Accueil La Coopérative de Mai - Clermont Ferrand
Vendredi 16 novembre 2018 : 12512 concerts, 25245 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.

La Coopérative de Mai - Clermont Ferrand

Rue Serge Gainsbourg
63100 Clermont Ferrand

Plus d'info :

La Coopérative de Mai : Dernières news

Yak, The Schizophonics et Howlin' Jaws en concert [Le 07/11/2018] A l'occasion des Nuits de l'Alligator, Yak, The Schizophonics et Howlin' Jaws seront en concert le 18 février 2019 à La Maroquinerie(Paris), le 19 au 106(Rouen), le 20 à La Coopé(Clermont), le 21 à La Vapeur(Dijon) et le 22 à L'Autre Canal(Nancy). Billets:
En concert le 20/02/2019
Aya Nakamura en concert à l'Olympia et en tournée [Le 25/10/2018] Les fans des tubes "Djadja" (vidéo vue 199 millions de fois sur youtube), "Comportement" (59 millions de vues) et "Copines" (57 millions de vues) peuvent se réjouir : Aya Nakamura est déjà de retour avec un nouvel album (qui arrive après "Journal Intime", son 1er opus paru en...
En concert le 25/05/2019

La Coopérative de Mai - Clermont Ferrand : les prochains concerts

Me.

28

Nov.

2018

Vaudou Game en concert
Vaudou Game
Vaudou Game
20H30 21.80 €

Ve.

30

Nov.

2018

Delgres
20H30 22 €

Sa.

01

Déc.

2018

Dub Coast #3
23H 18.8 €

Ve.

07

Déc.

2018

Miossec en concert
Miossec
Miossec
20H30 25 €

Ve.

14

Déc.

2018

Ryan Porter
20H30 27 €

Je.

10

Janv.

2019

Hip Hop Coast #1
20H30 22.00 €

La Coopérative de Mai : les dernières chroniques concerts 556 avis

Unknown Mortal Orchestra + Yuno

Critique écrite le 06 novembre 2018, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 1er novembre 2018

Unknown Mortal Orchestra + Yuno en concert

Jeudi 1er novembre, c'est la sinistre Toussaint (aka la fête des morts) et il y a Unknown Mortal Orchestra qui est programmé à la Coopérative de mai, le hasard fait parfois bien les choses pour éviter le spleen... En tournée mondiale pour défendre comme il se doit "Sex & Food", son dernier album (paru sur le renommé label Jagjaguwar et qui contient la bombe "Hunnybee", vue plus de 12 millions de fois sur youtube), le désormais très populaire groupe basé à Portland, dans l'Oregon, arrive en tourbus avec une première partie, le prometteur Yuno et son hit euphorisant "No going back", un lighteux et un ingé son, pour donner un concert dans ce qui doit être l'une des plus petites salles de son tour du monde. A peine deux jours après, UMO (pour les intimes) se produira en live devant la foule de la Grande Halle de La Villette pour le Pitchfork Music Festival Paris, mais ce soir le public n'est pas aussi nombreux qu'il aurait dû l'être, il est composé de hipsters fans du groupe et très enthousiastes, qui saluent chaque début et fin de morceau. Petit point mode : la palme du look revient haut la main au sosie du lamentable Lomepal, avec ses lunettes des années 70, sa veste en fourrure et son chignon... Déjà vu en 2015 lors d'un bon concert... Lire la suite

Fontaines D.C. (Europaclub)

Critique écrite le 05 novembre 2018, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 30 octobre 2018

Fontaines D.C. (Europaclub) en concert

Après un ignoble week-end passé dans un brouillard à couper au couteau puis de massives chutes de neige en altitude pour débuter la semaine, inutile de dire qu'on est ravi de pouvoir redescendre en ville (à la faveur d'un très rapide et miraculeux réchauffement des températures) pour assister au show concis et très percutant des prometteurs Irlandais de Fontaines D.C. à La Coopé... Car c'est le genre de set éclair qui réconforte en un clin d'œil, qui donne envie de faire la fête jusqu'au bout de la nuit, voire qui suscite le désir de partir avec le groupe pour le suivre à chaque étape de sa tournée. S'ils n'ont rien inventé (et ne prétende pas le contraire !) et s'ils sont encore au tout début de leur carrière (pas d'album disponible, que des EP jusque-là), les cinq Dublinois ont tout pour impressionner durablement et refaire le coup du désormais fameux groupe Shame : écumer toutes les salles du monde entier façon blitzkrieg, avant de prendre le temps d'enregistrer un premier album imparable, puis en remettre une couche en mettant tout le monde à genoux avec une nouvelle tournée monstre. Comme les brillants auteurs de Songs of praise, les gamins ultra doués de Fontaines D.C. sont à classer dans la catégorie post... Lire la suite

Grand Blanc + Octobre Novembre

Critique écrite le 24 octobre 2018, par Dissy

Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 18 octobre 2018

Grand Blanc + Octobre Novembre en concert

On attendait cet événement depuis un certain temps. Non, je ne parle pas de la sortie de l'album "pompe à fric" posthume de Jo... pfff, faut pas déconner. Non, ici, on évoque la venue de Grand Blanc à la Petite Coopé. Frissons, de plaisir, garantis. Octobre/Novembre On arrive pile au début de la première partie, ça commence à l'heure, comme d'habitude à la Coopérative de Mai. Les Clermontois d'Octobre/Novembre ouvre la soirée, devant, avouons-le, une maigre assemblée. Soit. Ça ne nous empêchera pas de nous mettre en parfaite condition grâce à leur fusion de pop, new wave et post punk synthétique aux nombreuses influences, lorgnant notamment sur les 80's. Le quatuor joue les titres de leur album intitulé Glove Of Pain sorti en début d'année. Le son est très bon, les lumières bien exploitées, avec toutefois une tendance à l'abus de lights clignotantes qui contrarie un peu nos pauvres yeux. Après un premier titre qui nous met "doucement" dans l'ambiance, on se prend en pleine face les lignes de basses fougueuses, du bassiste qui l'est tout autant, dès le second. Du côté vocal, c'est percutant, totalement habité, et emmené avec beaucoup de conviction. Entourant ce duo exalté, le guitariste et claviériste, plus posés, ne sont pas en... Lire la suite

Cabbage (Festival Europavox 2018)

Critique écrite le 18 juillet 2018, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 29 juin 2018

Cabbage (Festival Europavox 2018) en concert

Déjà aperçus au Printemps de Bourges lors d'un excellent show en avril 2018, les énervés Anglais de Cabbage (traduction : "le chou") ont fait également forte impression fin juin dans le cadre du festival Europavox sur la scène Factory (située devant la Coopérative de mai, à Clermont-Ferrand)... Juste avant 21 heures, devant un public copieux et plutôt chaud, les auteurs du très bon et bien punk Nihilistic Glamour Shots se la jouent décontractés et branleurs en arrivant sur scène en shorts, chaussettes et même avec un petit drapeau français dans le... cul (ou plutôt accroché à l'arrière du short) pour l'un des deux leaders du groupe originaire de Mossley, près de Manchester. C'est vraiment trop chuppee cette petite attention francophile ! Coincé entre deux têtes d'affiche programmées sur la grande scène, Feu! Chatterton et Jain (pas de commentaires), Cabbage tire son épingle du jeu sur le parvis de La Coopé auprès des fans de post punk et de rock indé avec un peu moins d'une heure de tubes à hurler au pub en buvant des grandes pintes de bières... voire en cherchant la bagarre devant, après la fermeture. Il fait beau et chaud, on se désaltère allègrement en dodelinant de la tête sous une déferlante de morceaux percutants dans... Lire la suite

Sunflowers (Festival Europavox 2018)

Critique écrite le 14 juillet 2018, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 28 juin 2018

Sunflowers (Festival Europavox 2018) en concert

Méga claque administrée par le duo de garage psyché Sunflowers dans le club (bourré à craquer) de La Coopé à l'occasion du festival Europavox ! Il est 20 heures 45, on arrive la fleur au fusil, sans rien attendre de particulier et là ce n'est pas le drame, mais la totale branlée ! Qui nous est infligée par deux jeunes Portugais totalement sauvages et sexy, Carol Brandão, à la batterie malmenée et au chant crié, et Carlos de Jesus, à la guitare très électrique et aux aboiements vocaux de malade mental. Cheveux au vent provoqués par un incessant headbanguing (à la limite du dangereux pour le cerveau, il faudrait demander l'avis d'un médecin sur ces pratiques), hallucinante énergie positive, morceaux hystériques (mais pas que) et belle influence Thee Oh Sees, les dénommés Sunflowers nous sortent vraiment le grand jeu, en donnant tout ce qu'ils ont dans les tripes... Et passée la bonne première impression, le duo sait faire durer le plaisir, en maintenant l'attention sur la durée et l'envie de remuer la tête comme un authentique débile. Avec son look de métalleux ultra chevelu à la Charles Moothart (sémillant guitariste et batteur de Ty Segall), son chant dément à la John Dwyer, son jeu de gratte barré (à la John D.... Lire la suite

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan

Critique écrite le 11 juin 2018, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 29 mai 2018

Ty Segall And The Freedom Band + Mike Donovan en concert

Presque 4 ans après son mémorable dernier passage à La Coopé à l'occasion du Manipulator Tour, Ty Segall a effectué un retour tonitruant mais chaotique dans la salle de Clermont-Ferrand à l'occasion de sa tournée pour promouvoir l'album Freedom's Goblin, l'un des meilleurs de sa carrière pourtant riche en disques forts... Mike Donovan En première partie, on passe un excellent moment en compagnie d'un vieux pote de Ty Segall, le très bon Mike Donovan. L'homme se révèle être un excellent sonwriter folk rock capable de captiver son auditoire en une poignée de chansons, toutes vraiment chiadées et bien foutues. En solo intégral, avec sa seule guitare et son micro, Donovan impressionne avec ses titres à la fois accrocheurs et tarabiscotés. On pense parfois à Syd Barrett de Pink Floyd pour cette voix habitée et ce jeu de guitare aussi original qu'imprévisible. Bref, Mike Donovan c'est la classe ! Ty Segall And The Freedom Band Après un début de soirée calme et de qualité supérieure donc, on poursuit dans un registre beaucoup plus rock 'n roll et garage avec le groupe Ty Segall And The Freedom Band, qui démarre pied au plancher avec une volée de titres supersoniques et jouissifs : "Wave Goodbye ", "Fanny Dog", "Finger",... Lire la suite

Accès