Accueil The Kills en concert
Vendredi 15 décembre 2017 : 10966 concerts, 24776 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


The Kills - Alison Mosshart alias VV et Jamie Hince aka Hotel - concoctent des bombes entre pop, rock et punk... La voix sexy de la chanteuse se fracasse admirablement sur les guitares acérées et les boites à rythmes basiques. En concert en 2016 pour présenter l'album Ash & Ice (sortie le 3 juin 2016)...

The Kills : vos chroniques d'albums
Site

The Kills en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Kills : l'historique des concerts

Sa.

26

Août

2017

Rock en Seine en concert
Rock En Seine 2017-26 Août : Pj Harvey, The Kills, Fakear, Jain, Peter Peter, Band Of Horses, Her, Timber Timbre, Girls In Hawaii, Lee Fiedls, Vince Stapales, Sleaford Mods, Ulrika Spacek, Thérapie Taxi,Little Dragon, Colombine, Ibibio Sound Machine... Rock en Seine | PJ Harvey | The Jacques | Vince Staples | Sleaford Mods | Peter Peter | Band Of Horses | Frustration | Girls In Hawaii | Her | Jain | Fakear | Fuzzy Vox | Timber Timbre | Little Dragon | Lee Fields | The Kills
Parc de Saint Cloud - St Cloud (75)

Ve.

25

Août

2017

Festival Cabaret Vert en concert
Festival Le Cabaret Vert - 25 Août 2017 : Jain, Korn, Ty Segall, Turbonegro, Carpenter Brut, Denzel Curry, Stories, Dirty Deep, The Kills, Soulwax, Parquet Courts, Band Of Horses, Goat Girl Festival Cabaret Vert | Carpenter Brut | Dirty Deep | Ty Segall | Soulwax | Turbonegro | Jain | Parquet Courts | Band Of Horses | The Kills | KoRn
Stade Bayard - Charleville Mezieres (08)

Ve.

14

Juillet

2017

Dour Festival en concert
Dour Festival 1 Jour : Uman - Anne-marie - Manudigital + Beenie Man - Two Door Cinema Club - Nas - Noisia 'outer Edges' ... Dour Festival | Blonde Redhead | Her | Robbing Millions | Circa Waves | Pusha T | Superpoze | Pale Grey | Pendulum | Le Prince Harry | Crystal Castles | Trentemoller | Nas | The Moonlandingz | Twin Peaks | Alkpote | Panda dub | Mountain Bike | King Jammy | Nina Kraviz | Two Door Cinema Club | Noisia | Vibronics | The Kills | Fabrice Lig
Site Festival - dour

Lu.

10

Juillet

2017

Sa.

03

Juin

2017

Papillons De Nuit   en concert
Papillons De Nuit - Billet 1 Jour : The Kills, Jain, La Femme, Feder, Vald, Radio Elvis, Thomas Azier, Las Aves, The Temperance Movement, Mo'Kalamity & The Wizards, Intérieur Nuit Papillons De Nuit | The Kills | Jain | La Femme | Mo'Kalamity & The Wizards | Feder | Thomas Azier | Radio Elvis | Vald
Plein Air - St Laurent de Cuve (50)

Ve.

02

Juin

2017

Festival Art Rock en concert
Art Rock 2017 - Pass 3 Jours : Metronomy, Archive, The Black Angels, Baloji, Bertrand Belin, The Kills, Cassius, La Femme, NaÏve New Beaters, Jagwar Ma, Julien DorÉ, Deluxe, Acid Arab, Bombino, ClÉa Vincent, ClÉment Bazin, Ibibo Sound Machine, Paradis Festival Art Rock | Archive | Paradis | Jagwar Ma | The Black Angels | Baloji | Julien Doré | The Kills | Acid Arab | Bombino | Deluxe | Metronomy | Bertrand Belin | Cassius
Place Poulain Corbion - St Brieuc (22)

Ve.

02

Juin

2017

Festival Art Rock en concert
Art Rock 2017 : Grande Scene Vendredi : The Kills, Cassius, La Femme, Naïve New Beaters, Jagwar Ma Festival Art Rock | Jagwar Ma | Naive New Beaters | Cassius | La Femme | The Kills
Place Poulain Corbion - St Brieuc (22)

Sa.

12

Nov.

2016

Festival BeBop en concert
The Kills + Puggy + Fff + Talisco Festival BeBop | FFF | The Kills | Puggy | Talisco
Centre des Expositions - Le Mans (72)

The Kills : les dernières chroniques concerts 36 avis

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco

Critique écrite le 28 août 2017, par Philippe

Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud 28 août 2017

(mon) Rock en Seine 2017 : DBFC, Lysistrata, Timber Timbre, The Kills, Frustration, Sleaford Mods, Deluxe, Ty Segall, Mac Demarco en concert

Hélas, trois fois hélas, l'été se termine déjà, puisque son marqueur de fin, le toujours aimable festival Rock en Seine (15 ans déjà ! on a pas vu le temps passer depuis les White Stripes en 2004, notre première venue...), est arrivé. Dernière occasion estivale pour les jeunes parisiennes en fleur de compléter leur collection de selfies sur fond vert ! Pour notre part, une fois de plus on y vient en mode relativement touristique, intégrant la chose dans un agréable week-end parisien globalement ensoleillé. Pour cette fois, ce sera donc "seulement" un samedi complet (mais sans PJ Harvey, puisque c'était elle qu'on aime moins qu'au siècle dernier, ou Frustration qu'on adore dans celui-ci...), et un dimanche après-midi en famille. Le site, agréable, est égal à lui-même, entre beaux arbres du parc, churros gonflables ... et gobelets de 47 cl. Tout au plus peut-on remarquer que l'affiche et surtout ses têtes, ne sont pas vraiment à tomber à la renverse d'originalité cette année, mais peu importe. Après une entrée hyper smooth (pas de queue, fouille cool, accueil sympa, bière disponible en tendant à peine un bras dûment pré-chargé en Cashless), on commence en compagnie de DBFC, des français pratiquant une électro-pop sympa, et poseurs... Lire la suite

The Kills + Algiers

Critique écrite le 31 juillet 2017, par Daddrock

BROOKLYN STEEL - NYC 21 Juillet 2017

The Kills + Algiers en concert

Brooklyn Steel. C'est d'abord l'histoire d'un voyage et d'un cadeau. Comment venir à New York City sans assister à un spectacle sur Brodway m'avait-on dit ? Et pourquoi pas un concert rock à NYC, m'avait-on soufflé ! Pour entrer dans la salle de Brooklyn Steel, il faut faire la queue tout autour d'un bloc. Au cœur de ce qui ressemble à une zone industrielle. Dépôts et immeubles de briques rouges, immenses volets métalliques. Sorte de Marché Gare à la sauce NYC. Pas d'idée de ce qui nous attend à l'intérieur. Le lieu ne peut qu'attirer un public rock/punk new yorkais. La queue s'allonge, les styles vestimentaires du public aussi. L'accueil est rugueux. On ne rigole pas avec les règles aux USA. La majorité absolue est à 21 ans. Pas d'alcool avant la date anniversaire. Les pièces d'identité sont vérifiées. L'interdit est marqué d'une croix, d'un marqueur noir et large sur chaque main. Quand tu présentes tes mains au bar, tu sais à quoi t'en tenir. La salle est comme toutes nos SMAC. Du noir, des bars, un balcon pour les moins téméraires. On y sert de la Mobelo en canette. Valstar locale ? Je choisis la Brooklyn Blast en pression pour rester au contact. Avant même que le concert ne démarre, une jeune fille aux deux mains marquées de... Lire la suite

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J

Critique écrite le 14 juillet 2017, par Cabask

Werchter 2 juillet 2017

Rock Werchter - Jour 4 : Foo Fighters - Cage the elephant - Thuston Moore Group - The Kills - Benjamin Clementine - Alt-J en concert

Toutes les bonnes choses ont une fin et on entame le 4ème et dernier jour du festival Rock Werchter ce dimanche 2 juillet. Pour ne pas revivre le cauchemar de la veille et profiter au mieux des concerts, nous arrivons vers midi sur le site. Nous mangeons donc un petit burger fricadelle accompagné d'une bière pour bien nous mettre en jambes... Cage The Elephant 1er concert sur la scène The Barn avec les Américains de Cage The Elephant pour lesquels pas mal de jeunes sont déjà bien placés. La performance est très agréable avec ce rock un peu old school/sudiste (ils sont du Kentucky). Le chanteur est survolté et fait pas mal penser à Mick Jagger dans sa manière de bouger. Les musiciens sont très bons et le public est ravi par l'enchainement des titres issus dans leur quasi-totalité des 2 derniers albums du groupe. C'est très rythmé, l'ambiance est très bonne pour un concert à 13 heures. Excellente introduction donc ! Thurston Moore Group A la fin du set, les jeunes se pressent vers la sortie et le public plus âgé et clairsemé se dirige tranquillement vers la scène pour se placer au mieux. Nous serons donc au 2ème rang pour la performance du Thurston Moore Group. Face au chanteur/guitariste et au batteur de Sonic... Lire la suite

The Kills + Georgia

Critique écrite le 03 novembre 2016, par Cathy VILLE

Le Radiant - Caluire 31 octobre 2016

The Kills + Georgia en concert

Happy Hallowen ! C'est donc dans une ambiance d'Halloween que débarque le groupe The Kills sur la scène du Radiant. Pour mettre dans l'atmosphère du jour, quelques toiles d'araignées accrochées par ci par là et tous les membres et techniciens du groupe qui arborent un joli maquillage de mort vivant et portent un t-shirt noir avec l'inscription blanche "Jusqu'à la mort" (vendu à l'entrée). Le ton est donnée... Accompagnés de deux musiciens, Allison Mosshart et Jamie Hince comptent bien s'amuser et nous donner un maximum de plaisir. Et, c'est exactement ce qu'ils font. Vous me direz que c'est ce qu'ils réalisent à chacune de leurs prestations scéniques, mais ce soir leurs maquillages apportent une atmosphère étrange et étonnante, quelque peu irréelle. En un rien de temps, The Kills ensorcelle le Radiant, les mains se lèvent, le public sautille, ravi de se laisser porter la voix d'Allison, qui envoûte littéralement la foule avec ses déhanchés de reins et ses mouvements sensuels, avant arrière, de sa chevelure. Si nous ne profitons pas de son joli minois, nous constatons, par contre, que malgré son maquillage de zombie elle reste toujours aussi sexy, voire même féline. Quant à Jamie Hince, il arbore un beau... Lire la suite

The Kills : les chroniques d'albums

The Kills : Ash & Ice

Chronique écrite le 26/05/2016, par Pierre Andrieu

The Kills : Ash & Ice

Même en creusant toujours la même veine rock 'n roll blues pop, Alison Mosshart et Jamie Hince du groupe The Kills arrivent encore à revenir à la maison avec des tubes à la pelle, qui, s'ils n'ont rien de surprenants ou d'innovateurs, feront réellement de l'effet sur les fans de guitare blues cradingue, de boites à rythmes flinguées, de batteries basiques et, surtout, de voix féminines irrésistiblement sexy... Avec les treize titres que comporte Ash & Ice, l'auditeur un tant soit peu amateur des ingrédients cités à l'instant a tout pour trouver son bonheur. Et ce dès le premier titre, " Doing It To Death ", qui permet de rentrer de plain pied dans le disque et se révèle séduisant, malgré des bidouillages électroniques que l'on trouve un peu putassiers au premier abord, et qui finalement passent bien. Les sessions d'enregistrement, qui se sont déroulées aux studios Electric Lady à New York fin 2015, ont accouché d'un album efficace, punchy et riche co-produit par les Kills et John O'Mahony (LCD Soundsystem, The Strokes... ). Comme on le disait en introduction, les titres forts ne manquent pas ici - " Bitter Fruit " (putain de duo sexy !), " Siberian Nights ", " Impossible Tracks ", " Heart Of A Dog ", " Hard Habit To Break " etc -,... Lire la suite

The Kills : Blood Pressures

Chronique écrite le 31/03/2011, par Pierre Andrieu

The Kills : Blood Pressures

Le faux pas et la sortie de route vers le consensus mou pour The Kills, c'est pas encore pour tout de suite ! Blood Pressures, le nouvel album du fameux duo formé par Alison Mosshart et Jamie Hince aka VV et Hotel, est une bombe qui fait dangereusement augmenter le rythme cardiaque ; on y retrouve en effet ce que l'on a toujours adoré chez les Kills : le souffle rock 'n roll jouissivement basique, l'esprit malsain du blues électrifié, la tension sexuelle sous jacente, l'interaction entre une voix féminine sauvagement mutine et un chant masculin de Loup Garou (voire Lou Reed) mal luné, avec, en plus, aujourd'hui la recherche de nouvelles directions (arrangements plus fournis que d'habitude, influences rock sixties type Elvis/Roy Orbison/Bowie, virage plus pop sur certains titres... ). Même après une assez longue pause pour faire autre chose de leurs vies respectives - les albums et les concerts des impeccables Dead Weather pour Alison, la rencontre avec la sulfureuse Kate Moss pour Jamie... -, quand VV et Hotel se retrouvent pour composer et jouer, c'est aussi explosif et créatif qu'à l'époque où ils passaient leurs vies l'un sur l'autre... Ce petit miracle permet à Blood Pressures - enregistré dans le Michigan et à Londres - de combler... Lire la suite

The Kills : Midnight Boom

Chronique écrite le 06/03/2008, par Pierre Andrieu

The Kills : Midnight Boom

Troisième livrée des Kills, Midnight Boom, devrait encore une fois entrainer une onde de choc chez les fans de rock sexy et venimeux... Alison Mosshart alias VV et Jamie Hince aka Hotel ont en effet concocté des bombes entre pop, rock et punk, le genre de truc qui explose à la gueule de l'auditeur dès les premières secondes de passage sur la platine, l'ipod ou que sais-je encore... Chez The Kills, la voix sexy de la chanteuse se fracasse toujours admirablement sur les guitares acérées et les boites à rythmes basiques, et c'est ça qui est bon ! Le duo arrive à faire groover son rock 'n roll, à le rendre tendu sexuellement et immédiatement convaincant pour ceux qui cherchent une bande son idéale pour leurs vies agitées. Les tubes s'enchainent à un rythme effréné (Cheap and cheerful, Tape song, Last day of magic, Hook and line... ),... Lire la suite

The Kills : No Vow

Chronique écrite le 07/04/2005, par Pierre Andrieu

The Kills : No Vow

Conformément aux prévisions effectuées après avoir vu le groupe anglo américain deux fois sur scène ces derniers mois, le deuxième album des Kills est à la fois puissant, dansant, cradingue et énervé... En clair, il est excellent. Certains leur reprochent d'appliquer une formule et de ne pas faire avancer la musique, à cause d'une démarche soi-disant passéiste. Une écoute attentive de No vow fait voler en éclat ces critiques : on tient là un concentré de rock ‘n roll malsain s'inspirant certes du blues, du punk et du rock new-yorkais, mais pour créer ensuite une musique aussi actuelle qu'imparable. Pour aboutir au succès artistique de ce disque, The kills a appliqué la règle "on ne change pas une équipe du gagne", tout en la pimentant avec quelques changements tactiques du meilleur effet. Alison Mosshart alias VV tient donc toujours le micro avec une classe incroyable, évoquant un mix rêvé entre PJ Harvey, Patti Smith, Nico et Courtney Love. Petite nouveauté sur disque et sur scène, elle joue un peu plus de guitare. Son acolyte Jamie Hince aka Hotel, lui, se charge... Lire la suite

The Kills : Vidéo

The Kills : écoute