Accueil Chronique de concert Cap'tain Carnasse et sa Momie featuring the Brassens + Anaïs (last Cheap Show)
Mardi 18 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Cap'tain Carnasse et sa Momie featuring the Brassens + Anaïs (last Cheap Show)

Cap'tain Carnasse et sa Momie featuring the Brassens + Anaïs (last <i>Cheap Show</i>) en concert

Moulin - Marseille 29 novembre 2006

Critique écrite le par

J'y vais j'y vais pas ... j'hésite ... et puis comme Svet ne l'a jamais encore vu (alors que je lui en parle depuis 3 ans) et que c'est vraiment la dernière représentation du Cheap Show (elle nous avait dit dans l'interview de l'année dernière qu'il devait s'arrêter en décembre 2005) et que je ne l'ai finalement vue que 6 fois depuis qu'elle tourne seule (et u près de 20 fois au sein de Opossum), nous y sommes retournés.


En arrivant là bas beaucoup de monde devant l'entrée alors qu'il est à peine 20h. Nous arrivons tôt aussi car depuis qu'elle passe à la télé et tout (et sachant que le concert est complet depuis plus d'un mois), je crains qu'il ne soit plus difficile que d'habitude d'accéder aux premiers rangs, et puis je n'ai pas envie de rater le fameux Cap'tain Carnasse et sa momie qui comme lors des récents concerts à l'Olympia ouvre pour leur ancienne camarade de jeu.


Un peu après que nous nous soyons approché de la scène avec moins de difficultés que prévu, mais en me prenant quelques réflexions du genre vous êtes grand vous devriez aller derrière (je me suis retenu de ne pas faire mon vieux con à leur dire que si elles n'avaient pas attendu de découvrir Anaïs par la télé elles auraient pu la voir plus tôt, plus souvent et sans avoir un grand dadais devant elle ; mais ce n'est même pas sûr car avec un peu de malchance j'aurais été justement devant elles), Dominique Viger aka Cap'tain Carnasse fait son apparition du fond de la scène en traînant sa Momie jusqu'à la batterie.


Le décalage entre le fond et la forme est assez amusant ... car sous des apparences de burlesque avec sa fraise et son costume d'époque le Cap'tain Carnasse n'en reste pas moins un gros tordu. Pillant sans vergogne dans le répertoire de Homosuperior il nous conte ses histoires macabres avec un sourire (ensanglanté révélant des dents gâtées) qui laisserait croire qu'il s'agit de chansons amusante.


Le public réagit super bien ; autour de moi les gens n'arrêtent pas de répéter "c'est énorme !" et rient à la moindre des blagues de Carnasse ou des interventions de la Momie. Celle là est toujours aussi bonne. Quasiment immobile, et s'écroulant souvent sur sa batterie, elle se réveille de temps en temps pour agiter une araignée en plastique, gémir au bon moment, souffler dans un tortillon ...


Tout passe même les paroles du sublime "Le soleil est bel" (voir vidéo ci-dessous) ou dans je ne sais plus quelle chanson où il raconte que petit il aimait "renifler le cul de son petit frère mais qu'il ne peut plus car celui-ci est six pieds sous terre". Ce spectacle est en évolution constante et cette fois ci alors qu'il annonçait l'arrivée d'un invité surprise (et que tout le monde s'attendait à voir arriver Anaïs comme lors de son récent concert à la Friche avec Oshen) j'ai en effet eu la surprise de découvrir le fantôme de Georges Brassens ...


Celui-ci nous a chanté avec son accent sétois un morceau, et est resté pour la fin du set au côté des deux autres, donnant un côté complètement irréel au plateau. Imaginez, vous arrivez en retard, vous êtes venus voir la chanteuse qui passe tout le temps à la télé et vous percevez sur scène un géant contrebassé avec un fraise autour du coup, une momie molle qui joue de la batterie et Brassens réincarné ... bref un régal pour le public ... et un projet à creuser encore un peu pour qu'il tienne sur la longueur.


Après une courte pause nécessaire à l'évacuation de la momie, de sa batterie et de la contrebasse et la mise en place de la pédale d'Anaïs, sa guitare et son tabouret avec miel, bouteille d'eau et œuf musical, la star est arrivée, accompagnée des cris hystériques d'une salle en délire (Patriiiiiiiiiiii ... pardon Anaïiiiiiiiiiiiis !). Je m'attendais à une Anaïs survoltée et rentrant à fond dans le jeu de son public et je trouve une Anaïs zen et détendue, presque gênée de déclencher une telle réaction.


Jean baskets t-shirt blanc ... elle attaque après avoir dit son plaisir de finir par Le Moulin à Marseille où elle a l'impression de ne pas être venue depuis longtemps. Impossible de me souvenir par quoi elle a commencé ni dans quel ordre elle a joué les morceaux ; mais tout le cheap show y passera. Une nouvelle fois, seule avec sa guitare, ses autosamples en directe et son kazoo elle mettra tout le public dans sa poche, impressionnante dans ses imitations et ses accents (écossais, américain, canadien, ...), à la fois touchante, amusante et toujours un peu surprenante.


Comme lors du concert en faveur du Liban elle tentera une version en anglais de Mon Cœur Mon Amour ("une chanson écrite il y a 2 ou 3 ans, qui a eu pas mal de succès et dont vous avez peut être marre ?" - "Nooooooooooooooooon !"), mais sera obligée de vite repasser en français face à un public qui commençait même un peu à siffler de ne pas entendre la copie conforme de leur chanson préférée.


Ca aussi c'était impressionnant ; voir à quel point les gens connaissent le disque par cœur, dans les moindre répliques ou intonations. Quelques intermèdes seront un peu plus longs comme le Pendant ce temps là sur MTV, un petit nouveau avec Pendant ce temps là au Pérou où viennent s'entrechoquer la flûte traditionnelle, les White Stripes, Shakira et d'autres ... ça m'a rappeler les fins de concerts reprises où avec Opossum elle osait déjà de tels mélanges aussi improbables que réussis ... mélanges que l'on retrouve maintenant avec les DJ qui font du bootleg, mais sans le côté live ...


Niveau surprise pas grand-chose pour le public (en dehors du morceau inédit qu'elle avait déjà fait à la Friche), par contre pour elle deux petites avec l'apparition de son staff technique en kilt lorsqu'elle se retourne pour présenter ses musiciens virtuels après Pendant ce temps là en Ecosse, ou lorsque la Momie fait son apparition sur Rap Collectif ... lui faisant d'ailleurs un peu perdre le fil ... Tiens ça me fait penser qu'à ce moment là elle a commencé à nous ressortir sa petite voix genre série américaine doublée comme elle le fait sur les intermèdes du seul vrai disque d'Opossum : Excusez moi je voulais te demander


Le rappel commencera par la traditionnelle Carla Bourée que je trouve encore plus drôle depuis que j'ai enfin entendu l'originale. De longs remerciements pour Le Moulin, son équipe technique, son tourneur, son manager, ... un petit mot sur Opossum ... Pas d'invitation au public à sortir un peu plus et à aller dans les petites salles de Marseille ... tant pis, mais de toute façon je ne suis pas sûr que cela aurait eu un réel impact.


Autre petit regret, j'aurais bien aimé la voir chanter la reprise de Mélanie (Look what they've done to my song) mais ce ne sera pas pour cette fois ; par contre j'ai encore passé une très bonne soirée (et Svet a adoré même sans comprendre parfaitement touts les jeux de mots). Ce n'était pas forcement son meilleur concert, mais une fois de plus, même fatiguée par une tournée marathon qui l'aura emmené sur tous les plateaux télés, dans toutes les villes de France, et fait d'elle en moins de trois ans la superstar que vous connaissez tous, elle était naturelle et sincère dans sa relation avec le public.


Laissons la souffler un peu et promis dans quelques mois on essaiera de donner une suite aux deux premières interviews qu'on avait fait avec elle lorsqu'elle était encore totalement inconnue et lorsqu'elle a commencé à être connue. Le lendemain Svet chantait La plus belle chose au monde et moi j'avais ressorti mes minidisc d'Opossum qui n'ont pas pris une ride ... et je me suis même pris à penser que ce serait peut être une bonne idée qu'ils ressortent quelque chose d'officiel car tout ce qui fait le succès de Anaïs était déjà là (les textes sont d'elle) et il y avait en plus la patate et la bonne humeur d'un groupe qui s'éclate sur scène !


Oui redonnez vie à des chansons comme Le Moustique, Japanese Tourist, Pizza, Go West ... en plus comme ça, ça lui laisserait tout le temps pour souffler, préparer son prochain album et répondre à la prochaine interview Liveinmarseille. Dernier petit mot aux lecteurs qui auraient continuer à lire jusqu'ici ... soyez curieux, essayer de sortir un peu dans les petites salles de concerts voir des artistes, sans forcement attendre d'en avoir entendu parlé à la télé ou à la radio ! Vous soutiendrez ainsi les artistes et le processus créatif là où il commence vraiment ! Tous les artistes (même les plus grands comme Anaïs ce soir commencent dans les petits lieux et galèrent !)

Bonus video :

> Réponse le 27 décembre 2006, par Adeline

[Le Moulin - Marseille - 29 novembre 2006] Vraiment le concert à ne pas manquer ! Cette fin de tournée aura été surprenante par les nouveautés apportées au Cheap Show, et les 'imprévus'. Plutôt émouvante aussi, de mettre fin à tout ça, après 3 ans de scène, revenir jouer à Marseille, après avoir rempli l'Olympia 3 fois de suite ! Merci Anaïs pour ces moments de bonheur. A bientôt sur scène, là où tu nous éclate le plus !  Réagir


Anaïs : les dernières chroniques concerts

Anais en concert

Anais par Pirlouiiiit
Meson, Marseille, le 31/01/2020
Dans le documentaire Marseillais Yeah Yeah Yeah de Alexandra Musso la chanteuse batteuse de La Chasse faisait justement remarquer qu'il n'y a pas tant de groupe de filles que ça... La suite

Anaïs en concert

Anaïs par Chandleur
Le Trianon - Paris, le 09/05/2012
Anaïs est en crise. Keski va pas mon petit bouchon... La victoire de F.H ? Non car elle était happy few le 6 mai à la Bastille. Le petit rhume du jour, qui briderait sa voix ? Peut... La suite

Anaïs + Manu Larrouy en concert

Anaïs + Manu Larrouy par Blandine
Docks des Suds - Marseille, le 04/04/2009
Anaïs : un retour gagnant à Marseille Anaïs était hier soir en concert aux Docks des Sud de Marseille auxquels elle a mis le feu pendant deux... La suite

Maya Barsony + Anaïs en concert

Maya Barsony + Anaïs par Julyzz
Olympia - Paris, le 03/03/2009
La miss Anaïs enfin de nouveau à l'Olympia. On ne pouvait pas rater ça. On accueille d'abord la belle Maya Barsony. Ma première impression, collée aux enceintes : elle a... La suite

Cap'Tain Carnasse & sa momie : les dernières chroniques concerts

Cap'tain Carnasse & sa Momie @ Incroyable Talent, M6 en concert

Cap'tain Carnasse & sa Momie @ Incroyable Talent, M6 par Philippe
Cirque d'Hiver, Paris, le 02/10/2008
Palsambleu, Bloody Hell, il l'a fait... he fooking did it ! L'infâme et hémophile Carnasse, auteur des Mini et des Maxi Monster Show, taxidermophile et grand Horrifieur de... La suite

Les Wriggles + Cap'tain Carnasse en concert

Les Wriggles + Cap'tain Carnasse par Gandalf
Le Moulin à Marseille, le 27/03/2008
Mais en voilà une soirée sympa dans ce cher Moulin ! Si à la base je retrouvais cette salle que j'adore, c'était par curiosité, et avec le souvenir d'une première partie de... La suite

Cap'tain Carnasse's Maxi Monster Show (Colloque Phrénétique - Des Menaces pèsent sur l'Univers) en concert

Cap'tain Carnasse's Maxi Monster Show (Colloque Phrénétique - Des Menaces pèsent sur l'Univers) par Philippe
Marseille, Théatre du Moulin, le 28/09/2006
Plus d'un an après ses premiers méfaits et une très pimpante La suite

Festival du Soleil 2006, Noailles (Yazmen, Vagabontu, Laure Chaminas, On Vend la Caravane, Cap'tain Carnasse et sa Momie, Amar, d'Aqui Dub en concert

Festival du Soleil 2006, Noailles (Yazmen, Vagabontu, Laure Chaminas, On Vend la Caravane, Cap'tain Carnasse et sa Momie, Amar, d'Aqui Dub par Mystic Punk Pinguin
Quartier de Noailles - Marseille, le 18/06/2006
Le Festival du Soleil, du quartier Noailles de Marseille. Un festival qui plonge dans le coeur populaire du quartier grâce à l'investissement d'asso locales comme le Mille... La suite

La Pompe moderne (ex The Brassens) : les dernières chroniques concerts

La Pompe Moderne en concert

La Pompe Moderne par Sami
Poste à Galène - Marseille, le 05/06/2010
Il est des concerts auxquels on a un peu peur de s'ennuyer, d'autres où l'on est à peu près sûr de bien s'amuser. Celui des inénarrables La Pompe Moderne fait assurément partie de... La suite

Moulin - Marseille : les dernières chroniques concerts

Fred Skitty, Docile en concert

Fred Skitty, Docile par Sami
Moulin Club, Marseille, le 18/11/2021
Toujours un plaisir de retourner au Moulin, ici en mode "club" pour un co-plateau au féminin, proposé par la salle et la structure Ze Bourgeoiz qui soutiennent les artistes du... La suite

Camélia Jordana + Siem Folknomade en concert

Camélia Jordana + Siem Folknomade par Sami
Moulin, Marseille, le 09/11/2019
Les voix féminines et la Méditerranée sont à l'honneur au Moulin, qui, contrairement à ce qui était annoncé, est en configuration "petite salle" ce soir. Siêm Folknomade Pour... La suite

La Maison Tellier +  Blind Cinema en concert

La Maison Tellier + Blind Cinema par Sami
Le Moulin, Marseille, le 24/05/2019
Le Moulin a toujours été une des salles les plus ponctuelles de Marseille, beaucoup plus que les transports en commun en tout cas. Du coup comme souvent on aura juste le temps... La suite

Bukowski + Ultra Vomit en concert

Bukowski + Ultra Vomit par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 10/05/2019
Soirée (évier) metal potentiellement débile et bien régressive, avec les quasi-mascottes du Hellfest : les fameux Ultra Vomit de Nantes ! Le public devant l'entrée semble... La suite