Accueil Chronique de concert Johnny Winter + The H.O.S.T.
Lundi 30 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Johnny Winter + The H.O.S.T.

Johnny Winter + The H.O.S.T. en concert

L'Usine - Istres 22 Mai 2014

Critique écrite le par


En direct de l'Usine à Istres, j'assiste à une première partie du concert de Johnny Winter avec un groupe que je ne connaissais pas du tout et qui m'a vraiment agréablement surpris. The H.O.S.T, ce trio magique marseillais est un groupe de musique Pop/Rock aux influences tirées des groupes mythiques comme Pink Floyd, Led Zep, etc... avec Jullien Amiaud (guitare, chant, clavier), Thomas Campion (batterie, percussions, chœurs) et Vincent Fraschina (basse, chœurs).


Même avec une ambiance lumineuse minimaliste, le groupe a su tenir en haleine le public grâce à des morceaux parfois violents dans les solos de guitare au rythme rock soutenu par un déchainé mais appliqué à sa batterie, parfois tendres et planants avec la voie juste et profonde de Julien et ses effets de guitare, épaulé par le jeu fin et subtil de Vincent à la basse. Le public n'économise pas ses applaudissements après chaque morceau pour exprimer sa reconnaissance à un groupe original qui sait partager un plaisir musical, digne des folles années seventies.


J'aime beaucoup les effets psychédéliques de certains morceaux, moi le passionné de Pink Floyd, car je retrouve dans la musique de The H.O.S.T. une tonalité quelque peu délaissée ces dernières années et pourtant communicative. Il suffit de regarder les gens danser ou remuer dans une salle remplie aux deux tiers, je vois bien le plaisir qu'ils ont à écouter ce groupe qui les fait voyager le temps d'un chorus.


Ce groupe formé en 2004, fort de ses deux albums Buming Altamont sorti en 2008 et Love, birth and disillusions sorti en 2010 ainsi que de ses multiples concerts donnés en Europe depuis 2006, The H.O.S.T peut se vanter d'une expérience irréprochable qu'un travail musical minutieux et réfléchis à portée et portera encore longtemps sur les scènes et pour le plus grand plaisir des mélomanes avertis.


Une pause buvette s'impose pour laisser le temps aux techniciens d'opérer une modification de scène afin d'accueillir la vedette américaine et pas n'importe laquelle, mais le grand, l'illustre, le légendaire Bluesman blanc Texan Monsieur Johnny Winter Himself.
Ce guitariste albinos enregistre son premier morceau à 15 ans. À ce jour il a enregistré 18 albums studio, 7 lives et a participé à de nombreux festivals de Blues, notamment Woodstock en 1969 à l'âge de 25 ans. On peut comprendre pourquoi la moyenne d'âge du public dans la salle de l'Usine avoisine les quarante-cinq / cinquante piges. La lumière de la salle s'éteint et celle de la scène s'allume sur le trio de musiciens qui accompagne Johnny Winter avec Tommy Curiale à la batterie, Scott Spray à la basse et Paul Nelson à la guitare.

Paul Nelson (Johnny Winter) by Pirlouiiiit 22052014

L'intro du concert démarre sur un blues bien rythmé et Paul se lance dans un solo de guitare vraiment déjanté. Il assure comme une bête ce gratteux et le démontre en faisant monter la pression dans la salle, lorsque Monsieur Johnny Winter arrive avec peine sur scène au bras d'une personne qui l'accompagne jusqu'à sa chaise située devant et dans l'axe de la scène. C'est donc assis que le Mister Blues attaque ses solos et c'est cette position qu'il conservera durant tout le concert. Il parait affaiblis dans sa gestuelle et même sa voie est parfois difficilement audible, mais ses doigts courent sur le manche de sa guitare avec une énergie déconcertante et ses solos s'enchainent sans discontinuer sur les morceaux blues ou rock.

Johnny Winter by Pirlouiiiit 22052014

Du haut de ses 70 printemps et de sa maladie qui le gêne dans ses déplacements, Johnny Winter est très alerte sur le manche de sa guitare et n'a rien perdu de sa dextérité et de sa technique pour aller chercher des notes improbables qui sonnent juste et fort. Le public n'est vraiment pas avare de cris et d'applaudissements car il sait qu'il a en face de lui une légende vivante du royaume du blues et que rien que pour l'ensemble de la carrière du Maître il aurait manqué ce moment.

Johnny Winter by Pirlouiiiit 22052014

Maintenant la salle est une étuve, car l'auditoire n'arrête pas de se déhancher sur les morceaux de rock joués par notre artiste vedette et son trio magique, ce qui oblige les agents de sécurité à ouvrir les portes latérales de sécurité habituellement fermée, pour laisser passer un courant d'air frais. Une douzaine de morceaux plus tard Johnny Winter salue la foule et sort de scène toujours accompagné d'une aide pour le soutenir, il est suivi de ses trois musiciens qui se sont donnés à fond sans jamais ralentir le rythme.


Après une grosse salve d'applaudissements, voici que réapparait Johnny Winter et ses compères de scène pour un dernier morceau de blues très endiablé afin de terminer un concert surement éprouvant pour l'artiste mais revigorant pour le public ravi de cette rencontre mémorable.
Portez-vous bien Monsieur Winter et encore merci.

Plus de photos par Pirlouiiiit par ici



Bonus video :


et une petite de Johnny Winter ici



Johnny Winter : les dernières chroniques concerts

Soundgarden, Magic Numbers, Birth Of Joy, Connan Mockasin, St. Paul and the Broken Bones, Royal Blood, Lyenn, Lee Fields, Warpaint, Dum Dum Girls, Johnny Winter, Heymoonshaker, Lys, Lo'Jo, Superpoze, Ume, Hospital Ships... (Festival South By Southwest - SXSW 2014) en concert

Soundgarden, Magic Numbers, Birth Of Joy, Connan Mockasin, St. Paul and the Broken Bones, Royal Blood, Lyenn, Lee Fields, Warpaint, Dum Dum Girls, Johnny Winter, Heymoonshaker, Lys, Lo'Jo, Superpoze, Ume, Hospital Ships... (Festival South By Southwest - SXSW 2014) par Keeponrocking
Austin, Texas, le 15/03/2014
Mardi 11 mars 2014 : Premier jour du festival musical pour ce SXSW 2014. La ville d'Austin, Texas, est déjà bondée depuis plusieurs jours, prise d'assaut par le... La suite

Johnny Winter + Warren Haynes en concert

Johnny Winter + Warren Haynes par Cyko Niko
L'Olympia, Paris, le 08/07/2011
Johnny Winter, dans l'ombre de sa guitare L'Olympia, une salle qui respecte les artistes et leur public. C'est dans ce cadre de proximité que l'on a pu assister ce... La suite

Johnny Winter + James Cotton Band (Summerstage 2003) par Pirlouiiiit
Central Park SummerStage - New York, le 15/06/2003
Apres etre rapdiement jeter un coup d'œil au concert de la veille ou Chris Thomas King pour tâter le terrain je suis revenu en ce dimanche soir pour voir et écouter deux noms qui me disaient vaguement quelque chose ... mais sorti de Bill Deraime (dont je suis fan inconditionnel) et des grands classiques, n'y connaissant absolument rien...... La suite

Johnny Winter + Wishbone Ash + Dead Plants par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand , le 18/07/2002
Alors que le public se masse devant la Coopérative de Mai pour voir évoluer sur scène Wishbone Ash et Johnny Winter, les Dead Plants jouent débranchés sur le parvis, à la bonne franquette. Ils sont, comme toujours, en excellente forme et font passer un bon moment de rockabilly/folk aux personnes non obnubilées par l'arrivée imminente de Wishbone... La suite

The H.O.S.T. : les dernières chroniques concerts

The Stranglers + the H.O.S.T. en concert

The Stranglers + the H.O.S.T. par Jacques 2 Chabannes
Le Mas Des Escaravatiers / Puget Sur Argens, le 11/07/2018
Docteur Martens et Mr. Black L'avant-match (et en VO, aussi...) via le Facebook officiel du groupe (https://www.thestranglers.net/). "Important notice: Due to the France v... La suite

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. en concert

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 18/09/2016
Chronique bouche trou pour ce qui aura été à ce jour ma plus chouette édition de la Rue du Rock (la première avec la rue ouverte à la circulation, la deuxième avec l'autorisation... La suite

(ma) Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Swan Ink, 25, Laydown, The H.O.S.T. en concert

(ma) Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Swan Ink, 25, Laydown, The H.O.S.T. par Philippe
Rue Consolat, Marseille, le 17/09/2016
Hail hail, Rock'n'roll ! Une merveilleuse après-midi en rock à la rue Consolat ! Encore une Rue du Rock, c'est déjà l'édition #4 ! Et ce pour la troisième année depuis que la... La suite

The H.O.S.T. + The Coyote s Dessert + Philippe Petit + Russel Swallow (Sound The Charge Release Party)  en concert

The H.O.S.T. + The Coyote s Dessert + Philippe Petit + Russel Swallow (Sound The Charge Release Party) par Philippe
Le Dock des Suds, Marseille, le 29/04/2016
Retenu en début de soirée par un bien agréable quoiqu'archi-bondé apéro-case velvétien (juste un jour parfait au Lollipop Music Store...), j'ai du traverser la ville en dinant... La suite

L'Usine - Istres : les dernières chroniques concerts

Kanjar'oc + De la Crau en concert

Kanjar'oc + De la Crau par Pirlouiiiit
Usine, Istres, le 23/11/2019
Une fois n'est pas coutume ... bien qu'il y ait plein de super concerts dans le quartier (comme tous les week-end et même soirs de la semaine) nous avons décidé de prendre une... La suite

SKÁLD en concert

SKÁLD par Fredb Art
L'Usine Istres, le 29/03/2019
Ce soir, vendredi 29 mars, je prends la direction de l'usine d'Istres, avec une belle programmation atypique : SKÁLD. Mais quézaco ? C'est un groupe français qui chante en vieux... La suite

Steve'n'Seagulls, Képa en concert

Steve'n'Seagulls, Képa par Fredb Art
L'Usine Istres, le 09/02/2018
On est samedi soir 09 février et c'est une soirée finlandaise qui m'attend avec la tête d'affiche : Steve'n'Seagulls. Dès mon arrivée à L'usine D'Istres, je comprends tout de suite... La suite

Ladies Ballbreaker + Toys en concert

Ladies Ballbreaker + Toys par lsl
L'Usine Istres, le 02/02/2019
Pour ceux qui ne connaissent pas encore Lady Ballbreaker, c'est un groupe qui reprend ACDC, mais pas un groupe lambda, non non non rien de quelconque ici, puisque c'est un groupe... La suite