Accueil Chronique de concert Rover + Conger! Conger!
Dimanche 23 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Rover + Conger! Conger!

Rover + Conger! Conger! en concert

Le Poste à Galène, Marseille 31 mai 2012

Critique écrite le par

Pas de gros désaccord avec la chronique de Cabask, mais j'avais presque fini la mienne quand elle est parue (et j'ai fini la soirée ailleurs), alors la voici tout de même, en piquant une des photos de Marwan au passage !



Rendez-vous est donc pris depuis longtemps avec Rover, aka Timothée Régnier, grosse sensation "française" de cette année 2012, française entre guillemets puisque ce garçon n'emploie cette langue qu'entre les chansons, pour distiller de petites vannes avec parcimonie. On l'imaginait gaillard, on n'est pas déçu : il est un peu plus corpulent que la couverture de son excellent premier album pouvait le laisser penser. Mais peut-être qu'après une dizaine de dates à transpirer comme il l'a fait au Poste à Galène, il va finir avec une ligne impeccable !

Entrée sans façon pour ce jeune homme qui n'a pas l'air de savoir que sa voix peut bouleverser des gens, en tout cas qui ne la ramène pas, faisant preuve de modestie et de discrétion entre deux envolées vocales parfois poignantes, tout en manipulant délicatement une jolie Rickenbacker. Intro céleste avec ses 4 musiciens (chevelus, discrets, impeccables), qui débouche sur l'émouvante Late Night Love : le couple d'amis que j'ai trainé avec moi n'auront pas besoin d'en entendre plus pour me dire que ça leur plait !

Suite avec Queen of the Fools qui est un vrai tube bowiesque, splendeur jouée avec un son plus rock que sur disque, et la bowissime (après on va arrêter, promis) Remember, qui sonne sacrément - le public, certes pas là par hasard vu la notoriété encore confidentielle du bonhomme, est déjà en joie. Aqualast bien sûr, qui s'avère presque dansante ; la voix part sans problèmes dans les aigus, semblant parfois frôler la catastrophe (tomber du falsetto artistique au fausset involontaire).

Mais bon, il la tient sa voix, ça sonne et ça émeut sur Silver, suivie par une respiration pop avec une Lou plus légère (c'est dûr de tenir une intensité tragique tout le temps !). Puis une autre, inédite appelée Lonely Man (assez Beatles-like), et un beau moment de défoulement chaloupé de toute la salle sur Tonight, qui est personnellement mon titre disco préféré depuis bien longtemps ! Le pont central est absolument admirable et, comme je le pensais, cette chanson me donne un immense plaisir jouée en live, hélas suivie par une première sortie (à 45 minutes ! ouch !)

Bien évidemment le public, outré, le fait bruyamment savoir. Le groupe revient pour un rappel (mes notes sont indéchiffrables, je devais encore crier en écrivant), notamment avec et, il me semble, la jolie Carry On (non, j'irai pas sur setlist.fm - problème, le groupe n'en a laissé aucune sur scène !) avec des passages en agréable digression instrumentale ; le groupe salue à nouveau après présentation et ressort aussi sec, une heure à peine étant écoulée depuis le début.

Il faudra une énorme bronca pour convaincre Rover de revenir une fois encore sur scène, et pour réinterpréter Aqualast tout seul. Très joli toujours mais un peu décevant - pas la moindre chanson bonus en magasin ? Sinon, une petite reprise de Bowie ou de Mac'Ca ? Dommage, on repart avec une légère frustration : un concert superbe mais court, trop couuuuuuuuuuurt ! En conclusion, ce garçon ultra-prometteur, qui a l'air étonné qu'on l'écoute et qu'on l'aime, doit savoir qu'il pourrait carrément cartonner en rallongeant son set d'un quart d'heure !


Pour ne pas rester sur cette impression, je rejoins donc (après réflexion sur mon état de fatigue légèrement éméchée... et un tirage à pile ou face) la fin du concert du Café Julien, qui avait une belle affiche ce soir. Quelques 30 minutes de Conger! Conger! valent toujours le déplacement ! On a déjà maintes fois vanté ici ce groupe qui nous assure depuis quelques années d'un possible renouvellement du rock, dans un style totalement inclassable et invariablement fascinant, que l'on retrouve également sur leur récent disque.


Et comme d'habitude, le trio s'applique à fracasser du cerveau à grands coups de boutoir, fort d'une set-list qui comporte quelques nouveautés (comme souvent avec eux). Le Café Julien est bien rempli et le public (qui a déjà droit aux Nitwits avant), est évidemment ravi et pour moitié au moins, en transe. On arrive sur Haunted, puis When I was a nigger (toujours une tuerie sur scène) et la totalement barrée Icarus (this man will face the sun !)....


Le groupe a paraît-il 4 chansons inédites dans le set de ce soir, et en effet je n'ai pas tout reconnu. 30 minutes dans le shaker avec eux, finies "au coin du monde", valaient amplement de se pousser au cul (merci à la pièce de 1 euro qui m'a envoyé ici contre mon gré, donc !). On ne peut qu'une fois encore vanter leurs performances scéniques hors norme : donnez à ces 3 jeunes gens un peu d'énergie en marchant jusque là où ils jouent, et en retour ils vous gonfleront à bloc de leurs ondes telluriques surpuissantes...


Conger! Conger! : les dernières chroniques concerts

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy en concert

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy par odliz
Le Makeda, Marseille, le 30/11/2019
Deux mois après la Rue du Rock, Phocea Rocks remet le couvert, sauf que cette fois-ci, on laisse la sono branchée le temps d'un week-end dédié au rock immortel. Histoire de... La suite

Conger ! Conger ! + Poutre en concert

Conger ! Conger ! + Poutre par Catherine B
Makeda, Marseille, le 19/09/2019
a ... Donc hier soir et parce qu'il y a de la poésie dans la noise, à cause d'eux. Il y a ce qu'on entend, c'est fort, douloureux, l'exutoire pour le mal dedans... et la violence... La suite

Conger ! Conger ! + SOvOX + Jane's Death (Inauguration du Makeda #2) en concert

Conger ! Conger ! + SOvOX + Jane's Death (Inauguration du Makeda #2) par pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 07/03/2019
Il y a quelques semaines, que dis-je quelques jours, je rédigeais avec nostalgie ma dernière chronique d'un concert au Poste à Galène, en fait Le dernier concert du Poste à... La suite

Shiloh + x25x + Conger!Conger! + Da Leada (en soutien aux inculpé.e.s des luttes de la Plaine) en concert

Shiloh + x25x + Conger!Conger! + Da Leada (en soutien aux inculpé.e.s des luttes de la Plaine) par odliz
Le Molotov, Marseille, le 09/12/2018
En cette fin d'année intensément christique avec la multiplication des pains municipaux, les petites gens aka la populace contre-attaque à base d'élans solidaires et de concerts de... La suite

Rover : les dernières chroniques concerts

ROVER en concert

ROVER par Daddrock
Le Fil, Saint-Etienne, le 30/03/2017
Ambrée ou blonde. La bière coule à flot pour cette première soirée d'été précoce à Saint-Etienne. Le fond musical de The Toad Elevating Moment laisse présager la puissance de cette... La suite

Rover en concert

Rover par Kris Tian
Espace Julien - Marseille, le 10/03/2016
J'ai découvert Rover il y a quelques mois et dès la première écoute, mon coeur s'est mis à battre plus fort... Sa musique m'a envahi et ne me lâche plus. Alors vous pensez bien que... La suite

Rover en concert

Rover par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 10/03/2016
Surpuissant, fantastique, époustouflant que dis-je, Supercali fragilisticexpialidocious ! Les mots et les étoiles nous manquent (au fait quand on en met 5 c'est pas par hasard,... La suite

Rover + Ottilie [B] en concert

Rover + Ottilie [B] par Ysabel
Théatre des salins - Martigues, le 13/11/2012
Une belle soirée comme tant d'autres au Théâtre des Salins me direz-vous ... Pas tout à fait. Ce soir, c'est double ration de crème sur le gâteau avec : 1 - L'inauguration de... La suite

Le Poste à Galène, Marseille : les dernières chroniques concerts

BelpheGorz (Closer Records Nite) en concert

BelpheGorz (Closer Records Nite) par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille , le 04/12/2021
Ily a encore quelques années je vous aurait raconté crânement le concert de John Massa au Roll'Studio, celui de Catalogue + Mata Hari + SoVox au Molotov, celui de Ottilie B à la... La suite

Siska + Faliba + Hugo Kant  en concert

Siska + Faliba + Hugo Kant par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 27/11/2021
Ce soir il y avait encore plein de choses (comme tous les week end) mais je m'étais imposé de ne pas sortir tant que je n'étais pas à jour de mes chroniques. Du coup le temps que... La suite

Kalliroi & le FadoRebetiko Project (Le JAM hors les murs) en concert

Kalliroi & le FadoRebetiko Project (Le JAM hors les murs) par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 24/11/2021
Si nous n'avions pas été au superbe concert de OpenMindeD à la Cité de la Musique lundi, nous n'aurions pas croisé Henri, et si nous n'avions pas croisé Heni celui ci ne m'aurait... La suite

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite