Accueil Chronique de concert Elysian Fields + Kelly De Martino + Mansfield. Tya + Grand National (Festival de Sédières 2005)
Samedi 25 septembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Elysian Fields + Kelly De Martino + Mansfield. Tya + Grand National (Festival de Sédières 2005)

Granges du Château de Sédières, Clergoux 25 juillet 2005

Critique écrite le par



Il fallait bien un dimanche sans concerts pour se remettre des émotions ressenties lors des deux premières soirées du festival de Sédières avec Devendra Banhart, Mugison, Bang Gang, The National, The Wedding Present, Alamo Race Track et quelques autres... Après avoir goûté aux joies du farniente en Corrèze (un département riche en paysages magnifiques, lacs préservés et petits villages superbes), le retour vers le Château de Sédières s'effectue dans la joie et l'allégresse : on a rendez-vous avec Elysian Fields et Kelly De Martino !

Mansfield. Tya

C'est un duo venant tout droit de Loire-Atlantique qui est chargé de débuter cette soirée qui s'annonce sous les meilleurs augures. Mansfield. Tya est composé de deux jeunes femmes multi instrumentistes, la chanteuse principale (qui possède une belle voix à la Suzanne Vega quand elle chante en anglais) s'accompagne à la guitare (sèche ou électrique) et à l'orgue, son acolyte pouvant, quant à elle, se saisir tout aussi bien d'un violon (qu'elle utilise avec talent) que d'un piano, sans oublier d'assurer les choeurs. L'univers musical de Mansfied Tya est assez riche : on passe sans crier gare de la chanson/folk/pop au punk/rock/blues à la PJ Harvey, avant de s'arrêter quelques instants sur une ballade au piano. Les textes en français sont assez naïfs mais ce duo-là a sans aucun doute un bel avenir devant lui.

Kelly De Martino

Malgré quelques problèmes de son au début (dus à une arrivée tardive et donc à une balance vit expédiée avant de jouer), Kelly De Martino a pu dévoiler au public tous les charmes de sa musique, à la fois pop, folk, rock, country & western. Ce petit bout de femme possède une superbe voix qui évoque souvent celle de Hope Sandoval des regrettés Mazzy Star ; cela lui permet de survoler littéralement ses compositions alanguies, sans cesse traversées par une captivante mélancolie. La belle est, en plus, brillamment secondée par un groupe d'un grande finesse, on reconnaît en particulier le guitariste d'Holden et Silvain Vanot qui se fait fort de "salir" le son avec moult effets surprenants. A peine arrivée, et déjà partie : le concert de Miss De Martino est expédié en 45 petites minutes... Cela donne très envie d'avoir un second rendez-vous avec Kelly.




Elysian Fields

Pour l'avoir déjà vue lors d'un superbe concert avec Elysian Fields - en juin 2003 à la Coopérative de Mai - puis en novembre 2004 aux côtés de son ami Jean-Louis Murat, on savait que Jennifer Charles avait un potentiel de séduction hors du commun (en plus d'une voix à tomber raide dingue en quelques secondes). Après l'avoir aperçue dans l'après midi même près du plan d'eau de Sédières, en train de jouer... à la pétanque, on sait, désormais qu'elle est irrésistiblement sexy, en toutes occasions. Et oui, Jennifer est la seule femme qui, quand elle jette une boule de pétanque, a un geste de danseuse étoile pensionnaire de l'opéra de Paris !
Trêve de digressions sportives : le duo Elysian Fields (désormais couple uniquement à la scène) venait présenter en exclusivité quasi mondiale son nouvel opus à paraître en septembre 2005. Au court d'un show en duo d'une heure et quart, Jennifer Charles et Oren Bloedow ont permis au public de Sédières de découvrir sur scène des nouveaux morceaux aussi mélancoliques que langoureux, mais toujours d'une sobriété remarquable. A la fois rock, folk, jazz, blues et western, les inédits présentés dans un dépouillement quasi intégral (une voix + une guitare ou un piano) risquent de former un album saisissant. Si Jennifer et Oren semblent encore complices sur les planches, leur nouveau travail commun est fortement imprégné d'une tristesse sans doute inhérente aux épreuves traversées à deux. Quelques notes de guitares électriques ou de piano ajoutées au chant de Jennifer suffisent à créer des titres poignants et évocateurs. on remarque que le piano semble avoir une place plus prépondérante qu'auparavant... Autre nouveauté : Oren semble également avoir des velléités pour le chant, le magique duo Passing on the stairs lui a donné de (bonnes) idées. Quand ce titre est interprété, on le reçoit le corps frissonnant, comme happé par la beauté de ces deux voix en apesanteur. La fin de ce concert magistral est ponctuée par des salves d'applaudissements nourris (et mérités)... Faisant fi des aléas du bizness et de la vie, Elysian Fields est là pour encore longtemps.

Grand National

On ne souhaite vraiment pas la même chose à la bande de gommeux anglais qui composent le dramatique groupe Grand National. Non contents de mettre un temps fou à régler leur matériel (puis à jouer les stars qui montent sur scène quand ils le souhaitent), il a suffit de trois morceaux pour prouver l'incroyable vacuité de leurs fades compositions. Tout cela sonne mal, commercial et sans âme ; pour être franc, cela a autant de saveur qu'un plat mal cuisiné... et réchauffé de surcroît ! Pour couronner le tout, il faut supporter le cabotinage du chanteur tête à claques qui roule des mécaniques, fait semblant de boire du vin rouge à la bouteille (sans doute pour la crédibilité rock ‘n roll... ) et chante avec une voix sans intérêt.
C'est une occasion inespérée de rentrer se coucher à une heure correcte, en préservant ainsi nos forces pour le lendemain. Jean-Louis Murat est en effet attendu, peut-être avec Jennifer Charles ; cela risque d'être une autre histoire.


A lire également : les critiques des derniers albums d'Elysian Fields, ainsi que les chroniques sur les autres concerts de l'édition 2005 du festival de Sédières, sans oublier celles des années 2002 et 2004.


Sites Internet : www.sedieres.fr, www.elysianmusic.com, www.lfsm.net/8/kelly.htm, https://mansfieldtya.free.fr/index2.html.

Festival de Sédières : les dernières chroniques concerts

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) en concert

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières, le 22/07/2006
Dans un cadre toujours aussi magique, et avec un accueil du public amélioré (plus de place pour se prélasser près du plan d'eau entre les concerts), le festival de Sédières... La suite

Abd Al Malik par lorenzo
festival de sédières, le 25/07/2009
Abd Al Malik est un grand bonhomme ! Il a un flow de dingue et c'est une bête de scène avec des musiciens hyper pro. concert inoubliable au festival de Sédières ! La suite

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) en concert

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 26/07/2005
Grâce à la présence de Jean-Louis Murat (dont c'était la seule apparition sur scène cet été), la dernière soirée du festival de Sédières a fait le plein : entre 600 et 700... La suite

The Wedding Present + The National + Alamo Race Track + Bumcello + Las Ondas Marteles (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 23/07/2005
La deuxième soirée du festival de Sédières s'annonçait riche en bons moments, elle n'a pas déçu... Sensible à la qualité de l'affiche, le public s'était déplacé en masse dans la grange rénovée qui tient lieu de (superbe) salle de spectacle au milieu d'un formidable océan de verdure. Las Ondas Marteles Juste après les prestations de... La suite

Elysian Fields : les dernières chroniques concerts

Interview de Jean-Louis Murat à propos de l'album A Bird On A Poire en concert

Interview de Jean-Louis Murat à propos de l'album A Bird On A Poire par Pierre Andrieu
Théâtre d'Aurillac, le 10/02/2021
"Si je pouvais changer d'identité, j'aimerais bien être Jon Spencer !" Un sinistre scribouillard a un jour écrit dans une chronique sur l'album Le moujik et sa femme que les... La suite

Elysian Fields  en concert

Elysian Fields par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 25/10/2016
Si je n'ai pas écrit sur ce joli concert c'est parce qu'initialement quelqu'un d'autre avait prévu de le faire ... mais vu qu'il a l'air tout aussi débordé qu'alors ... je vais... La suite

Elysian Fields en concert

Elysian Fields par Pierre Andrieu
Le Tremplin, Beaumont, le 26/05/2016
Deux ans à peine après son mémorable précédent passage au Tremplin, Elysian Fields était de retour en Auvergne pour présenter son tout dernier opus, le très beau Ghosts Of... La suite

Elysian Fields + Françoiz Breut en concert

Elysian Fields + Françoiz Breut par Karen Solvery
Épicerie Moderne, Feyzin, le 25/05/2016
Ce samedi 25 mai, c'est à l'Epicerie Moderne qu'avait lieu le concert de deux groupes palpitants (et c'est peu dire!!) : Françoiz Breut et son équipe, suivies par Elysian... La suite

Grand National : les dernières chroniques concerts

Grand National + the Servant + Layne en concert

Grand National + the Servant + Layne par Pirlouiiiit
Espace Julien - Marseille, le 07/04/2005
Planning complètement chamboullé pour cause de panne de camion en partant de Lyon pour The Servant (apparemment ils avaient eu un gag similaire l'année dernière). Du coup... La suite

The Servant + Grand National par Ela
Krakatoa, Bordeaux, le 15/04/2005
Excellent... Excellent! dire le contraire serait être de mauvaise foi... Non parce que Grand National en 1ère partie, chauffe le public en une chanson... et les suivantes tout le monde suit. Quant à THE SERVANT... Que dire de mieux qu'excellent? Le chanteur avec son français très impressionnant pour un anglais montre que l'effort à se rapprocher... La suite

The Servant par SONIA
sdf Ramonville et Espace Julien, Marseille, le 14/04/2005
Oups j'ai pris ma claque de l'année, précipitez vous voir The Servant tant qu'ils sont encore dans des petites salles, parce que ca ne va pas durer ! Chansons sublimes, chanteur, sublime, possédé, envouté et envoûtant, il gesticule, arpente la scène, danse comme un dieu sous cocktail adrénaline / endorphines : ce mec se fait plaisir, ça se sent, et... La suite

The servant + Grand National + Layne par aerial
Espace Julien - Marseille, le 07/04/2005
grand national : une mention speciale pour leur prestation au café julien au lieu de l'espace suite a de petits problèmes de transports. Quoi qu'il en soit, sans connaitre le groupe, je me suis surprise a fermer les yeux pour me laisser pénétrer par la musique et par l'extraordiraire voix du chanteur. The servant : alors la bravo. Tout... La suite

Mansfield Tya : les dernières chroniques concerts

Stranded Horse + Yeti Lane + Mansfield.TYA + Fat White Family + The NightBeats (Festival Yeah!) en concert

Stranded Horse + Yeti Lane + Mansfield.TYA + Fat White Family + The NightBeats (Festival Yeah!) par Phil2guy
Château de Lourmarin, le 05/06/2016
Et c'est parti pour la deuxième soirée de la 5e édition du Festival Yeah pour une programmation aussi éclectique et excitante que la veille. Il y a un peu plus d'affluence en ce... La suite

Mansfield Tya en concert

Mansfield Tya par VirageV2
Le Fil, Saint-Etienne, le 05/12/2015
Ce samedi 5 décembre, Le Fil de Saint-Etienne accueillait un ovni de la chanson française : Mansfield TYA. Pour les fans, ce fut d'abord l'occasion de découvrir avec stupeur... La suite

Mansfield Tya en concert

Mansfield Tya par Sami
Poste à Galène, Marseille, le 28/04/2012
Salle quasi pleine pour accueillir le duo Nantais dont j'avais raté le premier passage ici même en 2006. Mansfield Tya est probablement un des groupes Français les plus atypiques... La suite

Narrow Terrence / Mansfield Tya en concert

Narrow Terrence / Mansfield Tya par Jacques 2 Chabannes
Espace Doun Rognes, le 05/09/2009
" Deux Garçons, Trois Filles : 5(0000) Possibilités... " " Préquelle... " Le temps de glisser son blaze au sein du cadre de bois pendu à cet effet, et voici le Professeur... La suite

Granges du Château de Sédières, Clergoux : les dernières chroniques concerts

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) en concert

Echo and The Bunnymen + I Love You But I've Chosen Darkness + Cocoon + Tazio & Boy (Festival de Sédières 2006) par Pierre Andrieu
Grange du château de Sédières, le 22/07/2006
Dans un cadre toujours aussi magique, et avec un accueil du public amélioré (plus de place pour se prélasser près du plan d'eau entre les concerts), le festival de Sédières... La suite

Abd Al Malik par lorenzo
festival de sédières, le 25/07/2009
Abd Al Malik est un grand bonhomme ! Il a un flow de dingue et c'est une bête de scène avec des musiciens hyper pro. concert inoubliable au festival de Sédières ! La suite

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) en concert

Jean-Louis Murat + Polar + Karin Clercq (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 26/07/2005
Grâce à la présence de Jean-Louis Murat (dont c'était la seule apparition sur scène cet été), la dernière soirée du festival de Sédières a fait le plein : entre 600 et 700... La suite

The Wedding Present + The National + Alamo Race Track + Bumcello + Las Ondas Marteles (Festival de Sédières 2005) par Pierre Andrieu
Granges du Château de Sédières, Clergoux, le 23/07/2005
La deuxième soirée du festival de Sédières s'annonçait riche en bons moments, elle n'a pas déçu... Sensible à la qualité de l'affiche, le public s'était déplacé en masse dans la grange rénovée qui tient lieu de (superbe) salle de spectacle au milieu d'un formidable océan de verdure. Las Ondas Marteles Juste après les prestations de... La suite