Accueil Chronique de concert Placebo + Expatriate
Lundi 17 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Placebo + Expatriate

Placebo + Expatriate en concert

Le Dôme - Marseille 6 novembre 2009

Critique écrite le par

Expatriate by Pirlouiiiit 06112009

Il n'est même pas 20h00 lorsque Expatriate commence son set. Leur premier titre est placeboïen et explique pourquoi le groupe londonien l'a choisi pour assurer la première partie de sa tournée. Par la suite, ils font plutôt penser à The Cure et même à Indochine lorsque le guitariste est passé aux claviers. Mais le chanteur n'a ni la voix de Brian Molko ni celle de Robert Smith. La sienne est banale et ajoutée à la mauvaise qualité du son (basses trop fortes qui assourdissent les riffs de guitares), ça leur savonne la planche. Dommage, car Crazy, Gonna Get Home et The Spaces Between, méritent de meilleures conditions d'écoute.

Expatriate by Pirlouiiiit 06112009

Australiens basés à Berlin (d'où leur nom ?), Marseille "avec son océan" leur rappelle leur ville de Sydney. Au fil des minutes, ils durcissent le ton notamment sur deux titres bien plus hard que le reste de leur répertoire sur lesquels le bassiste adopte une metal attitude. Le merveilleux morceau final, presque exclusivement instrumental, évoque à nouveau The Cure de l'époque Just Like Heaven. A revoir.

Placebo by Pirlouiiiit 06112009

La demi-heure d'attente est meublée par des courts-métrages de qualité, visibles - qu'ils disent ! - sur www.placeboworld.co.uk. Avant Expatriate, plusieurs avaient déjà été montrés dont Gone Underground avec son ambiance à la Orange Mécanique et sa chute jubilatoire. Pas mal non plus, Chyenne et Le Petit Dragon, un genre de Toy Story avec la figurine de Bruce Lee pour héros.

Placebo by Pirlouiiiit 06112009

L'inconvénient, c'est que ça casse l'ambiance. Le public reste en effet très patient (trop ?) jusqu'à ce qu'une éclipse sur le rideau annonce l'arrivée imminente de Placebo.

Placebo by Pirlouiiiit 06112009

Placebo joue en 3-1-2. Brian Molko et Stefan Olsdal devant, soutenus par Steve Forrest légèrement en retrait en position centrale. Trois autres musiciens assoient la défense : Bill Lloyd, Fiona Brice et Nick Gavrilovic.

Placebo by Pirlouiiiit 06112009

C'est solide derrière, musclé au milieu, talentueux en attaque. On laisse les vieilles tactiques au vestiaire : zéro titre du premier album(1996), seulement Every You Every Me de Without You I'm Nothing (1998) et Taste In Men et Special K de Black Market Music (2000).
On attaque d'entrée de jeu avec trois nouvelles combinaisons : For What It's Worth, Ashtray Heart et Battle For The Sun, le morceau titre du dernier opus. D'angoissantes scènes d'émeutes sont projetées lorsque Brian bégaye I, I, I will battle for the sun.

Placebo by Pirlouiiiit 06112009

Avec Speak In Tongues, Breathe Underwater, Julien, The Never Ending Why, Devil In The Details et Bright Lights, on arrive à neuf titres de l'album sorti au printemps dernier.
Tout cela est bien ficelé avec à chaque fois le clip kivabien sur les écrans géants, la jolie voix de Brian, les déambulations émaciées de Stefan Olsdal et la gestuelle percutante de Steve Forrest. Ce dernier parvient à me faire oublier Steve Hewitt.

Placebo by Pirlouiiiit 06112009

J'ai tout de même la fibre nostalgique puisque ce que j'ai préféré, c'est le reste : Special Needs, Blind, 20 Years, et les bijoux de la soirée : une petite parenthèse spectrale (Soulmates), une auto-médicamentation (Meds), une escapade au Cambodge (Because I Want You avec Stefan Olsdal au piano) et surtout une interprétation énorme de Follow The Cops Back Home.

Placebo by Pirlouiiiit 06112009

Brian nous a même parlé dans son perfect french pour présenter Because I Want You : "Bonjour Messieurs Dames. Nous allons prendre la destination d'un pays lointain, le Cambodge et nous aimerions que vous veniez avec nous." Bon, après, il n'a presque plus rien dit, mais c'est beaucoup mieux que son "laissez-nous faire notre travail" consécutif à un jet de T-shirt d'un spectateur sur la scène en 2003.

Placebo by Pirlouiiiit 06112009

La première fausse sortie a lieu sur la bien nommée Song To Say Goodbye. Je jubile puisque sont jouées en rappel Special K et The Bitter End, encore un titre idéal pour faire semblant de partir. Mais Trigger Happy, Infra-Red et Taste In Men ont été l'objet d'un ultime et enthousiasmant retour sur scène.

Que de progrès accomplis par ce groupe en live en 6 ans ! Un bel exemple à suivre pour Expatriate. Vivement 2015 !

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


et une petite toute pourrie de Placebo :


> Réponse le 07 novembre 2009, par Yann M

Placebo a donc enfin avoir retrouvé le plaisir de jouer ensemble, c'est une bonne nouvelle ! Reste ce mystère : pourquoi toujours s'afficher à 3 sur les photos alors qu'ils sont 100 % de plus sur scène ? Belle chronique en tout cas, ca donne envie de les revoir, merci !  Réagir

> Réponse le 07 novembre 2009, par Aymerigot

Ce concert de Placebo était vraiment excellent. La première partie assurée par le groupe australien Expatriate a commencé dès 20h et a déjà mis la barre haut: groupe sympa, au chanteur charismatique, avec des longs morceaux assez planants. Puis après trois courts métrages de bonne venue, la prestation de Placebo commence. La formation est au grand complet avec trois musiciens supplémentaires ce qui permet à Stefan Olsdal de quitter la basse, de varier les instruments et de se mettre au premier plan. Comme cela a été déjà dit, les morceaux s'enchaînent vite et "l'emballage" vidéo est bien fait. On a vraiment face à soi des musiciens qui maîtrisent très bien leur art. Le groupe a su nouer le contact avec le public d'âge varié (pas simplement des "jeuns", mais de nombreux trentenaires, dont...  La suite | Réagir

> Réponse le 08 novembre 2009, par dommage

Pour ma part j'ai été assez déçue par leur prestation. Tout d'abord à cause du Dôme, ce n'est pas de leur faute mais le son est vraiment très mauvais ... L'ambiance quant à elle : les gens étaient je trouve amorphes, lymphatiques, raides... enfin tout les adjectifs possible et ce, y compris au premier rang. Il n'y a eut que 4 classiques , et "pure morning" n'a pas été joué .. La pseudo violoniste faisait , selon des gens rencontrés au concert semblant de jouer ! Le chanteur lui chante toujours aussi bien mais je trouve qu'il s'est montré très froid avec le public, uniquement une ou deux phrases en français de "tout" le concert qui d'ailleurs n'a duré qu'1h15 ... le batteur en revanche s'est montré plus convaincant et enthousiaste je trouve ! Enfin bref c'est ainsi que je l'ai vécu,...  La suite | Réagir

> Réponse le 08 novembre 2009, par Jess1981

Une belle performance pour le groupe qui a vraiment assuré autant vocalement (Merci Brian) que musicalement(merci aux autres membres du groupe)... En comparaison avec le concert réalisé il y a plusieurs années au Festival du Gaou, plutôt mauvais... Ravie de les avoir entendu jouer les titres de leur nouvel album qui pour moi est l'un des meilleurs de Placebo (frais, authentique et intime)... Mon seul regret, Brian a été assez froid avec son public... J'aurais aimé qu'il lâche plus ses émotions, qu'il donne plus de chaleur, plus de contact (physique et communication)... Heureusement le batteur charismatique m'a scotché et Stefan Olsdal m'a fait vraiment plaisir et sentir qu'il était heureux d'être sur scène avec nous! J'ai passé un super moment et je reste fidèle au groupe depuis le...  La suite | Réagir

> Réponse le 15 novembre 2009, par -clo-

Pour mon 1er concert au Dome, j'ai trouvé cette soirée plutot bien. Le 1ere partie étais vraiment géniale, et Placebo a vraiment fait une très belle performance. Très bonne chronique et très belles photos ;)   Réagir

> Réponse le 09 décembre 2009, par bettina

placebo est devenu une pompe à fric malheureusement - brian molko viellit (mal) et devient aigri - meme s'il a enchainé deux heures non stop, il n'y avait pas de vie dans son concert, il était pas là , trop distant - je l'ai vu en pologne, rien à voir, peut-être qu'il aime pas les français - par contre le batteur est génial et heureusement qu'il était là pour insufler de la vie dans le groupe  Réagir


Expatriate : les dernières chroniques concerts

Placebo + Expatriate en concert

Placebo + Expatriate par Rosie
Le Zénith Toulouse, le 03/11/2009
Mon troisième concert de Placebo. 1er à Carcassonne en juillet 2006 : l'émotion de la première fois avait su gommer la froideur du groupe et son concert-contrat de travail.... La suite

Placebo, Ghinzu, Gossip, Bloc Party, Kaiser Chiefs, Expatriate (Main  Square Festival 2009) en concert

Placebo, Ghinzu, Gossip, Bloc Party, Kaiser Chiefs, Expatriate (Main Square Festival 2009) par Luccio
Main Square Festival, Arras., le 04/07/2009
Petit retour sur le J3 au Main Square. Main square, festival décrié et sujet à polémiques pour deux raisons principales : alors qu'il est produit et organisé par Live Nation,... La suite

Placebo : les dernières chroniques concerts

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017) en concert

Placebo + Talisco (Festival de Nîmes 2017) par Yann B
Festival de Nîmes, le 18/07/2017
18 juillet 2017... 20 ans déjà que Placebo existe. Ce soir, le groupe se produit dans les arènes de Nîmes. Cela faisait plus de 10 ans qu'il n'y était pas venu. Il est 19h00 quand... La suite

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) en concert

Jake Bugg - Girls in Hawai - Imagine Dragons - Placebo (Sziget Festival 2014) par Peribrux
Sziget Festival, Budapest, Hongrie, le 13/08/2014
SZIGET - troisième jour La sieste a duré plus de trois heures et je suis arrivé un peu plus tard au festival. J'avais pris la précaution de passer un spray de crème... La suite

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) en concert

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) par coco
Six Fours les Plages, le 17/07/2014
Encore une année ou le festival Les Voix du Gaou est à tomber. La programmation est géniale, les organisateurs sont supers et le lieu ... sans nom tellement c'est magnifique !... La suite

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012) en concert

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 24/08/2012
On fête en grande pompe les 10 ans du festival Rock en Seine au Domaine National de Saint-Cloud du 24 au 26 août 2012, avec une programmation éclectique idéale pour contenter... La suite

Le Dôme - Marseille : les dernières chroniques concerts

Francis Cabrel en concert

Francis Cabrel par Sami
Dôme, Marseille, le 18/12/2021
C'était la dernière date du "Trobador Tour" de Francis Cabrel dans un Dôme plein à craquer où je n'ai pas mis les pieds depuis longtemps (Joe Bonamassa il y a plus de deux ans).... La suite

James Blunt + Lea Paci en concert

James Blunt + Lea Paci par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 01/03/2020
Que diable allait-il faire dans cette galère ? A peine revenu de vacances et le lendemain d'avoir passé la soirée aux Fils Qui s'Touchent en compagnie de La Noria, me voilà qui me... La suite

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Clementinasofamosa
Le Dôme, Marseille, le 23/11/2019
Les premiers mots qui me viennent à l'esprit lorsque je repense au concert de -M- sont : "Comment moi -M-isérable -M-élomane, puis-je me faire adopter par la -M-onumentale famille... La suite

Damien Saez en concert

Damien Saez par Kris Tian
Le Dôme, Marseille, le 20/11/2019
En voulant écrire cette chronique je réalise que je n'aurais jamais le phrasé aussi beau que celui de Damien Saez. Je n'ai pas la plume aussi fine, la rime aussi belle qui font de... La suite