Un red bull est c'est reparti.



Dilemme : Les 6 mains, j'ai nommé d'un côté The Hacker-Gesaffelstein-Brodinski ou de l'autre Fritz Kalkbrenner. Ça devait arriver. Evidemment ils sont programmés aux mêmes horaires. Bon j'ai ma réponse. Je commence par le trio. Parce que là on parle influence new wave (et selon mon humble avis plutôt puisant dans le répertoire cold wave), parce que c'est ce que j'aime le plus au monde, et parce que... tout simplement ! Ça commence très fort. On entre dans un univers que j'aime qualifier d'obscur, un peu torturé, grinçant, profond, c'est émotionnellement puissant c'est insolemment violent. Un côté dirt, deep, dépouillé, audacieux, noir, troublant et un set carrément maîtrisé.



C'est peut être un vague moment de digression mais j'ouvre une parenthèse. Forcément, qui dit the Hacker dit Miss Kittin. Elles sont où les filles ? Les Nina Kraviz, les Heidi et autres Maya Jane Coles ? Imaginez un quatre mains the Hacker et Miss Kittin sur un mix de Frank Sinatra, comme au bon vieux temps dans la red room ... Pas une fille en guest sur le programme. En 2014 on espère avoir le plaisir de les écouter ces fées électro. Fin de la parenthèse.



Hélas je dois sortir de la salle en urgence. Bombe lacrymogène en plein milieu du concert. Evidemment ça se complique suffisamment pour me donner envie de quitter la salle et de basculer vers l'univers de Fritz Kalkbrenner. Avec Paul, son frère, il excelle aussi bien dans la composition de musique que dans la chanson. D'ailleurs on entend bien sa voix sur Sky and Sand, (la célèbre BO du film Berlin Calling). Avec Fritz, on voyage au confluent du hip hop et de la soul. Il ne s'agit pas de musique non, c'est au-delà, c'est le moment où le public est totalement transporté, envoûté, c'est de l'énergie à l'état pur. L'engouement est général, je crois que je peux utiliser le mot "alchimie". Ce mot qui définit la transformation du métal en or massif ... Et bien j'écrirai que cette nuit là, la musique est devenue organique, vibrante, et a ensorcelé le public. Et soudain jaillit l'un de maîtres de l'alchimie électro. Oui, l'un des pionniers. Laurent Garnier fait son entrée. Fritz lui cède la place après un set de plus de deux heures.



The man with the red face in the red room, c'est ce à quoi je songe tout bas en contemplant le phénoménalLaurent Garnier. Il monte littéralement le son dès les premières secondes qui marquent le début d'un set qui durera 2 heures et demi. Des minutes évanescentes qui s'écoulent au rythme d'une électro furieusement incandescente.
Join hands remix. Et là soudain une reprise de Keep Control, Sono. Somewhere over the rainbow, between pop and électro.



On croit rêver. Oui, cette nuit là, j'ai vécu un rêve éveillé... j'ai vécu "I Love Techno".

Brodinski : les dernières chroniques concerts

festival Marsatac : Brodinski, Infected Mushroom, Boris Brejcha, Ninos du Brasil, Joris Delacroix, Dave Clarke, Superpoze, ... en concert

festival Marsatac : Brodinski, Infected Mushroom, Boris Brejcha, Ninos du Brasil, Joris Delacroix, Dave Clarke, Superpoze, ... par olivier
Friche Belle de Mai, Marseille, le 26/09/2015
Pour cette deuxième journée du festival Marsatac, on regrettera encore l'absence de formation Hip Hop déjà remarquée hier. Que de l'électro, pure et dure pourrait-on rajouter, et... La suite

Laurent Garnier / LBS + Brodinski & Gesaffelstein + DJ Paul (Marseille Rock Island festival)  en concert

Laurent Garnier / LBS + Brodinski & Gesaffelstein + DJ Paul (Marseille Rock Island festival) par pirlouiiiit
Fort Saint Nicolas, Marseille , le 29/06/2012
Ce soir Svet avait pris des places pour Peeping Tom (et c'était censé me plaire beaucoup), ce soir il y avait un groupe local que je ne connaissais pas en showcase à Lollipop ce... La suite

Brodinski, Yuksek, Soulwax, 2 Many Dj's, soirée bonheur binaire par Bertrand Lasseguette
Cartonnerie, Reims, le 16/11/2007
J'étais très content d'être là. C'est la première fois que je mets les pieds dans une soirée Bonheur Binaire (la 15ème du nom) et puis aussi, la première fois que je vois Yuksek et Brodinski, deux rémois qui se sont fait une place dans le circuit des clubs, ici et ailleurs, comme en Australie. J'ai quelques trains de retard. Ils ont déjà animé... La suite

Erol Alkan : les dernières chroniques concerts

MXDX 2014 : Au Revoir Simone + Thumpers + Erol Alkan + Abstraxion + L'Amateur en concert

MXDX 2014 : Au Revoir Simone + Thumpers + Erol Alkan + Abstraxion + L'Amateur par Sami
Omega Live, Toulon, le 22/02/2014
Depuis l'an dernier, l'édition hiver du Midi Festival s'appelle MXDX mais son programme est dans la lignée des précédentes, à savoir un weekend d'indie et d'electro, avec quelques... La suite

Erol Alkan + The FK Club (Marsatac Calling) en concert

Erol Alkan + The FK Club (Marsatac Calling) par Sami
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 30/04/2011
Ayant un peu traîné des pieds après le concert de Fujiya & Miyagi qui avait lieu le même soir, j'arriverai trop tard pour le live qui ouvrait cette soirée Marsatac Calling. ... La suite

Gesaffelstein : les dernières chroniques concerts

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab en concert

Marsatac 2014 : Monophona, Kid Francescoli, Trentemoller, Super Discount, Gesaffelstein, Acid Arab par Sami
Friche de la belle de mai, marseille, le 27/09/2014
Dernière soirée à l'affluence nettement plus élevée que la veille, ça promet coté ambiance avec quelques groupes bien accueillis et beaucoup de dj's ensuite. Les premiers à... La suite

Casseurs Flowters, Alice Cooper, Fauve, Foals, -M-, Joris Delacroix, Gaëtan Roussel, Gesaffelstein, New Politics, Plaza Francia, Salut C'est Cool, Benjamin Clementine, François & The Atlas Mountains, Dakhabrakha, Eli Paperboy Reed (Festival Art Rock 2014) en concert

Casseurs Flowters, Alice Cooper, Fauve, Foals, -M-, Joris Delacroix, Gaëtan Roussel, Gesaffelstein, New Politics, Plaza Francia, Salut C'est Cool, Benjamin Clementine, François & The Atlas Mountains, Dakhabrakha, Eli Paperboy Reed (Festival Art Rock 2014) par Ludmilla A.
Saint-Brieuc, le 24/05/2014
JOUR 1 : AIR SUR LA TERRE Plaza Francia Arrivée à Saint-Brieuc trop tard pour voir The Craftmen Club lancer les festivités au Forum et le concert de TEMPLES, qui... La suite

Gesaffelstein en concert

Gesaffelstein par Le Marquis De Jonard
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 29/11/2013
Il y a quelques semaines je tombe sur ce nom tout bizarre : Gesaffelstein. Toute la presse spécialisée musicale en parle. Keskecekecetruc ? Je me renseigne sur la chose.... La suite

Laurent Garnier / LBS + Brodinski & Gesaffelstein + DJ Paul (Marseille Rock Island festival)  en concert

Laurent Garnier / LBS + Brodinski & Gesaffelstein + DJ Paul (Marseille Rock Island festival) par pirlouiiiit
Fort Saint Nicolas, Marseille , le 29/06/2012
Ce soir Svet avait pris des places pour Peeping Tom (et c'était censé me plaire beaucoup), ce soir il y avait un groupe local que je ne connaissais pas en showcase à Lollipop ce... La suite

Laurent Garnier : les dernières chroniques concerts

Husbands, Laurent Garnier (festival Yeah!) en concert

Husbands, Laurent Garnier (festival Yeah!) par Marcing13
Festival Yeah - Lourmarin, le 06/06/2015
Pour clôturer le Festival, Husbands, groupe signé sur Sounds Like Yeah (SLY), le label fondé par les organisteurs du festival YEAH sont des candidats naturels pour épauler Laurent... La suite

David Haslam + Boogers + La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric +Papier Tigre) + Laurent Garnier (festival Yeah!) en concert

David Haslam + Boogers + La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric +Papier Tigre) + Laurent Garnier (festival Yeah!) par pirlouiiiit
Château de Lourmarin, le 08/06/2014
Lire la chronique du 1er jour par ici ou du 2ème jour par là Troisième et dernier jour de ce festival pour la prochaine édition duquel nous allons bloquer la date dès qu'on la... La suite

Laurent Garnier / LBS + Brodinski & Gesaffelstein + DJ Paul (Marseille Rock Island festival)  en concert

Laurent Garnier / LBS + Brodinski & Gesaffelstein + DJ Paul (Marseille Rock Island festival) par pirlouiiiit
Fort Saint Nicolas, Marseille , le 29/06/2012
Ce soir Svet avait pris des places pour Peeping Tom (et c'était censé me plaire beaucoup), ce soir il y avait un groupe local que je ne connaissais pas en showcase à Lollipop ce... La suite

Laurent Garnier + Benjamin Rippert + Scan X  en concert

Laurent Garnier + Benjamin Rippert + Scan X par Roohakim
Spartacus - Cabriès , le 21/10/2010
Séquence "émotion" voici ma première chronique nightclubbing ! Bon j'ai déjà chroniqué pas mal de djs mais en version "concert". Direction la boîte la plus pointue du coin en... La suite

The Hacker : les dernières chroniques concerts

Marsatac 2015 : The Hacker, Boys Noize, Rone, Joy Orbison... en concert

Marsatac 2015 : The Hacker, Boys Noize, Rone, Joy Orbison... par Sami
Friche Belle de mai, marseille, le 25/09/2015
Marsatac ou le festival en perpétuelle mutation. Pour sa 17ème édition l'annonce au printemps de sa programmation aura divisé encore plus que les précédentes puisque pour la... La suite

Miss Kittin & The Hacker en concert

Miss Kittin & The Hacker par Sami
Espace Julien, Marseille., le 22/05/2009
Les concerts à l'Espace Julien commençant toujours à l'heure et très tôt, je n'ai pu, une fois n'est pas coutume, voir la prestation d'Anything Maria qui assurait la première... La suite

Miss Kittin & The Hacker + Björk en concert

Miss Kittin & The Hacker + Björk par Floribur
Pont du Gard & Arènes de Nimes, le 23/08/2007
MIS KITTIN & THE HACKER - Pont du Gard, jeudi 19 juillet 2007 BJÖRK - Arènes de Nîmes, jeudi 23 août 2007 Petite chronique groupée de deux stars de l'électro, de styles,... La suite

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker en concert

(mon) Marsatac 2006 : Mogwaï, 2 Lone Swordsmen, Jahcoozi, Funkstörung, The Rapture, Vitalic, Peaches, Matthew Herbert, The Hacker par Philippe
Esplanade St Jean J4, Marseille, le 28/09/2006
Troisième édition du festival Marsatac sur le J4, et pour la première fois ils ont fait exprès d'être ici ! Ca se sent de suite : aménagement beaucoup plus réfléchi et convivial... La suite