Accueil Chronique de concert Têtes Raides + Pense Bête (festival Avec le Temps)
Vendredi 10 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Têtes Raides + Pense Bête (festival Avec le Temps)

Têtes Raides + Pense Bête (festival Avec le Temps) en concert

Espace Julien, Marseille 22 mars 2014

Critique écrite le par


A peine le showcase de Nevche au Lollipop Music Store terminé, je file à l'Espace Julien. Ce soir, je ne prends pas de risque... Hors de question de rater ne serait-ce qu'un morceau de la première partie des Têtes Raides. En effet, cela fait maintenant quelques années que je suis ce trio et que j'attends de voir le moment où il va enfin percer, ou sinon déjà accéder à un niveau d'exposition en rapport avec la qualité de leur musique. Et puis du coup je vais voir les Têtes Raides nouvelle version, avec le chanteur, qui après avoir mis sa tête sur L'an demain l'album de 2011, a changé tous les musiciens (sauf un) sur Les Terriens, celui de 2014.


Bref, lorsque j'arrive les portes de la grande salle ne sont même pas encore ouvertes. Néanmoins je préfère rester là que d'aller m'acheter à manger. Je rentre le premier et me cale devant, comme ça au moins je suis sûr que je ne me ferai pas aboyer dessus comme au concert de Thomas Fersen de la veille (où j'étais arrivé un peu en retard à cause des 20 minutes de queue que j'ai fait par erreur). Alors que la salle est tranquillement en train de se remplir, les lumières s'éteignent à l'heure prévue 20h30 !


De gauche à droite : Jacques Andrieu au chant, à l'accordéon ou à la guitare, Pierre Lacube à la contrebasse et aux percussions (et choeurs) et Nicolas Bihler à la guitare ("lead") et au chant. La set list étant masquée par les retours, je n'ai pu la voir (et encore moins la photographier)... Donc difficile de me rappeler de ce qu'ils ont joué, mais ce qui est sûr c'est qu'en dehors de un qui était plus calme et qui parlait d'amour, tous les autres étaient bien pêchus !


Non seulement les textes sont bons (intelligents, beaux, touchants, frais, lire tout le bien que j'en pense via les chroniques de leurs disques ou concerts passés) mais musicalement ça l'est aussi grâce au groove de Pierre, qui est capable de jouer de la contrebasse et de leur mini batterie en même temps, à l'adresse (notamment) manouche de Nicolas (capable de bondir en jouant de sa guitare) et à l'entrain de Jako que ce soit à la guitare ou à l'accordéon. Souvent ces deux derniers se rapprochent et jouent les yeux dans les yeux lorsqu'ils ne viennent pas chercher le public.


L'accueil que le fera le public sera d'ailleurs plus qu'enthousiaste. Il faut dire que cette fois les univers collaient parfaitement. Seul frustration la durée du set (30 min) qui les empêchera de montrer la richesse de leur univers. Dans les morceaux marquants : forcément le "dance" (et grimé) J'aime bien quand tu danses qui aura beaucoup de succès sur les premiers rangs (où les gens dansaient de toute façon déjà sur les premiers morceaux) et pour ma part quelques nouveaux morceaux qui montrent que l'inspiration ne faiblit dont un très chouette dernier : Tout pareil (cf ici).


Après une pause raisonnable, ce sera le tour de Christian Olivier (chanteur) et Serge Bégout (guitariste) deux seuls membres des Têtes Raides historiques et de leur nouveaux acolytes, à savoir Eric Delbouys (batterie), Antoine Pozzo Di Borgo à la (contre)basse (et trompette), Mick (guitares) et Rock (claviers). L'entrée se fera sur une scène avec projections en fond et une Christian en noir (comme d'habitude) et un chapeau.


Là encore, je n'ai pas chopé la liste donc bien incapable de vous dire ce qu'ils ont joué et encore moins dans quel ordre ! Mais ce qui est sûr c'est que c'était un peu plus rock et moins cuivré ou cordé que la dernière fois où je les avais vus aux Dock des Suds en 2004 (Ah oui quand même ! - je le réalise en tapant ces lignes). 10 ans et pourtant leur son (même s'il est en effet légèrement plus rock) n'a pas vraiment changé. La voix et les plumes étant restées. Et comme de toute façon le projecteur n'est braqué que sur le chanteur... c'est lui qu'on regarde.


Si lors du premier morceau, il restera assez statique avec un regard inquiétant, assez rapidement il se mettra en mouvement pour danser de façon convulsive, pour regarder au ciel comme s'il chantait à la lune, pour se cacher derrière ses mains, pour pencher son micro à la Johnny en s'approchant de son guitare héro ... ou plus pragmatiquement pour aller boire un coup ou fumer (très discrètement) quelques bouffées de tabac. Sinon il ne se ménage vraiment pas ... même si par moment j'aimerais qu'il nous parle un peu plus pour que ce concert soit différent des autres.


De temps en temps il ira chercher son megaphone pour donner un côté un peu théâtral ou subversif, ou se défouler en frappant sur un tonneau situé près du clavier. Si, sur le début, il y aura surtout des chansons récentes plus le concert avancera et plus leur set set parsemé de morceaux plus vieux ... Au moment où je commençais à trouver cela un peu long / répétitif n'étant même pas vraiment surpris par les morceaux que je connaissais pourtant pas (comme le No pasaran pourtant agrémenter de la présence de Hakim Hamadouche qui même s'il habite depuis quelques années à Paris est une fois de plus l'invité local (comme lors des concerts Patti Smith, Tricky) et que je me disais qu'il était peut être temps d'aller faire un tour à la Machine à Coudre pour parler de l'autre concert "découverte" Avec le Temps, mon sang n'a fait qu'un tour lorsque je l'ai entendus crier "Allez les Enfants !"


Enfin ! Depuis la première fois où je les ai vu (en 1995 au Festi'Val de Marne après les excellent La Môme) j'attendais qu'ils jouent ce morceau issu de leurs débuts plus punk sinon en tout cas rock. Je m'en suis d'ailleurs plaint pratiquement sur chaque chronique (1998, fevrier 2001 septembre 2001, octobre 2001, 2004). Ce soir, j'ai donc goûté au plaisir d'entendre et de chanter"Allez les enfants tuez vos parents !" de concert avec un couple de parents venu avec ses enfants (qui devaient avoir 7 et 13 ans ?). Peu après j'ai vu quelqu'un s'affairait sur le côté de la scène ... C'était l'heure de Ginette et c'est là que j'ai décidé de m'éloigner. Si les premières fois ça m'avait impressionné maintenant plus du tout (c'est le problème avec les figures imposées ...)


En me frayant un chemin vers la sortie sur ce morceau, je n'ai croisé que des visages souriants et des yeux qui pétillent (même chez des gens qui les ont vu bien plus de fois que moi) ... dans le hall d'entrée j'ai taper un petit brin de causette avec Jako devant le merchandising qui sera sans aucun doute pris d'assaut à la sortie. De là et de la rue derrière la scène quand je décrochais mon vélo, j'ai entendu encore un ou deux vieux morceaux familiers auquel le public faisait un triomphe.


Allez zou, suite et fin de la soirée à la Machine à Coudre avec les "petits jeunes" de Blah Blah et Le Dié ...

Plus de photos par Pirlouiiiit par ici


Bonus video :


et une petite de Pense-Bête par ici

Festival Avec Le Temps : les dernières chroniques concerts

Voyou + Choses Sauvages (Festival Avec Le Temps) en concert

Voyou + Choses Sauvages (Festival Avec Le Temps) par Sami
Le Makeda, Marseille, le 16/03/2019
Après Flavien Berger et Malik Djoudi hier dans une salle pleine à craquer, cette affiche découverte programmée en fin d'après midi n'affiche pas complète cette fois, mais ça fait... La suite

Iraka & Dario (festival Avec le Temps) en concert

Iraka & Dario (festival Avec le Temps) par Pirlouiiiit
Lollipop Music Store, Marseille, le 16/03/2019
Dans le cadre du parcours chanson qui accompagne le festival Avec le Temps (cette série de mini concert /showcases gratuits dans des lieux différents),Iraka était programmé 2... La suite

Flavien Berger + Malik Djoudi + Muddy Monk (Festival Avec Le Temps) en concert

Flavien Berger + Malik Djoudi + Muddy Monk (Festival Avec Le Temps) par Sami
Espace Julien, Marseille, le 15/03/2019
Soirée sold out encore une fois pour le festival "Avec Le Temps", après les affiches à guichets fermés de la semaine (Clara Luciani mercredi, Bertrand Belin jeudi, raté avec... La suite

Bertrand Belin (Festival Avec le Temps) en concert

Bertrand Belin (Festival Avec le Temps) par Pierre Charvet
Théâtre du Merlan Marseille, le 14/03/2019
[Attention spoiler: c'était un très bon concert]. Depuis quand Bertrand Belin n'avait pas chanté à Marseille? Y a t-il jamais chanté, d'ailleurs? Bien malin qui peut y... La suite

Les Têtes Raides : les dernières chroniques concerts

Têtes Raides en concert

Têtes Raides par Olive
Stereolux, Nantes, le 09/04/2014
Bonjour "les Terriens" !! Oui, grand Fan des Têtes Raides et depuis longtemps, je suis allé les voir et les écouter hier soir au Stéréolux de Nantes. Ben faut avouer que... La suite

Têtes Raides + Pense Bête ( Festival Avec Le Temps ) en concert

Têtes Raides + Pense Bête ( Festival Avec Le Temps ) par Ysabel
Espace Julien - Marseille, le 22/03/2014
Après un excellent début de soirée passé au Lollipop avec Frédéric Nevchehirlian, nous voilà repartis pour l'Espace Julien. Et qu'allons-nous y faire ? Tout simplement retrouver un... La suite

Les Têtes Raides : Corps de mots en concert

Les Têtes Raides : Corps de mots par Julyzz
Théâtre des Bouffes du Nord - Paris, le 05/12/2012
Depuis décembre je dois écrire, depuis que j'ai vu ce superbe spectacle dans l'antre magnifique du Théâtre des Bouffes du Nord. J'ai laissé traîner et je ne peux vous laisser... La suite

Les Correspondances : Têtes Raides en concert

Les Correspondances : Têtes Raides par Aureza
Théâtre Jean le Bleu - Manosque, le 26/09/2012
Têtes Raides "Je suis sale. Les poux me rongent.". Corps de mots. Nous y sommes. La première du nouveau spectacle des Têtes raides a lieu à Manosque. Grande salle du théâtre Jean... La suite

Pense-Bête : les dernières chroniques concerts

Têtes Raides + Pense Bête ( Festival Avec Le Temps ) en concert

Têtes Raides + Pense Bête ( Festival Avec Le Temps ) par Ysabel
Espace Julien - Marseille, le 22/03/2014
Après un excellent début de soirée passé au Lollipop avec Frédéric Nevchehirlian, nous voilà repartis pour l'Espace Julien. Et qu'allons-nous y faire ? Tout simplement retrouver un... La suite

Pense-Bête + Olive & Lou en concert

Pense-Bête + Olive & Lou par Pirlouiiiit
Café Julien - Marseille, le 13/10/2011
Ce soir encore beaucoup de choix ... pas étonnant nous sommes en octobre ... Tiraillé entre la Friche (Chris Bailey & H Burns suivi de La Femme) et le Café Julien (Pense-Bête +... La suite

Les Sons du Lub' : Kabbalah + Mekanik Kantatik + Deluxe + Broken Rotuls + Martin Mey + Fritz Kartofel + OK Bonnie + Nell Sin + Pense-Bête + Les Dud en concert

Les Sons du Lub' : Kabbalah + Mekanik Kantatik + Deluxe + Broken Rotuls + Martin Mey + Fritz Kartofel + OK Bonnie + Nell Sin + Pense-Bête + Les Dud par Mcyavell
Beaumont de Pertuis, le 22/05/2011
La bourse aux instruments de Beaumont de Pertuis a fait son chemin. Rebaptisée depuis 2010 "Les Sons du Lub'", elle est devenue bien plus qu'une balade dominicale dans les... La suite

Pense-Bête (la Belle Fête de Mai 2010) en concert

Pense-Bête (la Belle Fête de Mai 2010) par pirlouiiiit
Comptoir de la Victorine, Belle de Mai - Marseille, le 29/05/2010
A trois une semaine de la Fête du Panier (et de la Fête de la Musique), à une semaine de la Festival du Soleil (quartier Noailles) et en même temps que la fête des voisins a lieu... La suite

Espace Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite