Accueil Chronique de concert Les Jolis
Mardi 18 février 2020 : 10823 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Les Jolis

Les Jolis  en concert

Lollipop Music Store, Marseille 21 février 2009

Critique écrite le par


Grosse soirée en perspective pour les Jolis qui organisent aujourd'hui la "Release Party" de leur bien ... joli premier vinyl. Ils commencent par un showcase au Lollipop Music Store, devant ce qu'on pourrait appeler le gratin de la scène punqueroque locale (en tout cas une partie représentative). Pas tout ça d'avoir 4 lignes dans Rock'n'Folk (on se demande bien comment d'ailleurs ?), mais il y a des passages obligés vers la gloire et c'en est un, indéniablement, qu'une Release Party Lollipop/Machine à Coudre...


Un poil flippés, ils courent donc dans tous les sens pour préparer le set, d'autant qu'une partie de leur matos est déjà à la Machine à Coudre. Pendant ce temps, indifférents à leur stress, nous blaguons en épuisant par ailleurs ce pauvre Paulo qui passe la soirée à ouvrir des Hooegarden - lui qui croyait pourtant avoir ouvert un magasin de disques. Au fait, les zolies photos de LiveinMarseille y sont exposées et vous attendent ! Sauras-tu retrouver la photo dont le chanteur, le soir du vernissage, a arraché la légende qui ne lui convenait pas sous prétexte que ça parlait de ses testicules ?


A l'occasion on constate aussi avec plaisir que ces jeunes gens à casquette sont courtois, du genre à vous remercier d'avoir pris 2 heures pour écrire une chronique sur eux. Pas ces vieux chnoques des Hatepinks qui auraient fait un truc pareil, et d'ailleurs je ne sais pas s'il faut s'en réjouir sur un plan existentiel (est-ce vraiment une attitude raisonnable pour un jeune con de poseur ?) Bref une fois la scène prête, les Jolis commencent un petit set nerveux, carré, efficace, sonique (quand on pense qu'à l'origine il était question de ne faire que des concerts unplugged dans ce magasin !).


Les 4 gaillards se démènent comme des beaux diables, au premier rang desquels leur chanteur, sautillant et nerveux, qui termine certaines phrases au bord de l'étouffement...Très mobiles des genoux (eh oui), ils ont le temps de jouer une bonne partie de leur disque, avec entre autres les percutantes Albert Hofmann, Love, Scanner et autre Kreuzberg Girl... Tout ceci est certes assez référencé, pour ne pas dire mille fois entendu, mais c'est assez pimpant et frais pour qu'on tombe, une fois de plus dans le panneau : encore un groupe qu'on va vouloir porter bien haut et qu'on a envie de défendre d'instinct.


Par ailleurs il n'est pas interdit de faire remarquer que pour des gens qui chantent du rock en français, ils s'en sortent nettement mieux que les Naast, BB Brunes et consort, faisant plutôt penser aux bons moments des Second Sex. Pour la suite et malgré une ferme intention de retourner les écouter sur la ô combien mythique scène de la Machine à Coudre, je tombe personnellement dans un traquenard (un excellent restaurant avec de bons amis).


Enfin libéré à 23 h 50, et au vu de la durée supposée d'un concert composé de deux jeunes groupes de punks, je fais le calcul que ça ne vaut plus le coup... Cela étant quand l'un de vous, les veinards qui y étiez, aura dessaoûlé, il n'aura qu'à écrire la suite de la soirée. A LiveinMarseille pour des raisons éthiques il nous est interdit par contrat de dire plus de deux fois par semaine du bien d'un même groupe. Parce que tôt ou tard on finit par dire qu'ils sont sympathiques et approximatifs, et ça fait des histoires...

Hep, une petite vidéo par ici !

Les Jolis : les dernières chroniques concerts

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) en concert

the Irritones + les Jolis + the Calvities (soirée de soutien à Relax-O-Matic) par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 10/12/2011
Après un samedi commencé au Roll'Studio et continué au Poste à Galène me voici donc à la Machine à Coudre (après être passé au Paradox où la soirée Meltin'Art n'a pas encore... La suite

Les Jolis + The Hatepinks en concert

Les Jolis + The Hatepinks par Zhou
La Machine à Coudre - Marseille, le 13/06/2009
Après 6 ans - pile poil - de bons et loyaux services, les Hatepinks ont décidés de s'enterrer. Et pour de bon cette fois. Oublié le pseudo concert d'adieu d'octobre ! Cette fois... La suite

French Connection : Cowboys from outerspace + Arondes + Jolis en concert

French Connection : Cowboys from outerspace + Arondes + Jolis par stephane
Cabaret aléatoire Marseille, le 23/05/2009
Seconde soirée du festival French Connection au Cabaret Aléatoirement rempli. Une centaine de kids seulement ont eu le courage de braver la dictatoriale soirée de foot pour venir... La suite

Dimi Dero Inc + Les Jolis en concert

Dimi Dero Inc + Les Jolis par Mystic Punk Pinguin
Machine à Coudre - Marseille, le 11/10/2008
La Machine à Coudre, phare de nos nuits rock, m'attire encore avec une belle affiche de la team Relax-o-Matic. pour 5 euros, faire le plein de décharges soniques, c'est toujours... La suite

Lollipop Music Store, Marseille : les dernières chroniques concerts

Moon Rã en concert

Moon Rã par Philippe
Lollipop Music Store, Marseille, le 14/02/2020
14 février, Fête des Amoureux depuis plusieurs siècles, dit-on... Mais amoureux de quoi ? Pourquoi pas du rock, après tout... En tout cas, en arrivant au Lollipop Music Store... La suite

Los Bankalos  en concert

Los Bankalos par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 31/01/2020
Grosse soirée, comme tous les vendredi soirs, puisque j'ai prévu cette fois d'aller en famille au Lollipop pour voir Los Bankalos et Stoof qui devrait passer par là, avant de... La suite

Farouche Zoé & les Garçons Electriques en concert

Farouche Zoé & les Garçons Electriques par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 24/01/2020
N'ayant pas pris de notes hier j'ai intérêt à ne pas trainer pour faire une petite chronique sinon j'aurai tout oublié. Vendredi, fin d'une longue semaine où Svet était à Tours,... La suite

Bird in Shell en concert

Bird in Shell par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 16/01/2020
Ce soir j'ai réussi à sortir suffisamment tôt pour aller chercher les enfants et même manger des peleminis avec eux avant de repartir, seul cette fois, au Lollipop. Pour être... La suite