Accueil Chronique de concert Phoenix + Babyshambles + Metronomy + Skip The Use (Voix Du Gaou 2010)
Mercredi 24 février 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Phoenix + Babyshambles + Metronomy + Skip The Use (Voix Du Gaou 2010)

Phoenix + Babyshambles + Metronomy + Skip The Use (Voix Du Gaou 2010) en concert

Six Fours Les Plages 28 Juillet 2010

Critique écrite le par

Ayant bêtement raté Phoenix lors de leur récent passage sold out au Docks des Suds, l'annonce de cette soirée de rattrapage au Gaou fut une excellente nouvelle, encore plus alléchante avec l'ajout de Metronomy.

Suffisamment motivant en tout cas pour poser un jour de congé exprès et faire passer massivement le mot autour de mes amis véhiculés ou non.
S'il restait des places à vendre le jour même, l'imposante jauge du site (magnifique, on ne le répétera jamais assez) est néanmoins pleine à craquer.

Comme on pouvait s'y attendre avec les têtes d'affiches la moyenne d'age du public est très jeune, et coté fans si on se base sur les t-shirts croisés, beaucoup étaient là pour le groupe de Doherty.

19h30, début des festivités avec le seul groupe qui m'était inconnu au bataillons, les Lillois de Skip The Use.
S'il y avait une touche skip pour zapper certains titres, j'en aurais abondamment usé, leur rock fusion à la Red Hot / FFF ne me parlant pas des masses.

Le succès est néanmoins au rendez vous, leurs riffs graisseux et lignes de basses bondissantes font rapidement monter l'ambiance dans les premiers rangs.
Et on ne pourra pas dire que leur chanteur, improbable croisement entre Tricky et Jessy Matador, fasse de la figuration : c'est une bête de scène qui crie, danse, saute de partout.
Ne leur manque qu'un vrai tube à la "Allez Ola Olé" pour m'embarquer dans leur trip.

Des tubes imparables, Metronomy en a plein son album "Nights out" qui continue deux ans après à s'incruster régulièrement dans mes playlists.
Ce n'est pas tout à fait la formation initiale qui officie ce soir devant une assistance relativement réceptive.
Si Joseph Mount reste toujours maitre à bord avec l'habituel Oscar Cash au clavier et saxo, se sont rajoutés la belle Anna Prior à la batterie, et le non moins élégant Gbenga Adelekan à la basse.

Une formule plus "live" et moins electro, mais qui s'avère toujours aussi bigarrée, difficile parfois de les suivre tant leurs mélodies sont tordues et semblent malléables à l'infini.

Ils ne sont très charismatiques ni des chanteurs exceptionnels mais que d'idées à la minute, quel sens du groove patraque, de la mélancolie poisseuse ET entrainante.

Leur show n'est peut être pas des plus adaptés à une si grande scène mais il est souvent jouissif : ces "Heartbreaker", "Radio Ladio" ou "On dancefloors" entrecoupés d'étranges interludes installent une drôle d'ambiance et pour ma part donné très envie de les revoir dans un cadre plus intimiste.

La suite est logiquement plus convenue, mais on ne va pas bouder son plaisir pour autant, si je n'ai jamais réussi à écouter en entier un album des Babyshambles, je dois à une de leurs fans un de mes plus gros fou rires de ces dernières années.

Gag qui n'aura pas lieu ce soir, non seulement Pete et ses vieux briscards de faire valoir n'ont pas annulé au dernier moment, mais il vont nous les briser pendant une heure pleine.
Le temps d'essayer de comprendre la fascination qu'exerce l'enfant terrible du Rock Anglais.
Sa prestation nonchalante, limite fantomatique, qui ferait passer Higelin pour Jagger, n'est pas si mauvaise que redoutée, juste ennuyeuse.

Ça pourrait être amusant à écouter après un West Ham / Wolverhampton moisi en finissant un fish and chips tiède, ça l'est un peu moins en attendant de pied ferme nos chers Versaillais.
Surtout lors des morceaux laidback même pas sauvés par l'apparition régulière de ballerines drapées aux couleurs de l'Union Jack, seul vraie surprise de leur concert ô combien prévisible.

Ah oui il y a aussi ces intros piquées aux Cure et à Joy Division, au cas on aurait pas compris qu'ils l'aiment d'amour ce rock Britannique au point d'en réciter les riffs cultes dans chacun de leurs morceaux.
Enfin en étant tout à fait honnête quelques singles m'ont fait taper du pied comme attendu, de l'inaugural "Delivery" au toujours très bon "Killamangiro" (le plus Libertines du lot) mais vous lirez probablement des compte rendu beaucoup plus enthousiastes que le mien.

Allez, il fait maintenant nuit et le clou de la soirée arrive enfin, après une sélection frenchy des plus raffinées (Gainsbourg, Birkin, "La ritournelle" de Tellier...).
Car on l'oublierait presque qu'ils sont Français, tant Phoenix cartonne jusqu'aux Etats Unis en faisant triompher une pop décomplexée et terriblement efficace, nous vengeant de décennies de machins impropres à l'export.

Le premier quart d'heure est sans doute la meilleure entame de concert vues depuis la grand époque de feu Supergrass : "Lisztomania" + "Lasso" + "Consolation Prizes" + "Long Distance Call", pas sûr de l'ordre exact mais enchainés d'entrée et sans temps mort c'est tout simplement énorme.

Les titres les plus souples du style "Fences" ou "Girlfriend" passent très bien avant que le complexe "Love like a sunset" déploie patiemment sa mélodie sur fond de visuels à la Kraftwerk, assez bluffant dans le genre.

On les savait maniaques du son en studio, la perfection est également de mise sur scène, c'est puissant mais jamais lourd, groovy mais jamais vulgaire, une leçon de hits calibrés qui nous font danser depuis 10 ans déjà.

En tant que fan absolu des deux premiers disques, je suis évidement un peu déçu de ne pas y entendre, format festival oblige, quelques incontournables à la "Run run run" ou "Too young", mais on aura quand même droit à quelques uns des classiques des débuts.

L'inattendu "Funky Squaredance" en tête, avec son solo si borderline, une version musclée d'"If I ever feel better" (qui reste ma préférée), un "Everything is everything" dans son plus simple appareil.

Au rappel alors qu'on pensait avoir entendu tous les tubes récents, c'est le feu d'artifice "1901" qui se charge de clôturer en beauté ce set qui m'aura paru bien court pour le coup, mais redonné le sourire le temps d'une soirée.

(Vignette : Coopérative de Mai, Presse, Novembre 2009)

Les Voix du Gaou : les dernières chroniques concerts

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) en concert

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) par coco
Six Fours les Plages, le 17/07/2014
Encore une année ou le festival Les Voix du Gaou est à tomber. La programmation est géniale, les organisateurs sont supers et le lieu ... sans nom tellement c'est magnifique !... La suite

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) en concert

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) par Calie Coto
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
Voilà, l'heure a bientôt sonné. La fosse commence à se remplir, les mots se perdent dans le vent, le soleil diffuse ses derniers rayons, le ciel s'embrase et se fond sur le bleu... La suite

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou en concert

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou par Caroline CAMPO
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
" Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait " MarK Twain Imaginez une plage posée délicatement dans un écrin de verdure, bercée par le chant des... La suite

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) en concert

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) par Yann B
Festival du Gaou, Six-Four, le 18/07/2013
Le festival du Gaou, j'adore ce festival. Chaque année est différente et pourtant si semblable à la précédente. Cette année encore, la programmation était forte, se sont croisés... La suite

Babyshambles : les dernières chroniques concerts

Babyshambles en concert

Babyshambles par Vince-O-Matic
Transbordeur, Lyon, le 15/02/2014
Peter Doherty est grand et il serait temps que ça se sache, bordel ! Pourquoi, parmi tous les impeccables concerts de la fine fleur du "rock indé" vus récemment, celui des... La suite

Babyshambles en concert

Babyshambles par Simon Pegurier
Cannes, le 25/09/2009
On nous avait prévenus Babyshambles sur scène, ça peut être tout et n'importe quoi. Peter Doherty étant totalement incontrôlable tout peut se passer, à commencer par l'annulation... La suite

Babyshambles + N&SK + Besh O Drom + Lee Scratch Perry + iDMG + the Killers - Sziget Festival (jour 5) en concert

Babyshambles + N&SK + Besh O Drom + Lee Scratch Perry + iDMG + the Killers - Sziget Festival (jour 5) par Pirlouiiiit
Óbuda Island, Budapest, Hongrie, le 17/08/2008
Aller plus qu'un jour ! Comme hier, à l'ombre il caille ... Ayant trop trainé aux fameux bains de Budapest en fin de matinée, je saute du train lorsqu'il arrive à l'arrêt... La suite

(mes) Eurockéennes 2008 3/3 : French Cowboy, MGMT, Seasick Steve, Babyshambles, Dan le Sac vs Scroobius Pip, The Offspring, Gnarls Barkley, Ez3kiel en concert

(mes) Eurockéennes 2008 3/3 : French Cowboy, MGMT, Seasick Steve, Babyshambles, Dan le Sac vs Scroobius Pip, The Offspring, Gnarls Barkley, Ez3kiel par Philippe
Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 06/07/2008
Pour le samedi, c'est par ici ! Pour cette troisième et dernière journée, encore mal remis de la deuxième, vraiment énorme, il va nous falloir un sérieux stage de... La suite

Metronomy : les dernières chroniques concerts

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

Metronomy, Deerhunter, Hand Habits, Pottery, The Growlers, David August (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 17/08/2019
Dernier jour de La Route du Rock Collection Été 2019, avec plein de belles choses à voir en live sous la pluie au milieu d'un public un peu moins nombreux que les jours... La suite

Metronomy-Isaac Delusion (festival L'edition) en concert

Metronomy-Isaac Delusion (festival L'edition) par Phil2guy
Marseille- Théâtre Sylvain, le 08/06/2017
C'est le premier soir de la nouvelle session de l'Edition Festival qui a lieu dans le superbe cadre du théâtre Sylvain. La tête d'affiche est le groupe d'électro pop british... La suite

Metronomy en concert

Metronomy par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/11/2014
Sexy et rafraîchissant, le concert de Metronomy le 8 novembre à la Coopérative de mai, à Clermont-Ferrand... Le prétexte à ce nouveau passage en France de Joseph Mount et sa... La suite

Metronomy en concert

Metronomy par Sami
Silo, Marseille, le 07/11/2014
Sans surprise même si ça s'est joué dans les dernières heures, le concert de ce soir affiche complet. Comme le soulignera très justement Joseph Mount, tête pensante du... La suite

Phoenix : les dernières chroniques concerts

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 19/08/2018
Dernière salve de concerts pour la collection été 2018 de La Route du Rock, le "plus petit des grand festivals" (selon l'édito du programme officiel de cette édition), avec de... La suite

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Chorale La Paloma, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall en concert

(my) This Is Not a Love Song (TINALS) Festival 2018, 2-3 : John Maus, Chorale La Paloma, Mattiel, The Buttertones, Chocolat, Father John Misty, Black Bones, Yellow Days, Phoenix, Ecca Vandal, Viagra Boys, Ty Segall par Philippe
Paloma, Nîmes, le 02/06/2018
Le vendredi, c'était par ici ! Deuxième journée et pas la moindre à TINALS, qui se joue encore une fois des nuages vaguement menaçants qu'on aperçoit ici ou là pendant la... La suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 13/07/2017
"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 09/07/2017
Le samedi, c'était par ici ! Pour commencer sous des nuages antipathiques, après les anecdotiques Rocky et leur belle chanteuse, on est assez content de pouvoir retourner voir... La suite

Skip The Use : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

Skip The Use + La Pieta  en concert

Skip The Use + La Pieta par lionel
Paloma, Nîmes, le 29/11/2019
Ce soir, retour dans une salle de concert bien agréable : Paloma à Nîmes. Avant le concert, la chorale de Paloma faisait un petit récital bien sympa dans la partie centrale... La suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) par Benji
Malestroit, le 26/07/2014
Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du... La suite

 Festival Paléo : Pablo nouvelle +  Skip the Use + Maxime Le Forestier + Shaka Ponk + Salut C'est Cool + Carbon Airways en concert

Festival Paléo : Pablo nouvelle + Skip the Use + Maxime Le Forestier + Shaka Ponk + Salut C'est Cool + Carbon Airways par Lionel Degiovanni
Nyons ( suisse ) , le 25/07/2014
La journée de concert du vendredi commence avec le show case de Pablo nouvelle, au cosmos. Donc juste ok pour démarrer la journée avec un bon concert et un bon apéro ! Et quel... La suite

Six Fours Les Plages : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) par Phil2guy
Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages, le 07/07/2018
Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations... La suite

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) en concert

Massive Attack + James Vincent Mc Morrow + Alifib (Les Voix Du Gaou 2014) par Julienk
Voix du Gaou, le 23/07/2014
Le festival Les Voix du Gaou se déroule dans un lieu magique, perché sur une butte. Au bord de l'eau, sous des pins, une immense scène dans un cadre surréaliste. Le soleil nous... La suite

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) en concert

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) par Calie Coto
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
Voilà, l'heure a bientôt sonné. La fosse commence à se remplir, les mots se perdent dans le vent, le soleil diffuse ses derniers rayons, le ciel s'embrase et se fond sur le bleu... La suite