Accueil Sam Karpienia en concert
Samedi 23 juin 2018 : 10438 concerts, 25041 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.


Dirty folk from Marseille. Le chanteur de Dupain voyage entre entre les troubadours occitan, l'intensité rock et une violence contenue à la God Speed You Black Emperor. Envoûtant !
La nouvelle formation de Sam Karpienia le chanteur des ex-Dupain, le groupe qui avait dépoussiéré la musique occitane. Font aussi pertie de l'aventure Daniel Castiglione, son compère la cité ouvrière de Port-de-Bouc, à la mandole et de Mathieu Goust à la batterie. Ce projet scelle la rencontre improbable entre les troubadours occitan, l'intensité rock et une violence contenue à la Silver Mt Zion / God Speed You Black Emperor, parenté non pas dans le son mais dans cette tension progressive et carrément obsessionnelle. Les morceaux prennent le temps de durer, souvent sur un long instrumental qui monte en tension, jusqu'à une explosion. Et cette voix habitée, toujours aussi fascinante et qui flirte entre mélopées païennes et rage punk, proche de celle de The Ex. Les textes écrits, chantés en français et en Occitan parlent d'amour, de quotidien et de lutte ouvrières, de voyages, de liberté et s'inscrivent dans la tradition poétique et revendicative des troubadours du sud de la France. Après la sortie d'un disque "Extatic Malanconi",où on les entend dévoiler des liens passionnants entre le goût de l'épure et la puissance, l'écriture et l'expérimentation, l'introspection et la liberté. Le groupe a fait ses preuve sur scène, jusqu'à être sélectionné comme Découverte Printemps de Bourges pour la région PACA.

Sam Karpienia : vos chroniques d'albums
Site

Sam Karpienia : tous les concerts

Sam Karpienia : l'historique des concerts

Je.

31

Mai

2018

Peter Kernel en concert
Peter Kernel + De La Crau Peter Kernel | Sam Karpienia | Nicolas Dick
L'Embobineuse - Marseille (13)

Sa.

26

Mai

2018

De la Crau + F.U.R. + Iranhe La Machine à Coudre - Marseille (13)

Ve.

30

Mars

2018

Sam Karpienia & Anne-Laure Leconte (Guérisseurs) Vidéodrome 2 (13)

Di.

25

Mars

2018

Tony S. en concert
Sam Karpienia's De La Crau ★ The Bongo Hop ★ DJ Tony Swarez Sam Karpienia | Tony S.
Place des Danaïdes (13)

Je.

22

Mars

2018

De la Crau Funiculaire (13)

Sa.

24

Fév.

2018

De la Crau Casa Consolat (13)

Ve.

09

Fév.

2018

Sa.

20

Janv.

2018

Nicolas Dick en concert
De la Crau feat. Nicolas Dick Sam Karpienia | Nicolas Dick
La Meson - Marseille (13)

Sam Karpienia : les dernières chroniques concerts 40 avis

Phocea Rocks court-circuite Cambuza - Los Fralibos, Garces Kelly, Mr Thousand & Ramirez, Moon Rã, De la Crau, Swan Ink, x25x

Critique écrite le 11 juin 2018, par Philippe

La Cambuza, Gémenos 10 juin 2018

Phocea Rocks court-circuite Cambuza - Los Fralibos, Garces Kelly, Mr Thousand & Ramirez, Moon Rã, De la Crau, Swan Ink, x25x en concert

Bon, j'imagine que comme d'hab' si on veut garder en souvenir de cette journée inédite, un truc un peu plus présentable qu'une vingtaine de "likes" sur une page "Evénement" morte (qui seront quand même dupliqués jusqu'à la sixième extinction, dans des datacenter au charbon et aux antipodes, hein !), va falloir la faire à l'ancienne méthode, la seule, la vraie : la chronique avec photo ! C'est que Phocea Rocks qui sort de Marseille, déjà, c'est pas rien en soi. Mais comment se put-ce ? Idée fomentée à la fois par le Président de l'Asso (qui a des attaches, voire de la famille, voire que ce serait un peu comme qui dirait son bled à lui) à Gémenos, 13... et à la fois par un petit punk bien défavorablement connu de vos services, également haut placé dans la hiérarchie du festival et qui lui, aime et se fournit en outre dans cet endroit qu'on appelle la Cambuza - également à Gémenos. Délocalisons ceci dans cela ! Pourquoi ? Afin de rigoler un bon coup, déjà. Ah ! Los Fralibos Et reprendre un de ces risques financiers foufous qui ont fait notre réputation ? Genre amener 300 personnes, ben voyons, un dimanche aprème après la messe et à la place du PMU et de la sieste, presque littéralement à Cuges-les-Pins. Après tout notre asso est... Lire la suite

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion, David Lafore, Manu Theron, Sam Karpienia, ...

Critique écrite le 30 avril 2018, par Pirlouiiiit

La Meson, Marseille 28 avril 2018

Carte Blanche à Hakim Hamadouche : Oriental Fusion, David Lafore, Manu Theron, Sam Karpienia, ... en concert

Voilà typiquement le genre de concerts que j'aime : un de ces concerts où je connais les artistes mais pas les morceaux et où je sais qu'il va se passer quelque chose. Ce n'est pas la première fois que je viens à une Carte Blanche à Hakim Hamadouche, c'est même au moins la 3ème fois. La première c'était déjà à la Meson en 2012 (on y avait croisé Rachid Taha, Manu Théron, Philippe Forcioli, Raymond & Bastien Boni) , la deuxième c'était au JAM en 2016 (on y avait croisé Ed Hosdikian et Ahmad Compaoré - donc Oriental Fusion -, Philippe Forcioli, Francis Livon, Philippe Jardin, Dominique Brunier, Bencha Abbas, Edouard Thommoret, Christian Zagaria, et Bernard Abeille). Cette fois encore il s'agit d'une carte blanche sur deux soirs. Le premier (vendredi) autour de son quartet (composé de Christine Roch, Guy Roch, et Edith Begout) avec comme invités Jean Marc Montera et Ed Hosdikian et le lendemain autour du trio Oriental Fusion (Ahmad Compaoré, Ed et lui) et Manu Theron et David Lafore comme invités. J'avoue que c'est la présence de ce dernier qui m'a fait changé mes plans du week end (nous ne devions pas être à Marseille) ... tellement j'étais curieux de voir ce que ça pouvait donner le mélange Lafore - Hamadouche. Aucun doute que Hakim... Lire la suite

De La Crau feat. Nicolas Dick (Carte Blanche à Sam Karpienia)

Critique écrite le 21 janvier 2018, par odliz

La Meson, Marseille 20 janvier 2018

De La Crau feat. Nicolas Dick (Carte Blanche à Sam Karpienia) en concert

Deuxième soirée carte blanche pour Sam Karpenia au cœur d'une Meson joyeusement bondée. On se faufile entre les tables encore pleines de fins de repas et de verres à moitié rouges. Ça parle anglais, marseillais, occitan ; les chaises s'occupent, s'échangent, se couvrent d'impatience tandis que les musiciens s'installent. Ce soir, pour son projet De la Crau et auréolé des talentueux Manu Reymond à la contrebasse et Thomas Lippens à la batterie, Sam Karpenia boucle la boucle d'un nouveau quartet avec Nicolas Dick et son combo steel guitar (pédalier-chaussettes inclus) avec bottleneck amélioré/ console de mix, pour une ambiance façon thérémine sur fond de voyage psychédélique. "T'as rien compris, c'est un gaffophone !" m'assure mon voisin de chaise et mélomane notoire, Stefan R. Sam Karpenia au gouvernail voix et guitare demi-caisse pour un set d'une heure et demie, comme une petite épopée découpée en plusieurs actes faits de crescendo, de plages atmosphériques et d'explosions soniques. L'atmosphère envoûtante, mélange du chant flamenco de Sam , une corde sensible à elle toute seule, tremolo nomade, qu'accompagnent une contrebasse organique aux cordes slappées, caressées ou martelées par un archet, une... Lire la suite

Sam Karpienia trio (festival les Inovendables)

Critique écrite le 10 décembre 2017, par pirlouiiiit

Leda Atomica Musique, Marseille 25 novembre 2017

Sam Karpienia trio (festival les Inovendables) en concert

Ce soir j'ai peut être placé la barre un peu haut en décidant de voir Sam Karpienia (en trio) au Leda Atomica Musique (dans le cadre du Festival des Inovendables), puis Christophe Leloil power trio au JAM (dans le cadre du festival Jazz sur la Ville) avant de finir la soirée à l'Embobineuse pour voir notamment Machine Chose (la rencontre improbable entre Stéphane Massy et Nicoals Cante) , mais comme sur le papier c'est jouable et que j'ai vraiment envie de voir les 3 c'est dans cette perspective que je pars de la maison en vélo. Première halte au Leda Atomica Musique donc, pour une des très nombreuses date de cette 10ème édition d'un festival qui porte très bien son nom. Et une fois de plus je m'y rends pour y voir un artiste que je connais déjà (quasiment le seul que je connais de leur prog d'ailleurs). En effet ce soir Sam Karpienia est de retour en trio avec Manu Reymond à la contrebasse et Thomas Lippens aux percussions / batterie. L'occasion de voir comme le set a évolué depuis leur passage un peu plus tôt dans l'année à l'Ostau dau Pais Marsehles. Acceuil sympathique (comme à chaque fois) à l'entrée ; ça vient de commencer ; je ne traine pas dans le grand hall (où les dernières productions du label LAM sont en vente à prix... Lire la suite

Sam Karpienia : les chroniques d'albums

Karpienia/Ozdemir/Chemirani : Forabandit

Chronique écrite le 08/09/2012, par Zeu Western Manooch

Karpienia/Ozdemir/Chemirani : Forabandit

Le lyrisme éraillé, écorché et exalté de la poésie produite par le trio Karpienia/Ozdemir/Chemirani pourrait bien sauver la face du Monde. Et quel joli pied de nez à la condescendance de ce dernier de décider d'appeler son projet Forabandit : fusion volontaire des mots "forabandi" ("être mis à l'écart" en occitan) et "bandit". Un choix programmatique s'il en est : la subversion face à l'enfermement et l'introspection pour mieux lutter. Aucun gémissements, geignements enflés et emphase surjouée ici, plutôt un chant à deux voix, puissant et apaisant, porteur de vie et d'émotions. Qu'il s'agisse... Lire la suite

Sam Karpienia : Extatic Malanconi

Chronique écrite le 17/10/2009, par Zeu Western Manooch

Sam Karpienia : Extatic Malanconi

Avec Extatic Malanconi, Sam Karpienia (Gacha Empega, Dupain) revient avec Daniel Gaglione (mandole), Bijan Chemirani (percussions), Mathieu Goust (batterie), le trio qui l'accompagne désormais. Élégamment violente, évolutive et ardente, leur musique ne se donne pas au premier venu et sait malgré tout se faire apprécier. On imagine facilement ce groupe cramer, décomposer et fignoler tout à tour sa substance musicale, pour concocter d'étonnantes recettes ambivalentes, débordant sans baver des cadres et des codes usuels. On sent là-dessus flotter d'exaltantes odeurs faites de révolte et de sensualité. Sur le papier, avec ce trinôme mandoles-percussion-batterie, sans artifice électro-mes-couilles, difficile de ne pas penser à une musique contenue, contrainte même. Et pourtant, ce qui marque c'est cet espace de jeu que Karpienia parvient à dégager. De par son registre sonore et instrumental, le groupe sonne littéralement rock. Mais cette façon... Lire la suite

Galerie Photos

  • 1 - Karpienia - Pirlouiiiit
  • 2 - Karpienia - Pirlouiiiit