Accueil Marseille - Aix Espace Julien - Marseille
Mardi 23 octobre 2018 : 13770 concerts, 25212 chroniques de concert, 5230 critiques d'album.
Espace Julien - Marseille

Espace Julien - Marseille

39 Cours Julien
13006 Marseille
Métro Cours Julien

Plus d'info :

1000/150 places

Depuis 1984, l'Espace Julien offre chaque année une programmation artistique "éclectique et diversifiée" sans exclusivité de la moindre tendance musicale conformément à la logique de l'équipement culturel de la Ville de Marseille.
Tous les styles, tous les publics et les Artistes, toutes les diasporas culturelles sont ainsi rassemblées et cohabitent en un même Espace unificateur en totale harmonie.
Le climat de sérénité et de respect qui prévaut lors des concerts à l'Espace Julien est quasi légendaire, y compris pour les concerts Hip Hop qui sont pourtant diabolisés et bannis dans bon nombre de villes. L'Espace Julien n'appartient à aucune "chapelle musicale". Il est tout au plus teinté, selon les saisons culturelles, par la (les) mode(s) et les pulsions du marché du moment.
C'est ainsi qu'il y a eu les années fortes du JAZZ, celles du ROCK, celles du HIP HOP...
Chaque année, en mars, l'Espace Julien accueille le festival Avec le Temps, dédié à la chanson française en plus de sa foisonnante programmation.

D'une capacité de 1000 places (600 en configuration assise), pouvant se réduire pour une configuration places assises, l'Espace Julien fait partie des salles de taille moyenne de Marseille avec le Moulin, le Docks des Suds et l'Affranchi.
L'Espace Julien se complète du Café Julien, qui accueille le bar, et parfois les afters des concerts. Le Café Julien peut également accueillir des concerts indépendants de part sa capacité de 150 places.

L'Espace Julien est une des salles les plus centrale de Marseille. Avec un métro à 100 mètres (Métro Cours Julien) et un parking souterrain à la même distance.

Source : Dossier de presse de la salle
Plan d'accès

Espace Julien : Dernières news

Aya Nakamura en concert à l'Olympia et en tournée [Le 23/10/2018] Les fans des tubes "Djadja" (vidéo vue 199 millions de fois sur youtube), "Comportement" (59 millions de vues) et "Copines" (57 millions de vues) peuvent se réjouir : Aya Nakamura est déjà de retour avec un nouvel album (qui arrive après "Journal Intime", son 1er opus paru en...
En concert le 30/03/2019

Espace Julien : les dernières chroniques concerts 620 avis

The Skatalites

Critique écrite le 23 octobre 2018, par Gilles Borgogno

Espace Julien, Marseille 09 octobre 2018

The Skatalites en concert

SKA SUR ORBITE. The Skatalites... Les inventeurs du Ska... Formés en 1962... Avant de devenir les Skatalites, le groupe a joué sous plusieurs noms " The  Sheiks " en 1962, de " The Cavaliers " en 1963 puis sous celui de " Studio One Band ", la même année. Ils furent accompagnateurs de gloires du Ska, du Rock Steady et du Reggae, ensemble ou séparément, au Studio One, bien connu des amateurs de reggae. Accompagnant notamment Prince Buster, autre pilier du ska. En 1964, ils deviennent les Skatalites pour la postérité. Working Class Orchestra en première partie par Sami "Skatalites" sont nés de l'actualité de l'époque, le monde s'émerveillant pour les satellites et du ska naissant. La réunion des deux donna son nom au groupe tel qu'il est passé à la postérité. Doit-on préciser que les Skatalites de 2018 ne sont pas - exactement - ceux de 1962 ? Du big band originel... Lire la suite

Deadwood + Binaire (Festival Impressions Visuelles et Sonores)

Critique écrite le 12 octobre 2018, par pirlouiiiit

Espace et Café Julien, Marseille 29 septembre 2018

Deadwood + Binaire (Festival Impressions Visuelles et Sonores) en concert

En complément de la chronique de Sami (parti avant que son carrosse en commun ne se transforme en citrouille) sur les concerts de DJ Daz, the Crush, FUR, La Canaille, et Potochkine, j'ajouterai quelques mots sur les concerts de Deadwood et Binaire. Pas énormément cela dit car même si je suis très amateur des deux groupes, que j'ai vus sur scène plusieurs fois et dont j'ai les disques, je n'ai pas accroché autant que les fois précédentes. Bon peut être que la perspective de me lever tôt le lendemain matin pour aller préparer la Rue du Rock n'y était pas étrangère non plus. Dans l'ordre il y avait donc Deadwood sur la grande scène de l'Espace Julien. Pris par surprise en 2015 lors de leur showcase au Lollipop Music Store, revus quelques mois plus tard à la Meson, puis en 2016 au Poste à Galène et plus récemment en 2018 au Moulin en version Cabaret, c'était donc la cinquième fois et la première sur une scène aussi grande. Peut-être un poil trop grand pour eux qui semblaient presque recroquevillés au centre de celle-ci derrière leurs machines et leur squelette d'oiseau. Ajouter à cela un jeu de lumière minimaliste très sombre, l'effet de surprise en moins par rapport aux fois précédentes (Juliette est désormais présente sur scène... Lire la suite

La Canaille, The Crush, Potochkine, Fur (Festival I.V.S)

Critique écrite le 07 octobre 2018, par Sami

Espace Julien, Marseille 29 Septembre 2018

La Canaille, The Crush, Potochkine, Fur (Festival I.V.S) en concert

Dernier week-end de septembre plutôt chargé puis-qu'après la belle soirée à Aix avec Melissa Laveaux et Isaya (cf chronique), et avant la désormais incontournable Rue Du Rock le dimanche. Pour le samedi le festival Festival Impressions Visuelles & Sonores fête ses 15 ans à l'Espace Julien avec un tarif très abordables (5 euros pour 10 artistes) avec des groupes locaux appréciés comme Potochkine et Swan Ink (qui a malheureusement annulé), et d'autres à découvrir pour ma part, et également une tête d'affiche plus nordiste avec La Canaille. Il y avait des ateliers, expositions, projections dans l'après midi mais lorsqu'on se pointe vers 21h DJ Daz finit son mix, malheureusement dans une salle quasi déserte, dommage pour sa sélection de gout avec du Tyler The Creator dedans, mais les habitudes Marseillaises ont la vie dure quand il fait encore très chaud. Premier concert avec The Crush qui ne sont pas tout à fait des inconnus des amateurs de rap d'ici puisque on retrouve K-méléon et Pak Dj'een, membres de La Méthode dont on avait bien aimé à la Fiesta Des Suds l'an dernier. Un hip hop festif avec une belle énergie rock, avec batterie et guitare en plus des samples. Les titres s'enchaînent bien mais on regrette un son réglé... Lire la suite

Youngblood Brass Band

Critique écrite le 25 septembre 2018, par Sami

Espace Julien, Marseille 22 Septembre 2018

Youngblood Brass Band en concert

Déjà les 20 ans de carrière pour la fanfare détonante du Youngblood Brass Band, ça se fête avec une tournée Européenne qui passe par Marseille, 7 ans après leur passage au Cabaret Aléatoire pour le festival Tighten Up, et encore plus lointain 11 ans après leur passage à Marsatac au J4, autant dire si les Américains sont rares dans le coin et on remercie la SAS Concerts de les avoir fait venir entre deux affiches plus branchées. Si l'Espace Julien n'affiche pas complet ce soir, la salle est suffisamment bien remplie pour une ambiance des plus festives, et c'est assez rare pour être signalé, la clim est au rendez vous, vu qu'il faisait encore 30 degrés dehors ce n'est pas du luxe. Raté la première partie, la jeune Oré était prévue mais au final à mon arrivée c'est un ambianceur au look à la Shaggy qui gesticule et harangue la foule, juste avec une bande son, sans instruments, bof. Il n'y aura donc pas de longue attente avant que le groupe investisse les planches pour une bonne heure... Lire la suite

Hollie Cook + Toko Blaze

Critique écrite le 20 avril 2018, par Sami

Espace Julien, Marseille 19 Avril 2018

Hollie Cook + Toko Blaze en concert

Après le concert de la légende Ken Boothe il y a deux semaines, les amateurs de reggae (mais pas seulement) sont aux anges avec la relève, avec la venue de Hollie Cook encore une fois grâce à l'équipe du Molotov. La première partie est assurée par Toko Blaze bien connu des soundsystems du coin depuis des années, ici avec un guitariste et un comparse au laptop et samplers. Avec un sample du "Guns of Brixton" on écoute ses textes engagés avec un flow énergique, et on apprécie son coté "prise directe" avec les luttes du moment avec entre chaque titre des dédicaces aux Antifa, aux étudiants, aux cheminots, au carnaval de la Plaine, avec une certaine adhésion du public venu tôt, malgré la concurrence déloyale du fameux apéro interminable sous le soleil plombant (par chance l'OM ne joue pas ce jeudi). Après un changement de plateau la salle est très bien remplie et c'est une très bonne nouvelle car je pensais que l'Espace Julien serait peut être trop grand pour une musique certes accessible mais qui n'est du rap français, ni des dj's electro (apparemment les seuls styles rentables en 2018, tant pis pour les amateurs de soul et de pop comme votre chroniqueur résigné) et surtout une artiste très peu passée dans le coin, uniquement... Lire la suite

La Cumbia Chicharra

Critique écrite le 19 avril 2018, par pirlouiiiit

Espace Julien, Marseille 17 avril 2018

La Cumbia Chicharra en concert

Allez en ce mardi soir on va faire comme si c'était vendredi. Après avoir récupéré Alice à la crèche et les 2 autres à l'école nous ne faisons qu'une mini halte à la maison pour nous débarrasser des sacs/cartables et manteaux (il faut trop chaud) et prendre mon appareil, direction l'Espace Julien. En effet ce soir la Cumbia Chicharra nous offre un petit showcase de fin de résidence à l'Espace Julien en prévision de leur concert de sortie de leur 3emee album Hijo de tigre. Après un petit apéro olives - pizzas bien sympathique (on avait quand même pris de la quiche en passant à la maison) les 8 musiciens de la Cumbia Chicharra investissent la scène, jusque là baignée dans une lumière rouge, où les attendaient leurs instruments. Et c'est donc devant un public très familiale (pas mal d'enfants) et professionnel qu'ils nous interpréteront 6 morceaux de leur nouveau répertoire. Nouveau répertoire qui ne m'étais pas complétement inconnu puisqu'ils avaient déjà commencé à le dévoiler lors de leur précédent passage ici même. Les CD promos n'arrivant que le lendemain je ne me risquerait pas à essayer de deviner les titres des morceaux joués. Sauf la Wea (dont le clip est déjà en ligne depuis quelques temps ici) par lequel ils... Lire la suite

Accès