Accueil Ottilie [B] en concert
Dimanche 14 juillet 2024 : 6298 concerts, 27136 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.


Chanson et électrO, autour du roman "Histoire d'O. Des chansons pimentées, des mélodies malicieusement distordues, des comptines autour de la dualité et des contradictions qui nous habitent.

Site

Ottilie [B] en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Ottilie [B] : l'historique des concerts

Ve.

20

Janv.

2023

Les Vendredis Decouverte Ottilie [b] - CŒur Auditorium de l'Espace Chabran - Draguignan (83)

Sa.

10

Déc.

2022

Me.

07

Déc.

2022

NÉ[b]uleuse - Ottilie [b] : Streaming ExpÉrience Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13)

Ve.

30

Sept.

2022

Sa.

26

Fév.

2022

Di.

05

Déc.

2021

Martin Mey en concert
Ottilie B and guests Martin Mey | Ottilie [B]
la Meson - Marseille (13)

Sa.

04

Déc.

2021

Ottilie B Meson (13)

Je.

14

Oct.

2021

Ottilie [B] : les dernières chroniques concerts 12 avis

Ottilie B et ses invités

Critique écrite le 12 décembre 2021, par Pirlouiiiit

Meson, Marseille 05 décembre 2021

Ottilie B et ses invités  en concert

Tout juste échappé de la caverne d'ali baba ou Yessaï Karapetian venait de nous offrir plus d'une heure de magie bien que pas spécialement fan du concept karaoké, et n'ayant pas prévu de passer pour ce deuxième soir de Carte Blanche à Ottilie (j'avais déjà assisté la veille à la première soirée en duo avec Olivier Koundouno, je décide finalement de m'arrêter pour jeter un oreille à cette soirée " ils s'enjazzent ! " (pour coller au festival Jazz sur la Ville?) bien particulière à la Meson ... Ce soir Ottilie B s'est entourée de B Martin Mey et Marilou Gérard de l'Ensemble Minimum au chant, de Mathis Bouveret-Agenkin au clavier et bien sûr de Olivier Koundouno au violoncelle déjà présent la veille. Je ne sais pas si la soirée à commencé par un concert plus " classique " mais là les 5 musiciens cités sont en plein karaoké. Comme elle l'avait expliqué la veille, ils ont regroupé un certain nombre de standards dans un petit livret qu'ils ont fait circulé en début de soirée pour que le public puisse s'inscrire et venir chanter aussi en deuxième partie de soirée. Pour le moment c'est encore eux qui chantent Des grands classiques aussi variés que Ces petits rien (Serge Gainsbourg), Fever (Peggy Lee), Nature boy (Nat King... Lire la suite

Ottilie B & Olivier Koundouno

Critique écrite le 05 décembre 2021, par Pirlouiiiit

Meson, Marseille 04 décembre 2021

Ottilie B & Olivier Koundouno en concert

Partis pour juste manger un bout quelque part nous avons finalement passé l'après midi par ce beau temps (c'est ironique il pleuvait un peu et il y avait même un peu de vent) du côté du vieux port histoire d'aller faire un petit coucou aux copains du stand Telethon qui s'était caché au milieu du marché au santons. Après un très joli concert en famille de John Massa and friends remplaçant au pied levé celui de John and Jon (voir la chronique de Luciiiie), c'est tout seul que je m'engage dans la rue Consolat pour le premier des deux soirs de Carte Blanche à Ottilie B. Si je remonte un peu en arrière la première fois que j'ai vu Ottilie c'était en 2009 au Paradox et la dernière c'était à la Meson en 2019 sur la carte blanche donnée à David Lafore, ... jusqu'à ce soir donc. Premier constat : sa transition capillaire s'est accentuée. Est ce une façon de dire qu'elle n'est pas la même Ottilie B qu'avant. Sans doute car si on retrouve certaines intonations et certaines façons de chanter (dont le fameux chant diphonique) en revanche niveau style on est très loin des si jolis Crayons de colère de ses débuts. Au moment où je pénètre dans la salle bien silencieuse elle est en train de se promener avec un drôle de triangle lumineux sur... Lire la suite

Carte Blanche à David Lafore avec Gildas Etevenard, Ed Hosdikian, Ottilie B, Hank

Critique écrite le 03 février 2019, par Pirlouiiiit

La Meson, Marseille 26 janvier 2019

Carte Blanche à David Lafore avec Gildas Etevenard, Ed Hosdikian, Ottilie B, Hank en concert

Carte Blanche à David Lafore, jour 2. Hier ce fut tellement bien que je ne suis pas complètement surpris de revoir des têtes vues la veille. Pourtant ce soir il y a à la Déviation une bien belle soirée qui réunit Fantazio qui se faisait rare dans le sud, De la Crau et Manu Theron (qui était présent hier dans le public). Bref, ce soir c'est encore plus complet que la veille. Cette après-midi je suis venu accompagné Lucie qui a interviewé David pendant les balances de ses nouveaux invités (interview à lire ici). J'en ai profité pour lancer un time lapse qui a couvert toutes les balances et la soirée (voir le résultat ici). Cette fois j'ai décidé de ne prendre aucune note, mais pour me souvenir un peu de ce qui s'est passé et ne pas mélanger avec la veille, j'ai enregistré des bouts de 20 à 40 secondes de chaque morceau (c'est d'ailleurs un bout de cela qui me sert de bande son au time lapse). Ce soir le programme est plus culotté : en dehors de Gildas et Edmond déjà présents la veille, David a invité Ottilie B qu'il ne connaît pas vraiment (en tout cas sur scène) et HANK à l'univers (et au dispositif) si particulier qu'on imagine mal comment insérer cela dans un concert collectif. Hors de question de leur faire faire la première... Lire la suite

Ottilie B. et Jeanne Cherhal (Festival Avec le Temps 2015)

Critique écrite le 25 mars 2015, par Mylo

Espace Julien Marseille 21 mars 2015

Ottilie B. et Jeanne Cherhal (Festival Avec le Temps 2015) en concert

Il y a toujours une date qui retient mon attention lors du Festival Avec le temps. Cette année, la venue de Jeanne Cherhal à Marseille m'a donné envie de sortir. Une rencontre avec le public était organisée en après-midi à la bibliothèque de l'Alcazar : l'occasion de la voir au naturel. Passées les premières minutes nerveuses, Jeanne répond avec spontanéité aux diverses questions, lumineuse, souriante. Sa vivacité conquiert facilement l'assistance, son aisance me plaît et laisse augurer une agréable soirée. OttilieB. Assure la première partie. Déjà croisée ici et là où seule en scène elle m'avait charmée par sa nature généreuse, sa prose truculente lancée avec verve. Sur scène elle provoque, elle séduit, va chercher son public accompagnée ce soir de deux musiciens : Christophe Charlemagne à la clarinette alto, guitare et Didier Simione aux machines électro, au Hang. J'apprécie la variété de sa recherche instrumentale, elle venue nourrir son set, lui donne une belle identité. Le projet me parait très abouti, Ottilie s'épanouit sur la scène devenue une cour de jeux érotiques, avec un public très complice qui se laisse faire en souriant. Son usage du chant diphonique crée ce petit je-ne-sais-quoi de décalage maîtrisé entre... Lire la suite