Accueil Seun Kuti en concert
Dimanche 9 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Avec les musiciens d'Egypt 80, le légendaire groupe de Fela, le dernier fils Kuti, Seun Kuti fait revivre la plus originelle incarnation de l'afrobeat. Tout est là : le geste, la solidité des cuivres, le groove incomparable des percussions et des voix d'Afrique. Au style de chant énergique et tonitruant de Fela, Seun ajoute une rage rythmique héritée du rap : il cite Chuck D, Dr Dre ou Eminem comme références incontournables. En concert en France fin 2019 !

Site

Seun Kuti en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Seun Kuti : l'historique des concerts

Me.

04

Déc.

2019

Seun Kuti & Egypt 80 (ng) Rocking Chair - Vevey (ch)

Di.

17

Nov.

2019

Seun Kuti & Egypt 80, Kat Visages du Monde - Cergy (95)

Sa.

16

Nov.

2019

Seun Kuti Et Egypt 80 Salle Polyvalente - Fourques/Garonne (47)

Me.

13

Nov.

2019

Sa.

09

Nov.

2019

Seun Kuti & Egypt 80 Metronum - Toulouse (31)

Ve.

08

Nov.

2019

Seun Kuti Et Egypt 80 Le Club - RODEZ (12)

Me.

06

Nov.

2019

Seun Kuti & Egypt 80 L'Orangerie - Bruxelles

Me.

06

Nov.

2019

Seun Kuti & Egypt 80 Le Botanique - Bruxelles

Seun Kuti : les dernières chroniques concerts 10 avis

Seun Kuti & Egypt 80

Critique écrite le 05 janvier 2020, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 13 novembre 2019

Seun Kuti & Egypt 80 en concert

Concert de feu de Seun Kuti mi novembre dans une petite Coopé truffée de danseurs bien chauds comme il faut... Pas de première partie, on rentre direct dans le vif du sujet en compagnie du groupe du plus jeune fils de la légende de l'afrobeat Fela Kuti, Egypt 80, composé d'une quinzaine de musiciens, tous plus inarrêtables et en forme les uns que les autres. Pour que tout le monde (sur les planches et dans la salle) se mette à température, la soirée commence avec un petit morceau d'introduction sans le leader du groupe, puis allégeance est faite au grand Fela avec une reprise enflammée d'un de ses titres, "Army Arrangement", sur lequel la troupe au grand complet de Seun Kuti & Egypt 80 montre tout le respect qu'elle a pour "The Man". Les fans d'afrobeat réunis dans le club commencent à tortiller du cul et à avoir des envies de danses "collé serré" plus ou moins poussées... Si certains intériorisent le truc et bougent gentiment (nous faisons partie de cette catégorie, il est encore tôt), d'autres se lâchent franchement et "kiffent leurs lifes" à mort, quelques excités allant même jusqu'à faire l'amour en jeans en se roulant des pelles et en s'entortillant salement, comme ce jeune couple placé juste devant nous. C'est... Lire la suite

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents)

Critique écrite le 31 juillet 2017, par Pirlouiiiit

Parc Longchamp, Marseille 29 juillet 2017

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival (oui je réutilise mon intro de la précédente chronique !). Cette année 3 soirs. Après (notamment) la très peu souriante Norah Jones lundi, puis le très souriant Taj Mahal mercredi me voici de retour au parc longchamp (oui oui ce parc dont la mairie s'obstine à vouloir abattre des arbres centenaires pour construire un parking inutile cf ici et là) pour le dernier soir du festival avec une double affiche qui s'avérera être triple puisque nous passerons soirée avec Tony Allen Quartet, puis the Roy Ayers Band avant de la finir avec Seun Kuti & Egypt 80 ... Ayant passé la journée à manier le karcher, la tondeuse et autres instruments que j'utilise assez peu, non seulement nous n'avons pas réussi à passer au Lollipop Music Store pour revoir les japonais de Degurutieni mais en plus nous avons failli arriver en retard. Parti avant Svet et Alice en vélo je commence à gravir les escalier du Palais Longchamp à 21h, aperçois Hugues Kieffer en train de finir son discours introductif sur cette soirée "afrobeat", et me retrouve au pied de la scène au moment où Tony Allen et ses musiciens entrent sur scène. Je suis vous vous en doutez en nage. La... Lire la suite

Tribute to Fela Kuti featuring Seun Kuti, Egypt80, Tony Allen et Talib Kweli (Jazz à La Villette 2016)

Critique écrite le 15 septembre 2016, par lol

Grande Halle de la Villette, Paris 8 septembre 2016

Tribute to Fela Kuti featuring Seun Kuti, Egypt80, Tony Allen et Talib Kweli (Jazz à La Villette 2016) en concert

La grande halle de la Villette accueillait en quelque sorte l'aristocratie de l'Afrobeat afin de rendre hommage au monarque fondateur légendaire de ce courant musical : Fela Kuti, disparu il y a près de 20 ans maintenant. C'est son plus jeune fils, Seun, dont la voix, la ressemblance physique, le jeu de saxophone et le charisme est l'illustration parfaite de l'existence de l'hérédité, qui était le maitre de cérémonie de ce concert tribute to Fela. Accompagné par Egypt 80, le groupe de son père lors des dernières années, et renforcé par le batteur légendaire Tony Allen (considéré comme le co-fondateur de l'afro beat avec Fela) c'est vraiment un All-Star band d'une grosse quinzaine de musiciens qui mettait d'emblée le feu à la grande halle de la villette. La transe et le groove propres à l'afrobeat ayant le pouvoir de faire danser un unijambiste, c'est toute la salle qui dansait, envoutée par le rythme frénétique et les envolées des grands... Lire la suite

Fiesta des Suds : Seun Kuti & Egypt80 + True Live + Celso Pina + Nortec Collective

Critique écrite le 24 octobre 2011, par roohakim

Docks du Sud - Marseille 21 Octobre 2011

Fiesta des Suds : Seun Kuti & Egypt80 + True Live + Celso Pina + Nortec Collective en concert

Nous sommes les 99% (non, un peu moins quand même, tout le monde n'a pas les moyens de payer les 20 ou 25 euros d'entrée, et tout le monde n'a pas un ami au conseil général qui distribue des invitations à tour de bras...) qui allons faire la fiesta pendant que les 1% travaillent à baiser le système. Pas franchement dans un état festif au départ, et le froid a en plus rafraîchit mes dernières ardeurs. Mais finalement je dois avouer que j'ai passé une très bonne soirée, qui a même gommé en partie certains préjugés que j'ai par rapport à la Fiesta et à ce genre de festival en général... Il faut dire que ma soirée commence avec un de mes artistes favoris : le nigérian Seun Kuti digne successeur de son père. De mon point de vue il dépasse même Fela par sa présence et son jeu de scène. Première constatation il y a moins de monde que la semaine dernière pour la soirée Paco de Lucia. Tant mieux, car ce n'était pas des conditions pour voir un concert. Cette fois-ci on peut se faufiler au milieu de la foule et on n'est pas obligé de suivre le concert sur écran géant... Il me semble qu'il y a dû y avoir du clamssage ou des départs en retraite au sein de Egypt 80 (groupe original de Fela) depuis la dernière fois : pas mal de jeunes et de... Lire la suite

Seun Kuti : Vidéo



Seun Kuti : écoute