Accueil Catalogue en concert
Lundi 25 mars 2019 : 10587 concerts, 25421 chroniques de concert, 5246 critiques d'album.

Catalogue : tous les concerts

Sa.

04

Mai

2019

Catalogue L'Intermédiaire - Marseille (13)
21H30 prix libre ou 10 balles avec le disque

Catalogue : l'historique des concerts

Ve.

28

Déc.

2018

Sam Karpienia en concert
Nicolas Dick & Sam Karpienia + Catalogue + Parade Catalogue | Sam Karpienia | Nicolas Dick | (Welcome to the) Parade
Molotov - Marseille (13)

Ve.

26

Oct.

2018

Shiloh en concert
Shiloh // Human Toys // Catalogue Catalogue | Shiloh | Human Toys
Salle Gueule - Marseille (13)

Sa.

22

Sept.

2018

Satan + Catalogue + Morse Satan | Catalogue | Morse
La Salle Gueule, Marseille - Marseille (13)

Ve.

29

Juin

2018

Muro + Kalicia Katakov + Catalogue La Salle Gueule - Marseille (13)

Me.

09

Mai

2018

Marbled Eye, Catalogue La Machine à Coudre - Marseille (13)

Ve.

02

Fév.

2018

Lo en concert
Walking Idiots // Catalogue // Usken Catalogue | Lo
Machine à Coudre - Marseille (13)

Sa.

06

Janv.

2018

Sam Karpienia en concert
Catalogue + Patrice de Bénédetti + l'Amicala Musicala de l' Ostau dau País Marselhés Catalogue | Patrice De Benedetti | Arnaud Fromont | Sam Karpienia
La Machine à Coudre - Marseille (13)

Sa.

16

Déc.

2017

Shun & his Happy Family en concert
Catalogue, Shun & his Happy Family, Capitaine Cookie Catalogue | Shun & his Happy Family
La Ratepenade - Roquevaire (13)

Catalogue : les dernières chroniques concerts 22 avis

Sam Karpienia & Nicolas Dick + Parade + Catalogue (Concert de soutien à la Machine à Coudre #1)

Critique écrite le 31 décembre 2018, par Pirlouiiiit

Le Molotov, Marseille 28 décembre 2018

Sam Karpienia & Nicolas Dick + Parade + Catalogue (Concert de soutien à la Machine à Coudre #1) en concert

Décidément c'est le mois des concerts de soutien ... après les concerts de soutien aux sinistrés de la Rue d'Aubagne, ceux en soutien aux inculpés de la Plaine, hier c'était le premier concert de soutien à la Machine à Coudre. Premier car il y en aura au moins trois autres et une expo (voir en fin de chronique). Pour l'occasion j'ai ressorti le t-shirt qu'on avait fait (merci O. Gasol) pour les 15 ou 20 ans de la Machine. Ce soir c'est le premier et tout le monde était là. Claire et J2P évidemment mais aussi de très nombreux musiciens qui ont déjà joué de très nombreuses fois là bas. Des gens de groupes (on pourrait citer - si il en manque me le dire je complèterai - Massy Inc, Hank !, Phabrice Petitdemange, les Toads, Casse Gueule, x25x, Lee Zeirjick, Statonnels, les Jolis, La Flingue, Elektrolux, Shiloh, Conger ! Conger !, Farouche Zoé, Kill the Thrill, Miettes, Doc Vinegar, Jim Younger'Spirit, Dissonant Nation,... - qui ont été faits par la machine à coudre autant qu'ils ont contribué à faire ce qu'elle est devenu au fil des ans : un lieu incontournable et indispensable à la vie musicale marseillaise. Je n'ai par contre pas vu trop de journalistes .. Bref j'ai envie de dire on était tous là ou presque et le Molotov n'a pas... Lire la suite

Cambarada + Catalogue + Stygmate

Critique écrite le 25 février 2018, par odliz

La Salle Gueule, Marseille 23 février 2018

Cambarada + Catalogue + Stygmate en concert

La Salle Gueule , petite cave aquarium dans le ventre de Marseille, nous emmène ce soir en roadtrip. On démarre tout en douceur avec le post-rock ambiant de Cambarada , soit Yann, son bonnet, sa guitare et ses 1500 pédales. Il nous télescope dans les virages de sa bande-son, entre ambiances feutrées et climax assourdissant, égrenant des notes au tapping ou faisant vibrer une symphonie de pédales d'effets parfaitement maitrisées. On s'aventure en terre inconnue ; les émotions se croisent et nous chavirent par vague, explosent en altérations. Bouquet final de springking, aka la pédale Danelectro avec ce petit rond en caoutchouc sur lequel Yann appuie et qui emplit la salle d'une reverb monumentale, avant d'achever net son set, ce qui lui vaudra un "waw" spontané de l'assistance épatée. Good shot ! Un sirop de pêche plus tard -à défaut d'un pac à l'eau, cocktail peu crédible pour Cookie au bar, dérouté dans son lever du poignet à la pression- je retourne dans le vortex de la cave pour retrouver Catalogue en plein accordage et taillage de bout de gras sur la bonne piste à envoyer. Heureusement le batteur est plutôt conciliant et nos trois cordeux commencent à trancher l'air pour un set crescendo tout en énergie brute. Raphael... Lire la suite

Catalogue + Walking Idiots + Usken

Critique écrite le 04 février 2018, par pirlouiiiit

Machine à Coudre, Marseille 02 février 2018

Catalogue + Walking Idiots + Usken en concert

Avant hier j'étais vraiment fatigué ... aussi le truc raisonnable en sortant du gala des glaces (pendant lequel j'ai pu apprécié les talents cachés de certains et me rendre compte que le hip hop avait encore de beaux jours devant soi) aurait été de rentrer chez moi manger quelques crêpes en famille. Mais voilà c'est aussi ce soir que Usken avait choisi de faire ses débuts en live sur l'invitation de Catalogue que je n'avais non plus pas encore revus depuis l'arrivée de Raphaël à la basse ... Le temps de m'échapper de la Timone, passer chez moi, me changer sommairement lorsque j'arrive à la Machine, Usken en est déjà presque à la moitié de son set. C'est qu'ils n'ont que 6 morceaux à ce jour (dont 4 en ligne). Lorsque je me faufile devant à gauche je ne sais pas encore à quel stade de leur set ils en sont ... par contre le morceau qu'ils sont en train de jouer je le connais. Ah oui dans ma précipitation j'ai oublié de vous dire que Usken c'est le nouveau duo de Yann et Isa respectivement guitariste et chanteuse de feu-LO groupe que j'aurais eu la chance de voir une grosse vingtaine de fois entre 2000 et 2014 ... Trop fatigué pour prendre des notes je ne peux cette fois que compter sur ma mémoire que je tente de ravivais en... Lire la suite

No More + Catalogue

Critique écrite le 08 octobre 2017, par Phil2guy

La Machine à Coudre - Marseille 20 Septembre 2017

No More + Catalogue en concert

Le groupe allemand No More qui s'était fait connaître au tout début des 80's dans le registre " Cold Wave " synthétique (aujourd'hui, les amateurs parlent plutôt de " Dark Synth" ou " Minimal Wave ", allez savoir) est programmé ce soir à La Machine à Coudre. Ces teutons s'étaient surtout illustrés avec un morceau particulièrement culte, l'entêtant Suicide Commando, encore joué aujourd'hui par les DJs spécialistes du genre, à ranger parmi les classiques comme le Eisbar de Grauzone. Le groupe s'est donc reformé depuis quelques années à la faveur de cet engouement. Ils ont été conviés à l'initiative des membres de Catalogue, le trio post punk marseillais dont nous avons déjà dit de nombreuses fois ici le plus grand bien, et qui déclenche ce soir les hostilités soniques. Après avoir joué quelques temps en duo, Catalogue s'est adjoint les services d'un nouveau bassiste, Raphael, qui fait ce soir son baptème du feu. Et il va assurer plus que dignement sa fonction. Le groupe débute fort avec le noisy n°5. On retrouve toujours avec jubilation tout ce qui fait la force du groupe : un son froid hérité du Post Punk, une beat box à la pulsation robotique, des guitares incandescentes et frénétiques aux motifs toujours surprenants, et une énergie... Lire la suite

Catalogue : les chroniques d'albums

Catalogue : 6 Tracks Demo

Chronique écrite le 18/05/2017, par Lev

Catalogue : 6 Tracks Demo

Catalogue, nom très approprié pour une formation à l'esprit globe-trotteur, qui s'est déjà promenée entre Marseille et Osaka, via des bleds du Texas, le tout formant effectivement une belle liste de villes ici et ailleurs, ce qui démontre au passage qu'ils n'ont pas peur de l'avion. Ils expliquent, si on le leur demande, qu'ils font du "Post punk", ce qui est étrange s'agissant d'une courte tendance musicale et surtout vestimentaire qui s'est systématiquement réclamée sans futur, donc à priori, sans postérité. Le groupe est mené par une petite femme de tête, chanteuse et guitariste, au sourire à la Debbie Harry, la mèche toujours sur l'œil, jolie et plutôt charismatique, la voix juvénile et sexy, mais juste ce qu'il faut. Elle a posé les jalons de sa musique dans un duo canaille et polyglotte, Human Toys. Comme les femmes ont parfois besoin des hommes, elle est épaulée par deux partenaires faussement flegmatiques et taciturnes, en public tout au moins : Eric, Mohican splendide de la scène marseillaise, aux chemises toujours soignées et Bruno, exilé tourangeau et jeune premier au crane luisant (supplée depuis par Raphael - ndP : Rudy plutôt non ? - , bassiste italo-martiniquais et spécialiste de Shakespeare.) Il y a de la noirceur... Lire la suite