Accueil Chronique de concert Thee Oh Sees + Oneida + Fuck Buttons + These Are Powers + Secret Chiefs 3 + King Midas Sound (Festival Villette Sonique 2010)
Mercredi 23 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Thee Oh Sees + Oneida + Fuck Buttons + These Are Powers + Secret Chiefs 3 + King Midas Sound (Festival Villette Sonique 2010)

Thee Oh Sees + Oneida + Fuck Buttons + These Are Powers + Secret Chiefs 3 + King Midas Sound (Festival Villette Sonique 2010) en concert

Parc de La Villette, Paris 5 et 6 juin 2010

Critique écrite le par




Week-end idyllique au festival La Villette Sonique au Parc de la Villette à Paris avec deux jours (les samedi 5 et dimanche 6 juin 2010) de concerts pointus et gratuits en plein air, et ce sous un soleil radieux et par une température estivale, s'il vous plait !



Au bord du canal de L'Ourcq, dans un cadre verdoyant et bucolique ou dans des jardins avec vue imprenable sur la Géode de la Cité des Sciences et de L'Indutrie, Secret Chiefs 3, Oneida, These Are Powers, King Midas Sound, Thee Oh Sees et Fuck Buttons (entre autres) ont permis au très nombreux public venu écouter du son les doigts de pieds en éventail de se servir de grandes rasades de rock, d'électro, de post rock et d'expérimentations soniques diverses et variées... Une super prog qui semble avoir mis d'humeur badine tout le monde !






Secret Chiefs 3

En fin d'après midi, samedi 5 juin, les Secret Chiefs 3 (formés par Trey Spuance de Mr Bungle) proposent un apéro très épicé et à rebondissements, servi avec des robes noires à capuches de moines satanistes... Ouch, ça fait peur ! Si quelques titres charment nos oreilles par leurs atours joliment arabisants ou leur volonté d'envoyer du heavy rock couillu autant qu'original, de nombreux passages sont en revanche faits pour régaler exclusivement les fans de Mike Patton & Co : changements de rythmes et d'ambiances à répétition, solos de guitares virtuosement jazz barré, tentatives de mélanges de styles a priori antinomiques (métal, world, reggae, jazz, musique d'Europe de l'Est... ).



La démarche de Secret Chiefs 3 est plutôt originale et respectable, certes, mais il faut néanmoins avouer que tout cela nous a rapidement ennuyé, malgré la présence de titres hyper percutants au milieu des multiples séances de masturbation musicale un peu absconses à nos oreilles...







Oneida

Juste après, le groupe américain Oneida se lance dans un set extrémiste et impressionnant de post rock hyper planant. Le voyage sonore pour lequel le public bénéficie d'un aller simple et gratuit (mais sans aucun espoir de retour pendant toute la durée du set, particulièrement vrillant !) est à la fois expérimental, onirique et agité de soubresauts guitaristiques, de montées lysergiques et autres déflagrations de distorsion.



Même en plein jour, la puissance de feu alliée à une grande finesse dans les compositions d'Oneida marche à plein régime, faisant sauter aux yeux la classe de ces musiciens : on reste complétement bloqué devant la brillante démonstration du combo californien ! A voir sur les planches, si l'on aime partir dans des trips post rock de très grande qualité !







These Are Powers

Le lendemain, dimanche 6 juin, on se déplace un petit peu pour rejoindre une scène située au milieu d'une petite forêt. A l'œuvre et hyper en forme, le trio de Brooklyn These Are Powers envoie du lourd, du groovy et du très sexy... Ce mélange de voix distordue à la fois gorgée d'âme et hystérique, de basses protubérantes et de bidouillages de beats et autres synthès donne envie de faire deux ou trois choses bien précises : se trémousser autant que faire se peut, faire des œillades prononcées aux membres de la gent féminine (très très bien représentée aujourd'hui !), puis les inviter à danser collé serré et, enfin, passer rapidement aux choses sérieuses et plus intimes... Oui, la musique de These Are Powers et le jeu de scène aussi sexuel que rock 'n roll (elle jette des canettes de bières ouvertes dans le public, s'asperge complaisamment avec le liquide houblonné... ) de la bandante vocaliste font monter la température corporelle en un claquement de doigts.



Le son de ce groupe survolté en live évoque un mix entre The Knife, Asian Dub Foundation et Fever Ray : c'est très dansant, d'humeur changeante et truffé de trouvailles originales... A découvrir !






King Midas Sound

Après avoir subi les balances de King Midas Sound en début d'après midi sur la grande scène, on constate avec effarement que le concert est du même acabit : avec un volume poussé à fond, le groupe de trip hop très virulent essaie de reproduire le bruit d'un hélicoptère au décollage, ou d'un hélicoptère en train de s'écraser ou... d'un hélicoptère explosant en plein vol. Tout est emporté dans un grand tourbillon de bruit, qui broie tout ce que font les musiciens sur scène.



C'est hyper expérimental, incroyablement dissonant, super bruyant et au final assez casse burnes en live, il faut bien l'avouer ! Mais peut-être n'avions nous pas pris le bon type de drogues pour apprécier pleinement ce maelström sonique, sans doute plus adapté à un club au cœur de la nuit qu'à une pelouse en plein soleil...







Thee Oh Sees

Le très grand moment de la journée, c'est le concert de Thee Oh Sees, une bande de quatre Américains bien déglingués qui pratique un rock garage mâtiné de pop du meilleur effet... En un mot comme en cent, c'est outrageusement rock 'n roll ! Le chanteur guitariste braille comme un damné de la Terre, avec une voix superbement versatile et déjantée (il peut aussi bien vocaliser danss les aigus comme un ange ou gueuler comme fou), le batteur met une sévère branlée à ses futs en souriant de toutes ses dents, le deuxième guitariste riffe comme un dingue en restant flegmatique et la jolie choriste/tambouriniste/ organiste ajoute, quant à elle, un peu de finesse à cette musique de brutes pas épaisses.



Et oui, sous le vacarme assourdissant, il y de super mélodies à vociférer sous la douche en se touchant (ou pas !). Ces gens-là ont écouté les Beatles, les Beach Boys et les Kinks, mais ils adorent également le bruit ! Surtout le chanteur/guitariste, qui est à voir absolument sur scène ; il ressemble en effet à un Anglais roux resté trop longtemps en plein soleil à boire des bières trop fraiches ! Tatoué comme un mauvais garçon, hystérique sur sa guitare portée sous les aisselles et ne tenant pas en place, c'est vraiment un spectacle à lui tout seul.



Impossible de ne pas avoir la maxi banane avec un tel combo en face de soi : l'assistance dans son intégralité semble aux anges et les concours de slams sur les têtes des gens commencent à s'organiser devant la scène. Normal : les titres de Thee Oh Sees sont une sorte de rencontre magistrale entre la pop sixties, le rock garage, Sonic Youth, la surf music et le punk rock : de la dynamite sur disque et en live ! A voir absolument sous peine de passer à côté d'un très grand groupe !







Fuck Buttons

Après ce pur moment de rock 'n roll, place au final 100% électronique avec les deux dangereux malades de Fuck Buttons, qui se lancent à corps perdus dans un set dissonant, distordu, imaginatif et évocateur. Le son de Fuck Buttons est fait d'un savant empilement de beats, de synthés et de bricolages sonores qui a pour seul et unique but de provoquer des voyages mentaux assez hallucinants et de mini crises de démence incontrôlable.



Les cris samplés, la démarche ultra bruitiste et les envolées de synthés font s'élever l'esprit vers un ciel très tourmenté ou mystérieusement dégagé. Chose curieuse vu l'heure, le contexte et le musique assez planante finalement, le concours de slam se poursuit, signe que le public continue à prendre gravement son pied à la Villette Sonique... Si visuellement tout cela manque de peps (deux informaticiens penchés sur leurs ordis, en plein jour), les titres triturés par Fuck Buttons en live sont de véritables bombes à fragmentations soniques...



On s'éloigne tranquillement du Festival vers la fin de ce beau dimanche, positivement réjoui par un week end très réussi à la Villette Sonique, un festival à faire absolument si l'on veut découvrir des putains de groupes dans une ambiance hyper conviviale et dans un cadre très agréable... Et, c'est à signaler, sans débourser un centime les deux derniers jours !



Liens : www.villettesonique.com, www.myspace.com/secretchiefs3, www.myspace.com/oneidarocks, www.myspace.com/thesearepowers, www.myspace.com/kingmidassound, www.myspace.com/ohsees, www.myspace.com/fuckbuttons.







Photos : Robert Gil, www.photosconcerts.com


Villette Sonique : les dernières chroniques concerts

Stereolab + Jonathan Bree + Anemone (Festival Villette Sonique 2019) en concert

Stereolab + Jonathan Bree + Anemone (Festival Villette Sonique 2019) par Phil2guy
Grande Halle de La Villette, Paris, le 09/06/2019
Il y a ce soir une forte affluence pour cette dernière soirée du festival de la Villette Sonique. Stereolab, qui s'est reformé pour une série de concert depuis le début de l'année,... La suite

The Black Angels + Chocolat + Morgan Delt (Villette Sonique 2015) en concert

The Black Angels + Chocolat + Morgan Delt (Villette Sonique 2015) par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 25/05/2015
Avec en premières parties de choix, le psychédélisme floydien de Morgan Delt - idéal pour tripper en début de soirée avant le grand départ vers les cieux - et les gentils... La suite

Battles (Villette Sonique 2015) en concert

Battles (Villette Sonique 2015) par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 23/05/2015
Concert bien puissant des revenants de Battles à Villette Sonique, avec un show best-of + inédits à la Grande Halle annonçant un retour plus ou moins imminent...... La suite

Thee Oh Sees + The Gories + Ausmuteants + Kevin Morby (Villette Sonique 2015) en concert

Thee Oh Sees + The Gories + Ausmuteants + Kevin Morby (Villette Sonique 2015) par Pierre Andrieu
Grande Halle de La Villette, Paris, le 22/05/2015
Affiche de rêve au festival Villette Sonique, qui a permis à Kevin Morby, Ausmuteants, The Gories et Thee Oh Sees de se succéder sur la scène de la Grande Halle pour la plus... La suite

Fuck Buttons : les dernières chroniques concerts

Fuck Buttons par Mystic Punk Pinguin
Embobineuse - Marseille, le 21/05/2008
Un concert un mercredi à l'Embobineuse, temple de l'underground barré, est-ce bien raisonnable ? Arrivé à 22h, c'est après un film expérimental bruitiste et un spectacle de danse qui ne m'a pas touché que le set des Fuck Buttons commence, à minuit. Tant pis pour les heures de sommeil perdu, ça en valait largement le coup. Dommage d'être aussi... La suite

King Midas Sound : les dernières chroniques concerts

B.B Brunes + Baroness + The Dead Weather + The Black Keys + King Midas Sound + Charlotte Gainsbourg + Jay Z + Infectious Grooves en concert

B.B Brunes + Baroness + The Dead Weather + The Black Keys + King Midas Sound + Charlotte Gainsbourg + Jay Z + Infectious Grooves par Vv
Eurockéennes de Belfort, le 02/07/2010
Bienvenu dans un Vortex. Une spirale violette virevolte dans les espaces infinis de l'univers. Je ne sais pas vraiment comment j'ai flotté jusqu'à lui, et ne suis pas plus sur du... La suite

Osees : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) par Phil2guy
Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages, le 07/07/2018
Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations... La suite

Interview de John Dwyer (des groupes OCS, Oh Sees et Thee Oh Sees) pour la sortie de l'abum <i>Memory Of A Cut Off Head</i> en concert

Interview de John Dwyer (des groupes OCS, Oh Sees et Thee Oh Sees) pour la sortie de l'abum Memory Of A Cut Off Head par Pierre Andrieu
Los Angeles, le 13/01/2018
Cela fait pas mal de temps qu'on voulait faire une interview de John Dwyer, le leader de Thee Oh Sees, Oh Sees, OCS, Damaged Bug et Coachwhips (entre autres), mais malgré nos... La suite

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) en concert

PJ Harvey, Thee Oh Sees, Foxygen, Idles, Car Seat Headrest, Froth (La Route du Rock Collection Eté 2017) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 18/08/2017
Après une très bonne mise en en bouche la veille avec les excitants sets d'Andy Shauf et Allah-Las à la Nouvelle Vague de Saint-Malo pour la soirée d'ouverture de La Route du... La suite

Secret Chiefs 3 : les dernières chroniques concerts

Secret Chiefs 3 +

Secret Chiefs 3 + "Studio Kabako" Faustin Linyekula (Festival MIMI) par roohakim
Ile du Frioul - Marseille, le 10/07/2011
Après une sympathique traversée en bateau (bon, l'attente à l'embarcadère a été très très longue, environ 1 heure, problème d'organisation ?) et une baignade dans les eaux tièdes... La suite

FAT 32 + Secret Chiefs 3 + Congs for Brums en concert

FAT 32 + Secret Chiefs 3 + Congs for Brums par The Duke of Prunes
L'Embobineuse - Marseille, le 28/05/2010
Secret Chiefs 3 à Marseille !!! On croit rêver !!! Le public ne s'y est d'ailleurs pas trompé à en juger par le monde présent ce soir à l'Embobineuse. Les hostilités démarrent... La suite

Secret Chiefs 3 + Vladimir Bozar 'n' Ze Sheraf Orkestär + Eterea Postbong Band en concert

Secret Chiefs 3 + Vladimir Bozar 'n' Ze Sheraf Orkestär + Eterea Postbong Band par Velodog
Théâtre Lino Ventura - Nice, le 22/09/2008
La soirée organisé par l'association niçoise Imago débuta avec le combo Italien de Venise Eterea Postbong Band qui démarra en trompe avec une musique agréent de son industriel mais... La suite

Anis + Gabirella Cilmi + Still Flyin + Grand Corps Malade + Pascale Picard + Secret chiefs 3 + Abd Al Malik + Arthur H + Steel Pulse + the Go Team + les Ogres de Barback + Capleton (Furia sound festival) en concert

Anis + Gabirella Cilmi + Still Flyin + Grand Corps Malade + Pascale Picard + Secret chiefs 3 + Abd Al Malik + Arthur H + Steel Pulse + the Go Team + les Ogres de Barback + Capleton (Furia sound festival) par Julyzz
base de loisirs de Cergy Pontoise, le 04/07/2009
Furia sound festival 09, 4 & 5 juillet 2009, Cergy Pontoise base de loisirs Arrivée un peu tard sur le son d'Improvisators Dub + Iration Steppas, je recherche désespérément le... La suite

Parc de La Villette, Paris : les dernières chroniques concerts

Mudhoney (Festival Villette Sonique 2012) en concert

Mudhoney (Festival Villette Sonique 2012) par Pierre Andrieu
Parc de la Villette, Paris, le 27/05/2012
Mudhoney, une légende - vivante ! - du grunge, en plein air sous le chaud soleil parisien, devant un public de fans et gratuitement en plus, grâce au festival Villette... La suite

Caribou + The Feeling Of Love + Suuns + Oxbow (Festival Villette Sonique 2011) en concert

Caribou + The Feeling Of Love + Suuns + Oxbow (Festival Villette Sonique 2011) par Pierre Andrieu
Parc de la Villette, Paris, le 29/05/2011
En plus d'être un excellent festival programmant à la Grande Halle de la Villette aussi bien des artistes cultes et pointus que de précieuses découvertes dans les styles... La suite

The Fall (Festival Feedback) par Bertrand Lasseguette
Parc de la Villette - Paris, le 10/07/2005
OUI, oUI, Oui, oUi, oui, ce concert s'est bel et bien déroulé. The Fall, à Paris, c'est possible, ça a eu lieu, j'étais là, Mark Edouard Smith, son leader, aussi légendaire qu'atrabilaire, était là, en chair et en bières. Pas de Joke à l'horizon. C'était de vrais instruments, de vrais amplis, branchés ! Il n'y a pas eu d'averses intempestives,... La suite

SENGE par Mathieu
Parc de la Villette - Paris, le 25 juillet 2004
Vu à Paris. Vocalement les deux leaders du groupe sont très forts. Uniquement avec leurs voix et quelques percussions malgaches, ils mettent le feu. Mais sans mécanique avec une vraie émotion. Ils sont vraiment heureux d'être sur scène. J'aimerais vraiment les revoir mais quand et où ? Je suis prêt pour partir à Madagascar s'il le faut... La suite