Accueil Chronique de concert Ultra Volta / Toy Dolls
Lundi 10 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ultra Volta / Toy Dolls

Ultra Volta / Toy Dolls en concert

Paloma / Nimes 7 décembre 2019

Critique écrite le par

the Toy Dolls by Pirlouiiiit 03122019

Quand j'étais petit garçon, on était alors dans les années 80, ma grande soeur, au retour d'un concert des Toy Dolls , me prodigua ce conseil que je ne devais jamais oublier : "si tu dois un jour aller voir les Toy Dolls, ne
te mets jamais, je dis bien JAMAIS, au premier rang. Quand ils chantent, ils bavent. Je suis trempée. C'est dégueu."

J'en ai fait l'expérience plusieurs années plus tard, même si les postillons d'Olga ne furent alors que la dernière de mes préoccupations, trop occupé à éviter de me manger une rangers ou une doc coquée dans le front.

the Toy Dolls by Pirlouiiiit 03122019

Mais en 2019, encore une fois, je devais, par soucis professionnel, m'assurer que c'était encore bien le cas, que les Toys crachaient toujours autant leur petit punk virulent et festif à la gueule d'un public toujours aussi consentant.

Alors, après avoir raté la date Marseillaise quelques jours plus tôt, direction la belle salle Nîmoise du Paloma en cette frisquette soirée de décembre. Premier constat : Punk's not dead. Même si les camions aménagés ont, dans leur ensemble
cédés leur place à de coquettes voitures de ville et que certain punk du soir se ramène même en taxi, les anti système avinés sont toujours de la partie. Ca fait plaisir de sentir cette atmosphère de fin de soirée alors qu'il n'est que 19h30. Les démarches chaloupées de la 8.6. La valse de la Standard.

A peine entré, avant les Toy, et en attendant les copains encore sur la route, je jetais consciencieusement une petite oreille sur le groupe local assurant la première partie, Ultra Volta, une petite bière fraiche à la main.
Sentiment mitigé, je dois l'avouer.Les gars ont le son, semble être sincère dans leur punk rock fleurant bon le début des 80's, le chanteur bouge dans tout les sens, et pourtant, et pourtant, la sauce ne m'attrape pas. Guitariste et bassiste ont les yeux rivés sur leur manche respectif (en tout bien tout honneur, bien sur) alors que bon, heu, c'est du basique quand même techniquement.
Et ça me donne la sensation qu'il ne font pas groupe, qu'ils ne sont pas là. Et puis, la voix du chanteur manque d'une signature franche pour apporter le petit plus qui pourrait rendre la mayo intéressante. Bref, ça n'a pas remué ma bière, il faut bien le reconnaître.

the Toy Dolls by Pirlouiiiit 03122019

Le temps de retrouver les copains au merch, et de constater qu'en digne représentant de la ligné des punks ancestraux, quelques sujets se retrouvent déjà mis dehors pour cause d'ébriété fort avancée, et l'heure fatidique des lunettes vert-pomme, des crêtes oranges et des guitares qui tournent arrive. C'est con quand même, vous me direz, d'être mis dehors par la sécurité quand on porte un tee shirt "ni dieu ni maître"...

Dommage pour notre ami qui n'aura donc pas participé à la fiesta des 40 ans des Toy Dolls.

the Toy Dolls by Pirlouiiiit 03122019

40 ans qu'ils bavent, les mecs. Avec le sourire, avec leur putain d'accent du pays de sa majesté la Reine et avec une putain d'énergie hallucinante. Je veux être pareil à 57 ans. Courir, sauter, lever les docks et baver en chantant.

Avec un concert des Toy on est jamais déçu. Les mecs se donnent à fond, le show est un délice. Ils passent pour les clowns du punkrock, un groupe cartoonesque, un peu comme les Ramones, mais ils abattent un travail de fou.

the Toy Dolls by Pirlouiiiit 03122019

Sous leurs airs de chansonnette à moitié débile relatant les affres d'un combat avec une araignée, ou la vie de Nellie l'Elephant, le niveau technique musical et les mises en place scénique sont juste incroyables. Ca parait si simple.
Et ces délicieuses rythmiques à la Dr Feelgood sur She's a worky Ticket et I Got Asthma te donne quand même bien envie de bouffer des doc Martens au petit déjeuner.

Le show est un délire perpétuel et cette tournée célébrant leur 40 ans, si elle ne pioche pas dans la totalité des albums, balaye quand même bien large. Et si les incontournables des premiers albums sont presque tous là, de Firey Jack à Dougy Giro, de Nellie the Elephant à Harry Cross, le dernier album est également bien représenté. Et franchement, les titres ne jurent pas un brin et n'ont pas à rougir de leur prédécesseur. Arthur Clarck's a Dark Horse , Benny the Boxer ou l'improbable Richard Clayderman's a Creep qui nous offre quand même le privilège d'avoir Richard Clayderman sur scène en 2019 à moitié décapité, sont de vrais bons petits crachats dans nos gueules.

the Toy Dolls by Pirlouiiiit 03122019

Pogo à gogo, chant à gorge déployée, danse de st Guy, on ne s'y trompe pas, la salle entière rentre dans le délire.
C'est qu'on en a passé du temps, à les écouter nos K7 des Toys dans la voiture, à la récré du bahut ou au Réformés en sirotant des bières bon marchés autour de la fontaine!
Et la réponse à la question d'Olga est sous nos yeux : non, nous ne sommes pas trop vieux pour ces conneries.
Même la bouteille de champagne géante de Lambrusco Kid qui jette des serpentin parait tout à fait à sa place dans cette soirée.

Le rappel passe bien trop vite, le concert passe bien trop vite, les tee shirt s'essorent, les âmes errent un peu,tous seins dehors parfois, les tatouages se rangent sous les vestes pour affronter ce petit mistral froid qui nous cueille
à la sortie, mais les yeux brillent.
Un concert des Toy Dolls, c'est un peu revivre sa jeunesse, son enfance, son adolescence.
On a qu'une envie, c'est se foutre des chamallows dans la bouche et gueuler le plus vite possible à la face des grands en leur bavant dessus, ça va de soi :

DIG-DIG-DIG-DIG-DIG-DIG-DIG THAT GROOVE BABY !!

photos prises lors de leur passage à Marseille quelques jours plus tôt

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

The Toy Dolls : les dernières chroniques concerts

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite

The Toy Dolls en concert

The Toy Dolls par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
Voilà une date qui était cochée depuis longtemps, plus par curiosité que par fanatisme : quand les rares Toy Dolls, rois du pitre-punk, passent à Marseille, et qu'on ne les a pas... La suite

Lazybones + The Toy Dolls par Zhou
Le Rockstore, Montpellier, le 11/04/2005
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : https://massilia.burning.free.fr/ Les Toy Dolls passent à Montpellier, dégaine ! Lazy Bones fera la première partie, terrible ! On est en vacances, encore mieux ! C'est 18 euros la place, pardon ? C'est donc en ayant mal aux fesses et en retard (19h à Marseille) que nous reprenons la route... La suite

uncommonmenfrommars et Toy Dolls par stephecrevette
Coopérative de mai Clermont Ferrand, le 09/04/2005
Une première partie excellente, les Uncommonmenfrommars assurent vraiment, punk à la Pennywise, et un jeu de scène énorme, enfin ils sont tres tres bons!!!! Quant au Toy Dolls, on ne les présente plus, ils sont terribles!!!! Excellents!!!! Un pur concert, un des meilleurs que j'ai vu!!!!!!! La suite

Paloma / Nimes : les dernières chroniques concerts

The inspector Cluzo en concert

The inspector Cluzo par Lionel Degiovanni
Paloma, Nîmes, le 08/02/2020
Ce soir, direction la salle de Paloma à Nîmes pour voir un groupe que j'avais déjà vu en live. Mais pour ce soir, l'ambiance ne sera pas rock and roll mais plutôt acoustique. (Mais... La suite

Cocoon + Lola Marsh en concert

Cocoon + Lola Marsh par Lionel DEGIOVANNI
Paloma, Nîmes, le 16/01/2020
Départ ce soir pour le concert de Cocoon, qui se fait attendre ici depuis plusieurs années... Groupe recomposé ou plutôt, devrai-je dire seulement composé de Mark Daumail, son ex... La suite

Vanessa Paradis + Verdée en concert

Vanessa Paradis + Verdée par lionel
Paloma, Nîmes, le 19/12/2019
Pour cette soirée-là, pas de possibilité de faire des photos mais Paloma m'a quand même invité pour pouvoir assister à ce concert. Je tiens à remercier encore une fois Nicolas pour... La suite

Skip The Use + La Pieta  en concert

Skip The Use + La Pieta par lionel
Paloma, Nîmes, le 29/11/2019
Ce soir, retour dans une salle de concert bien agréable : Paloma à Nîmes. Avant le concert, la chorale de Paloma faisait un petit récital bien sympa dans la partie centrale... La suite