Accueil Chronique de concert Movie Star Junkies + Jules Henriel
Dimanche 5 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Movie Star Junkies + Jules Henriel

Movie Star Junkies + Jules Henriel en concert

Le Molotov, Marseille 5 Novembre 2019

Critique écrite le par

Météo capricieuse pour un mardi soir post-fête des morts. Les Movie Star Junkies en début de tournée vertigineuse atterrissent ce soir au Molotov marseillais.

Et non pas pour préchauffer la salle, mais plutôt comme un moment de recueillement avant la bruit et le fureur, mister Jules Henriel monte sur scène. Après Parade et Half Parade, le voilà en solo, avec une guitare folk et une demi-caisse pour seules compagnes. Dévoyé de Montpellier-l-endormie, il retrouve Marseille en pleine commémoration du 5 novembre 2018, quand le monde s'est arrêté de tourner pour huit personnes dans l'effondrement de deux immeubles rue d'Aubagne, à deux cent mètres à peine du Molotov. Marseille n'en finit pas d'honorer ses morts et la voix crooner de Jules colle à l'atmosphère poisseuse et l'obscurité réverbère. Un verre de vin et une bouteille d'eau posés devant ses docks non plus jaunes mais rouges, il nous embarque dans un univers pop folk où l'émotion qui s'en dégage n'a d'égal que sa nonchalance de dandy rock'n roll. " My name is fear ", clame-t-il, mais sa place est sur scène comme une évidence. Même lorsque les premiers accords de sa " meilleure chanson " lui échappe, il emprunte une autre route plus délicate, sans ballast, délivrant une pop folk ciselée, nous prévenant que le plus déprimant reste à venir, mais que tout cela ne serait en fin de compte qu'un " horrible mensonge ". Et pourtant, il clôture le set avec une cover sur le fil de Daniel Johnston , le Mind Movies  écorché de l'artiste maudit, dont il semble lire les paroles sur un cahier au sol, au beau milieu de la jungle des câbles. Scoop, Jules est meilleur chanteur que Daniel, mais une même sensibilité à fleur de peau à la fois pure et désabusée les rassemble.


photo by Smarty Arty

Un changement de plateau plus tard, juste le temps de m'enfiler des sirops d'orgeat avec la délégation lilloise-périgourdine – dont la première moitié partage avec moi ce souvenir mémorable d'un concert fabuleux des Movie Star Junkies à Bordeaux il y a une huitaine d'années bien tassée. La barre et les attentes frôlent donc le faux plafond ; d'autant qu'avec leur quinze ans d'existence et leur cinq LP, les Turinois ont déjà pu maintes fois prouver leur talent à la face du monde. Or, ils ne viennent défendre aucun nouvel album – leur dernier date de 2014 – mais leur set se compose de morceaux qui semblent nouveaux, tant leur réinterprétation est déconcertante. D'un blues garage marécageux et habité, le groupe s'engouffre dans un garage presque pop et psyché où les amplis se feutrent et les cris s'assagissent, même si le concert de ce soir consent à un certain crescendo. Le Movie Star Junkies en tension, nerveux et sale que l'on connaît et qui vient posséder la foule comme une cérémonie vaudou n'était pas ce soir au rendez-vous. Du coup, c'est l'anarchie : des couples se forment en plein faux-pogo dans une fosse qui devient salon de thé, entre des spectateurs peu enthousiastes, certains cuvant leur déception et d'autres qui s'aperçoivent qu'ils peuvent écouter le groupe comme un fond sonore tout en poursuivant leur discussion de comptoir. Même leur sublissime Dead Love Rag explose au ralenti, là où des monstres sans tête devraient nous trainer à l'intérieur de souches mortes.

Ce groupe qui était à se damner a pris une tangente plus psyché, peut-être pour s'épargner avant la tournée marathon qui s'annonce, ou peut-être aussi pour expérimenter d'autres horizons plus sereins, moins imbibés au whisky de contrebande. Cerise à la place de l'olive, le clavier ne s'entend guère et rendons à Stefano ce qui revient à Stefano, le frontman habille la scène avec toujours autant d'électricité.

Le départ est précipité, à défaut d'être chaviré, dans les rues luisantes et précaires d'un Marseille arthrosé.


Jules Henriel : les dernières chroniques concerts

Jules Henriel, Johnny Barrel Country Band, Whitney Rose en concert

Jules Henriel, Johnny Barrel Country Band, Whitney Rose par Philippe
Le Molotov, Marseille, le 06/08/2019
Il est de notoriété publique que la plupart des salles de concert baissent le rideau en été à Marseille. Mais que pas le Molotov, qui restait par exemple déjà ouvert en tant que... La suite

Movie Star Junkies : les dernières chroniques concerts

Movie Star Junkies - Moon Ra - Areva en concert

Movie Star Junkies - Moon Ra - Areva par Phil2guy
L'Embobineuse -Marseille, le 09/04/2016
L'affiche de l'Embobineuse est ce soir très éclectique : l'équipe de In the Garage (qui organise le festival B Side) y a convié les phocéens de Moon Ra, le duo synth punk Areva et... La suite

Movie Star Junkies + Volage en concert

Movie Star Junkies + Volage par Pierre Andrieu
Point Ephémère, Paris, le 28/11/2014
Une véritable tuerie cette soirée rock garage blues psyché au Point Ephémère en compagnie des extraordinaires italiens déglingués de Movie Star Junkies et des jeunes français... La suite

Movie Star Junkies + Laneway + Suzie Stapleton (Binic Folks Blues Festival 2013) en concert

Movie Star Junkies + Laneway + Suzie Stapleton (Binic Folks Blues Festival 2013) par Pierre Andrieu
Esplanade de la Banche, Binic, le 02/08/2013
Juste avant le show formidablement roboratif et extraordinairement puissant de Thee Oh Sees, la première journée du Binic Folks Blues Festival avait réservé quelques belles... La suite

King Automatic + Movie Star Junkies (Festival B-Side) en concert

King Automatic + Movie Star Junkies (Festival B-Side) par Phil2guy
La Machine à Coudre - Marseille, le 03/05/2013
Me voici paré pour la soirée d'ouverture du 7e Festival B-Side ce vendredi soir à la Machine à Coudre. Le nancéen King Automatic et les italiens de Movies Star Junkies ont... La suite

Le Molotov, Marseille : les dernières chroniques concerts

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand en concert

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand par Pipoulem
Leda Atomica Musique (L.A.M) puis Molotov, Marseille, le 07/03/2020
Samedi soir, il y a beaucoup de concerts, difficile de faire un choix mais il faut bien. Soirée pleine de contrastes. Claude Fernand Je commence par le LAM, avec Claude... La suite

Tamaryn + Some Ember en concert

Tamaryn + Some Ember par Sami
Le Molotov, Marseille, le 28/01/2020
Il fallait se motiver un mardi avec un mistral décourageant pour aller au Molotov, mais comme souvent on n'est pas déçu du déplacement. La salle n'est pas blindée mais... La suite

Sirius Void + Sovox en concert

Sirius Void + Sovox par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 03/01/2020
Et dire que j'ai failli ne pas aller au Molotov ce soir ... A la base c'est quand j'avais vu que le Pinguin risquait fort d'y aller pour voir les turcs de Umut Adan que je... La suite

The Blank Tapes - les Tchoquers en concert

The Blank Tapes - les Tchoquers par Pascaloo
Le Molotov - Marseille, le 08/12/2019
Alors pour bien finir le weekend et commencer une nouvelle semaine avec des étoiles plein la tête, quoi de mieux qu'un bon concert un dimanche soir au Molotov ? Et ça tombe bien,... La suite