Accueil Vieux Farka Touré en concert
Mardi 21 septembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Le fils du légendaire Ali Farka Touré perpétue les pistes sablonneuses du blues africain en s'offrant quelques escapades sonores funk, rock et reggae. Le Malien Vieux Farka Touré délivre des prestations scéniques enflammées et captivantes.
Transcendant l'héritage musical de son illustre paternel Ali Farka Touré, le jeune Vieux Farka Touré perpétue les pistes sablonneuses du blues africain en s'offrant quelques escapades sonores funk, rock et reggae. L'enfant de Niafunké, berceau de la saga familiale à 200 km au sud de Tombouctou, égrène avec majesté tous les registres de la musique mandingue. Des lancinances du rugueux blues malien jusqu'aux distorsions et saturations d'influences outre-atlantiques, sa guitare chemine sans complexe, affranchie de la figure tutélaire du père mais toujours empreinte de l'émotion profonde des racines ancestrales que charrie le fleuve Niger.

Site

Vieux Farka Touré en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Vieux Farka Touré : l'historique des concerts

Ve.

13

Mars

2020

Je.

12

Mars

2020

Me.

11

Mars

2020

Me.

24

Mai

2017

Vieux Farka Touré + Flo Bauer Blues Project CAC G Brassens - Mantes La Jolie (78)

Ve.

29

Juillet

2016

Palp Festival en concert
Vieux Farka Toure + Xy + Yellow Teeth + Ras Mali Palp Festival | Vieux Farka Touré
Place Centrale - Martigny

Ve.

27

Nov.

2015

Festival Couleur Cafe Geneve Théâtre de l'Alhambra - Genève (Ch)

Me.

22

Juillet

2015

Cabaret Frappé en concert
Kajeem + Vieux Farka Touré Cabaret Frappé | Kajeem | Vieux Farka Touré
Chapiteau - Esplanade - Grenoble (38)

Di.

14

Déc.

2014

Vieux Farka Touré : les dernières chroniques concerts 2 avis

The Touré-Raichel Collective

Critique écrite le 16 novembre 2012, par Yoan-Loic Faure

Espace Julien -Marseille 13 Novembre 2012

The Touré-Raichel Collective en concert

Belle rencontre entre le Mali et Israël, voilà ce qu'est The Touré-Raichel Collective. Le groupe démarre par un morceau instrumental, puis Idan Raichel explique au public en anglais les circonstances de la rencontre avec Vieux Farka Touré. Le hasard des aéroports les a fait se rencontrer. S'est ensuivi une session d'enregistrement à Tel Aviv en 2010,et Raichel, désirant faire une pause avec son groupe de l'époque, s'est finalement investi auprès de Touré. S'ensuivent deux ou trois morceaux d'un blues mélangé. On reconnaît dans le doigté de Vieux Farka Touré, celui du blues malien de son père Ali Farka Touré, ainsi que la reverb pour le son, bien que son jeu se dirige également vers un folk délicat. Raichel au piano complète le morceau d'un jazz harmonieux, tandis que je suis émerveillé par la finesse du jeu de Souleymane Kané qui caresse presque sa calebasse avec des baguettes. Idan Raichel entame un morceau tout seul au piano. Les notes semblent aussi fragiles que les silences qui les séparent, on sent le public ému. Pour notre surprise, les autres instruments explosent alors pour transformer cette émotion contenue en feu d'artifice. Vieux Farka Touré et Idan Raichel ne cessent de se jeter des regards. Leur... Lire la suite

Henry's Funeral Shoe + Vieux Farka Touré + The Agitator + Honkeyfinger (Les Nuits de l'Alligator 2010)

Critique écrite le 28 février 2010, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 27 février 2010

Henry's Funeral Shoe + Vieux Farka Touré + The Agitator + Honkeyfinger (Les Nuits de l'Alligator 2010) en concert

Avis de tempête blues rock 'n roll world sur l'Auvergne en ce samedi soir, après un vendredi plutôt chaud avec Araban & Friends... Pour le passage de la caravane 2010 de l'excellent festival itinérant Les Nuits de L'Alligator à Clermont-Ferrand, le public a eu l'occasion de découvrir en live le one man band de trash blues Honkeyfinger, le blues world de Vieux Farka Touré, le duo rockabilly The Agitator et les démoniaques bluesmen très rock 'n roll de Henry's Funeral Shoe... Dehors, le vent soufflait très très fort, mais à l'intérieur de la Coopé, il y avait également de quoi être décoiffé par la tornade de musiques dérivées du blues... Jugez plutôt : Honkeyfinger, un blues sacrément authentique, joliment dégueulasse et hyper rock 'n roll... Seul avec son micro, sa guitare, sa loop station (pour se sampler), son harmonica et sa batterie jouée au pied, le terrifiant barbu se cachant sous le pseudo de Honkeyfinger fait immédiatement plaisir à tous les fans de blues joué en dépassant le mur du son et la barrière des convenances trop propres. Les autres membres de l'auditoire partent en courant, effrayés par le raffut de tous les diables que fait ce monsieur pour le moins en colère. Toute la musique qu'il aime, lui aussi,... Lire la suite