Accueil Marseille - Aix Espace Julien - Marseille
Mardi 18 décembre 2018 : 10716 concerts, 25305 chroniques de concert, 5237 critiques d'album.
Espace Julien - Marseille

Espace Julien - Marseille

39 Cours Julien
13006 Marseille
Métro Cours Julien

Plus d'info :

1000/150 places

Depuis 1984, l'Espace Julien offre chaque année une programmation artistique "éclectique et diversifiée" sans exclusivité de la moindre tendance musicale conformément à la logique de l'équipement culturel de la Ville de Marseille.
Tous les styles, tous les publics et les Artistes, toutes les diasporas culturelles sont ainsi rassemblées et cohabitent en un même Espace unificateur en totale harmonie.
Le climat de sérénité et de respect qui prévaut lors des concerts à l'Espace Julien est quasi légendaire, y compris pour les concerts Hip Hop qui sont pourtant diabolisés et bannis dans bon nombre de villes. L'Espace Julien n'appartient à aucune "chapelle musicale". Il est tout au plus teinté, selon les saisons culturelles, par la (les) mode(s) et les pulsions du marché du moment.
C'est ainsi qu'il y a eu les années fortes du JAZZ, celles du ROCK, celles du HIP HOP...
Chaque année, en mars, l'Espace Julien accueille le festival Avec le Temps, dédié à la chanson française en plus de sa foisonnante programmation.

D'une capacité de 1000 places (600 en configuration assise), pouvant se réduire pour une configuration places assises, l'Espace Julien fait partie des salles de taille moyenne de Marseille avec le Moulin, le Docks des Suds et l'Affranchi.
L'Espace Julien se complète du Café Julien, qui accueille le bar, et parfois les afters des concerts. Le Café Julien peut également accueillir des concerts indépendants de part sa capacité de 150 places.

L'Espace Julien est une des salles les plus centrale de Marseille. Avec un métro à 100 mètres (Métro Cours Julien) et un parking souterrain à la même distance.

Source : Dossier de presse de la salle
Plan d'accès

Espace Julien : Dernières news

Aya Nakamura en concert à l'Olympia et en tournée [Le 25/10/2018] Les fans des tubes "Djadja" (vidéo vue 199 millions de fois sur youtube), "Comportement" (59 millions de vues) et "Copines" (57 millions de vues) peuvent se réjouir : Aya Nakamura est déjà de retour avec un nouvel album (qui arrive après "Journal Intime", son 1er opus paru en...
En concert le 30/03/2019

Espace Julien - Marseille : les prochains concerts

Espace Julien : les dernières chroniques concerts 624 avis

Thérapie Taxi + Arthur Ely

Critique écrite le 16 décembre 2018, par pirlouiiiit

Espace Julien, Marseille 14 décembre 2018

Thérapie Taxi + Arthur Ely en concert

Je me souviens très bien de la première fois que j'ai entendu le nom de Thérapie Taxi c'était le 23 septembre 2018 à la base de loisir de Moncoutour pour les 40 ans de Tom, Nichol et Jamal. Croyant halluciner en entendant les paroles de Salop(e), que beaucoup semblaient connaître, j'avais demandé qui pouvait chanter un truc pareil. Et puis quand la date de Marseille a été annoncée, j'ai été surpris lorsque Lumak m'a dit qu'il aurait aimé couvrir la date. Ma réaction a naturellement été de me demander qu'est ce qui peut pousser des gens normalement intelligents et un minimum cultivés à écouter des paroles pareilles... Cela dit, à bien y réfléchir c'est normal ce qui choquait il y encore quelques temps chez JuL est maintenant admis et il fallait bien qu'un groupe s'empare de ce créneau pour récupérer le public non-rap sur ce thème. N'ayant pas envie de creuser la question en écoutant les clips et ainsi leur donner des vues / clics supplémentaires (ce qui explique que je n'ai toujours pas entendu le moindre morceau de JuL), j'ai donc décidé d'aller découvrir ça sur scène. Comme ça je verrai aussi de quoi est composé le public ; pas pour me moquer ou être méchant, vraiment parce que j'étais curieux de voir quel était le public cible (ou... Lire la suite

The Magpie Salute

Critique écrite le 19 novembre 2018, par Jacques 2 Chabannes

Espace Julien Marseille 15 novembre 2018

The Magpie Salute en concert

Amorica's First ! Préquelle : "Prenez du plaisir, il en restera toujours quelque chose !", disait le grand Lao Tseu (ou bien était-ce son cousin Cheng Leu? Son voisin Pan Yuliang ? Sa... femme de chambre Mexicaine ?) ; peu importe, lorsque le gars parlait "d'or" à ses nombreux disciples, il leur recommandait tout spécialement de "s'éclater au max dans la vie !", avant que celle-ci ne se venge et ne vous éclate pour de "vrai", à son tour et à jamais... Une belle maxime indexée sur la vie (et rien d'autre ?) que les visiteurs du soir auront manifestement faîte leur : tellement ils semblent décidés à ne surtout pas se prendre au sérieux et régaler leur auditoire en revisitant chaque soir leur patrimoine musical perso et celui d'un pays tout entier : "America's First, !", en la musicale matière, certes, oui, bien sûr, mais, pas que... Il aura suffi pour cela, de s'attarder sur le contenu des concerts donnés depuis la sortie de leur premier disque capté "Live" et sobrement nommé, The Magpie Salute, (pas banal, de nos jours, que de commencer une discographie officielle en privilégiant des "reprises", face à un public toujours en attente de "nouveauté" ou "exclusivité"). Des concerts variés du contenu à l'extrême, laissant une belle part... Lire la suite

Agnostic Front + Street Dogs + Indust

Critique écrite le 11 novembre 2018, par pirlouiiiit

Espace Julien, Marseille 09 novembre 2018

Agnostic Front + Street Dogs  + Indust  en concert

Pas franchement l'habitude de me rendre à des concerts de hardcore en général mais là pour les "New York HXC legend" que sont Agnostic Front venus à l'Espace Julien à à l'invitation du Molotov je me suis dit que je ne pouvais pas rater cela. 3 groupes en ouvertures dont je n'en verrai que 2, étant arrivé trop tard pour les locaux de l'étape Downhill dont le petit texte qui les décrit comme "un groupe français formé en 2015 originaire de Marseille. Dans un style crossover hardcore, leur son affirme un univers festif, énergique et positif, également influencé par le skateboard et la culture underground." me faisait bien envie. J'arrive donc vers la fin du set de Indust, groupe de "Hardcore Metal. Formé en 1996" dont je ne saurais que qu'ils ont partagé l'affiche en france, suisse, UK, italie et espagne avec plein de groupes parmi lesquels je ne connais (de nom) que Sick of it all, Lofofora , Black bomb A, Unfit, Mass Hysteria et Tagada Jones (pour vous signaler mon niveau de "néophytisme". En tout cas le groupe parle en anglais et est mené au chant par une chanteuse et un chanteur. Autour d'eux un batteur, deux guitaristes et un bassiste particulièrement impressionnant physiquement. Tout le monde est abondamment tatoué ce qui ne... Lire la suite

Lux Botté Show : Papet J, Moussu T e lei Joventz, Dance Hall Balèti, Gigi de Nissa, Jo Corbeau, Léo, Mauresca Fracas Dub, Mouss & Hakim, Sam Karpienia, le Son du Marché, Massilia Sound System, Oai Star, Toko Blaze, Where's Captain Kirk ?

Critique écrite le 06 novembre 2018, par Pirlouiiiit

Espace Julien, Marseille Samedi 03 novembre 2

Lux Botté Show : Papet J, Moussu T e lei Joventz, Dance Hall Balèti, Gigi de Nissa, Jo Corbeau, Léo, Mauresca Fracas Dub, Mouss & Hakim, Sam Karpienia, le Son du Marché, Massilia Sound System, Oai Star, Toko Blaze, Where's Captain Kirk ? en concert

Il vaut mieux que je n'attende pas trop si je veux pouvoir vous raconter sans trop d'oublis cette mémorable soirée en l'honneur de l'illustre Lux Botté. Car oui cela fait 10 ans qu'il nous a quitté (cf ce que nous avions posté à l'époque par ici) et pour fêter son souvenir dignement Fanny, Gari avec l'aide de toute la chourmo ont invité toute une palanquée d'artistes amis pour un grand Lux Botté Show à l'Espace Julien. M'y étant pris tard j'ai failli ne pas pouvoir y assister le concert affichant assez logiquement complet. Il y a tellement de monde qu'ils ont eu la bonne idée d'installer une buvette dehors (juste devant l'entrée) et même une autre dans la grande salle. Au moins personne ne mourra de soif ce soir ... Lorsque je rentre je file au Café Julien où Robex est en train d'interviewer Gari en direct à la radio (en attendant un probable montage vous pouvez déjà réécouter le Plug In du même Robex). En fond de scène du Café des images d'archive où on retrouve les Massilia bien plus jeunes. Après avoir énuméré la liste des nombreux invités de ce soir il rappelle que Papet J est déjà sur la scène de l'Espace. En effet, je le retrouve derrière une imposante estrade avec un immense drap sur lequel est écrit à la main "Lux... Lire la suite

The Skatalites

Critique écrite le 23 octobre 2018, par Gilles Borgogno

Espace Julien, Marseille 09 octobre 2018

The Skatalites en concert

SKA SUR ORBITE. The Skatalites... Les inventeurs du Ska... Formés en 1962... Avant de devenir les Skatalites, le groupe a joué sous plusieurs noms " The  Sheiks " en 1962, de " The Cavaliers " en 1963 puis sous celui de " Studio One Band ", la même année. Ils furent accompagnateurs de gloires du Ska, du Rock Steady et du Reggae, ensemble ou séparément, au Studio One, bien connu des amateurs de reggae. Accompagnant notamment Prince Buster, autre pilier du ska. En 1964, ils deviennent les Skatalites pour la postérité. Working Class Orchestra en première partie par Sami "Skatalites" sont nés de l'actualité de l'époque, le monde s'émerveillant pour les satellites et du ska naissant. La réunion des deux donna son nom au groupe tel qu'il est passé à la postérité. Doit-on préciser que les Skatalites de 2018 ne sont pas - exactement - ceux de 1962 ? Du big band originel... Lire la suite

Deadwood + Binaire (Festival Impressions Visuelles et Sonores)

Critique écrite le 12 octobre 2018, par pirlouiiiit

Espace et Café Julien, Marseille 29 septembre 2018

Deadwood + Binaire (Festival Impressions Visuelles et Sonores) en concert

En complément de la chronique de Sami (parti avant que son carrosse en commun ne se transforme en citrouille) sur les concerts de DJ Daz, the Crush, FUR, La Canaille, et Potochkine, j'ajouterai quelques mots sur les concerts de Deadwood et Binaire. Pas énormément cela dit car même si je suis très amateur des deux groupes, que j'ai vus sur scène plusieurs fois et dont j'ai les disques, je n'ai pas accroché autant que les fois précédentes. Bon peut être que la perspective de me lever tôt le lendemain matin pour aller préparer la Rue du Rock n'y était pas étrangère non plus. Dans l'ordre il y avait donc Deadwood sur la grande scène de l'Espace Julien. Pris par surprise en 2015 lors de leur showcase au Lollipop Music Store, revus quelques mois plus tard à la Meson, puis en 2016 au Poste à Galène et plus récemment en 2018 au Moulin en version Cabaret, c'était donc la cinquième fois et la première sur une scène aussi grande. Peut-être un poil trop grand pour eux qui semblaient presque recroquevillés au centre de celle-ci derrière leurs machines et leur squelette d'oiseau. Ajouter à cela un jeu de lumière minimaliste très sombre, l'effet de surprise en moins par rapport aux fois précédentes (Juliette est désormais présente sur scène... Lire la suite

Accès