Accueil Chronique de concert Matt Elliott- Ubu Noir (Festival des Artgonotes)
Samedi 31 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Matt Elliott- Ubu Noir (Festival des Artgonotes)

Matt Elliott- Ubu Noir (Festival des Artgonotes) en concert

Théâtre les Artgonautes, Marseille 30 Août 2014

Critique écrite le par

De retour sur Mars en cette fin de mois d'août, je me rends à la dernière soirée de la première édition du Festival des Artgonotes au théâtre des Artgaunautes sur le Boulevard Longchamp. Plutôt sympathique de terminer la période estivale avec un événement comme celui-ci. Ce tout jeune Festival propose une affiche de qualité. J'ai loupé Catalogue et Eastern Commitee la veille et Oh!Tiger Mountain l'avant veille, autant de formations phocéennes de premier plan. Je vais donc me rattraper ce soir avec le folksinger anglais Matt Elliott, je ne voudrais pour rien au monde manquer la venue de musicien d'envergure qui vient jouer à deux pas de chez moi. Singulier parcours que celui de Matt Elliott : l'homme pratiquait à la fin du siècle dernier une electronica tordue et cérébrale mais captivante avec son projet Third Eye Foundation et jouait avec toute une nébuleuse de musiciens issu de la scène post rock british à l'influence souterraine comme Movietone ou Flying Saucer Attack (à (re)découvrir absolument). Il a ensuite délaissé les machines au début des années 2000 pour pratiquer un folk sombre et introspectif et mène depuis une carrière discrète mais toujours passionnante.

Ubu Noir, qui joue ce soir en première partie, est un duo constitué d'un guitariste chanteur également préposé au Laptop et d'un batteur qui se charge aussi des programmations (j'apprendrai ensuite que ces musiciens jouent fréquemment avec Matt Elliott). Leur musique est un mélange assez habile d'electronica et de post rock. Le duo développe de longs titres instrumentaux, parfois chantés, qui débutent toujours calmement pour ensuite décoller grâce à une rythmique soutenue et répétitive. Le guitariste chante parfois d'une voix haut perchée tout en jouant quelques accords cristallins. Les compositions sont savantes et jamais prévisibles, leur son très travaillé et le duo sait installer des climats sombres apparemment hérités du Post Punk. J'apprends par la suite que c'était la première prestation d'Ubu Noir : des débuts plutôt prometteurs, donc.

Matt Elliott joue donc en solo, accompagné d'une guitare acoustique. Plusieurs pédales d'effets lui permettront de doubler le chant ou les parties de guitare. Sa voix grave et profonde évoque celle de Leonard Cohen ; ses chansons belles et tristes hypnotisent assez rapidement l'assistance. Il y a dans son chant une grande force d'interprétation, à la fois sobre et très expressive. Il passe des graves, pour des moments plus murmurés, aux aigus pour des moments très lyriques, mais ne tombe jamais dans une quelconque surenchère vocale. Matt Elliott interprète principalement les chansons de son dernier album Only Myocardial Infarction Can Break Your Heart(quel titre !) qu'il étire en de longues improvisations vocales ou guitaristiques mais jamais ennuyeuses. Son jeu de guitare, tout en fingerpicking, est à la fois très personnel et marqué par le flamenco ou les musiques d'Europe de l'est, sans qu'il ne tombe dans les clichés world music. Entre chaque morceau, l'homme est assez peu disert mais plutôt chaleureux et manifeste son plaisir de participer à ce festival, comme il le dit, " à taille humaine " (ce à quoi je souscris totalement, trop de festivals perdent un peu de leur âme ou leur identité à vouloir se calquer sur les grosses machines estivales). Il reprend au milieu du set I put a spell on you de Screaming Jay Hawkins et fait presque sonner ce standart comme si on l'entendait pour la première fois tant son interprétation est sentie et personnelle. Deux titres plus tard, le concert s'achève ; il y aura un rappel avec une reprise de Miserlou, qui montre que Matt Elliott a décidément l'art de s'approprier les classiques. A l'issue de ce concert, je me dis que ce musicien est un artiste réellement à part, au parcours exemplaire, et qui ne s'embarrasse pas des diktats de la hype.

On espère aussi qu'il y aura d'autres éditions du Festival des Artgonotes. Tant cette première édition a été prometteuse et on ne peut que saluer l'initiative des organisateurs.

Matt Elliott : les dernières chroniques concerts

Festival Hop Pop Hop 2020 - 19 septembre : Matt Elliott, Le Villejuif Underground, Popof, Madmadmad, Pongo en concert

Festival Hop Pop Hop 2020 - 19 septembre : Matt Elliott, Le Villejuif Underground, Popof, Madmadmad, Pongo par Pierre Andrieu
Jardin de l'Evêché & Campo Santo, Orléans, le 19/09/2020
Après une première soirée bien remplie (Dombrance, Structures, The Mauskovic Dance Band, Camilla Sparkss, MSS FRNCE, The George Kaplan Conspiracy, chronique ici), il y avait... La suite

Matt Elliott en concert

Matt Elliott par Phil2guy
L'Eolienne - Marseille, le 20/01/2017
Matt Elliot, lancé sur une tournée en solo pour présenter son nouvel album The Calm Before, est ce soir de passage à L'Eolienne, une accueillante et chaleureuse salle située dans... La suite

Matt Elliott + One Less Lick + Pedro Lemon en concert

Matt Elliott + One Less Lick + Pedro Lemon par Pirlouiiiit
l'Embobineuse - Marseille, le 19/02/2012
Comme si les 6 premiers jours de la semaine ne suffisaient pas, il faut toujours qu'il y en ait qui organisent des concerts le dimanche ! Et puis quitte à le faire, pas question... La suite

Matt Elliott - Barth par Phil
Espace Doun - Rognes (13), le 02/02/2007
Vendredi 2 Février 2007, nous voilà repartis avec nos billets en poche et une accompagnatrice de luxe (@ny) pour faire à nouveau le trajet Avignon - Rognes à la tombée de la nuit. Direction l'Espace Doun, une fois de plus. La fleur au fusil (ou plutôt à l'oreille), assurés de passer une soirée agréable parce que (il est sans doute nécessaire de le... La suite

Théâtre les Artgonautes, Marseille : les dernières chroniques concerts

Reliques + Oh ! Tiger Mountain (festival des ArtGoNotes) en concert

Reliques + Oh ! Tiger Mountain (festival des ArtGoNotes) par pirlouiiiit
théâtre des Argonautes, Marseille, le 28/08/2014
Et c'est reparti ... après près d'un mois de dépaysement total (et de quasi déconnexion internet) nous voici de retour à Marseille avec déjà pour moi du retard (en chroniques de... La suite

Nicolas Cante - festival

Nicolas Cante - festival "And on the other hand" par Saïht Amh
theatre des Argonautes - Marseille, le 18/09/2009
Nicolas Cante ou le temps bien pianoté Il y a de nombreuses similitudes entre la météo qui sévit sur Marseille en ce début de rentrée et le concert donné par Nicolas Cante... La suite

Le Comptoir du Slam en concert

Le Comptoir du Slam par Pirlouiiiit
Théâtre des Argonautes, Marseille, le 26/12/2009
samedi 26 décembre, la plupart des salles de concert Marseille goutent a une trêve bien méritée après une année 2009 très riche (je vois le mal qu'on a eu a ne sélectionner que... La suite

Fictions Intimes en concert

Fictions Intimes par Pirlouiiiit
Théatre des Argonautes - Marseille, le 09/02/2006
Depuis que je suis tombé sur leur drôle de disque Live aux Argonautes je cherchais une occasion d'aller les voir sur scène. Apres avoir bien failli les voir sur un bar de la... La suite