Accueil Chronique de concert Barrence Whitfield & The Savages + Los Bankalos
Mardi 16 juillet 2019 : 11102 concerts, 25578 chroniques de concert, 5259 critiques d'album.

Chronique de Concert

Barrence Whitfield & The Savages + Los Bankalos

Barrence Whitfield & The Savages + Los Bankalos en concert

Le Molotov, Marseille. 23 Mai 2018

Critique écrite le 31 mai 2018 par G Borgogno

SAVAGE EVENING.
Il y a peu, j'ai revu Barrence Whitfield & The Savages... Pour la quatrième fois (cinquième ?). Et ? Démoniaque! Comme toujours... Et dire que j'ai failli ne pas y aller pour de bonnes raisons (lumbago aigu). Aujourd'hui j'ai la colonne foutue... Mais quand j'ai une douleur au dos, je me dis "minot, tu as eu raison d'y aller... Tu ne souffres pas vain...". Et la prochaine fois qu'il donnera un concert avec ses "Sauvages" ? J'irais !!!


photo Dimitri Chilitopoulos

Tout d'abord, on ne félicitera pas le public marseillais qui ne s'était pas déplacé en masse. Une erreur autant le dire et un peu la honte pour le public dit "rock" de la ville, qui avait certainement TOUTES les vraies bonnes raisons (la flemme, l'émission politique ou une série I-M-M-A-N-Q-U-A-B-L-E à la télé ?). Je galéje mais ça faisait un peu de peine pour ces "musicos" irréprochables qui ont joué comme si ils étaient dans un stade... On peut aussi ne pas aimer et/ou avoir de BONNES raisons pour ne pas venir. Nous sommes d'accord. Par voie de conséquence, on félicitera TOUS ceux qui étaient là (ils se reconnaîtront) et on laissera à un certain D le soin de résumer ce gig : "Encore une très bonne soirée".
Barrence Withfield ne révolutionne, certes, pas, la musique mais... Il propose avec ses "Savages", un groupe d'une efficacité diabolique, "Un cocktail Molotov de R&B, Rockabilly et de Punk", selon les mots de Greg Kat, dans le "Chicago Tribune" assez sauvage. Bref ils n'usurpent pas leur patronyme et leur passage dans cette salle marseillaise... Des Sauvages. Une notion de "sauvagerie" qu'ils déclinent, au-delà de leur nom, dans les titres de nombreux de leurs albums "Call Of The Wild", "Savage Tracks", "Savage Kings", "Dig Thy Savage Soul", "Under The Savage Sky" ou, bien sur, SUR SCÈNE ! Ô combien.


photo Jean Marc de Septemes

Peter Greenberg, le guitariste originel, rentré au bercail depuis 4 opus, est d'une efficacité meurtrière, riffeur fou, il sait lâcher de méchants solos, brefs et incisifs. Il ne se perd pas des d'improbables méandres et arabesques guitaristiques. "Savage". La rythmique (Phil Lenker, démoniaque bassiste et Andy Jody qui semble vouloir détruire son kit) est terrible aussi. "Savage". Le sax de Brian Olive donne ce qu'il faut à l'ensemble pour lui donner le groove essentiel pour faire tourner la machine et mettre des fournis dans les jambes du public. Dansant. Et "savage" ! Que dire du "Savage" en chef Barrence ? Une voix! Malgré une crève sévère (angine) qui lui diminuait les cordes vocales, il a fait le job avec fougue et passion. Ne supprimant que "Ramblin' Rose" de la set-list (sniff). Une set-list assez parfaite faisant la part belle au dernier (très bel) album ("Let's Go To Mars") : "Slowly Losing My Mind", "Pain", "Adorable", "Let's Go To Mars", "I'M going To Leave You Baby" et aux vieilleries incontournables "Bip Bop Bip" ou "Bloody Mary"...

Remercions encore une fois, le Molotov qui sait prendre des risques (et perdre de la thune) pour porter haut et fort les couleurs d'un certain Rock'n'Roll. Les absents ont eu tort... S'ils repassent ces Sauvages (malgré cette -relative- déconvenue), COMME DIT PLUS HAUT, NOUS Y SERONT !!! Et ??? "SAVAGE, SALVAJE, WILD !!!". SAUVAGE, quoi !

On fera justice, ici, à Los Bankalos qui n'ont pas démérité en première partie, finissant leur set avec gout par la reprise de "Chante" de Ronnie Bird. Au risque de redonder, un très bonne soirée. Merci à Los Bankalos, Barrence et ses Sauvages et au Molotov.

Barrence Whitfield And The Savages : les dernières chroniques concerts

Barrence Whitfield And The Savages + The Marshals en concert

Barrence Whitfield And The Savages + The Marshals par Pierre Andrieu
Le Bombshell, Clermont-Ferrand, le 15/10/2015
Pour remédier radicalement à la déprime automnale liée au manque de lumière et donc de chaleur, il existe des solutions simples et peu coûteuses... Comme par exemple se... La suite

Barrence Whitfield and the Savages en concert

Barrence Whitfield and the Savages par Phil2Guy
Le Poste à Galène - Marseille, le 12 Octobre 2013
Depuis plus d'un quart de siècle, le chanteur Barrence Whitfield (de son vrai nom Barry White !) et ses Savages jouent avec une foi inégalée ce qu'ils qualifient comme du " soulful... La suite

Barrence Whitfield & The Savages en concert

Barrence Whitfield & The Savages par Roo-ha-kim
Poste à Galène - Marseille, le 08/04/2012
Puisque l'option "je regarde une énième déculottée de l'OM" est éliminée direction le PAG pour un concert soul / rock'n'roll : Barrence Whitfield and the Savages. J'avoue je... La suite

Barrence Whitfield & The Savages en concert

Barrence Whitfield & The Savages par Philippe
Le Poste à Galène, Marseille, le 08/04/2012
Quand un mec qui voit deux cent concerts par an vous recommande chaudement d'aller voir un groupe un dimanche soir, par principe vous prêtez attention et vous l'envisagez... La suite

Los Bankalos : les dernières chroniques concerts

Cul-Cultura + Los Bankalos + PowerSolo en concert

Cul-Cultura + Los Bankalos + PowerSolo par odliz
Le Molotov, Marseille, le 08/05/2017
Quoi de mieux pour parachever un week-end électoral, de victoire militaire et sympathiquement printanier qu'un triple concert amplifié ? C'est donc d'un pas jovial que l'on... La suite

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. en concert

Rue du Rock #4 (Festival Phocea Rocks) : Shiloh, x25x, Who s Mike, Da Leada, Run Run Run, Le Détail, Catherine Vincent, la Krorale, Lady Flint, Kaao, Kim Jong Hun, Canine, Mr Vertigo, No Exit Only, Jack Face, Laydown, Mon Vier, Swan Ink, Bankalos, Diplomacy Parker, The H.O.S.T. par pirlouiiiit
rue Consolat, Marseille, le 18/09/2016
Chronique bouche trou pour ce qui aura été à ce jour ma plus chouette édition de la Rue du Rock (la première avec la rue ouverte à la circulation, la deuxième avec l'autorisation... La suite

Los Bankalos + Moon Ra en concert

Los Bankalos + Moon Ra par phil2guy
Le Jam - Marseille, le 12/09/2015
La petite salle du Jam, anciennement le Lounge, ouvre à nouveau ses portes après quelques mois de fermeture. Deux formations phocéennes très différentes vont y jouer ce soir :... La suite

Los Bankalos + Mick Wigfall & the Toxics en concert

Los Bankalos + Mick Wigfall & the Toxics par Philippe
Le Molotov, marseille, le 04/11/2016
Chronique d'un genre que j'essaye d'éviter d'habitude, de type "j'ai la flemme, pas pris de notes ni de photos, mais c'est pas sérieux quand même, putain". D'autant moins motivé... La suite

Le Molotov, Marseille. : les dernières chroniques concerts

Decibelles + Venus As A Boy en concert

Decibelles + Venus As A Boy par Sami
Molotov, Marseille, le 30/05/2019
Il fallait du courage pour organiser une soirée rock un jeudi férié, qu'il fait enfin beau et chaud, et que beaucoup d'amateurs de guitares étaient à Nîmes pour l'épuisant Tinals,... La suite

Daniel Romano + Doc Vinegar en concert

Daniel Romano + Doc Vinegar par Gilles Borgogno.
Molotov, Marseille, le 20/05/2019
REVELATION ! Le Molotov (que nous remercions) n'affichait pas la foule des Grands Soirs comme la semaine dernière pour The Shivas et Howlin' City. Pourtant, il y avait trois... La suite

The Chasing Monster, This Patch of Sky en concert

The Chasing Monster, This Patch of Sky par Pipoulem
Molotov, Marseille, le 26/05/2019
Quoi de mieux pour terminer son week-end et éviter le spleen du dimanche soir ? Un petit concert post rock au Molotov bien sûr. Le temps de rentrer me changer, de prendre mon... La suite

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre) en concert

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre) par Philippe
Le Molotov, Marseille, le 25/05/2019
Ce qui devait être une soirée rock hyper-sexy commence hélas par une grosse déception : les Hatepinks ne joueront pas ce soir, à cause d'un problème de santé de leur guitariste.... La suite