Accueil La Coopérative de Mai - Clermont Ferrand
Jeudi 22 février 2018 : 12252 concerts, 24865 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

La Coopérative de Mai - Clermont Ferrand

Rue Serge Gainsbourg
63100 Clermont Ferrand

Plus d'info :

La Coopérative de Mai : Dernières news

Ty Segall en concert au Bataclan et en tournée [Le 19/02/2018] A l'occasion de la sortie de l'album Freedom's Goblin, Ty Segall sera en concert à La Coopé (Clermont-Fd, 29 mai 2018), à l'Aéronef (Lille, 30/05), à La Sirène (La Rochelle, 31/05), à TINALS (Nîmes, 2/06) & au Bataclan (Paris, 14/06) ! Billets en vente ici:
En concert le 29/05/2018
Vald en concert au Zénith de Paris et en tournée [Le 18/02/2018] Après sa tournée des festivals prévue ce printemps et cet été 2018, le rappeur français Vald sera en concert au Zénith de Paris le 24 novembre 2018 et en tournée partout en France du 2 au 30 novembre 2018 (Clermont-Fd, Bordeaux, Nîmes, Strasbourg, Reims, Besançon, Toulouse,...
En concert le 02/11/2018
Alt-J en concert en France en mai 2018 [Le 02/02/2018] Après avoir rempli l'AccorHotels Arena à Paris le 11 janvier 2018 et le Zénith de Nantes le 14 janvier et avant de se produire dans les festivals cet été, le groupe anglais Alt-J annonce une tournée de trois dates au mois de mai 2018 où il continuera à présenter en live son album...
En concert le 17/05/2018

La Coopérative de Mai : les dernières chroniques concerts 543 avis

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018)

Critique écrite le 15 février 2018, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 13 février 2018

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) en concert

Tous les ans, la programmation exigeante du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator réjouit (sans oublier de surprendre) les amateurs de folk, blues, rock and roll, voire plus si affinités avec la découverte... La cuvée 2018 ne déroge pas à la règle, puisqu'un très beau plateau réunissant Kepa (Blues, France), Les Filles de Illighadad (World/Blues du Désert, Niger) et Altın Gün (Pop Folk Psyché, Hollande / Turquie) sillonne les routes de France et de Navarre, avec une étape obligatoire à la Coopé de Clermont-Ferrand le 13 février. Kepa En ouverture de soirée, le Français Kepa fait montre d'un savoir-faire certain pour trousser en solo des folk blues songs tentées de rockabilly, le tout avec un matos bien vintage (micro, guitare, harmonica) et un son du même acabit, et ce sans avoir le moindre relents de naphtaline. Ici, chez un des vibrants petits fils d'Elvis Presley et Johnny Cash, la musique est vivante et bouge toujours. C'est bon à savoir... Les Filles de Illighadad Dans un autre style de blues, venant cette fois directement d'Afrique et du Niger plus précisément, le groupe Les Filles de Illighadad fait passer un délicieux moment à ceux qui veulent bien se donner la peine d'être patient et d'ouvrir... Lire la suite

Sextile + Vonwill

Critique écrite le 31 janvier 2018, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 29 janvier 2018

Sextile + Vonwill en concert

Lundi soir, fin du mois de janvier, Clermont-Ferrand (ville noire post industrielle, comme diraient les gros mythos parisiens du magazine Gonzaï), on se dit qu'il doit bien y avoir une lumière au fond du tunnel d'ennui... Et oui, il faut toujours croire en sa bonne étoile : ce soir, une intelligente personne a programmé dans le club de La Coopé le très énervé groupe californien de post punk/New Wave Sextile, auteur d'un bouleversifiant album nommé Albeit Living (traduction: "Bien que vivant"). Miracle ultime, pas mal de gens se sont déplacés ! Vonwill La soirée s'annonce donc bien, et en guise de mise en bouche de fort bon aloi, un disc jockey nommé Vonwill passe de bons vinyles de post punk, cold wave, rock gothique, électro dark etc. Tout cela permet de monter idéalement en température en se mettant dans l'ambiance... Au milieu de titres bien envoyés, on reconnaît le fameux hit ironique du groupe D.A.F., Der Mussolini, et même un des mémorables "tubes" de Jessica93, cool ! Sextile Sans transition ou presque, les quatre Sextile (qui sont peut-être bi, mais ça ne nous regarde pas... ) prennent possession de la scène, en force ! Les trois mecs (aux synthés Korg et/ou aux guitares) et la fille (qui joue de la batterie... Lire la suite

Stéphane Belmondo trio + Rhoda Scott (Jazz à La Coopé)

Critique écrite le 18 décembre 2017, par Jerome Justine

La petite Coopé, Clermont Ferrand 14 décembre 2017

Stéphane Belmondo trio + Rhoda Scott (Jazz à La Coopé) en concert

La soirée s'annonce belle ce jeudi 14 décembre, tout juste assombrie par un vieux schnock râlant bêtement et méchamment auprès de la vendeuse de billets parce que "vous comprenez, il n'y pas de places assises, que c'est inadmissible et que patati et que patata... ". L'envie de lui dire que le Jazz est une musique vivante même si une partie de son public l'est de moins en moins... Mais bon je garde cela pour moi, respire un bon coup et entre dans cette Coopérative de Mai dont la programmation Jazz me permet encore une fois de fouler le sol. Ce soir, deux univers bien différents, Stéphane Belmondo et Rhoda Scott... Stéphane Belmondo, trompettiste français de renommée mondiale (et qui n'est pas le fils de ...) arrive sur scène accompagné de Jesse Van Ruller à la guitare et de Thomas Bramerie à la contrebasse. Lunettes de soleil sur le nez, foulard autour du coup, juché sur un tabouret de bar, il nous offre ce soir un petit voyage autour de l'immense Chet Baker. Le jeune Stéphane, qui a eu la chance de rencontrer et de jouer avec cet artiste immense qui, lui, a eu la malchance de vivre dans l'ombre dévorante de Miles Davis, en a été profondément marqué. Il a enregistré en hommage à Chet un album nommé simplement "Love for... Lire la suite

Scott Bradlee's Postmodern Jukebox

Critique écrite le 15 décembre 2017, par Jérôme Justine

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 12 décembre 2017

Scott Bradlee's Postmodern Jukebox en concert

Je ne voulais pas y aller, je le savais bien que ça ne le ferait pas. Mais bon, j'ai écouté le gars Yann, et je suis allé voir Scott Bradlee's Post Modern Jukebox à la Coopérative de Mai en ce mardi 13 décembre. N'ayant pas eu les invitations en avance, je me disais avec un peu d'espoir que je n'aurais peut être pas à bouger ce soir, mais non 19h30 message de l'homme au grand zoom " c'est ok "... et merde !!! Bon, quand faut y aller, faut y aller ! Je rechigne un peu, ne me presse pas trop et arrive à la salle vers 20h45... et punaise, je crois que c'est la première fois que je vois ça, les SBPMJ (c'est trop long à écrire) sont déjà sur scène ! Grande coopé en configuration minimale, pas pleine, public plutôt entre deux âges, calme... Sur scène, un piano droit, une contrebasse, un saxo (devant une minuscule musicienne), un trombone (devant un gigantesque musicien), un batteur et un MC. L'idée de SBPMJ c'est de faire des reprises de titres connus en les mettant à la sauce jazzy années 50. L'art de la reprise est complexe : soit on essaie de coller le plus possible à la version originale (genre tribute bands), soit on se réapproprie le morceau, soit on le massacre. Ici, on est dans le deuxième cas, le problème étant de passer à la... Lire la suite

Donny McCaslin

Critique écrite le 14 novembre 2017, par Jérôme Justine

Coopérative de Mai, Clermont Ferrand 9 novembre 2017

Donny McCaslin en concert

C'est une petite Coopé seulement à moitié pleine qui ce soir reçoit le quartet de Donny McCaslin. Bon, je vais pas faire mon malin, mais ce garçon, il y a quelques semaines, je n'en avais jamais entendu parler. Pourtant, la carrière du monsieur est déjà bien fournie avec une dizaine d'albums sortis. Ce qui m'a fait venir ce soir, comme pas mal de personnes présentes ce soir, c'est le fait que ce quartet est celui qui a eu l'honneur, la chance, le plaisir de concevoir le dernier album de David Bowie, Blackstar. Alors effectivement ce soir je viens d'une part avec curiosité voir les musiciens qui ont côtoyer le Thin White Duke, et d'autre part entendre ce qui a pu fasciner autant Maître David. Première surprise, la section rythmique n'est pas celle qui a enregistrée l'album. Ce soir ce sera Zak Danziker aux fûts et Jonathan Maron à la basse. Par contre aux claviers c'est l'habituel Jason Lindner et au sax Donny McCaslin. Seconde surprise, le concert sera filmé d'où la présence de nombreuses et discrètes... Lire la suite

Agnes Obel (Festival Europavox 2017)

Critique écrite le 22 juillet 2017, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 30 juin 2017

Agnes Obel (Festival Europavox 2017) en concert

Concert magique d'Agnes Obel dans la grande salle de La Coopé à Clermont-Ferrand à l'occasion du festival Europavox. Avec au programme : tubes aux saveurs romantiques, voix bouleversante, arrangements ultra classieux, ambiances superbement troubles et visuels envoûtants... N'en jetez plus ! Toujours aussi timide et discrète (ce sont ici des qualités), Agnes Obel se présente désormais sur scène debout derrière ses claviers et entourée de musiciennes triées sur le volet. Fini le temps où la blonde vocaliste jouait assise derrière un piano et en duo... L'espace d'une demie seconde, on le regrette et puis l'instant d'après on oublie et on se laisse emporter par le souffle émotionnel d'une prestation de très haut vol. Après un premier morceau où les cordes vocales de la divine chanteuse danoise sont déformées par un effet original, le concert se poursuit avec une série de titres tous plus saisissants les uns que les autres, car admirablement composés et interprétés avec un timbre éthéré très touchant. La frontwoman a l'immense mérite de s'être elle-même créé un remarquable écrin pour mettre en valeur sa voix, son piano et ses chansons : les... Lire la suite

Accès