Accueil Chronique de concert HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX
Jeudi 20 juillet 2017 : 11673 concerts, 24533 chroniques de concert, 5165 critiques d'album.

Chronique de Concert

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX

HELLFEST 2017 - JOUR 3 : SLAYER, CORONER, EMPEROR, METAL CHURCH, BLUE OYSTER CULT, PENTAGRAM, BLACK STAR RIDERS, HIRAX en concert

Clisson 18 juin 2017

Critique écrite le 10 juillet 2017 par Holy Vier



HELLFEST JOUR 3

Troisième et dernier jour, et canicule attendue avec 33 degrés dans l'après-midi. Heureusement, quasiment rien à voir pour nous sur les mainstages aujourd'hui, on essaiera de rester souvent à l'ombre. On laissera les fans de metalcore se faire cramer par le soleil, hé hé hé ...




HIRAX 14h20 15h00 Altar

Du culte avec les thrasheurs californiens de HIRAX. Le groupe, actif dans les années 80, s'est reformé depuis une quinzaine d'années. Sur scène, ils sont à 1000 %, tels des renards dans un poulailler, pas de quartier ! Katon W, de Pena, le chanteur emblématique du groupe (aka "le diable noir"), dans son beau t-shirt Hellhammer, donne tout, chante, court, saute, tout en souriant, grimaçant, multipliant les clins d'oeil et les signes aux fans des premiers rangs. Avec entre autres les subtils "Baptized by Fire", "Lightning Thunder", "Black Smoke" et "El Diablo Negro", le contrat est rempli.



Le gars est tellement sympa, qu'à la fin il remercie tout le monde : le public, les organisateurs, le gars du son, le gars des lights, et même le caméraman ! Manque plus que les gars de la sécurité à être remerciés (et ils pourraient l'être parce que passer la journée à extirper des slammeurs qui arrivent en vrac à la barrière pour les poser le plus délicatement possible, chapeau les gars !). Je n'ai aucun album du groupe, et je ne pense pas en acheter, mais j'irai bien les revoir en concert, tellement c'est un vrai bon moment de partage de bonheur metallique.




BLACK STAR RIDERS 15h05 15h50 Mainstage 1

Fan de THIN LIZZY, j'attendais avec impatience ce groupe qui est la transformation du LIZZY reformé dans les années 2010, et qui a eu la bonne idée de changer de nom quand il s'est agit de publier de nouvelles chansons. Le classieux Scott Gorham est le seul membre restant du groupe de la grande époque. Avec trois albums, le groupe a moins besoin de piocher dans les titres historiques, et on n'aura droit qu'à deux titres de l'ère Lynott, le reste étant un best of de BLACK STAR RIDERS.



Ricky Warwick au chant est parfait, très respectueux de l'héritage, et prend parfois une guitare pour être le troisième gratteux. Malgré des bons titres, je ne sais pas pourquoi mais j'ai du mal à pleinement apprécier le concert, il faut quand même avouer qu'on est loin du frisson fourni par THIN LIZZY. Déception, ça doit certainement être bien meilleur en salle...

Set list :
All Hell Breaks Loose
Heavy Fire
The Killer Instinct
Finest Hour
Bound for Glory
The Boys Are Back in Town (THIN LIZZY)
Whiskey in the Jar (traditionnel, dans sa version THIN LIZZY)




PENTAGRAM 17h40 18h30 Valley

Rappelez vous en 2009, le groupe avait annulé au tout dernier moment sa venue au Hellfest car le chanteur Bobby Liebling avait oublié son dentier (!!!) aux USA, anecdote un peu pitoyable, même dans Spinal Tap ils n'auraient pas osé. Cette année le groupe sera toutefois bien présent, mais sans Bobby Liebling, qui, et c'est encore plus pitoyable, est en taule pour avoir molesté sa mère qui a 86 ans...



Bon, clairement, on peut le dire, la drogue, c'est de la merde. Sans Liebling, c'est Victor Griffin, le guitariste, qui assure le chant - il le fait d'ailleurs dans son autre groupe PLACE OF SKULLS - mais n'a pas la folie ni le vice de Liebling. Musicalement, ça assure, et les morceaux, piochés principalement dans les deux premiers albums, alignent les riffs fabuleux comme Mr Bean les gaffes. Je les avais vu en 2012 avec Liebling en Espagne, et c'était bien mieux. Là il manquait vraiment les regards hallucinés, les grimaces et la gestuelle improbable de Bobby.

Set list (incomplète) :
Death Row
All Your Sins
Forever My Queen
When The Screams Come
Sign Of The Wolf
Dying World
Wartime
20 Buck Spin


BLUE OYSTER CULT 19h40 20h40 Valley

Un des concerts que j'attendais le plus, c'était celui là, et je n'étais loin d'être le seul, au vu ce qui va suivre. Le BOC en 2017, c'est toujours les deux leaders Buck Dharma (chant et guitare) et Eric Bloom (chant, guitare et claviers), présents depuis la fin des années 60 et seuls rescapés des 25 premières années du groupe, accompagnés depuis une douzaine d'années par Jules Radino à la batterie et Richie Castellano à la guitare et aux claviers et enfin le revenant Danny Miranda à la basse.rnLe public, plusieurs minutes déjà avant le concert, était déjà très excité, fait de plus en plus rare avec la multiplication des concerts et la blasitude (oui ça existe, c'est Ségolène Royal qui me l'a confirmé) qui peut en découler. Applaudissements, acclamations, avant le premier morceau on a l'impression que l'audience réclame un rappel ! La musique d'intro (le générique de Games of Thrones) fait monter la mayonnaise, pendant que le groupe arrive sur scène et patiente jusqu'à la fin du thème, et enchaîne sur un de leur innombrables classiques, "The Red & the Black". La set list est quasi exclusivement basée sur les albums des années 70, seul le génial "Burnin' for You" est postérieur (1982). Entre chaque titre, et même à l'occasion de chaque moment plus calme ou à au terme de chaque solo, ce sont presque des ovations qui s'élèvent, ambiance incroyable, en 30 ans de concert j'ai peu de souvenir d'un tel accueil. Après un excellent "ME 262",c'est "Then Came the Last Days of May", sublimé par les solos de guitare de Castellano et Dharma (avec le premier cité qui arrive à dépasser le maître Dharma, ce qui n'est pad un mince exploit, et récolte une énorme ovation), et après un plus anecdotique "Tattoo Vampire", c'est un hurlement qui retentit et le monstrueux riff de "Godzilla" qui retentit pour cinq minutes de pur heavy metal, quel grand moment ! Et que dire de la suite, avec un autre tube "(Don't Fear) The Reaper" et les deux classiques "Hot Rails to Hell" et "Cities on Flame With Rock and Roll", avec encore standing ovation finale. Malgré un Eric Bloom en retrait (ses 72 ans doivent lui peser), le groupe a été aussi grandiose que le public, et ce concert devrait longtemps rester dans la mémoire de ceux qui y étaient.

Set list :
The Red & the Black
Golden Age of Leather
Burnin' for YournME 262
Then Came the Last Days of May
Tattoo Vampire
Godzilla
(Don't Fear) The Reaper
Hot Rails to Hell
Cities on Flame With Rock and Roll




METAL CHURCH 21h50 22h50 Altar

Après la déculottée donnée par le BOC, pause restauration, et on se place pour un des trop rares groupes de Heavy Metal du week-end. METAL CHURCH en souvent considéré comme un groupe de 2ème division, mais je place deux de leurs albums (le 1er album en 1984 et The Human Factor en 1991) dans les chefs d'oeuvres du genre, et c'est donc avec un vraie excitation que j'attends le groupe. Et aucune déception, dès les premières secondes, le son énorme et l'énergie dégagée par le groupe me scotche, et les regards échangés avec les copains montrent que l'impression est partagée. Le groupe, avec le seul Kurdt Vanderhoof comme rescapé des tout débuts, est mené par Mike Howe, bondissant et enthousiaste, et vocalement parfait. Les autres musicos sont aussi à fond dans l'attitude metal, avec notamment Stef Howland, l'ex batteur de WASP. La set list est un mélange de 3 titres du dernier album et des vieux classiques (période 1984-1990). Kurdt Vanderhoof est impressionnant de charisme et de classe, il me fait de suite penser à Wolf Hoffmann, grand, chauve, sourire ravageur, attitude cool mais 100% metal.



L'analogie avec ACCEPT est aussi évidente en ce qui concerne la puissance scénique du groupe : les deux sont de vraies machines de guerre. Les 3 titres de The Human Factor et Beyond the Black, du 1er album, sont les meilleurs moments du concert, hymnes à la gloire du heavy metal US, qui fait plutôt rare dans le style, mélangent pur heavy, mélodies et feeling incroyable. L'heure de concert est passée à vitesse grand V, j'en aurai bien repris pour une heure de plus. Grosse surprise de la journée, je ne les croyais pas à ce niveau. Anciens adeptes et nouveaux convertis, prosternons nous tous devant l'église du metal.

Setlist :
Fake Healer
In Mourning
Needle and Suture
Start the Fire
Date with Poverty
No Tomorrow
Killing Your Time
Beyond the Black
Badlands
The Human Factor


EMPEROR 22h55 23h55 Temple

Changement complet de style avec les mythiques EMPEROR, qui faisaient partie des tout débuts de la scène black metal norvégienne au début des années 90, et qui sont de retour depuis quelques années pour de rares concerts évènements. Ce soir, c'est leur 2ème album Anthems to the Welkin at Dusk qui est mis à l'honneur pour son 20ème anniversaire. Je ne suis pas connaisseur de leur musique, mais le son du groupe est puissant, clair et accrocheur, mais me semble un peu brouillon (bon, c'est du black quoi). Samoth le leader (son pseudo perd de son aura quand on sait que c'est tout simplement Thomas à l'envers), malgré son look inhabituel avec petite barbe taillée et lunettes, est charismatique, et la cohésion du groupe est réelle (et pppffffou, quel batteur incroyable !). Le public est acquis dès le début, et EMPEROR déroule devant ses sujets, impressionnant de maîtrise.

Setlit :

Ye Entrancemperium
Thus Spake the Nightspirit
Ensorcelled by Khaos
The Loss and Curse of Reverence
The Acclamation of Bonds
With Strength I Burn
The Wanderer
Curse You All Men!
I Am the Black Wizards
Inno a Satanarn


CORONER 00h00 01h00 Altar

Autre groupe culte, les trois suisses de CORONER (avec depuis la reformation l'ajout d'un 4ème membre qui joue des samples sur un PC portable) qui depuis leur reformation au Hellfest en 2011 continuent de faire quelques concerts par an. J'avais eu la chance de les voir à la grande époque du No More Color tour en 1990, et je les ai revus l'an dernier pour un décevant concert en début d'après-midi en plein soleil au RockFest de Barcelone. Là, les conditions étaient bien différentes, sous une tente et à minuit, on est dans une ambiance bien plus propice pour apprécier le concert. Le niveau technique du trio est impressionnant, mais le côté statique dessert l'accroche visuelle. Côté set list, depuis la reformation, je leur fait le même reproche : petit rappel sur l'histoire du groupe, le pur techno-thrash du groupe à leurs débuts s'est transformé à partir de leur 4ème album Mental Vortex et encore plus sur le suivant Grin en quelque chose de beaucoup plus froid, avec des sonorités industrielles. Malheureusement pour moi qui n'a jamais accroché à cette "nouvelle" approche - qui date d'il y a 25 ans, la set list fait la part belle aux titres de Mental Vortex et Grin. Et comme je suis parti 10 minutes avant la fin pour ne pas rater SLAYER, sur les 4 titres tirés des 3 premiers albums qui ont été joués ce soir, j'en ai raté 2 ...

Setlist :

Golden Cashmere Sleeper, Part 1
Internal Conflicts
Serpent Moves
Divine Step (Conspectu Mortis)
Semtex Revolution
Tunnel of Pain
Metamorphosis
Masked Jackal
Grin (Nails Hurt)
Reborn Through Hate
Die by My Hand




SLAYER 00h50 01h50 Mainstage 2

Dernier groupe du week-end, et quoi de mieux pour finir que les rois du Thrash SLAYER ! Bon, pas d'enthousiasme à outrance, c'était pas le meilleur concert du groupe. Petit chevauchement entre CORONER et SLAYER oblige, et bien que je sois parti avant la fin du concert des suisses, j'ai raté les deux premiers titres, mais rien de grave, c'étaient des titres relativement récents, je m'en passe. Du coup, j'ai eu une set list 1986 -1990 à part un seul titre, le bonheur !



Tom Araya sait que c'est le dernier concert des trois jours pour les festivaliers, et comprend la fatigue du public qui réagit assez mollement. Araya, de bonne humeur, compare même en rigolant les spectateurs à des zombies ("it's zombie hour ?"). Côté guitares, c'est la boucherie avec Kerry King et Gary Holt qui riffent et headbanguent comme des fous. Araya, depuis ses problèmes de santé, reste visuellement plus sobre (il est interdit de headbanging ...), mais arrache tout vocalement. Avec pas moins de cinq (!) extraits de "Seasons in the Abyss" (qu'on avait justement révisé dans la bagnole en venant à Clisson) et les meilleurs moments de Reign in Blood et South of Heaven, malgré la fatigue cumulée, il ne pouvait pas y avoir de meilleure fin à ce week-end. SLAYER reste indétrônable au royaume du Thrash.



Set list :

Repentless
Disciple
Mandatory Suicide
Hallowed Point
War Ensemble
Postmortem
Spirit in Black
Dead Skin Mask
Hate Worldwide
Seasons in the Abyss
South of Heaven
Raining Blood
Angel of Death


Voila, concert de SLAYER terminé, c'est l'heure de rentrer, la gorge un peu serrée pour ma part. En quittant le site, on passe devant la Temple où "joue" PERTURBATOR, un DJ qui passe de la techno typée 80s (Miami Vice style). Insupportable pour mes oreilles, mais la tente est pleine, il en faut pour tous les goûts, mais c'est juste dommage que ce soit le dernier son entendu sur ce Hellfest. Je vous aurais bien parlé du concert de LINKIN PARK, mais comme j'avais plus de 12 ans, la sécurité ne m'a pas laissé rentrer. Dommage, ça devait être trop génial !

Quel week-end ! Pour ma première venue à Clisson, je comprends parfaitement l'aura du Hellfest. Un choix immense que ce soit en quantité ou en qualité de groupes dans tous les styles, on ne peut que trouver son bonheur à chaque instant, et si on rajoute la beauté du site et de ses décors et la qualité de l'organisation, on a juste envie de revivre ces moments l'année suivante ! En tout cas, avec tous ces signes du metal qu'on a fait pendant ces trois jours, on a dû doubler la fortune de Gene Simmons !


Hellfest : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Hellfest 2016 2ème jour (Twisted Sister, Loudness, Glenn Hughes, Sixx : A.M., Foreigner, Joe Satriani, Disturbed, Within Temptation) + hommage Lemmy Kilmister en concert

Hellfest 2016 2ème jour (Twisted Sister, Loudness, Glenn Hughes, Sixx : A.M., Foreigner, Joe Satriani, Disturbed, Within Temptation) + hommage Lemmy Kilmister par Abigail Darktrisha
Clisson, le 18/06/2016
LOUDNESS 12h15 - 12h45 Pour leurs 35 ans d'existence, les très cultes et très rares Japonais de Loudness nous font l'honneur d'une petite visite. En effet, pas revenus... La suite

Blue Öyster Cult : les dernières chroniques concerts

D.A.D. + Blue Öyster Cult + Motley Crüe + Slash + Ozzy Osbourne (Hellfest 2012) en concert

D.A.D. + Blue Öyster Cult + Motley Crüe + Slash + Ozzy Osbourne (Hellfest 2012) par Abigail Darktrisha
@ Hellfest 2012 Clisson, le 17/06/2012
En ce troisième et dernier jour du Hellfest Festival, la fatigue se fait ressentir et je déciderai de ne regarder de près que quelques groupes précis, à commencer par les... La suite

Blue Oyster Cult + Uriah Heep en concert

Blue Oyster Cult + Uriah Heep par Jorma
L'Olympia Paris, le 06/09/2009
Reprise de la saison des pèlerinages en ce doux mois de septembre, et c'est en direction de Paris et de l'Olympia que la procession me mène, pour un concert initialement prévu au... La suite

Blue Oyster Cult en concert

Blue Oyster Cult par Gandalf of Fortune
L'Usine - Istres, le 14/09/2008
Étrange tournée francaise que celle des Blue Oyster Cult, qui déjà passent rarement par chez nous. Mais enchaîner Magny Cours, Dunkerque, Istres et Monaco, on peut dire que c'est... La suite

Coroner : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2011 - 2ème journée : Scorpions, Bad Brains, Coroner, Thin Lizzy, Destruction, Sodom, Kreator, Whiplash, Mekong Delta, Angel Witch, The Haunted, U.F.O., Municipal Waste en concert

Hellfest 2011 - 2ème journée : Scorpions, Bad Brains, Coroner, Thin Lizzy, Destruction, Sodom, Kreator, Whiplash, Mekong Delta, Angel Witch, The Haunted, U.F.O., Municipal Waste par Abigail Darktrisha
Clisson, le 18/06/2011
Cette journée sera la plus forte en émotions avec l'hommage rendu à Patrick Roy après le concert de Scorpions. Très axée thrash Allemand et Américain, la main stage 2 proposera... La suite

Rock Fest Barcelona 2016 : Impellitteri, Thin Lizzy, Twisted Sister, David Coverdale,Tyketto, Slayer, Iron Maiden, Blind Guardian, Kreator, MSG, Moonspell, Dragonforce, Loudness, Grave Digger, Coroner, Amon Amarth en concert

Rock Fest Barcelona 2016 : Impellitteri, Thin Lizzy, Twisted Sister, David Coverdale,Tyketto, Slayer, Iron Maiden, Blind Guardian, Kreator, MSG, Moonspell, Dragonforce, Loudness, Grave Digger, Coroner, Amon Amarth par Gandalf
Santa Coloma de Gramenet, le 17/07/2016
Nous voici de retour dans la magnifique ville de Barcelone pour assister à notre deuxième édition du RockFest Barcelona, qui nous avait conquis dans les grandes largeurs l'an... La suite

Slayer : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Slayer en concert

Slayer par Gandalf
Zénith de Paris, le 26/10/2015
Sur la scène Thrash, en concert, il y a Slayer et puis il y les autres... Ils l'ont encore démontré fin octobre dans un Zénith parisien très très bien garni. Et moi j'ai encore... La suite

 Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime en concert

Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime par Gandalf
Clisson, France, le 20/06/2014
"On the road again after all these years ! Eh oui, après 10 années de Festivals intenses, suivies de 4 ans de diète, me voici de retour dans ce qui est devenu l'un des plus gros... La suite

Slayer en concert

Slayer par Pouille-pouille
La Paloma - Nîmes, le 18/06/2014
A la question "Quel mot définirait le mieux Slayer ?", le défunt guitariste Jeff Hanneman, fondateur du groupe, répond en 2009 : "La haine. [...] Dès que l'on intègre Slayer,... La suite

Clisson : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) en concert

Hellfest 2016 3ème jour (Tarja, Gojira, Bling Guardian, Slayer, Amon Amarth, Megadeth, Ghost, Black Sabbath, King Diamond) par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2016
TARJA 15h50-16h40 En ce 3ème et dernier jour c'est un peu plus tard dans la journée que débutera pour nous les festivités avec le métal symphonique Finlandais de Tarja... La suite

Hellfest 2016 2ème jour (Twisted Sister, Loudness, Glenn Hughes, Sixx : A.M., Foreigner, Joe Satriani, Disturbed, Within Temptation) + hommage Lemmy Kilmister en concert

Hellfest 2016 2ème jour (Twisted Sister, Loudness, Glenn Hughes, Sixx : A.M., Foreigner, Joe Satriani, Disturbed, Within Temptation) + hommage Lemmy Kilmister par Abigail Darktrisha
Clisson, le 18/06/2016
LOUDNESS 12h15 - 12h45 Pour leurs 35 ans d'existence, les très cultes et très rares Japonais de Loudness nous font l'honneur d'une petite visite. En effet, pas revenus... La suite