Accueil Baltazar Montanaro en concert
Lundi 20 novembre 2017 : 11545 concerts, 24720 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Un violon aux origines hongroises, entre musique traditionnelle et free jazz.

Site

Baltazar Montanaro en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Baltazar Montanaro : l'historique des concerts

Ve.

19

Mai

2017

Miquèu Montanaro en concert
Miquèu & Baltazar Montanaro Baltazar Montanaro | Miquèu Montanaro
L'Éolienne - Marseille (13)

Ve.

21

Avril

2017

Lu.

25

Juillet

2016

Ve.

25

Mars

2016

Ma.

26

Mai

2015

Sophie Cavez & Baltazar Montanaro Baltazar Montanaro | Sophie Cavez
Centre Wallonie Bruxelles - Paris 4 (75)

Sa.

07

Juin

2014

Joutes Musicales de Printemps en concert
I Fratelli Tarzanelli & Alinéa 4 Joutes Musicales de Printemps | Baltazar Montanaro | Alinéa 4 | Pablo Golder
Fort Gibron - Correns (83)

Sa.

07

Juin

2014

Joutes Musicales de Printemps en concert
I Fratelli Tarzanelli Joutes Musicales de Printemps | Baltazar Montanaro | Pablo Golder
Fort Gibron - Correns (83)

Ve.

08

Nov.

2013

Baltazar Montanaro & Pablo Golder & Alinéa 4 Baltazar Montanaro | Alinéa 4 | Pablo Golder
La Fraternelle - Correns (83)

Baltazar Montanaro : les dernières chroniques concerts 4 avis

Duo Montanaro

Critique écrite le 27 avril 2017, par Pirlouiiiit

Ostau dau pais Marselhes, Marseille 21 avril 2016

Duo Montanaro en concert

Il m'aura fallu un paquet d'année pour me rendre compte à quel point aller à un concert me faisait du bien, bien au delà de l'heure passée à découvrir un groupe en live. En fait ce n'est que il y a quelques années, après les premières semaines passées sans concert que je l'ai réalisé. Ce soir je suis un peu à cran / las à cause d'une semaine fatigante (ou alors peut être aurais-je dû prendre des vacances comme beaucoup) du coup lorsque Svet arrive elle finit de coucher les enfants pendant que je file en direction l'Ostau. Ce soir il y avait aussi les Nuits Zébrées au Moulin (pour lesquelles Karim m'avait chopé une invit' pendant les 15 minutes ou cela avait été possible) avec notamment Camille (je serais bien allé voir si elle fait toujours la tronche / se prend toujours autant au sérieux quand elle chante) mais pas envie de courir ou même de foule ; je reste dans le quartier dans cette salle où je ne suis pas allé depuis le très chouette concert de Deltasonic Il faut dire que ce soir il y a le duo Montanaro père fils avec Miquèu et Baltazar; le premier aux flûtes, le second au violon. Si j'ai déjà vu le premier à la grotte des Accoules en 2009 au Café Julien en 2013 au sein de l'éphémère Red Rum Orchestra et plus récemment (en... Lire la suite

Zef

Critique écrite le 09 janvier 2016, par Pirlouiiiit

Intermédiaire, Marseille 08 janvier 2016

Zef en concert

En général mon premier concert de l'année a lieu à l'occasion du vernissage de l'expo photo annuelle Live in Marseille. Cette année elle commencera donc un peu avant puisque ce soir je suis allé accompagner le Phil2Guy au concert de Catalogue aux Demoiselles du 5. A la fin, contrairement à mon habitude (je vieillis) je ne suis pas parti directement à l'Intermédiaire mais ai trainé un peu (trop). Bilan des courses lorsque je suis arrivé à l'Inter il était déjà 23h30 et le groupe sur scène attaquait ce qui allait être le dernier morceau de la soirée. Du coup très honnêtement je serai incapable de vous parler de leur musique. D'autant que j'ai passé le plus clair du morceau à faire des photos floues dans l'obscurité et n'ai pas réfléchi à ce que je pourrais écrire sur leur passage. Il me semble en tout cas que le dernier morceau était entre une tarentelle et un truc breton ; en tout cas un truc dansant et le public a démarré au quart de tour, la plupart dansant à deux sans faire n'importe quoi. Sur scène ils étaient donc 5 : Baltazar Montanaro (le local du groupe - déjà croisé en 2009 et en 2013 dans des registres assez différents) au Violon, Aurélien Claranbaux et Laurent Geoffroy aux accordéons, Damien Dulau à la Guitare... Lire la suite

Tue-Loup, Red Rum Orchestra

Critique écrite le 14 mars 2013, par Sami

Café Julien, Marseille 12 Mars 2013

Tue-Loup, Red Rum Orchestra en concert

Comme un avant gout intimiste du festival Avec Le Temps qui commence dans quelques jours, le Café Julien propose un concert gratuit de Tue-Loup dont j'ai eu la récente surprise qu'ils existaient encore et qu'ils venaient de sortir leur neuvième album. Raté quelques épisodes depuis leurs premiers disques et pas vu à l'époque où ils étaient (un peu) plus médiatisés, l'occasion de les redécouvrir ne se refuse pas. Cerise sur le gâteau, il y a un groupe qui m'est totalement inconnu en première partie, et pas des plus dégueu. Le quatuor en partie Belge Red Rum Orchestra délivre un concert inégalement plaisant. Une musique aux accents Americana entre folk et country, avec une batterie flottante et un violon omniprésent qui, couplé à la voix pleine d'emphase du chanteur, rappelle un peu Venus. Le guitariste qui l'accompagne parfois les choeurs se lâche pas mal sur la deuxième partie du set, un brin plus enlevée, notamment lors d'un morceau qu'ils annoncent "funky". On regrette alors qu'ils n'aient pas commencé avec un de ces titres pour davantage capter notre attention dès le départ. Pas vraiment retenu de titres en particulier si ce n'est leur reprise très à propos du "I'm deranged" de l'omniprésent ces jours-ci... Lire la suite

Merakhaazan / Balthazar Montanaro Nagy / Emmanuel Cremer (Festival Jazz sur La Ville)

Critique écrite le 06 octobre 2009, par Mcyavell

Grotte des Accoules - Marseille 3 octobre 2009

Merakhaazan / Balthazar Montanaro Nagy / Emmanuel Cremer (Festival Jazz sur La Ville) en concert

Déjà programmé l'année dernière dans le cadre de ce même festival, Merakhaazan a dû convaincre puisque le revoilà cette année. La Grotte des Accoules, une pittoresque salle de poche avec une scène du même métal accueille sa contrebasse mais aussi, car il n'est pas seul ce soir, le violon de Balthazar Montanaro Nagy et le violoncelle d'Emmanuel Cremer. Je ne connais aucun des trois mais la visite de leur espace respectif m'a fait découvrir trois véritables créateurs. L'idée d'une rencontre improvisée est judicieuse. Merakhaazan ouvre les débats avec une intro où son archet orientalise la contrebasse. Le violon lui emboîte le pas puis le violoncelle. Complémentarité et osmose des instruments. La plage free qui suit tempère quelque peu mon ardeur mais le final avec son thème prenant m'enthousiasme à nouveau. Pendant que Merakhaazan trouve une solution pour que le lourd et encombrant rideau rouge ne lui chatouille plus le bras, un "Encore de la musique ! Encore de la poésie !" enivré surgit en provenance du bar. Boucles et samples rythment la pièce suivante (ma préférée). Limpidité en sera le maître mot. Limpidité du son du violon de Balthazar Montanaro Nagy dont les doigts de fée puis l'archet ajoutent des percussions. Limpidité... Lire la suite