Accueil La Coopérative de Mai - Clermont Ferrand
Lundi 18 décembre 2017 : 10600 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

La Coopérative de Mai - Clermont Ferrand

Rue Serge Gainsbourg
63100 Clermont Ferrand

Plus d'info :

La Coopérative de Mai : Dernières news

The Liminanas au Trianon & en tournée [Le 08/12/2017] En attendant la sortie en 2018 de son 5ème album nommé "Shadow People" (1ers extraits "Istambul is Sleepy" et "Shadow People"),The Liminanas annonce qu'il sera en concert le 29 mars 2018 au Trianon à Paris et en tournée en 2018 ! Dates + billets en vente ici :
En concert le 16/03/2018
Bertrand Cantat à l'Olympia et en tournée [Le 07/12/2017] Après la sortie le 1er décembre 2017 de son premier album sous son nom, "Amor Fati", Bertrand Cantat sera en concert à l'Olympia de Paris le 29 mai 2018 et en tournée française partout dès le 1er mars 2018, date de son spectacle à La Sirène de La Rochelle... Mise en vente des...
En concert le 17/03/2018
Kyo en concert à l'AccorHotels Arena [Le 08/11/2017] Afin de fêter dignement la sortie le 8 décembre 2017 d'un tout nouvel album nommé "Dans la peau", le groupe Kyo annonce qu'il sera en concert à l'AccorHotels Arena à Paris le 24 novembre 2018 ! Prévente des billets via Ticketmaster le lundi 6 novembre 2017 de 10h à 18h puis mise...
En concert le 08/06/2018

La Coopérative de Mai : les dernières chroniques concerts 540 avis

Scott Bradlee's Postmodern Jukebox

Critique écrite le 15 décembre 2017, par Jérôme Justine

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 12 décembre 2017

Scott Bradlee's Postmodern Jukebox en concert

Je ne voulais pas y aller, je le savais bien que ça ne le ferait pas. Mais bon, j'ai écouté le gars Yann, et je suis allé voir Scott Bradlee's Post Modern Jukebox à la Coopérative de Mai en ce mardi 13 décembre. N'ayant pas eu les invitations en avance, je me disais avec un peu d'espoir que je n'aurais peut être pas à bouger ce soir, mais non 19h30 message de l'homme au grand zoom " c'est ok "... et merde !!! Bon, quand faut y aller, faut y aller ! Je rechigne un peu, ne me presse pas trop et arrive à la salle vers 20h45... et punaise, je crois que c'est la première fois que je vois ça, les SBPMJ (c'est trop long à écrire) sont déjà sur scène ! Grande coopé en configuration minimale, pas pleine, public plutôt entre deux âges, calme... Sur scène, un piano droit, une contrebasse, un saxo (devant une minuscule musicienne), un trombone (devant un gigantesque musicien), un batteur et un MC. L'idée de SBPMJ c'est de faire des reprises de titres connus en les mettant à la sauce jazzy années 50. L'art de la reprise est complexe : soit on essaie de coller le plus possible à la version originale (genre tribute bands), soit on se réapproprie le morceau, soit on le massacre. Ici, on est dans le deuxième cas, le problème étant de passer à la... Lire la suite

Donny McCaslin

Critique écrite le 14 novembre 2017, par Jérôme Justine

Coopérative de Mai, Clermont Ferrand 9 novembre 2017

Donny McCaslin en concert

C'est une petite Coopé seulement à moitié pleine qui ce soir reçoit le quartet de Donny McCaslin. Bon, je vais pas faire mon malin, mais ce garçon, il y a quelques semaines, je n'en avais jamais entendu parler. Pourtant, la carrière du monsieur est déjà bien fournie avec une dizaine d'albums sortis. Ce qui m'a fait venir ce soir, comme pas mal de personnes présentes ce soir, c'est le fait que ce quartet est celui qui a eu l'honneur, la chance, le plaisir de concevoir le dernier album de David Bowie, Blackstar. Alors effectivement ce soir je viens d'une part avec curiosité voir les musiciens qui ont côtoyer le Thin White Duke, et d'autre part entendre ce qui a pu fasciner autant Maître David. Première surprise, la section rythmique n'est pas celle qui a enregistrée l'album. Ce soir ce sera Zak Danziker aux fûts et Jonathan Maron à la basse. Par contre aux claviers c'est l'habituel Jason Lindner et au sax Donny McCaslin. Seconde surprise, le concert sera filmé d'où la présence de nombreuses et discrètes... Lire la suite

Agnes Obel (Festival Europavox 2017)

Critique écrite le 22 juillet 2017, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 30 juin 2017

Agnes Obel (Festival Europavox 2017) en concert

Concert magique d'Agnes Obel dans la grande salle de La Coopé à Clermont-Ferrand à l'occasion du festival Europavox. Avec au programme : tubes aux saveurs romantiques, voix bouleversante, arrangements ultra classieux, ambiances superbement troubles et visuels envoûtants... N'en jetez plus ! Toujours aussi timide et discrète (ce sont ici des qualités), Agnes Obel se présente désormais sur scène debout derrière ses claviers et entourée de musiciennes triées sur le volet. Fini le temps où la blonde vocaliste jouait assise derrière un piano et en duo... L'espace d'une demie seconde, on le regrette et puis l'instant d'après on oublie et on se laisse emporter par le souffle émotionnel d'une prestation de très haut vol. Après un premier morceau où les cordes vocales de la divine chanteuse danoise sont déformées par un effet original, le concert se poursuit avec une série de titres tous plus saisissants les uns que les autres, car admirablement composés et interprétés avec un timbre éthéré très touchant. La frontwoman a l'immense mérite de s'être elle-même créé un remarquable écrin pour mettre en valeur sa voix, son piano et ses chansons : les... Lire la suite

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017)

Critique écrite le 20 juillet 2017, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 1er juillet 2017

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017) en concert

Excellente soirée dans le club de La Coopé à Clermont-Fd dans le cadre du festival Europavox, avec par ordre de passage le sympathique grunge 'n roll des Grecs de The Noise Figures, les imparables chantres français du post punk de Frustration et les géniaux lads anglais punk rock de Shame... The Noise Figures Le duo basé en Grèce The Noise Figures n'invente absolument rien, mais fait avec passion et application ce qu'il a à faire, c'est à dire du grunge influencé par Kurt Cobain et Nirvana en version duo batterie/chant et guitare/chant. C'est certes un peu cliché au premier abord, mais après une belle volée de titres tous plus rock 'n roll les uns que les autres, on ne peut que headbanguer béatement comme un fan de rock bas du front. Bref, on pose son cerveau à l'entrée de la salle et on se laisse faire... Frustration En forme internationale, les toujours remontés à bloc parisiens de Frustration font ensuite le job au delà de ce qu'il est imaginable de faire ! Pendant le temps imparti au combo, c'est un bombardement ininterrompu de tubes post punk et punk rock dégainés par des musiciens contents d'être là et d'envoyer la purée ensemble. Emmené par un très inquiétant chanteur à la voix de stentor (qui en rajoute... Lire la suite

Condor Live avec Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound, une lecture musicale basée sur un texte de Caryl Férey

Critique écrite le 05 juin 2017, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 3 juin 2017

Condor Live avec Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound, une lecture musicale basée sur un texte de Caryl Férey  en concert

Très beau moment passé en compagnie de Bertrand Cantat, Marc Sens et Manusound à l'occasion de la lecture/concert organisée à La Coopé pour présenter le projet Condor Live, une adaptation du dernier livre de Caryl Férey... Très impliqué dans le projet, l'auteur de "Condor " est d'ailleurs là en début de soirée pour présenter brièvement ce qui va suivre avec charisme, originalité et beaucoup d'humour (très bon passage sur Clermont cité du pneu et de la défaite en finale, même si pour les dons de pronostiqueur sportif, il faudra repasser !). Sans plus de blabla et sans aucune décorum, Bertrand Cantat (voix, harmonica), Marc Sens (guitare électrique, archer) et Manusound (bidouillages de machines, basses) arrivent sur scène sous une chaleureuse ovation du public du club de La Coopé, composé de fans de Noir Désir, de Détroit et des œuvres de Férey. On entre directement dans le vif du sujet, les trois hommes se proposant d'embarquer l'assistance dans une heure de trip où mots et musiques se mélangent à merveille pour stimuler la psyché. Tel un chamane et en bon disciple de Jim Morrison, Cantat incarne à la perfection les textes, tout en créant des mélodies ou en délivrant de prenantes incantations. Un peu dur d'accès au premier... Lire la suite

Shellac + Décibelles

Critique écrite le 02 juin 2017, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 31 mai 2017

Shellac + Décibelles en concert

Rhaaaaaaaaa, le groupe de Steve Albini, Shellac, à La Coopé ! Le saint Graal du noise rock à domicile, un an à peine après la monumentale gifle au This is Not A Love Song Festival de Nîmes, merci la vie ! En plus, l'affiche a attiré un public assez nombreux et motivé dans le club et il y a une bonne première partie, un jeune groupe lyonnais nommé Décibelles, qui pratique selon ses dires une pop noisy et énervée et a fait craquer Shellac, puisque plusieurs dates communes sont programmées en France et en Europe... Donc, tout devrait bien se passer normalement ! Décibelles Sous les yeux du bassiste de Shellac, Bob Weston, l'ouverture du show est donc assurée par le juvénile trio féminin Décibelles, qui envoie du bois façon punk teinté de pop acidulée, le tout servi avec un chant vociféré dans les aigus... C'est frais, bien dans l'esprit " riot girls féministes ", et joué de manière très percutante et sèche : pas de fioritures, pas de démonstration technique, c'est de la noisy pop jouée en shorts et jupe sexy. Il n'y a donc pas de tromperie par rapport au nom adopté, Décibelles, un peu cliché au premier abord, mais assez vrai et efficace au final ! Alors que la majorité des titres - très bien foutus dans le style punk et parfois... Lire la suite

Accès