Accueil Infadels en concert
Mercredi 28 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Un mélange de punk et de rock and roll très souvent engloutit par leurs inspirations électroniques. On retrouve chez eux l'esprit de Gang of Four, Blur et surtout Happy Mondays.

Infadels en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Infadels : l'historique des concerts

Sa.

25

Août

2012

Pully For Noise Festival en concert
Infadels - Patti Smith & Her Band - Grandaddy - Mina Tindle - Von Pariahs - The Awkwards - Nick Porsche - Christine - The Labrats Bugband - Dead Bunny - Memoryhouse Pully For Noise Festival | Von Pariahs | Christine | Patti Smith | Grandaddy | Infadels
Site des 4 Vents - Pully (CH)

Sa.

02

Mai

2009

PaCRocK Festival en concert
Sharko, Daan, Dr. Lektroluv, Caliban, Dagoba, Infadels... PaCRocK Festival | Dagoba | Sharko | Deviate | Infadels
Parc du Prieuré - Pont-a-Celles (B)

Sa.

02

Mai

2009

Dagoba en concert
Sharko, Dr Lektroluv, Caliban, Dagoba, Daan, Malibu Stacy, The Subs, Dagoba | Sharko | Caliban | Infadels
Place Communale - Pont-A-Celles (B)

Sa.

28

Fév.

2009

Infadels (gb), Stevans(ge), Yelin (ge) La Traverse - Genève - Genève (Ch)

Me.

29

Oct.

2008

Ve.

24

Oct.

2008

Je.

28

Août

2008

Rock en Seine en concert
Tricky, Dirty Pretty Things, The Do, These new Puritans, Infadels Rock en Seine | Tricky | The Do | Infadels
Domaine National de St Cloud - St Cloud (92)

Ma.

19

Sept.

2006

Infadels, Adam Kesher Nouveau Casino - Paris (75)

Infadels : les dernières chroniques concerts 2 avis

The Infadels

Critique écrite le 11 mars 2006, par Philippe

Poste à Galène, Marseille 10 mars 2006

The Infadels en concert

On le voyait depuis le haut de la rue, mais oui : le groupe de ce soir a bien garé un putain de bus, un vrai, un énorme bazar noir, devant le Poste à Galène, et ça a du être du sport ! Quand les Infadels commencent pépères vers 22 h et sans avant-groupe, on se dit qu'on a bien fait d'arriver tranquillement en retard. De toutes façons une écoute au casque et une autre en streaming nous ont déjà convaincu qu'on allait probablement pas ni avoir la chair de poule ni sauter au plafond : l'album We are not the Infadels parait plutôt banal voire dispensable... Mais après tout sait-on jamais à l'avance qui peut faire une prestation explosive en live ? Y'a pas la grande foule mais c'est pas dramatique quand même : dans le genre groupe émergent, au moins autant de monde qu'aux plaisants Lords of Altamont et qu'aux énormes Hollywood Porn Stars qui restent honteusement méconnus... The Infadels se présentent à 5, quand même, autant dire avec ceinture et bretelles (que certains portent aussi en vrai d'ailleurs), look gentiment excentrique assez porté sur le noir, le blanc et le rose fluo. Ils semblent sincèrement contents d'être là (il faut dire que leur 20 fans locaux font un boucan d'enfer et dansent avec enthousiasme).... Lire la suite

Carbon Silicon + The Rakes + Kaizers Orchestra + Power Solo + Hush Puppies + Gomm + The Infadels + The Trachtenburg Familly Slideshow Players + Rodolphe Burger & Erik Marchand (Trans Musicales 2004)

Critique écrite le 06 décembre 2004, par Pierre Andrieu

Parc des Expositions, Rennes 2 décembre 2004

Première journée des 26èmes rencontres Trans Musicales de Rennes Les Trans Musicales fêtaient cette année leur 26ème édition, et honte à nous, nous n'y étions encore jamais allés. Fort heureusement, cette énorme lacune allait être réparée cette année avec trois jours de concerts idylliques passés dans la belle ville de Rennes. Il y aura toujours des nostalgiques de la formule précédente - que nous n'avons pas connue donc -, qui avait lieu en centre ville sur plusieurs sites disséminés dans la cité. Il est vrai qu'il n'est pas très glamour de prendre une navette pour aller sur le site du Parc des Expositions de Rennes - situé hors de la ville près de l'aéroport -, mais une fois sur place, les éventuelles réticences s'évanouissent rapidement. Certes l'endroit est immense et un peu impersonnel mais l'accueil du festival est convivial (beaucoup moins fliqué qu'aux Eurockéennes) et le sens de la fête des Bretons fait plaisir à voir... Les trois gigantesques halls couverts (et chauffés) ont été décorés avec inventivité et goût, une attention particulière a été portée sur les éclairages (absolument superbes), ce qui donne à l'ensemble un aspect plus humain... Tout cela permet au fan de musique curieux et non sectaire de s'approcher du... Lire la suite