Accueil Chronique de concert Didier Lockwood & The Jazz Angels + Sudden Jazz Trio (Musique dans la Rue)
Vendredi 19 août 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Didier Lockwood & The Jazz Angels + Sudden Jazz Trio (Musique dans la Rue)

Didier Lockwood & The Jazz Angels + Sudden Jazz Trio (Musique dans la Rue) en concert

Cours Mirabeau - Aix-en-Pce (Festival Musique Dans La Rue) 20 juin 2009

Critique écrite le par

J'ai vu quatre jours auparavant le Sudden Jazz Trio au Paradox et je me réjouis de les voir au même programme que Didier Lockwood que j'ai raté en début de mois à l'Opéra de Marseille. Le festival Musique Dans La Rue 2009 s'invite dans nombre de lieux de la cité du Roy René. C'est d'ailleurs sous son imposante statue au bout du Cours Mirabeau qu'est dressée la scène.
M'étant déjà épanché sur le Sudden Jazz Trio, je ferai court. Cathy Heiting est aussi à l'aise devant un parterre conséquent et pas forcément acquis à sa cause que devant un auditoire confidentiel.



Le public est surpris et rapidement conquis par son chant lyrique et l'accompagnement de Jonathan Soucasse (piano) et Stéphane "Bouba" Lopez (contrebasse).
Il est ensuite amusé par la chasse à la fumée de Cathy (le mistral lui envoie tout dans les yeux), sa présentation ultra rapide en anglais yaourt de Toxic et épaté par le relifting que le trio impose à ce hit de Britney.
Il est sourcilleux puis admiratif pour Smells Like Teen Spirit sur lequel Jonathan se déchaîne sur un fort apprécié solo de piano.
Il reste bouche bée sur Casta Diva et sort son programme pour se remémorer le nom du trio.
Il rythme joyeusement de claquements de mains Ain't No Mountain High Enough sur le tempo que Bouba imprègne en tapant sur sa contrebasse.



Il est enthousiaste pour le final et déçu que le timing ne permette pas de rappel. Il le serait encore plus s'il savait qu'une revisite de La Dame de Cœur de Francis Poulenc (collector !) et un Medley de Michael Jackson font habituellement partie de leur répertoire.
Et il est resté jusqu'au bout ce qui ne sera pas le cas de tout le monde pour le second set (par exemple ma fille et deux amis).

Il reste anormalement calme malgré les 25 minutes de retard pendant lesquelles l'accordeur de piano prend son temps. D'un autre côté, il ne peut pas crier "Remboursez !" (tout ce merveilleux festival est gratuit) mais a légitimement le droit de penser que si on est strict dans un sens (arrêt impératif du premier groupe à l'heure), il faut l'être dans l'autre (début du second sans retard).



Didier Lockwood arrive enfin, accompagné des Jazz Angels issus de son Centre des Musiques (CMDL) qu'il a créé voilà 8 ans.
Ils ont l'occasion de se mettre en valeur d'emblée sur Juggling In Central Park de Benoît Sourisse : à tour de rôle, David Ehnco (trompette), Thomas Enhco (piano), Joachim Govin (contrebasse) et Nicolas Charlier (batterie) nous gratifient d'un solo de grande qualité. De deux choses l'une : ou il existe un examen d'entrée hyper sélectif à ce centre, ou les cours qui y sont prodigués sont particulièrement efficaces. La qualité instrumentale de la soirée est assurée.



Suit le thème de Blanche-Neige joué à la trompette puis au violon. Didier Lockwood invite le public à chanter. Moi je veux bien mais c'est quoi les paroles après "Un jour mon prince viendra..." ? C'est à ce moment-là que mon couple d'amis a décidé de partir, lui me lançant "J'aime pas les gens qui se la pètent". Je n'ai pas bien compris l'argument, DL a effectivement une réputation dans ce sens mais ce soir, j'ai trouvé qu'il la jouait modeste. Par exemple lorsqu'il raconte qu'il est heureux de revenir trente ans après sur les lieux de ses débuts avec Magma. Et lorsqu'il évoque la salle La Fontaine d'Argent. Je l'avais vu à l'époque et le jeune homme fougueux qu'il était s'est bien assagi sur scène : finies les mèches d'archet qui perdent la moitié de leurs crins dès le premier solo. Estompés les sauts de cabri et contorsions diverses accompagnant chacun de ses chorus (il en subsiste tout de même). Mais la passion est toujours là.



Passion de l'improvisation : "On aime bien tordre et retordre les morceaux"illustrée sur All The Things You Are extrait de la comédie musicale Very Warm For May. Passion des musiciens de jazz avec I Remember Alby composition en hommage à Alby Cullaz, contrebassiste disparu en 1998. Joachim Govin fait à cette occasion un solo aussi beau qu'émouvant.
Passion des soli comme sur la pièce suivante où une fois encore chaque musicien fait montre de sa dextérité (le seul moment un peu longuet à mon goût).
Passion des peuples : il nous annonce qu'il tourne un film avec Wim Wenders sur les violons du monde et que ses pérégrinations en divers continents lui ont fait rencontrer des musiciens surprenants, certains ne jouant qu'avec une seule corde à leur violon. La merveilleuse pièce Globe Trotter nous fait partager cet amour de la planète et de ses habitants. Seul sur scène avec sa pédale à boucles, il nous offre un tour du monde. Chacun y entend ce qu'il veut. J'y ai capté des sonorités du Maghreb, traversé la Méditerranée en bateau au milieu des mouettes, entendu des compositeurs classiques européens et du folklore celte, contemplé des baleines, fait escale au Japon, visité l'Inde...



Le peuple aixois intéresse également Didier qui va continuer le morceau en son sein. Un petit bain de foule d'une demi-douzaine de minutes avant de revenir conclure ce grand moment sur scène. Il rappelle alors ses jeunes acolytes pour une inoubliable partie de chaises musicales sur Barbizon Blues. Lui-même joue du piano et de la trompette mais la palme revient à Thomas Enhco aussi prodigieux au violon qu'au piano. J'y ai retrouvé le Didier Lockwood de ses débuts et la mèche de l'archet doit être d'accord avec moi.




Thomas et David Enhco ont parait-il un autre frère : Concert. Je suis déjà sorti.

Bonus vidéo : Barbizon Blues (avant les chaises musicales)


et Toxic de Sudden Jazz Trio.

Musique dans la Rue : les dernières chroniques concerts

Trio Paoliste (Musique dans la Rue) en concert

Trio Paoliste (Musique dans la Rue) par Mardal
Dans les rues d'Aix-en-Provence, le 29/08/2012
Depuis quelques années, la ville d'Aix-en-Provence confie au Grand Théâtre de Provence l'organisation de Musique Dans La Rue, et s'élève, durant quelques jours, au rang de ville... La suite

Orchestre Philharmonique du Pays d'Aix (Musique dans la Rue 2009) en concert

Orchestre Philharmonique du Pays d'Aix (Musique dans la Rue 2009) par Mcyavell
Théâtre de Verdure de Jas de Bouffan - Aix-en-Provence, le 22/06/2009
Deux jours après Lockwood, je remonte à Aix pour une nouvelle soirée de l'éclectique Festival Musique Dans La Rue. Ce soir, ce n'est pas du jazz mais de la musique classique. Ce... La suite

Cathy Heiting : les dernières chroniques concerts

Ottilie B et ses invités  en concert

Ottilie B et ses invités par Pirlouiiiit
Meson, Marseille, le 05/12/2021
Tout juste échappé de la caverne d'ali baba ou Yessaï Karapetian venait de nous offrir plus d'une heure de magie bien que pas spécialement fan du concept karaoké, et n'ayant pas... La suite

Jazz Sur La Ville Jour 10 : Duo Cathy Heiting & Jonathan Soucasse en concert

Jazz Sur La Ville Jour 10 : Duo Cathy Heiting & Jonathan Soucasse par Philhenco
Roll'Studio - Marseille , le 13/10/2012
Critique de concert Duo Cathy Heiting & Jonathan Soucasse jazz mais pas que. Roll' Studio - Marseille le 13/10/2012 Toute petite salle, une ambiance agréable, beaucoup de... La suite

Duo Heiting Soucasse: Bizet était une femme. en concert

Duo Heiting Soucasse: Bizet était une femme. par Mardal
Théâtre de Lenche - Marseille, le 25/09/2012
Les gens se pressent devant l'entrée du théâtre de Lenche, dès vingt heures. Ils devinent que si quelques places restent encore libres, elles ne seront pas nombreuses. Le Duo... La suite

Cathy Heiting et Jonathan Soucasse - Bizet Etait Une Femme en concert

Cathy Heiting et Jonathan Soucasse - Bizet Etait Une Femme par mardal
Théâtre Toursky - Marseille, le 13/03/2012
Une dose de lyrique, deux doses de comique, et une autre de jazz. Ajoutez une pincée de soul/gospel, un zeste de dérision, quelques grimaces et un strabisme chronique et... La suite

Didier Lockwood : les dernières chroniques concerts

Jazz des Cinq Continents 5/5 : Maceo Parker + Biréli Lagrène Trio Invite Didier Lockwood en concert

Jazz des Cinq Continents 5/5 : Maceo Parker + Biréli Lagrène Trio Invite Didier Lockwood par Mcyavell
Palais Longchamp - Marseille, le 24/07/2010
Voici les deux dernières bougies à souffler pour fêter ce dixième anniversaire du Festival des Cinq Continents. Au bout de quatre jours collé à la barrière, je sature un peu et... La suite

Jonathan Soucasse : les dernières chroniques concerts

Jon & John trio (festival Mois du Jazz) en concert

Jon & John trio (festival Mois du Jazz) par Pirlouiiiit
théâtre du Têtard, Marseille, le 03/03/2022
En ce jeudi soir Svet et les enfants sont allés au rassemblement devant la mairie pour l'Ukraine. Sorti trop tard je ne les ai rejoints que près du carrousel pour dîner avec... La suite

Jon & John en concert

Jon & John par Pirlouiiiit
Le JAM, Marseille, le 13/09/2019
Ce soir, comme tous les vendredis soir il y avait beaucoup de choix. Comme je vieillis je ne suis allé voir que 2 concerts. Le premier de the Lemon Cars et de No Jazz Quartet... La suite

Post Jazz JAm Session powered by Free Suns  en concert

Post Jazz JAm Session powered by Free Suns par pirlouiiiit
JAM, Marseille, le 08/04/2018
Fin d'une belle série comme ça ne m'était pas encore arrivé cette année ... série qui a commencée avec ma découverte de Didier Super à l'Art Dû jeudi, les concerts de Henri... La suite

Jazz Sur La Ville Jour 10 : Duo Cathy Heiting & Jonathan Soucasse en concert

Jazz Sur La Ville Jour 10 : Duo Cathy Heiting & Jonathan Soucasse par Philhenco
Roll'Studio - Marseille , le 13/10/2012
Critique de concert Duo Cathy Heiting & Jonathan Soucasse jazz mais pas que. Roll' Studio - Marseille le 13/10/2012 Toute petite salle, une ambiance agréable, beaucoup de... La suite

Stéphane Bouba Lopez : les dernières chroniques concerts

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz 5 et 6/6 en concert

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz 5 et 6/6 par Mcyavell
Radisson Blu - Marseille, le 24/07/2012
Suite et fin d'une semaine de nuits blanches et bleues au Radisson, son mur aux lettres peintes en hommage à la Camargue... Chronique 3 : soirées des 23 et 24 juillet :... La suite

Sudden Jazz trio en concert

Sudden Jazz trio par Mcyavell
Le Paradox - marseille, le 16/06/2009
Y'a pas foule ce soir au Paradox. Le set a dû commencer devant cinq personnes. Par un chant dans lequel on est subjugué par la voix de Cathy Heiting exprimant tour à tour espoir et... La suite

Sudden jazz : les dernières chroniques concerts

Sudden Jazz trio en concert

Sudden Jazz trio par Mcyavell
Le Paradox - marseille, le 16/06/2009
Y'a pas foule ce soir au Paradox. Le set a dû commencer devant cinq personnes. Par un chant dans lequel on est subjugué par la voix de Cathy Heiting exprimant tour à tour espoir et... La suite