Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 12 Mars 2018 : Avec le temps
Lundi 10 décembre 2018 : 10739 concerts, 25282 chroniques de concert, 5236 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 12 Mars 2018

Avec le temps

... va tout s'en va

Edito improvisé, écrit un peu trop tard et vite et dont je n'ai pas l'impression qu'il retranscrive exactement ce que je pense sur la question, mais comme il faut que je me couche ...

Même si je suis assez curieux de tout ce qui peut passer en concert et que j'apprécie aussi beaucoup de choses sur disques (surtout après les avoir vus en concert) j'avoue que j'ai toujours eu un faible pour la chanson française. Parce que tout comme je préfère une chronique de concert avec des photos à un simple " photo report " j'aime beaucoup lorsqu'un morceau en plus de parler à mes sens parle aussi à mon intellecte. Car même si je parle et comprend correctement l'anglais pour arriver au même degré de compréhension pour un morceau anglais il me faudra infiniement plus d'écoutes que pour le même en françsais. Je crois que j'ai vraiment pris consience de cela lors de ce concert de Hugues Aufray au Silo en 2012 où celui ci m'avait bluffé avec ses reprises de Bob Dylan. J'avais en effet eu l'impression deredécouvrir des morceaux que je croyais connaitre.
Or il semblerait que cette chanson française là ne soit pas hyper bien vue dans le milieu ou en tout cas passée de mode. C'est un peu ce que me disait un bon pote ancien-rappeur-devenu-depuis-manager-producteur-publieur d'artistes qui redoutaient de se voir étiquetés " chanson française " ; c'est aussi ce que je ressens lorsque j'entends (ou même écoute) un grand nombre d'artistes du moment.
Cette nouvelle scène ou cette nouvelle chanson française qui est par exemple célébrée depuis son changement de co-direction dans le festival Avec le Temps (qui commence justement vraiment cette semaine), au détriment de l'autre : la " old school ", un temps appelée" chanson réaliste ". Cette chanson qui a une époque pas si lointaine désignait me semble t il un style muscial où les artistes avaient quelque chose à raconter, ce qui la distinguait de la variété, souvent plus légère chez qui la forme primait sur le fond. Que la forme prime sur le fond comme c'est désormais le cas à mes sens dans cette nouvelle chanson n'est pas un defaut en soit, on peut en effet faire passer beaucoup de choses (et parfois même plus) avec des rythmes et des mélodies plutôt qu'avec des mots ... mais à ce compte là on pourrait tout autant chanter dans une autre langue, le chant devenant un instrument comme un autre se privant d'une dimension supplémentaire qui peut apporter tellement plus lorsque ça nous parle.
Evitant de juger trop vite sur disque ou sur un clip sponsorisé que facebook ne cesse de faire apparaître dans mon fil d'actualité je vais quand même aller essayer d'en découvrir un maximum sur scène là on ne peut pas autant tricher et où je continue à faire mes découvertes en fait, à un rythme un peu moins intense qu'avant certes mais quand même.

Pirlouiiiit

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille

Piano Dansé by Pirlouiiiit 10032009

 
toute la programmation de la semaine (et d'après) c'est par là
http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm

 
Pas mal de belles choses cette semaine encore avec un pic d'activité entre jeudi et samedi où l'offre est particulièrement importante ... rien que jeudi j'aurais aimé être capable d'aller voir Jonathan Soucasse au JAM, Kacem Wapalec (découvert au Festival Avec le Temps il y a quelques années) au Molotov, la machine à danser Denim Brant (que je n'ai toujours pas réussi à voir) au Poste à Galène, One Shot Lili au théâtre du Tetard (où je ne suis pas encore allé) ou encore le nouveau live de Fred Nechve dans le cadre du festival dont je n'arrête décidément pas de parler dans cette lettre ! Et je pourrais faire presque la même chose vendredi avec le retour de l'exthe Ex GW Sok à l'Embobineuse, le plateau Boompop Yvi Slan, Fedor, ... à la Machine à Coudre, ... ah oui avat que je n'oublie il y a aussi ce lieu dans lequel je n'ai jamais mis les pieds encore : Le chapiteau Belle de Mai et dont j'entends dire le plus grand bien et où passe notamment Philippe Petit dimanche après midi !
 
Si la date de votre concert ou la programmation de votre lieu favori manquent n'hésitez pas à la/les rajouter via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php
 
the And by Pirlouiiiit 25112015

Le disque de la semaine

Nouvel Horizon de Bill Deraime écouté par Pirlouiiiit

Jouons cartes sur table : je suis fan de Bill Deraime depuis toujours et ce, avant même d'avoir découvert l'existence des Beatles. Le hasard de la vie ayant fait que mon père ait croisé sa route avant même qu'il n'enregistre son premier album, j'ai grandi avec le son de sa voix et de son blues dans le salon de mon enfance sans m'en rendre compte. Et la première fois que je l'ai vu en concert (ça devait être en 1994 pour la sortie de Tout recommençait) si musicalement je me suis régalé, j'ai surtout été retourné par la bonté irradiante de ses propos entre les morceaux. Depuis je ne rate aucun de ses disques et il a même été une des raisons pour lesquelles je me suis rééquipé d'une platine vinyle il y a longtemps maintenant (pour pouvoir écouter ses premiers albums). Bref aujourd'hui il fête ses 50 ans de carrière de la plus belle manière pour nous, à savoir, en sortant un nouvel album où se mêlent classiques revisités, nouveaux morceaux et invités de marque. Car des gens qu'il a touché, avec qui il a déjà chanté ou pour qui il a écrit, il y en a un paquet ; parmi lesquels les 9 invités de ce Nouvel Horizon, chacun étant venu avec son feeling et sa voix bien particulière. On retrouve ainsi en vrac des artistes qui étaient présent à ses débuts comme Jean Jacques Milteau (sans doute l'harmoniciste français le plus populaire désormais) ou Joniece Jamison (chanteuse américaine de gospel) avant qu'elle ne rejoigne Eurythmics ou François Feldman (sur Joue pas), d'autres dont il a dû croiser la route quelques fois comme Bernard Lavilliers, ici pour une nouvelle version bien plombante de L'enfer, des plus jeunes comme Yves Jamait, Florent Pagny, Sanseverino, et des encore plus jeune comme Tryo à qui revient l'honneur de se frotter à Babylone tu déconnes ou encore Fratoun du groupe reggae Les guetteurs ... sans oublier la reprise inattendu de Assis sur le bord de la route avec Kad Merad, visiblement fan de Bill depuis toujours. Sur les 10 autres plages, des reprises et nouveaux titres calmes comme Nouvel Horizon ou J'ai mal ou plus nerveux comme Seul avec toi-même ou Toi sans moi, qui chantent l'homme qui tombe et qui a parfois du mal à se relever, mais qui se relève et qui aime. Il n'est jamais question d'autre chose que d'Amour dans ses chansons et d'espoir. Un disque de Bill Deraime ce n'est pas que de la bonne musique, c'est aussi un propos humaniste et engagé (au sens noble du terme) et ça fait du bien !
2018 (facebook - Bill Deraime - Rupture)


Les disques d'aqui

III de Armelle ITa écouté par Pirlouiiiit

Je garde un très bon souvenir de la première fois que j'ai vu Armelle ITA sur scène (je la découvrais au Moulin en première partie de Mathieu Boogaerts), première impression largement confirmée par son premier EP. 4 ans après la revoilà avec un troisième EP (zut j'en ai raté un !), ou plutôt les revoilà puisque Armelle ITA c'est aussi Nicolas Paradis à la kora, au djeli n'goni (luth malien), à la flûte peule (qui sait se faire très Jethro Tullesque) et Vincent Pinsaillé aux machines, avec 6 nouveaux titres qui continuent à explorer ce sillon de la "nouvelle" chanson française (que j'imagine il faut opposer à la chanson "réaliste") où paradoxalement le texte a tendance à s'effacer derrière la musique et les arrangements. Si ses grandes sœurs pourraient s'appeler Camille ou Ottilie B avec des changements de rythme ou tonalité dans le chant qui est souvent bouclé, sa voix me fait aussi penser un peu à d'autres chanteuses comme Les Elles ou plus récemment Buridane. Musicalement le mélange instruments traditionnels et machines qui donnent une couleur carrément electro fonctionne à merveille et donne vraiment envie de danser. Ma seule frustration à ce stade c'est l'impression d'être passé à côté des textes (je perçois sa voix plus comme un très bel instrument de plus), en effet je suis absolument incapable de dire de quoi parlaient les chansons. Pour corriger cela je tacherai de ne pas rater leurs prochains passages dans le coin !

2017 (Armelle ITA - Bandcamp - Make Me Prod)


Clip de la semaine

Après General Elektriks et Sloy le clip que nous teions à vous présenter est celui de HANK! (trio composé de Julien Hô Kim (machines), Eddy Godberge (Cavaco électrique) et Christophe Gremiot (Basse). dont nous avions beaucoup aimé le passage à la Machine à Coudre que vous trouverez ici : https://www.youtube.com/watch?v=ZfmV9RomA3o


Crowdfunding de la semaine

on prend les mêmes et on recommence :

Fred Pichot Group by Pirlouiiiit 29092017

J-30 Je ne vais pas vous faire un long blah blah maladroit car il s'est déjà donné du mal pour le faire mieux que moi, je vous renvoie donc vers le kisskissbankbank de Fed Pichot pour son projet Living Orchestra qui vise à récoleter des fonds pour compléter le financement des ateliers de création musicale (où se mélangent musiciens professionnels, soignants et soignés) qu'il organise cette fois encore au sein des unités de soins de l'AP-HM du 20 février au 19 juin 2018, ainsi que du concert et de l'album qui en découlera.

Tout est là : https://www.kisskissbankbank.com/living-orchestra-creation-musicale-a-l-hopital


et toujours :

* J-9 : le journal Le Ravi a besoin d'aide (et ça chauffe) par ici : http://www.leravi.org/spip.php?page=kousskouss

* la salle Asile 404 c'est par ici https://www.helloasso.com/associations/quatre-sans-quatre/collectes/asile-quatre-sans-sous

* pour SOS Méditerranée le lien direct pour faire des dons c'est ici : https://don.sosmediterranee.org/b/mon-don