Accueil The Love Me Nots en concert
Dimanche 25 septembre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Du rock garage fiévreux et ultra sexy, délivré par des Américains très énervés... Les concerts incandescents de The Love Me Nots sont immanquables !

The Love Me Nots : vos chroniques d'albums
Site

The Love Me Nots en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Love Me Nots : l'historique des concerts

Je.

05

Juillet

2018

The Darts (girl Band Garage, ex Love me nots) + guests Bombshell - Clermont-Ferrand (63)

Ve.

06

Mai

2016

Festival Cosmic Trip en concert
Cosmic Trip Festival - Pass 2 J : Heavy Trash, The Monsters, The Morlocks, The Love Me Nots, The King Khan & Bbq Show, Go!zilla, The Defectors, Etc Festival Cosmic Trip | King Khan Unlimited | Mark Sultan aka BBQ | The Morlocks | The Monsters | Go!Zilla | Heavy Trash | The Defectors | The Love Me Nots
Palais d'Auron - Bourges (18)

Ve.

06

Mai

2016

Festival Cosmic Trip en concert
Cosmic Trip Festival - 6 mai 2016 : The Morlocks, The Love Me Nots, The King Khan & BBQ Show, Go!Zilla, The Defectors, The Minnesota Voodoo Men, Legendary Shack Shakers Festival Cosmic Trip | King Khan Unlimited | The Morlocks | Go!Zilla | The Defectors | The Love Me Nots
Palais d'Auron - Bourges (18)

Sa.

11

Avril

2015

The Love Me Nots + The bUns Atelier des Môles - Montbéliard (25)

Ve.

10

Avril

2015

Je.

09

Avril

2015

Me.

08

Avril

2015

Festival Des Artefacts en concert
The Love Me Nots + Guest Festival Des Artefacts | The Love Me Nots
La Laiterie - Strasbourg (67)

Ma.

07

Avril

2015

The Love Me Nots : les dernières chroniques concerts 2 avis

The Mockers + The Love Me Nots

Critique écrite le 24 novembre 2011, par Philippe

Le Poste à Galène, Marseille 23 novembre 2011

The Mockers + The Love Me Nots en concert

Une semaine étant écoulée, je n'ai plus une énorme envie de faire cette chronique mais, on est professionnels ou on ne l'est pas ! En première partie de cette soirée garage-rock, The Mockers, français voire régionaux (je connais de vue le chanteur en tout cas). Plutôt doués, bien lookés (deux pantalons rouges !) et énergiques, ils jouent un coup en anglais, un coup en français (je préfère l'anglais quand même, malgré une reprise décalée et réussie de Cram Boum Hue) : au moins ça ne ressemble pas à Telephone, bien plutôt aux Bishops : simple, classique, marquant. Tu me plais est dédicacée aux filles de TLMN (on comprendra pourquoi ensuite), et je crois même qu'ils ont joué un titre des américains... D'ailleurs plusieurs de leurs riffs me sont familiers, sans doute "inspirés" de classiques garage (Easybeats, and co), ce qui n'est pas déplaisant en somme. D'ailleurs le groupe termine par une "vraie" reprise, cette fois-ci c'est sûr : Girl (you really got me) des Kinks, assez bien interprétée et avec beaucoup de pêche - de toutes façons on ne verra jamais les originaux la jouer, alors... Le concert se termine donc sur une excellente impression ! Le temps d'aller saluer la barmaid (plus à son aise qu'à la caisse de l'Espace... Lire la suite

Wave Machines + Royal Bangs + The Love Me Nots + Fool's Gold + Ladylike Dragons + Les Plastiscines (Printemps de Bourges 2010)

Critique écrite le 20 avril 2010, par Pierre Andrieu

Le 22, Bourges 16 avril 2010

Wave Machines + Royal Bangs + The Love Me Nots +  Fool's Gold + Ladylike Dragons + Les Plastiscines (Printemps de Bourges 2010) en concert

Le Printemps de Bourges bat son plein en ce vendredi 16 avril vers 22 heures alors que se profile à l'horizon une très éclectique soirée au 22 d'Auron, la (double) salle rock 'n roll du festival... A l'affiche, d'excellentes choses de nature à retourner n'importe quel public rock (Royal Bangs, The Love Me Nots), de jolies tentatives de pop 'n world (Fool's Gold) ou de pop groovy (Wave Machines) et de dramatiques enfantillages destinés à un public d'adolescents découvrant ses premiers disques (Ladylike Dragons, Les Plastiscines)... Ladylike Dragons Le soirée commence par une prestation très énergique de Ladylike Dragons, un groupe qui sait jouer, dont la chanteuse est craquante et super agitée, avec un guitariste jouant au monsieur très énervé et une batterie qui cogne très fort mais, car il y un gros " mais ", tout cela évolue dans un style rock FM formaté pour les radios commerciales qui n'est pas du tout notre tasse de thé... Le côté aseptisé et faussement " la rébellion rock, c'est ici et maintenant ! " est idéal pour séduire les adolescents pré-pubères pas trop regardants sur la qualité d'écriture des morceaux... Mais quand on a dépassé cet âge ingrat, il faut passer à autre chose... Wave... Lire la suite

The Love Me Nots : les chroniques d'albums

The Love Me Nots : Sucker

Chronique écrite le 22/02/2015, par Lebonair

The Love Me Nots : Sucker

Les fans de rock garage peuvent être heureux car les Love Me Nots sont de retour avec l'album "Sucker". De plus, ils reviennent dans leur line-up d'origine car Christina Nunez la bassiste/vocaliste du début a réintégré le groupe. Enregistré sous la houlette du mythique Jim Diamond, le nouvel opus tient furieusement la route. Je suis tellement heureux pour Nicole Laurenne, avec tout ce qu'elle a vécu, de la retrouver avec ce disque au top de chez top. "Sucker" est du Love Me Nots comme on aime. C'est furieusement rock'n'roll, c'est accrocheur, tripant, furieux, enlevé, énergique, du rock à... Lire la suite

The Love Me Nots : The Demon And The Devotee

Chronique écrite le 07/04/2011, par Lebonair

The Love Me Nots : The Demon And The Devotee

Quel bonheur de retrouver The Love Me Nots avec ce nouvel album The Demon And The Devotee qui va mettre le feu au plancher. Ce disque arrive après une année bien difficile pour le groupe, forcément chaotique avec le gros combat mené par la chanteuse et compositrice Nicole contre "son crabe" qu'elle a finalement vaincu. Le retour du groupe en 2011 n'en est que plus flamboyant. Les Love Me nots sortent leur disque le plus réussi à ce jour, ce qui n'était pas... Lire la suite

The Love Me Nots : Upside Down Inside Out

Chronique écrite le 29/05/2010, par Philippe

The Love Me Nots : Upside Down Inside Out

On a écrit il y a peu dans une chronique que le rock garage ambiance 60's, vivait un beau printemps au 21ième siècle. Fort heureusement, il n'est plus seulement question, comme il y a 50 ans, de bandes de garçons en costards plus ou moins laids et mal coiffés, ni comme il y a 30 ans de groupes de filles revendicatives : désormais les line-up mixtes ont aussi la cote ! Ce sont donc 2 femmes et 2 hommes de Phoenix, Arizona qui composent The Love Me Nots, véritable usine à tubes instantanés, pour la plupart basés sur des plans mille fois entendus, mais joués avec une classe et une énergie proprement irrésistible, entre Farfisa bondissant, guitares roboratives, batterie et cymbale chaleureuse et voix de pétroleuse sexy. Il faut signaler en outre que la chanteuse et organiste Nicole Laurenne semble plus... Lire la suite

The Love Me Nots : Vidéo

The Love Me Nots : écoute