Accueil Bertrand Belin en concert
Samedi 16 décembre 2017 : 10872 concerts, 24778 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Adepte du mélange des genres, Bertrand Belin brouille la frontière entre musiques savantes et populaires. On entend dans ses superbes compositions de la chanson française, de la folk music, de la pop et de la musique contemporaine, voire une bossa cubiste...

Bertrand Belin : vos chroniques d'albums
Site

Bertrand Belin en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Bertrand Belin : l'historique des concerts

Je.

19

Oct.

2017

Me.

18

Oct.

2017

Bertrand Belin "littoral" Maison Folie Beaulieu - Lomme/Lille (59)

Sa.

01

Juillet

2017

Di.

18

Juin

2017

Ve.

09

Juin

2017

Me.

07

Juin

2017

Di.

04

Juin

2017

Festival Art Rock en concert
Art Rock 2017 - Radio Elvis & Bertrand Belin Festival Art Rock | Bertrand Belin | Radio Elvis
Grand Théâtre - St Brieuc (22)

Di.

04

Juin

2017

Festival Art Rock en concert
Art Rock 2017 : Grande Scene Dimanche : Metronomy, Archive, The Black Angels, Baloji, Bertrand Belin, Radio Elvis, Thomas Azier Festival Art Rock | Thomas Azier | The Black Angels | Metronomy | Radio Elvis | Baloji | Bertrand Belin | Archive
Place Poulain Corbion - St Brieuc (22)

Bertrand Belin : les dernières chroniques concerts 8 avis

Bertrand Belin

Critique écrite le 22 novembre 2016, par Pierre C

Théâtre Denis Hyères 20 novembre 2016

Bertrand Belin en concert

Le temps est chafouin ce dimanche 20 novembre à Hyères. Les nuages menaçants et le vent ravissent les quelques planchistes et kite-surfeurs à l'Almanarre tout proche. La pluie n'est pas loin, à l'affût. Le théâtre Denis, ses 200 places assises et ses 2 balcons, accueille ce soir Bertrand Belin et ses musiciens. L'avant-veille, ils étaient à Créon (vers Bordeaux), la veille ils étaient à Mâcon. Il suffit de prendre une carte de France pour comprendre la distance parcourue en trois jours. On pourrait alors craindre une petite fatigue légitime, une petite mécanique routinière s'installant l'air de rien pour le concert à venir. On pourrait. Et pourtant. Que nenni. Personne ne le sait encore mais ce sera encore une fois du beau, du bon, du Belin quoi. Et tout le monde croisé à la sortie avait le sourire jusqu'aux oreilles. Autant le dire tout suite, on en a encore pris plein les mirettes, plein les esgourdes, plein le cœur. Pas de première partie, on attaque direct dans le vif du sujet. Et tôt: 18h30. Le charisme de... Lire la suite

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins...

Critique écrite le 23 mai 2016, par lol

Philharmonie de Paris 22 mai 2016

Paris Velvet (Par Rodolphe Burger avec Bertrand Belin, Theo Hakola, Emily Loizeau, Mathilde Monnier, Poni Hoax, Swann, Mark Tompkins... en concert

Le 3 avril dernier, j'étais sorti meurtri du concert effroyable donné par John Cale à la Philharmonie de Paris en ouverture de l'exposition NEW YORK EXTRAVAGANZA sur le VELVET UNDERGROUND.La réinterprétation nécrophile et pathétique qu'avait donné Cale de l'album à la banane m'avait fait froid dans le dos et était à des années lumières de ma perception de ce groupe majeur. C''est avec infiniment plus de talent, de respect et d'âme que Rodolphe Burger a rendu hommage au groupe NEW YORKAIS avec son concert dédié au VELVET UNDERGROUND appelé PARIS VELVET. Cela n'a rien d'étonnant quand on sait que l'ancien Leader de KAT ONOMA est un fan ultime et revendiqué du Velvet depuis toujours. EN 1990, KAT ONOMA reprenait déjà "PALE BLUE EYES" sur scène. EN 2012, Burger sortait en solo un album de reprises dédié au Velvet Underground qu'il soutenait déjà sur scène avec beaucoup de talent. C'est donc en grande pompes, dans la grande salle de la Philharmonie de Paris, que le géant Strasbourgeois s'attaquait une fois de plus au répertoire du groupe de John Cale, LOU REED, Nico, Moe Tucker et Sterling Morrison. Pour donner plus de corps à ce concert, il avait décidé en plus de son groupe classique de s'entourer d'invités, tous fans du Velvet... Lire la suite

Bertrand Belin + Pain-Noir

Critique écrite le 24 avril 2016, par Clement Chevrier

La Carène, Brest 22 avril 2016

Bertrand Belin + Pain-Noir en concert

C'est un club de La Carène complet qui est venu applaudir Bertrand Belin et la première partie de Pain-Noir, un public exigeant dans la tradition téléramesque d'une certaine qualité de chanson chantée en français. On est loin des évolutions récentes d'une scène marquée par un énième retour de l'anglais chaussette chez les groupes normalisés par les processus de sélection, tremplins, labels et médias, retour propice à un faux débat dont on se fout et qui masque le fond de ce qui nous intéresse : il y a de bonnes chansons et de mauvaises chansons, on leur rend service par l'interprétation ou non, point. Penchez-vous sur les musiques brésiliennes ou italiennes des cinquante dernières années, tombez amoureux et reparlez-moi de l'universalité d'un idiome ou de la sincérité d'un autre. Pain-Noir À ce stade de notre réflexion, nous saluons l'équipe de Pain-Noir qui nous a gentiment invités, peu avant son entrée en scène. Il se trouve que je viens, comme la plupart de ses musiciens, de Clermont-Ferrand, et que l'agitation créatrice des uns et des autres a fait que nos chemins se sont souvent croisés voire mêlés. De cela ne peut découler, encore moins qu'à l'habitude, le moindre espoir d'" objectivité " pour cette chronique (sans... Lire la suite

Interview de Bertrand Belin

Interview réalisée le 25 mars 2016, par Lartsenic

Cargo de Nuit, Arles 17 mars 2016

Interview de Bertrand Belin

De passage au Cargo de nuit de Arles, Bertrand Belin nous a consacré un petit quart d'heure. Nous continuons de creuser quant à ce qui se passe hors cadre: l'homme est brillant, ce fut un régal. De très nombreuses dates, un peu partout en France. ... Au bord de l'eau #05 -... Lire la suite

Bertrand Belin : les chroniques d'albums

Bertrand Belin : Cap Waller

Chronique écrite le 15/10/2015, par Pierre Andrieu

Bertrand Belin : Cap Waller

Le disque précédent de Bertrand Belin, l'inépuisable Parcs, a été tellement écouté partout où c'était humainement possible qu'on le connaît aujourd'hui par cœur et qu'on a même décidé de prolonger l'immersion dans le monde du songwriter français avec la lecture de son roman, le très bon et super original Requin... Inutile de dire donc qu'on attendait avec une grande impatience le nouvel opus, intitulé Cap Waller ! Dans la lignée de ses prédécesseurs (dont on ne s'est toujours pas lassé... ), il permet de pénétrer de plain pied dans un univers à la fois singulier et familier : voix grave, nonchalante et chaude, chansons bien écrites, paroles intrigantes, arrangements ciselés, c'est encore une fois de la belle ouvrage entre chanson, pop, country, folk ou blues. Séduisant au premier abord (si toutefois l'on n'est pas fan des "génies" Maître Gims ou Black M), cet album de onze titres a en plus le mérite d'offrir plusieurs niveaux de lecture. Ainsi, au fil des écoutes, on découvre tel ou tel détail sonore passé inaperçu jusqu'ici ou on remarque pour la toute première fois des tournures de phrases surprenantes. Et, sans surprise, l'on se rend compte que Cap Waller bénéficie de la présence à son générique de nombreux... Lire la suite

Bertrand Belin : Cap Waller

Chronique écrite le 04/10/2015, par Pirlouiiiit

Bertrand Belin : Cap Waller

Cela fait maintenant plusieurs années que j'entends dire le plus grand bien de Bertrand Belin sans avoir eu l'occasion de le voir sur scène (est il jamais passé à Marseille?). En plus je suis fan de sa talentueuse batteuse Tatiana Mladenovitch dont il a réalisé le 4 titres Sunnight (et même joué sur l'album); j'ai donc profité de la sortie de son 5ème album pour essayer de rattraper ce retard. J'ai donc été surpris par cette voix ténébreuse qui m'a fait penser à tout un tas de voix familières (que j'aime bien en plus) comme Jean Louis Murat, Alain Bashung, Arthur H mais aussi pour le côté nonchalant et un brin décalé je pense, Alexis HK et Thomas Fersen. Passé la première écoute où (surement focalisé sur la batterie) j'ai trouvé qu'on reconnaissait bien le son de Best (le... Lire la suite

Bertrand Belin : Parcs

Chronique écrite le 06/06/2013, par Pierre Andrieu

Bertrand Belin : Parcs

Et hop, une nouvelle petite merveille d'album signée Bertrand Belin ! L'homme dont les initiales sont BB a écrit et composé Parcs avec un singulier talent lui permettant de mélanger dans ses très marquantes œuvres chanson française poétique et économe en mots, folk rock & blues marqué par l'Americana et pop mélancolique... Cet épatant disque a l'incroyable pouvoir de faire s'arrêter le temps, et de provoquer un passage au second plan de tout, mais alors tout, le reste. Le secret du songwriter breton pour arriver à cet incroyable aboutissement ? En fait, il y en a plusieurs de secrets : tout d'abord, une voix superbement grave qui marque l'auditeur dès la première seconde, ensuite, des textes très originaux, à la fois énigmatiques, sombres, bien écrits et d'une insondable finesse, enfin, une symbiose assez géniale entre des mélodies imparables et des arrangements plus que parfaits, entre chanson, folk, blues et rock vintage... Un sans faute que cet album, qui a été réalisé par Monsieur Belin avec la complicité du producteur/guitariste Mark (Shez) Sheridan et... Lire la suite

Bertrand Belin : La Perdue

Chronique écrite le 15/05/2010, par Chlorophil

Bertrand Belin : La Perdue

Il y a quelques années (trois ans, déjà), un album français sortait, passant presque inaperçu. Pas complètement cependant, puisque La Perdue recueillait les louanges de nombreux chroniqueurs, puisque certaines chansons passèrent même à la radio... Mais encore une fois, un album de chanson française aux qualités multiples sortait sans qu'on n'en entende trop parler. Son auteur : Bertrand Belin. Son titre, La Perdue. Cet album est encore là, trois ans après. Planqué à côté de la platine CD qu'il n'a quitté que pour aller rejoindre l'auto-radio. Ceux qui on écouté La Perdue à sa sortie s'en souviennent. Ils l'ont sans doute comme moi, gardé précieusement et mis et remis en écoute. Mis et remis, pour écouter les montées-descente du piano accompagnées de la voix familière de Bertrand Belin sur l'inaugural Le Trou Dans Ta Poitrine. Ou alors pour écouter à nouveau La Perdue,... Lire la suite

Bertrand Belin : Vidéo

Bertrand Belin : écoute