Accueil Chronique de concert The Keith Richards Overdose+ The Fleshtones
Dimanche 25 juin 2017 : 10230 concerts, 24481 chroniques de concert, 5162 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Keith Richards Overdose+ The Fleshtones

The Keith Richards Overdose+ The Fleshtones en concert

Le Poste à Galène - Marseille 12 Décembre 2013

Critique écrite le 19 décembre 2013 par Phil2guy

Question : est-ce vraiment sensé d'aller revoir (en exagérant à peine) les Fleshtones pour la 178ème fois ? Assurément, non, mais même si l'on n'hésite un peu et que l'on sait que leur style n'a pas changé d'un iota, on est certain d'assister à un grand moment de " Garage Rock'n'Roll Rythm & Blues " débridé dont les mots d'ordre sont excitation et fun à tout prix. Ca serait donc dommage de louper cet exceptionnel groupe de scène, de passage au Poste à Galène ce soir, qui tourne sans relâche avec la même joie communicative depuis près de quarante ans.


Photo : Pixxxo


Les Keith Richards Overdose, quatuor phocéen que je n'ai encore jamais vu, ouvre la soirée. Le groupe vient de commencer son set depuis une dizaine de minutes lorsque je débarque et je suis d'emblée plongé dans le vif du sujet : leur rock'n'roll hautement énergique et crade m'évoque tout de suite plein de bonnes choses : la sainte trinité Stooges / MC5 / New York Dolls voire les Sonics ou les Heartbreakers.



Photo : Pixxxo


Il y a quelques problèmes d'ampli au début mais le groupe ne se perturbe pas pour autant : le chanteur-guitariste chante comme un enragé, la section rythmique est solide et puissante ; le batteur semble être un adepte des " Bo Diddley beats " et les guitares recyclent habilement des riffs stoniens à la sauce punk (forcément, avec un nom de groupe pareil). Rien de très nouveau, certes, mais là n'est pas le propos, les Keith Richards Overdose jouent avec intensité et conviction, s'inscrivant ainsi dans une tradition rock'n'rollienne pure et dure.



Photo : Pixxxo


Il y a de temps en temps quelques plans plus sixties : choeurs à l'unisson qui me rappellent ceux des girls groups ou les chorus de guitares Chuck Berry-esques, exécutés à la Telecaster par Polo (du Lollipop Store). Tout ça fut une très bonne entrée en matière, donc.


Photo : Pixxxo


Les Fleshtones arrivent peu après. Le guitariste Keith Streng, chaussé de classieuses Chelsea Boots lamées vertes, règle ses pédales d'effet, et les quatre musiciens commencent très fort avec Feels good to feel, titre au riff imparable. Les cheveux ont blanchi mais l'énergie et le plaisir de jouer sont là, pas de pose ni frime chez les Fleshtones. Le chanteur Peter Zaremba, quand il ne martèle pas joyeusement sur son tambourin, envoie ses chorus bluesy à l'harmonica (toujours efficaces) ou des giclées d'orgue farfisa.


Photo : Pixxxo


Il sera cependant un peu en retrait question vocalises, laissant assez souvent le micro à un Keith Streng déchaîné qui chante comme un Bon Scott garage. Un musicien local et quinquagénaire, visiblement un pote du groupe, montera sur scène pour tenir la guitare et chanter un titre que je crois reconnaître comme étant un morceau des New York Dolls. Démarche plutôt sympathique qui témoigne de la générosité scénique des Fleshtones et de leur proximité avec le public.


Photo : Pixxxo


Leur prestation est, comme de coutume, très physique : Keith Streng saute comme un cabri, Peter Zaremba tourne sans arrêt sur lui-même tel un shaman en transe ; les membres du groupe se retrouvent toujours au milieu du public un moment ou un autre en continuant à jouer comme des possédés. On pourrait penser qu'il s'agit là toujours des mêmes recettes, mais les Fleshtones le font avec une spontanéité et une sincérité qui empêchent que l'on trouve ça avarié.


Photo : Pixxxo


Ils étirent au maximum leur chansons de manière à ce que le beat fasse irrésistiblement bouger la foule sans que cela ne vire à la jam pénible. Le concert se termine avec deux reprises du Led Zeppelin des débuts, d'abord Communication Breakdown (finalement une des chansons les plus " punk " de ce groupe) puis Whole Lotta Love.


Photo : Pixxxo


Le rappel va durer un moment et on a droit à leur hymne irrésistible American Beat. Et ça va se terminer comme il se doit au bar. A chaque fois que je les ai vus, un des musiciens (voire deux) finissait le concert sur le comptoir : ça n'a pas loupé avec un Zaremba hilare qui s'envoie une bière bien méritée. Une dernière question : irai-je à nouveau revoir les Fleshtones s'ils repassent une nouvelle fois sur Mars ? Sans doute...en tout cas, une chose est sûre, ces types s'arrêteront de jouer quand ils seront morts.


Photo : Pixxxo

The Fleshtones : les dernières chroniques concerts

The Fleshtones / Laydown en concert

The Fleshtones / Laydown par jorma
Le Molotov, Marseille, le 07/05/2016
Une chronique des Fleshtones, c'est 2'50. Le temps de compter jusqu'à quatre. Le temps de gueuler Let's go Le temps de cracher un p'tit riff garage. Le temps de tourner sur... La suite

The A-Phones + The Fleshtones + The Bellrays en concert

The A-Phones + The Fleshtones + The Bellrays par Mystic Punk Pinguin
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 09/03/2010
Direction le Cabaret Aléatoire pour un plateau punk garage, ça tombe bien pour fêter les 37 ans du Raw Power des Stooges. Trois groupes un mardi soir, pas mal pour une ville où... La suite

The Fleshtones + Lift To Experience + The Devics par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand , le 04/11/2001
The Devics : Les invités de Lift To Experience, The Devics, ouvrent le bal et, déjà, on a la sensation que la soirée va être difficile pour notre système auditif ! Une chanteuse blonde et habitée interprète des chansons sombres et torturées. De ténébreuses ambiances sont crées par une guitare ou un piano ; un batteur discret et un... La suite

Fleshtones + Jolis par Odelizz
Poste a Galéne Marseille, le 16/05/2008
Ceux qui ne faisaient pas partie de la bande à Tai Luc ce Vendredi à l'Espace Julien s'étaient donnés rendez-vous au Poste pour applaudir le show des rétro punkers Fleshtones . Les Jolis, quatuor de bacheliers marseillais ouvrent le bal ; leurs nombreux concerts en territoire conquis leur assure l'adhésion du public et les encouragements... La suite

The Keith Richards Overdose : les dernières chroniques concerts

The Flying Padovani's - Keith Richards Overdose en concert

The Flying Padovani's - Keith Richards Overdose par Phil2guy
Marseille-Le Poste à Galène, le 17/02/2017
Pour ceux qui ne le sauraient pas, Henry Padovani est une véritable légende vivante du rock. D'origine corse, il fut le premier guitariste de Police, et une figure de l'explosion... La suite

Keith Richards Overdose (showcase) en concert

Keith Richards Overdose (showcase) par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 20/01/2017
Encore un gros début de soirée vendrediesque à peu près inratable au Lollipop Music Store ! Certes pas mal de gens présents ce soir ont séché les 10 ans du café-disquaire le mois... La suite

Reliques + Catalogue + Keith Richards Overdose (Festival Phocea Rocks) en concert

Reliques + Catalogue + Keith Richards Overdose (Festival Phocea Rocks) par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 11/06/2015
Parfois il faut savoir s'affirmer pour ce que l'on est, surtout quand on commence à frôler dangereusement la quarantaine. Des gens qui lisent parfois mes chroniques (merci !)... La suite

Mick Wigfall and the Toxics + Keith Richards Overdose en concert

Mick Wigfall and the Toxics + Keith Richards Overdose par pirlouiiiit
le Molotov, Marseille, le 29/06/2014
Quand j'ai vu passer l'annonce de la date Mick Wigfall + Keith Richards Overdose au Molotov je n'ai pas hésité une seconde. Il y avait bien VENDETTATATATATA à l'Embobineuse, mais... La suite

Le Poste à Galène - Marseille : les dernières chroniques concerts

Archimède en concert

Archimède par Fred Boyer
Le Poste à Galène - Marseille, le 24/05/2017
"La variété française est morte, oh oui elle est morte En mars 78 Avec Claude François Et tout le monde le sait" Les Wampas - Mars 78 Voici donc le groupe Archimède qui... La suite

Bror Gunnar Jansson en concert

Bror Gunnar Jansson par Prakash
Poste à Galène, Marseille, le 09/05/2017
C'est mon grand retour aux chroniques ce soir...après trois mois d'absence à cause d'un empêchement de 51 cm et 3 kg 6 ! Et ce come-back se fera au Poste à galène ce mardi pour le... La suite

Bror Gunnar Jansson en concert

Bror Gunnar Jansson par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 09/05/2017
Deuxième passage par Marseille (nous étions déjà là pour le premier, bien sûr) du "bluesmoine" suédois Bror Gunnar Jansson. Cette fois-ci, c'est au Poste et la salle est... La suite

The Real Kids + La Flingue en concert

The Real Kids + La Flingue par Jorma
Poste à Galène, Marseille, le 04/04/2017
WhaaaaaaaaAAA ! Mon petit Felice, alors, on vient promener ses cheveux blonds à Marseille ? Soirée historique, la venue des Real Kids au Poste et les Real Kids, 40 après leur... La suite